Marc-André Thinel


Marc-André Thinel

Marc-André Thinel

Accéder aux informations sur cette image commentée ci-après.

Marc-André Thinel avec le Rouen Hockey Élite 76

Nationalité Drapeau du Canada Canada
Né le 24 mars 1981,
Saint-Jérôme (Canada)
Taille 1,83 m (6 0)
Poids 87 kg (191 lb)
Joueur
Position Ailier droit
Tir de la gauche
Équipe Ligue Magnus Rouen HE 76
A joué pour Citadelles de Québec (LAH)
Men O' War de Lexington (ECHL)
Cottonmouths de Columbus (ECHL)
Grizzlies de l'Utah (LAH)
Bulldogs de Hamilton (LAH)
Repêc. LNH 145e choix au total, 1999
Canadiens de Montréal
Carrière pro. 2001aujourd'hui

Marc-André Thinel (né le 24 mars 1981 à Saint-Jérôme dans la province du Québec au Canada) est un joueur de hockey sur glace professionnel. Il est le frère jumeau de Sébastien également joueur de hockey professionnel. Après avoir fait ses débuts en Amérique du Nord, il est le 145e choix au total du repêchage d'entrée dans la ligue nationale de hockey de 1999 par les Canadiens de Montréal.

Il ne rejoint jamais les rangs de la LNH et après quelques années dans les championnats mineurs, il rejoint pour la saison 2005-2006 l'équipe des Dragons de Rouen qui évolue dans la ligue Magnus en France ; avec les Dragons, il connaît la consécration en remportant quatre fois le titre de champion de France, une Coupe de la ligue, une Coupe de France et deux titres de meilleur pointeur du calendrier.

Sommaire

Biographie

Ses débuts juniors

Marc-André Thinel joue avec les Régents de Laval-Laurentides-Lanaudière dans la ligue midget[Note 1] AAA[Note 2] en 1996-1997 puis il fait ses débuts dans les rangs junior en jouant dans la ligue de hockey junior majeur du Québec pour les Tigres de Victoriaville lors de la 1997-1998[2]. Lors de cette saison, il joue cinquante-huit matchs du calendrier en inscrivant dix-sept points dont dix buts[2] et fait ses débuts dans la même équipe que Carl Mallette[3]. Les Tigres terminent deuxième de la saison dans leur division mais perdent dès le premier tour des séries éliminatoires en étant éliminés par le Titan Collège Français de Laval, cinquième de la division[4]. Lors de sa deuxième saison dans la ligue junior, Thinel termine deuxième meilleur pointeur de son équipe après Patrick Grandmaitre alors le frère jumeau de Thinel, Sébastien, fait ses débuts avec l'équipe[5], le huitième pointeur de la ligue[6]. Encore une fois les joueurs de Victoriaville sont qualifiés pour les séries mais perdent au premier tour des séries contre les Olympiques de Hull[6].

À la fin de la saison, Marc-André Thinel participe au repêchage d'entrée[Note 3] dans la ligue nationale de hockey et est choisi par les Canadiens de Montréal en 149e choix du cinquième tour[7]. Il ne rejoint pas pour autant les rangs de la LNH et continue dans son équipe junior. Lors de la saison 1999-2000, il se classe quatrième meilleur pointeur de la ligue avec cent-trente-deux points en soixante-et-onze rencontres alors que Victoriaville se classe dernière équipe de leur division ; tout de même qualifiés pour les séries, ils perdent au premier tour contre les Cataractes de Shawinigan[6]. Sa saison est saluée par une sélection dans la première équipe d'étoiles de la LHJMQ[8].

Lors de la saison suivante, Thinel est une nouvelle fois dans le haut du classement des pointeurs avec la deuxième place derrière Simon Gamache, joueur des Foreurs de Val d'Or, et avec cent-cinquante points soit trente-quatre de moins que Gamache[9]. Les Tigres sont deuxième de leur division et éliminent les Voltigeurs de Drummondville en première ronde avant de chuter au second tour en étant éliminés par Gamache et les siens[9]. Thinel est élu dans la seconde équipe d'étoiles de la ligue junior[8].

