Marc-Louis Arlaud


Marc-Louis Arlaud
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arlaud.
Marc-Louis Arlaud

Naissance 26 septembre 1772
Orbe
Décès 1er mai 1845
Lausanne
Nationalité Suisse Drapeau de la Suisse
Activité(s) Artiste peintre
Maître Jacques-Louis David

Marc-Louis Arlaud né le 26 septembre 1772 à Orbe et mort le 1er mai 1845 à Lausanne, est un peintre portraitiste suisse. Il fut le premier directeur de l'école cantonale vaudoise de dessin et le premier conservateur du Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne.

Sommaire

Biographie

Portrait de Marie Poupart de Neuflize par Marc-Louis Arlaud.

Marc-Louis est le fils de Théodore et de Suzanne Tallichet. Il suit l'école à Orbe, puis à Yverdon. Sa formation artistique est tout d'abord assurée chez ses cousins miniaturistes Louis-Ami Arlaud-Jurine et Jérémie Arlaud à Genève. Puis il se rend à Paris en 1797 où il travaille dans l'atelier du miniaturiste Antoine Louis Romanet avant de suivre l'enseignement de Jacques-Louis David, dès 1799.

Il devient bourgeois d'Orbe en 1802, en même temps que son père.

Il est expulsé de France en 1811 pour délit d'opinion concernant le régime de Napoléon et rentre à Lausanne. Il y ouvre un atelier et enseigne le dessin. Le 18 mai 1821, le Grand Conseil adopte un décret du Conseil d'État et une école de dessin est créée à Lausanne. En 1822, l'Académie de Lausanne met au concours le poste de directeur de la nouvelle école. Arlaud est nommé et entre en fonction le 10 décembre 1822. Il conserve ce poste jusqu'à sa mort.

Désireux de voir s'établir à Lausanne un musée des beaux-arts, il fait don de 34 000 francs dans ce but à la ville. En échange, il demande qu'une rente lui soit versée jusqu'à sa mort. Son offre est acceptée en juin 1834. Le musée, réalisé par Louis Wenger (1809-1861) et inauguré le 1er janvier 1841[1] prend son nom. Arlaud en est nommé conservateur et le dirigera jusqu'en 1844, enrichissant la collection du musée, qui ne comptait alors que le legs fait par Abraham-Louis-Rodolphe Ducros en 1816, de ses propres œuvres et de toiles de sa collection. Il se procure de plus des œuvres d'artistes contemporains.

La maladie l'oblige à rester alité dès la fin de 1844 et il décède le 1er mai 1845 à Lausanne, dans son appartement de la rue de la Tour n°8 (actuelle rue Neuve n°8). Il est enseveli au cimetière de la Pontaise. Il lègue au gouvernement vaudois 2 500 francs pour être employé à l'achat d'un tableau qui sera commandé au peintre [Charles] Gleyre, actuellement à Paris. Ce tableau devra reproduire un des traits les plus saillants et caractéristiques de l'histoire du major Davel et de la tentative qu'il fit pour l'affranchissement du Pays de Vaud. Cette huile sur toile, représentant Davel à l'échafaud, achevée en 1850, a été détruite en 1980 lors d'un incendie.

Les œuvres du Musée Arlaud son transférées en 1904 au Palais de Rumine. Le musée prend alors le nom de Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne. Le bâtiment du Musée Arlaud offre, depuis avril 1997, de nouvelles surfaces d'exposition qui permettent de désengorger le musée des beaux-arts et les musées de sciences et d’histoire qui y organisent régulièrement des expositions temporaires[2].

Toponymes

Marc-Louis Arlaud a donné son nom à des escaliers et à une place, tous deux à Lausanne :

  • Escaliers Marc-Louis-Arlaud : de la place de la Riponne à la rue de la Louve, à gauche de l'Espace Arlaud (décision municipale de 1971). Ils ont été partiellement remplacés par des escaliers mécaniques lors de la construction de la station Riponne - Maurice Béjart du métro.
  • Place Marc-Louis-Arlaud : entre l'Espace Arlaud et la rue de la Louve (décision municipale de 1971).

Notes et références

Références

Sources

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Marc-Louis Arlaud de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arlaud —  Cette page d’homonymie répertorie des personnes (réelles ou fictives) partageant un même patronyme. Arlaud est un nom de famille notamment porté par : Jean Arlaud (1896 1938), médecin et alpiniste français ; Marc Louis Arlaud… …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Élèves De Jacques-Louis David — Cet article fait partie de la série Peinture Liste des peintres Portail de la Peinture Entre la fin du XVIII …   Wikipédia en Français

  • Liste des eleves de Jacques-Louis David — Liste des élèves de Jacques Louis David Cet article fait partie de la série Peinture Liste des peintres Portail de la Peinture Entre la fin du XVIII …   Wikipédia en Français

  • Liste des élèves de Jacques-Louis David — Entre la fin du XVIIIe siècle et le début du XIXe siècle, l école de David fut une des plus influentes ; entre 1781 et 1821, de ses ateliers, sont sortis environ 400 élèves, peintres, sculpteurs, ou graveurs, représentant en… …   Wikipédia en Français

  • Liste des élèves de jacques-louis david — Cet article fait partie de la série Peinture Liste des peintres Portail de la Peinture Entre la fin du XVIII …   Wikipédia en Français

  • Culture et patrimoine dans le canton de Vaud — Cet article présente divers éléments de la culture et du patrimoine du canton de Vaud en Suisse. Sommaire 1 Archéologie 2 Monuments 2.1 Monuments religieux 2.2 …   Wikipédia en Français

  • Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne — Musée cantonal des beaux arts Le Palais de Rumine, qui accueille notamment le Musée cantonal des beaux arts Informations géographiques Pays …   Wikipédia en Français

  • Musée cantonal des Beaux-Arts de Lausanne — Musée cantonal des Beaux Arts Informations géographiques Coordonnées …   Wikipédia en Français

  • Aix-en-provence — La Rotonde Détail …   Wikipédia en Français

  • Aix en Provence — La Rotonde Détail …   Wikipédia en Français