Marc Durand (pianiste)


Marc Durand (pianiste)
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Marc Durand
Marc Durand
Naissance 28 août 1949 (1949-08-28) (62 ans)
Saint-Samuel, Drapeau : Québec Québec, Canada
Activité principale Professeur et Conseiller pédagogique en piano
Activités annexes Pianiste soliste, accompagnateur, chambriste
Maîtres Yvonne Hubert, Natalie Pépin, Louise André;

Harvey Wedeen, Adele Marcus;
Leon Fleisher, Pierre Sancan, Yvonne Lefébure, Jacques Rouvier, Ronald Turini,
Dorothy DeLay, Lilian Fuchs et Helen Kwalwasser,
John Newmark et Dalton Baldwin

Enseignement Université de Montréal,

Conservatoire royal de musique de Toronto (Glenn Gould Professional School),
Centre d'arts Orford

Élèves Anne-Marie Dubois, Louis Lortie, Jean Saulnier, ...
Récompenses Premier prix au Concours Leschetizky (New York, 1975)
Site internet Notule biographique

Marc Durand, né à Saint-Samuel (Québec) le 28 août 1949, est un pianiste soliste, accompagnateur, chambriste et professeur[1].

Formation

Marc Durand commence ses études musicales à l'école de musique Vincent-d'Indy avec Yvonne Hubert, Natalie Pépin, Louise André[2]. Diplômé en musique des universités de Montréal, de Sherbrooke, puis de l'Université Temple de Philadelphie auprès d'Harvey Wedeen, il est aussi boursier de la Juilliard School de New York auprès d'Adele Marcus. Il participe à plusieurs stages d'été en Europe, au Canada et aux États-Unis étudiant le piano également auprès de Leon Fleisher, Pierre Sancan, Yvonne Lefébure, Jacques Rouvier et Ronald Turini[3]; la musique de chambre avec Dorothy DeLay (en), Lilian Fuchs (en) et Helen Kwalwasser; et l'accompagnement avec John Newmark et Dalton Baldwin.

En 1975 il remporte le Premier prix au Concours Leschetizky à New York et fait l'année suivante ses débuts au Carnegie Recital Hall à New York.

Carrière

Marc Durand a été soliste avec divers orchestres et a donné de nombreux récitals comme soliste, accompagnateur ou chambriste au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Asie. Il s'est produit régulièrement sur les ondes de la Société Radio-Canada.

Comme accompagnateur du baryton Bruno Laplante, il a contribué à plusieurs récitals (à Montréal, Québec, Lévis, Lac-Massawippi, et dans plusieurs tournées au Japon) et à de nombreux enregistrements de plusieurs albums de mélodies françaises (1980-1993; pour Calioppe/France, Victor Musical Industries Inc./Japon, Amplitude/Canada et Analekta/Canada), de différents compositeurs (Jacques Offenbach, Gabriel Fauré, Ernest Chausson, Henri Duparc, Hector Berlioz, Georges Bizet, Édouard Lalo, Érik Satie, Maurice Ravel, Jean Absil, Francis Poulenc, Lionel Daunais, Manuel Rosenthal, Jean Francaix, Jules Massenet, Charles Gounod, Arne Dørumsgaard, Georges Enesco, Louis Durey, Germaine Tailleferre, ...), dont deux intégrales : toutes les mélodies de Satie, et toutes celles de Duparc. Il a aussi enregistré (pour SNE/Canada) avec Marie Laferrière[4], mezzo-soprano, ainsi qu'avec le violoniste Vladimir Landsman[5] (pour Ummus/Canada).

Il a enseigné le piano dans plusieurs universités (à l'Université du Québec à Montréal de 1971 à 1983, à l'Université Laval de 1978 à 1982, à l'Université de Montréal[6] depuis 1980), au Conservatoire royal de musique de Toronto (depuis 1989, en tant que professeur invité et conseiller pédagogique pour le Glenn Gould Professional School, fondé en 1997), ainsi qu'au Centre d'arts Orford[7], notamment.

Marc Durand fait en interaction directe jusqu'à de l'enseignement individualisé à distance, grâce aux tout récents outils technologiques (logiciel spécialisé, Internet haute vitesse, pianos numériques). Par exemple, depuis octobre 2003, entre Toronto (Ontario) et Port Williams (Nouvelle-Écosse), à 1 700 km de distance, auprès d'un jeune élève d'alors douze ans, très doué[8],[9].

Parmi les pianistes professionnels qui furent les étudiants de Marc Durand figurent Anne-Marie Dubois[10], Louis Lortie[11], Jean Saulnier[12], Paul Stewart[13], Claude Webster[14], David Jalbert[15], Jean-François Latour[16], Monique LeBlanc[17], Carmen Picard[18].

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Marc Durand (pianiste) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Marc durand (pianiste) —  Pour l’article homonyme, voir Marc Durand.  Marc Durand Naissance 28 août 1949 (60 ans) Saint Samuel …   Wikipédia en Français

  • Marc durand —  Cette page d’homonymie répertorie les différentes personnes partageant un même nom. Marc Durand (né en 1964), journaliste sportif québécois. Marc Durand (né en 1949), pianiste canadien. Marc Durand (né en 1973), syndicaliste Force Ouvrière… …   Wikipédia en Français

  • Marc Durand —  Cette page d’homonymie répertorie différentes personnes partageant un même nom. Marc Durand (né en 1964), journaliste sportif québécois. Marc Durand (né en 1949), pianiste canadien. Marc Durand (né en 1973), syndicaliste Force Ouvrière… …   Wikipédia en Français

  • Senlis (Oise) — Pour les articles homonymes, voir Senlis. 49° 12′ 29″ N 2° 35′ 15″ E …   Wikipédia en Français

  • Bruno Laplante — Pour les articles homonymes, voir Laplante. Bruno Laplante Naissance 1er août 1938 (1938 08 01) (73 ans) Beauharnois …   Wikipédia en Français

  • Yvonne Hubert — Pour les articles homonymes, voir Hubert. Yvonne Hubert, née à Mouscron (Belgique) le 28 mai 1895, et décédée à Montréal (Canada), le 8 juin 1988, est une pianiste et pédagogue québécoise d origine belge. Carrière Yvonne Hubert commence ses… …   Wikipédia en Français

  • Décès en 2006 — Décès 1992 | 1996 | 1997 | 1998 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 Cette page dresse une liste de personnalités mortes au cours de l année 2006. Pour une… …   Wikipédia en Français

  • Nîmes —  Pour l’article homophone, voir Nismes. 43° 50′ 16″ N 4° 21′ 39″ E …   Wikipédia en Français

  • Gaston Modot — est un acteur de cinéma français, né le 31 décembre 1887 à Paris, décédé le 24 février 1970 à Paris. Ajouter une légende ici …   Wikipédia en Français

  • Nemessus — Nîmes  Pour l’article homophone, voir Nismes. Nîmes …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.