Carrière professionnelle en Amérique du Nord

Dès l'année suivante, il fait ses débuts dans la ligue américaine de hockey avec les Citadelles de Québec, équipe affiliée aux Canadiens de Montréal[10]. Son total de points chute avec ce passage dans une ligue de niveau plus élevé puisqu'au cours des soixante-treize rencontres qu'il joue, Marc-André Thinel ne compte que dix points dont six buts[2]. Son équipe termine à la première place de sa division et Thinel ne joue que deux des trois rencontres des séries de la Coupe Calder que joue les Citadelles ; en effet, Québec perd dès la première ronde contre les Bulldogs de Hamilton[11]. Lors de la saison suivante, il partage son temps entre l'ECHL et la LAH jouant soit avec les Men O' War de Lexington, nouvelle équipe de l'ECHL qui n'existera que cette saison, soit avec les Grizzlies de l'Utah. Il ne joue aucun match des séries des Men O' War et participe aux deux rencontres des séries des Grizzlies à la fin de la saison 2002-2003. L'équipe perd lors de la ronde de qualification contre les Penguins de Wilkes-Barre/Scranton[11].

En 2003-2004, Thinel partage encore une fois son temps entre deux équipes et changeant une nouvelle fois de formation : dans l'ECHL il joue pour les Cottonmouths de Columbus alors que dans la LAH, il joue sous les couleurs des Bulldogs de Hamilton. Son temps de jeu dans la LAH est limité à une quinzaine de rencontres de la saison[2] puis les dix matchs des séries alors que les Bulldogs perdent au deuxième tour contre les Americans de Rochester[12]. Il joue encore une saison en Amérique du Nord dans la LAH mais il ne joue qu'une soixantaine de matchs de la saison des Bulldogs sans participer aux quatre matchs des séries, quatre matchs perdus[13].

Les Dragons de Rouen

La première saison et les premiers titres (2005-2006)

Photographie de Sopko avec le maillot noir de Rouen
Ramón Sopko, gardien de Rouen aux côtés de Thinel entre 2005 et 2009.

Ne parvenant pas à se faire une place dans une équipe d'Amérique du Nord, Thinel décide de quitter son continent pour rejoindre son ami Carl Mallette qui vient de signer avec les Dragons de Rouen dans le championnat de France élite, la ligue Magnus[14]. Même si les Canadiens lui proposent de rester au sein de leur organisation, il décide de maintenir sa décision et rejoint l'équipe entraînée par Guy Fournier[15]. Dès son premier match sous ses nouvelles couleurs lors du championnat de France, Thinel inscrit un but au bout d'une cinquantaine de secondes sur une passe de Mallette en trompant le gardien du Chamonix Hockey Club ; du côté de Rouen, le nouveau gardien Ramón Sopko réalise un blanchissage[Note 4] alors que Rouen s'impose 9-0[16]. À la fin de la saison régulière, Rouen se place à la première position du classement avec cinquante-et-un points pour vingt-deux victoires, trois victoires en prolongation et un match nul ; au niveau du classement des pointeurs, trois joueurs de Rouen se suivent en tête du classement : Mallette avec soixante points, Thinel avec deux points de moins et enfin Éric Fortier troisième avec quarante-neuf réalisations[17]. Au cours de la saison, Rouen participe également à la coupe de France mais l'équipe est éliminée suite à une défaite en quart-de-finale contre les joueurs d'Anglet Hormadi Élite malgré un doublé de Thinel[18].

