Marc Seguin


Marc Seguin
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Marc Séguin.
Marc Seguin
Portrait de Marc Seguin
Portrait de Marc Seguin

Naissance 20 avril 1786
Annonay
Décès 24 février 1875 (à 89 ans)
Nationalité française
Ascendants Frères Montgolfier (grands-oncles)
Enfant Louis et Laurent (petits enfants)
Compléments
  • Pionnier du chemin de fer

Marc Seguin est un ingénieur et inventeur français, né le 20 avril 1786 à Annonay en Ardèche, mort le 24 février 1875.

Il est le petit-neveu des frères Montgolfier.

Sommaire

Biographie

Sa mère, née Thérèse-Augustine de Montgolfier, était une nièce de Joseph et Étienne, les frères Montgolfier.

Marié en 1813 avec Augustine Duret, il en eut treize enfants.

Veuf en 1837, il se remarie en 1839 avec Augustine de Montgolfier, dont il eut six autres enfants.

Ses petits-enfants Louis Seguin et Laurent Seguin créeront les moteurs Gnome.

Inventions

La passerelle de la Grève
La « Passerelle Seguin » reliant Tournon-sur-Rhône (Ardèche) à Tain-l'Hermitage (Drôme)[1].

Il est l'inventeur de la chaudière tubulaire à tubes d’eau intérieurs (prise du brevet le 13 décembre 1827[2]). Il mena ses recherches en relation avec George Stephenson, avec qui il eut de nombreux échanges.

Il perfectionna également le système des pont suspendus, aptes au franchissement des fleuves de grande largeur grâce aux câbles métalliques. Son premier pont est une passerelle d'environ 18 m, sur la rivière Cance, à Annonay.

Il réalise en 1823 à Genève, avec Guillaume-Henri Dufour et Marc-Auguste Pictet, la passerelle de Saint-Antoine, un premier pont suspendu à câble métallique[3],[4] et concrétisa l'ensemble de ses inventions dans la construction du pont de Tournon en 1825[5]. Le centenaire de la construction de ce pont fut à l'origine de la création de l'Union Générale des Rhodaniens, en 1927, par Gustave Toursier.

Le plus vieux pont suspendu encore en service, construit en 1827 par l'entreprise Marc Seguin, se trouve à Andance (Ardèche)

Il apporta aussi de nombreuses autres inventions dans la réalisation des piles, notamment dans les premières expérience de béton coulé sous l'eau.

Il participa avec ses frères Camille, Jules, Paul et Charles, à la construction d'un grand nombre d'ouvrages[6] (65 identifiés) en France, mais aussi en Italie et en Espagne.

Il construisit un pont suspendu à Paris en 1828, la passerelle de la Grève, (à l'emplacement de l'actuel pont d'Arcole, détruit par la suite (1854).

Il est à l'origine de la voie de chemin de fer Lyon-Saint-Étienne, la seconde construite en France. Sur cette ligne circulèrent les premières locomotives françaises, construites par Marc Seguin sur la base des locomotives de George Stephenson, qu'il équipa de son invention, la chaudière tubulaire, qui multipliait par six la puissance développée par ces machines : l'ébullition était obtenue par la circulation des gaz issus du foyer dans des « tubes à feu » traversant le corps de chauffe. C'est le 1er octobre 1829 que roula sa première machine.

Œuvres

Distinctions

Il fut élu correspondant de l'Académie des sciences en 1845.

Hommages

Son nom fait partie de la liste des soixante-douze noms de savants inscrits sur la tour Eiffel

Notes et références

  1. Passerelle Seguin (également sur commune de Tain-l'Hermitage, dans la Drôme) à Tournon-sur-Rhône (07) sur le site de Patrimoine de France. Consulté le 15 juin 2009
  2. Jean-Marc Combe, Bernard Escudié, Jacques Payen ,Vapeurs sur le Rhône: histoire scientifique et technique de la navigation à vapeur de Lyon à la mer, Presses Universitaires de Lyon, 1991, p.60
  3. Passerelle St-Antoine à Genève - 1823 site art-et-histoire.com, consulté le 17 avril 2009.
  4. Pont de Saint-Antoine en français, allemand et anglais sur le site Web Structurae. Consulté le 17 avril 2009.
  5. Pont de Tournon, art-et-histoire.com
  6. Ponts suspendus, art-et-histoire.com

Voir aussi

  • Brochure De l'inventeur à l'entrepreneur, histoire de brevets, Musée des Arts et Métiers (Paris), 2008

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Marc Seguin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Marc Seguin — Born April 20, 1786 Annonay …   Wikipedia

  • Marc seguin — Pour les articles homonymes, voir Seguin. Marc Seguin Marc Seguin est un ingénieur et inventeur français, né le 20 avril 1786 à …   Wikipédia en Français

  • Marc Seguin — (* 20. April 1786 in Annonay; † 24. Februar 1875) war ein französischer Ingenieur. Er war ein Neffe der Brüder Montgolfier. Marc Seguin …   Deutsch Wikipedia

  • Marc Séguin —  Ne doit pas être confondu avec Marc Seguin. Marc Séguin (né le 20 mars 1970 à Ottawa[1]) est un peintre et romancier canadien. Originaire d Ottawa, Marc Séguin fait un baccalauréat en beaux arts à l Université Concordia …   Wikipédia en Français

  • Passerelle Marc Seguin — Die Passerelle Marc Seguin in Tournon sur Rhône, Ardèche, Frankreich ist eine in den Jahren 1847 bis 1849 von Marc Seguin gebaute Hängebrücke, die als Straßenbrücke benutzt wurde. Sie ist eine vergrößerte und höher gelegte Kopie der ersten… …   Deutsch Wikipedia

  • Rue Marc-Séguin — 18e arrt …   Wikipédia en Français

  • Square Marc-Seguin — Le square Marc Seguin est un square du 18e arrondissement de Paris. Article connexe Liste des parcs et jardins de Paris v · Espaces verts du 18e arrondissement de Paris …   Wikipédia en Français

  • Séguin — Seguin Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Toponyme 2 Patronyme 3 Patronymes …   Wikipédia en Français

  • Seguin & Co. — Seguin Co. was a company based near Lyon, France. The company was involved in several business activities, the first of which was textiles but it was best known for having developed the first suspension bridges in Continental Europe and France s… …   Wikipedia

  • Seguin — (or Seguín) may refer to:First nameSeguin is a French and Gascon name. It is of Germanic origin ( sig , that is, victory , cf. modern German Sieg , and win , that is, friend , related to modern English win ). Sigiwinus, Siguvinus, Siguinus,… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.