Lors des séries éliminatoires de la ligue Magnus, Rouen continue de dominer la France puisqu'ils éliminent au premier tour les Ducs d'Angers trois rencontres à zéro puis ils font subir le même sort aux Ducs de Dijon en demi-finale. En finale, les Dragons jouent contre les Gothiques d'Amiens et ils terminent en beauté leur saison en remportant les trois matchs de la finale 5-3, 5-1 et 3-1 dont un but de Thinel lors du dernier match[19]. Avec douze points lors des séries, Thinel est élu dans la première ligne des étoiles de la ligue par les journalistes[17]

Le meilleur pointeur de la ligue Magnus (2006-2007)

Au début de la saison suivante, Mallette quitte Rouen pour rejoindre le club du HC TWK Innsbruck en Autriche mais Thinel décide de rester jouer avec le club de Normandie alors que Sébastien, son frère jumeau, arrive au sein de l'effectif et Julien Desrosiers est le troisième joueur du nouveau trio canadien de Rouen[20]. Marc-André Thinel devient l'assistant capitaine de Daniel Carlsson[21]. Lors du troisième match de la saison contre le Grenoble Métropole Hockey 38 les frères Thinel montrent leur complémentarité alors qu'ils inscrivent quatre buts et une passe pour Sébastien et trois passes et un but pour Marc-André[22]. Rouen joue son dernier match contre Anglet le 20 février et les Dragons s'imposent sur le score 11-4 ; comme bien souvent au cours de la saison, les frères Thinel dominent la feuille de match : Sébastien est présent sur tous les buts comptant six aides et cinq buts alors que Marc-André compte également six aides[23]. Quelques matchs avant la fin de la saison, Thinel porte occasionnellement le titre de capitaine de l'équipe alors qu'il remporte le trophée Charles Ramsey en tant que meilleur pointeur de la ligue avec cinquante-six points, un de plus que son frère[24]. Malgré cette domination des frères canadiens, Rouen ne se classe qu'à la quatrième place du classement de la saison régulière ; ils battent Angers en quart-de-finale mais sont éliminés en demi-finale par les Pingouins de Morzine[24].

Les Dragons passent plusieurs tours de la coupe de France 2006-2007 mais ils sont éliminés en demi-finale par les Ducs d'Angers[25]. La Fédération française de hockey sur glace décide de mettre en place une nouvelle compétition, une coupe de la Ligue qui se déroule entre les quatorze équipes de ligue Magnus et les deux meilleures du championnat de division 1 ; la finale oppose les Dragons aux Brûleurs de Loup de Grenoble sur la patinoire de Méribel le 2 janvier et Grenoble sort remporte cette première édition de la coupe de la ligue en s'imposant 2-1[26].

Une nouvelle fois champion (2007-2008)

Photographie d'Éric Doucet
Éric Doucet et Thinel jouent ensemble pendant quatre saisons à Rouen.

Sébastien Thinel ne joue qu'une seule saison avec Rouen car sa femme est originaire du Texas et a le mal du pays[27] ; il retourne jouer pour les Jackalopes d'Odessa dans la ligue centrale de hockey[28] alors que Mallette est de retour dans l'effectif du club pour le championnat 2007-2008. Suite aux vingt-six matchs de la saison régulière, Rouen termine à la première place du classement alors que quatre Dragons sont en tête des meilleurs pointeurs de la ligue : Thinel est premier avec soixante points et derrière lui, Mallette, Éric Doucet et Desrosiers sont justes derrière lui avec seulement un point de moins[29].

Au cours de la saison, les Dragons jouent la finale de la coupe de la Ligue 2008 qui est jouée encore une fois à Méribel, cette fois contre les Diables rouges de Briançon le 2 janvier 2008. Les deux équipes ne se départagent qu'en prolongation puisqu'au terme du temps réglementaire, elles sont à égalité trois buts partout ; finalement, Rouen l'emporte après deux minutes de prolongation suite à un but de Mallette[30]. L'équipe normande joue également la finale de la coupe de France contre Grenoble le 17 février au Palais omnisports de Paris-Bercy ; Grenoble remporte finalement la coupe suite aux tirs aux buts : même si Thinel concrétise son tête à tête face à Eddy Ferhi mais Doucet rate le septième tir[31].

Lors des séries éliminatoires de la ligue Magnus, Rouen élimine en quart-de-finale Dijon, huitièmes de la saison, en trois matchs. Les Dragons battent également Angers en trois rencontres et sont opposés en finale aux Diables rouges de Briançon. Rouen remporte un nouveau titre de champion de France en gagnant les trois matchs 7-3, 4-2 et 6-4, Thinel inscrivant trois points lors du premier match de la finale[32], trois de plus au cours du deuxième[33] puis deux lors de la dernière rencontre[34]. Avec vingt-deux points lors des séries, Thinel est le quatrième pointeur derrière ses coéquipiers : Desrosiers, Mallette et Doucet[29] ; avec dix-sept passes, il est le meilleur passeur décisif de la phase finale[35].

La Coupe Continentale (2008-2009)

Thinel joue toujours avec les Dragons pour la championnat 2008-2009 mais connaît des douleurs en décembre aux adducteurs, douleurs faisant qu'il manque trois rencontres sur l'ensemble du calendrier[36]. Avec cinquante-six points, il termine malgré tout cinquième pointeur de la saison et troisième rouennais derrière Jean-François Dufour de Briançon auteur de deux points de plus puis Doucet, Miroslav Pažák (Gothiques d'Amiens) et Desrosiers[37]. Thinel compte tout de même quarante-quatre passes décisives pour le meilleur total du championnat[38]. D'un point de vue collectif, l'équipe de Rouen se classe à la troisième place de la saison et, étant exemptée du premier tour, elle entre dans les séries directement en quarts de finale contre les Dauphins d'Épinal ; ces derniers sont balayés en trois matchs par les Dragons qui chutent en demi-finale en trois matchs seulement contre les joueurs de Grenoble[36]. Lors des coupes nationales, Rouen est à chaque fois éliminée en demi-finale que cela soit par Grenoble en coupe de France[39] ou par Briançon en coupe de la Ligue[40]. Il est tout de même élu dans la sélection des meilleurs joueurs étrangers du championnat de France[41].

En tant que champions en titre, les joueurs des Dragons participent au cours de la saison à la Coupe Continentale ; l'équipe des Dragons est directement qualifiée pour la finale qui se joue à Rouen dans la patinoire de l'île Lacroix. La finale débute mal pour les Dragons qui perdent 3-1 contre le club italien du Hockey Club Bolzano[42]. Le deuxième match de Rouen se solde par une victoire 6-4 contre le club du Keramin Minsk de Biélorussie ; au cours de cette victoire, le joueur canadien inscrit un triplet et réalise également deux passes décisives[43]. La troisième équipe participant à la finale est le club slovaque du MHC Martin et pour espérer être sacré champion, Rouen doit s'imposer avec plus de quatre buts de différences, Bolzano ayant battu 7-1 Minsk quelques heures plus tôt dans l'après-midi. Rouen prend finalement le meilleur sur les slovaques avec le but de la victoire inscrit par Thinel une cinquantaine de secondes avant la fin du match[44] ; malgré cette victoire 5-4 de Rouen et deux buts de Thinel, Martin est sacré champion de la Coupe Continentale avec un différentiel de +3 dans les confrontations directes contre -1 pour Rouen et -2 pour Bolzano. Thinel est désigné meilleur attaquant du tournoi[45].

De nouveaux trophées (2009-2010)

 Photographies des Dragons de Rouen célébrant leur victoire
Les Dragons de Rouen remportent leur dixième Coupe Magnus

Les Dragons de Rouen jouent la finale de la coupe de la Ligue le 29 décembre 2009 contre les Brûleurs de Loups de Grenoble après avoir battu Amiens 10-3 – avec six points pour Thinel[46] – et 4-2 puis Briançon 3-2 et 3-1. La finale se joue sur une seule rencontre et Rouen mène 4-0 au début de la troisième période ; les Dragons remportent leur deuxième coupe de la Ligue sur le score de 6-4, Thinel réalisant deux passes décisives pour Carl Mallette[47].

Les joueurs de Rouen tentent de remporter un deuxième trophée en jouant la finale de la coupe de France contre Briançon après avoir écarté Neuilly-sur-Marne 6-2, Courbevoie 11-1, Mulhouse 8-0 et enfin Angers 7-0[48]. Les deux équipes terminent le temps réglementaire avec un but chacune : Luc Tardif Junior pour Rouen contre Marc-André Bernier pour Briançon ; la prolongation ne suffit à départager les deux équipes et finalement ce sont les joueurs de Briançon qui l'emportent suite aux tirs de fusillade, Thinel manquant son lancer[49].

Les Dragons de Rouen terminent la saison 2009-2010 à la première place du classement avec dix-neuf victoires en vingt-six rencontres ; Thinel est le troisième pointeur de l'équipe et le septième de la ligue : il compte quarante-cinq points contre soixante-et-un pour Jonathan Bellemare d'Angers[50]. L'équipe est directement qualifiée pour les quarts de finale des séries éliminatoires où ils éliminent en trois rencontres les Chamois de Chamonix. Ils rencontrent par la suite les Brûleurs de Loup de Grenoble qu'ils battent également en trois rencontres, le dernier match se soldant sur le score de 3-2 suite à la séance de tir aux buts ; lors de cette rencontre, Mallette inscrit les deux buts des siens, à chaque fois avec Thinel et Doucet comme assistants[51]. En finale de la coupe Magnus, les Dragons perdent les deux premières rencontres sur leur glace contre Angers, 1-2 et 2-4 ; ils se reprennent par la suite en remportant les trois rencontres qu'il reste dans la série et mettent la main sur une nouvelle Coupe Magnus, la dixième de leur histoire[52]. Thinel s'illustre particulièrement lors de la quatrième rencontre, une victoire 6-1 des siens, en réalisant trois passes décisives et ajoutant un but à son compteur de points[53]. Avec dix-sept points en onze rencontres, il est le troisième pointeur des séries derrière Mallette et Bellemare[54].

Statistiques

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[2],[55],[56]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ B A Pts Pun PJ B A Pts Pun
1996-1997 Régents de Laval-Laurentides-Lanaudière QAAA 40 12 10 22 13 0 5 5
1997-1998 Tigres de Victoriaville LHJMQ 58 7 10 17 20 6 0 3 3 4
1998-1999 Tigres de Victoriaville LHJMQ 66 45 58 103 16 6 5 3 8 4
1999-2000 Tigres de Victoriaville LHJMQ 71 59 73 132 55 6 5 6 11 18
2000-2001 Tigres de Victoriaville LHJMQ 70 62 88 150 101 13 12 13 25 18
2001-2002 Citadelles de Québec LAH 73 6 4 10 8 2 0 0 0 0
2002-2003 Men O' War de Lexington ECHL 27 14 14 28 6
2002-2003 Grizzlies de l'Utah LAH 44 5 15 20 10 2 0 0 0 0
2003-2004 Cottonmouths de Columbus ECHL 47 17 25 42 32
2003-2004 Bulldogs de Hamilton LAH 14 1 1 2 2 10 1 0 1 6
2004-2005 Bulldogs de Hamilton LAH 58 8 13 21 8
2005-2006 Dragons de Rouen Ligue Magnus 26 27 31 58 88 9 7 5 12 30
2005-2006 Coupe de France 3 3 3 6 0
2006-2007 Dragons de Rouen Ligue Magnus 25 21 35 56 91 8 9 5 14 30
2006-2007 Coupe de France 2 3 5 8 0
2006-2007 Coupe de la Ligue 5 6 2 8 20
2007-2008 Dragons de Rouen Ligue Magnus 26 25 35 60 20 9 5 17 22 4
2007-2008 Coupe de France 4 2 3 5 2
2007-2008 Coupe de la Ligue 7 3 3 6 29
2008-2009 Dragons de Rouen Ligue Magnus 23 12 44 56 39 6 4 4 8 18
2008-2009 Coupe de France 4 5 6 11 4
2008-2009 Coupe de la Ligue 9 5 9 15 4
2009-2010 Dragons de Rouen Ligue Magnus 26 13 32 45 41 11 6 11 17 16
2009-2010 Coupe de France 5 5 6 11 12
2009-2010 Coupe de la Ligue 11 10 15 25 22
2010-2011 Dragons de Rouen Ligue Magnus 20 13 20 33 18 9 6 9 15 18
2010-2011 Coupe de France 4 5 3 8 12
2010-2011 Coupe de la Ligue 10 7 6 13 8
2011-2012 Dragons de Rouen Ligue Magnus
2011-2012 Coupe de France
2011-2012 Coupe de la Ligue

Trophées et honneurs personnels

  • 1999-2000 : sélectionné dans la première équipe d'étoiles de la LHJMQ
  • 2000-2001 : sélectionné dans la seconde équipe d'étoiles de la LHJMQ
  • 2005-2006 :
    • champion de la ligue Magnus avec le RHE 76
    • sélectionné dans la première équipe d'étoiles de la ligue Magnus
    • élu dans la sélection des meilleurs joueurs étrangers
  • 2006-2007 :
    • trophée Charles Ramsey du meilleur pointeur de la ligue Magnus
    • élu dans la sélection des meilleurs joueurs étrangers
  • 2007-2008 :
    • trophée Charles Ramsey
    • meilleur passeur des séries éliminatoires
    • élu dans la sélection des meilleurs joueurs étrangers
    • champion avec le RHE 76
  • 2008-2009
    • meilleur passeur de la ligue Magnus avec le RHE 76
    • meilleur attaquant de la coupe Continentale
    • élu dans la sélection des meilleurs joueurs étrangers
  • 2009-2010 :
    • Coupe de la Ligue avec le RHE 76
    • élu dans la sélection des meilleurs joueurs étrangers
    • champion avec le RHE 76
  • 2010-2011 :
    • Coupe de France avec le RHE 76
    • champion avec le RHE 76

Notes et références

Notes

  1. Le terme « midget » est un terme de hockey désignant une catégorie de jeunes joueurs de hockey. Il s'agit de la catégorie des joueurs plus jeunes que les joueurs juniors soit 15, 16 et 17 ans. Littéralement le terme anglais midget désigne une personne exceptionnellement petite.
  2. Le sigle « AAA » correspond au meilleur niveau du programme du développement du joueur dans le système de hockey au Québec[1].
  3. Le terme « repêchage » est un terme canadien correspondant à l'anglicisme draft et désigne un événement annuel présent dans tous les sports collectifs nord-américains, comparable à une bourse aux joueurs, où les équipes sélectionnent des sportifs issus de l'université, de l'école secondaire ou d'une autre ligue, voir d'une autre équipe.
  4. Un gardien de but effectue un « blanchissage » quand il réussit à ne concéder aucun but durant tout le match. Il faut également qu'il soit le seul gardien de l'équipe à avoir joué.

Références

  1. Schéma du cheminement idéal du joueur en hockey sur glace sur Hockey Québec. Consulté le 6 novembre 2011.
  2. a, b, c, d et e (en) Marc-André Thinel - Stats sur le site officiel de la Ligue nationale de hockey
  3. (en) Victoriaville Tigres 1997-98 hockey team player statistics sur The Internet Hockey Database. Consulté le 7 novembre 2011
  4. Guide de la LHJMQ 2010-2011, p. 217
  5. (en) Victoriaville Tigres 1998-99 hockey team player statistics sur The Internet Hockey Database. Consulté le 7 novembre 2011
  6. a, b et c Guide de la LHJMQ 2010-2011, p. 218
  7. Guide de la LHJMQ 2010-2011, p. 269
  8. a et b Guide de la LHJMQ 2010-2011, p. 237
  9. a et b Guide de la LHJMQ 2010-2011, p. 219
  10. (en) Quebec Citadelles hockey team of the AHL sur The Internet Hockey Database. Consulté le 7 novembre 2011
  11. a et b AHL records 2010, p. 221
  12. AHL records 2010, p. 222
  13. AHL records 2010, p. 223
  14. Michel Y. Lacroix, « Marc-André Thinel...un Dragon en feu! » sur legrandclub.rds.ca. Mis en ligne le 11 septembre 2009, consulté le 10 novembre 2011
  15. Thierry Frechon, « Présentation des clubs de Ligue Magnus de hockey sur glace 2005/06 : Rouen » sur Hockey Archives. Consulté le 10 novembre 2011
  16. Thierry Frechon, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Rouen-Chamonix (10 septembre 2005) » sur Hockey Archives. Consulté le 10 novembre 2011
  17. a et b Marc Branchu, « Championnat de France 2005/06 : Ligue Magnus » sur Hockey Archives. Consulté le 10 novembre 2011
  18. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Anglet - Rouen (6 décembre 2005) » sur Hockey Archives. Consulté le 10 novembre 2011
  19. Josselin Giret, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Amiens - Rouen (7 avril 2006) » sur Hockey Archives. Consulté le 10 novembre 2011
  20. Benjamin Lanarre, « Présentation des clubs de Ligue Magnus de hockey sur glace 2006/07 : Rouen » sur Hockey Archives. Consulté le 11 novembre 2011
  21. Thierry Frechon, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Rouen - Anglet (9 septembre 2006) » sur Hockey Archives. Consulté le 10 novembre 2011
  22. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Rouen - Grenoble (22 septembre 2006) » sur Hockey Archives. Consulté le 11 novembre 2011
  23. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Anglet - Rouen (20 février 2007) » sur Hockey Archives. Consulté le 11 novembre 2011
  24. a et b Marc Branchu, « Championnat de France 2006/07 : Ligue Magnus » sur Hockey Archives. Consulté le 11 novembre 2011
  25. Marc Branchu, « Coupe de France de hockey sur glace 2007 » sur Hockey Archives. Consulté le 11 novembre 2011
  26. Marc Branchu, « Coupe de la ligue de hockey sur glace 2007 » sur Hockey Archives. Consulté le 11 novembre 2011
  27. Nicolas Horlait, « Marc-André Thinel, l'interview » sur journalderien.blogspot.com. Mis en ligne le 14 octobre 2011, consulté le 13 novembre 2011
  28. Thierry Frechon et Benjamin Lanarre, « Présentation des clubs de Ligue Magnus de hockey sur glace 2007/08 : Rouen » sur Hockey Archives. Consulté le 13 novembre 2011
  29. a et b Marc Branchu, « Championnat de France 2007/08 : Ligue Magnus » sur Hockey Archives. Consulté le 11 novembre 2011
  30. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Briançon - Rouen (2 janvier 2008) » sur Hockey Archives. Consulté le 13 novembre 2011
  31. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Rouen - Grenoble (17 février 2008) » sur Hockey Archives. Consulté le 13 novembre 2011
  32. Thierry Frechon, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Rouen - Briançon (28 mars 2008) » sur Hockey Archives. Consulté le 13 novembre 2011
  33. Thierry Frechon, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Rouen - Briançon (29 mars 2008) » sur Hockey Archives. Consulté le 13 novembre 2011
  34. Kevin Esmieu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Briançon - Rouen (1er avril 2008) » sur Hockey Archives. Consulté le 13 novembre 2011
  35. Play Offs Ligue Magnus 01/03/2008 - 05/03/2008 - Meilleurs assistants sur www.hockeyfrance.com. Consulté le 13 novembre 2011
  36. a et b Thierry Frechon et Benjamin Lanarre, « Présentation des clubs de Ligue Magnus de hockey sur glace 2009/10 : Rouen » sur Hockey Archives. Consulté le 17 novembre 2011
  37. Marc Branchu, « Championnat de France 2008/09 : Ligue Magnus » sur Hockey Archives. Consulté le 17 novembre 2011
  38. Ligue Magnus 13/09/2008 - 21/02/2009 - Meilleurs assistants sur www.hockeyfrance.com. Consulté le 13 novembre 2011
  39. Marc Branchu, « Coupe de France 2009 » sur Hockey Archives. Consulté le 17 novembre 2011
  40. Marc Branchu, « Coupe de la ligue 2009 » sur Hockey Archives. Consulté le 17 novembre 2011
  41. Equipes Etoiles - Ligue Magnus sur www.hockeyfrance.com. Consulté le 19 novembre 2011
  42. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Rouen - Bolzano (16 janvier 2009) » sur Hockey Archives. Consulté le 17 novembre 2011
  43. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Keramin Minsk - Rouen (17 janvier 2009) » sur Hockey Archives. Consulté le 17 novembre 2011
  44. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Keramin Rouen - Martin (18 janvier 2009) » sur Hockey Archives. Consulté le 17 novembre 2011
  45. Marc Branchu, « Coupe Continentale 2008/09 » sur Hockey Archives. Consulté le 17 novembre 2011
  46. Thierry Frechon, « Rouen - Amiens (Coupe de la ligue, quart de finale aller) » sur Hockey Archives. Mis en ligne le 14 novembre 2009, consulté le 19 novembre 2011
  47. Marc Branchu, « Grenoble - Rouen (Coupe de la ligue, finale) » sur Hockey Archives. Mis en ligne le 29 décembre 2009, consulté le 19 novembre 2011
  48. Marc Branchu, « Coupe de France 2010 » sur Hockey Archives. Consulté le 19 novembre 2011
  49. Alexandre Pengloan, « Rouen - Briançon (Coupe de France, finale) » sur Hockey Archives. Mis en ligne le 31 janvier 2010, consulté le 19 novembre 2011
  50. Marc Branchu, « Championnat de France 2009/10 : Ligue Magnus » sur Hockey Archives. Consulté le 17 novembre 2011
  51. Feuille de match Grenoble - Rouen - 30 mars 2010 sur www.hockeyfrance.com. Consulté le 19 novembre 2011
  52. Marc Branchu, « Angers - Rouen (Ligue Magnus, finale, match 4) » sur Hockey Archives. Mis en ligne le 11 avril 2010, consulté le 19 novembre 2011
  53. Marc Branchu, « Rouen - Angers (Ligue Magnus, finale, match 5) » sur Hockey Archives. Mis en ligne le 14 avril 2010, consulté le 19 novembre 2011
  54. Play Offs Ligue Magnus 07/03/2010 - 10/04/2009 - Meilleurs pointeurs sur www.hockeyfrance.com. Consulté le 19 novembre 2011
  55. (en) Profile page of Marc-André Thinel sur www.eliteprospects.com. Consulté le 6 novembre 2011
  56. Coupes > Archives sur www.hockeyfrance.com. Consulté le 9 novembre 2011

Voir aussi

Bibliographie


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Marc-André Thinel de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Marc-Andre Thinel — Marc André Thinel Marc André Thinel …   Wikipédia en Français

  • Marc-andré thinel — Marc André Thinel …   Wikipédia en Français

  • Marc André Thinel — Marc André Thinel …   Wikipédia en Français

  • Marc-André Thinel — Kanada Marc André Thinel Personenbezogene Informationen Geburtsdatum …   Deutsch Wikipedia

  • Sebastien Thinel — Sébastien Thinel Sébastien Thinel Nationalité …   Wikipédia en Français

  • Sébastien Thinel — Données clés Nationalité  Canada Né le 24 mars 1981, Saint Jérôme (Canada) Taille 1,85 m (6 …   Wikipédia en Français

  • Rouen Hockey Élite 76 — Dragons de Rouen Données clés Fondé en 1982 …   Wikipédia en Français

  • Saison Ligue Magnus 2007-08 — Saison Ligue Magnus 2007 2008 Ligue Magnus 2007 08 86e saison de championnat Nb d équipes engagées 14 Nb de matchs joués 26 Champion sortant Brûleurs de Loups de Grenoble Équipe p …   Wikipédia en Français

  • Saison Ligue Magnus 2007-2008 — Ligue Magnus 2007 08 86e saison de championnat Nb d équipes engagées 14 Nb de matchs joués 26 Champion sortant Brûleurs de Loups de Grenoble Équipe p …   Wikipédia en Français

  • Saison ligue magnus 2007-2008 — Ligue Magnus 2007 08 86e saison de championnat Nb d équipes engagées 14 Nb de matchs joués 26 Champion sortant Brûleurs de Loups de Grenoble Équipe p …   Wikipédia en Français