Manuel Gonzalez


Manuel Gonzalez

Manuel González

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir González.

Manuel González (18 juin 1833 - 10 avril 1893) était un officier de l'armée mexicaine, politicien, puis Président du Mexique du 1er décembre 1880 au 30 novembre 1884.

Sommaire

Enfance

Manuel González est né dans le rancho d'El Moquete à Matamoros, dans l'état mexicain de Tamaulipas. Fils d'un agriculteur nommé Fernando, qui meurt en combattant lors de la guerre américano-mexicaine en 1847.

Il va à l'école primaire puis travaille comme aide dans le commerce de l'un de ses oncles avant d'être enrôlé dans la milice pour y combattre des brigands en 1851.

Carrière militaire

En 1853 il est soldat dans le 1er bataillon de ligne et prend part à la campagne contre la révolution d'Ayutla. Il commence à apparaître dans les guerres civiles mexicaines aux environs de 1853, combattant avec le parti réactionnaire sous les ordres du chef de guerilla Cohos. Jusqu'en 1861 il participe à tous les engagements entre partisans libéraux et réactionnaires.

Expédition du Mexique (1861-1867)

Lorsque les armées alliées de France, Angleterre et Espagne envahissent le Mexique en décembre 1861, il met son épée au service du dirigeant libéral, Benito Juárez. Il reçoit l'ordre de rejoindre le Général Vidaurri près de la frontière nord; mais en 1863 ce dernier se plaint auprès du ministre de la guerre du caractère hostile de Gonzalez, et demande qu'il soit rappelé.

Après avoir accompagné le Président Juárez dans sa fuite de Mexico jusqu'à San Luis Potosi, il retourne dans les montagnes d'Hidalgo qu'il tient jusqu'en 1865. Vers la fin de l'année, il traverse à marche forcée le centre des troupes françaises et impériales, rejoignant le Général Escobedo, pour l'accompagner dans son avance vers le sud. Il est promu colonel en 1866, brigadier-général en 1867, et en juin il investi la capitale au côtés d'Escobedo, Corona et Berriozabal.

Après guerre

En 1869 il est nommé gouverneur du palais du gouvernement par Juarez, il occupe ce poste jusqu'en 1871, il est alors arrêté pour complicité dans la disparition du palais d'une plaque en argent et or ayant appartenu à l'Empereur Maximilien. Il profite de la révolution de 1871 pour s'échapper et rejoindre les troupes de Porfirio Diaz.

Rebelle puis ministre de Diaz

Il refuse ensuite de se soumettre au gouvernement de Lerdo de Tejada, et en janvier 1876, rejoint la troisième rébellion de Diaz, puis organise les états de l'Est des corps de cavalerie légère qu’harcèlent les forces gouvernementales. Le 16 novembre 1876, pendant la bataille décisive de Lomas de Tecoac, entre Alatorre et Diaz, Gonzalez arrive à la tête de 3 000 cavaliers, et grâce à une vigoureuse attaque désorganise et déroute totalement les troupes d'Alatorre. Cette action est à la base du renversement du gouvernement Lerdo. En 1878 Diaz nomme Gonzalez Ministre de la guerre. En 1879 il est nommé commandant en chef du district du Nord-ouest où il jugule bientôt tous les mouvements séditieux, de retour à Mexico le Congrès le nomme général de division, et lui accorde le titre de " Pacificateur de l'Occident" .

Président

En juin 1880, il démissionne de son poste de ministre de la guerre parce que Diaz à annoncer sa candidature à la présidence. Il est déclaré élu le 25 septembre et assure sa présidence de l'exécutif dès le 30 novembre. Il nomme alors Diaz ministre des travaux publiques.

Son administration se distingue par une exécrable gestion financière, il décrète des taxes énormes sur l'importation de produits manufacturés, double les droits de timbre et fait chuté la devise en mettant en circulation une grande quantité de pièces en nickel, qui sont en grande partie vendues au rabais à des spéculateurs. Ceci aboutit même à une émeute en 1884, qui conduisit à leur retrait et à leur rachat par le gouvernement.

La proposition de permettre au gouvernement l'utilisation d'environ £ 18 000 000 de dépense afin d'aménager la dette anglaise conduit à une nouvelle émeute en novembre 1884. La même année, la banque du Monte de Piedad est forcée de suspendre son activité à cause des manœuvres d'une institution rivale et parce que des rumeurs indiquent que le gouvernement désire remettre à la banque une demande d'emprunt obligataire, ce qui se révèlera infondé.

Gonzalez publie également un décret abolissant la liberté de la presse. Le 30 novembre 1884, il remet le gouvernement à son successeur le Général Diaz, avec les caisses de l'état totalement vides.

Il est ensuite gouverneur de l'état de Guanajuato, jusqu'à sa mort. Le 30 octobre 1885, une résolution est présentée au Congrès contre l'ex-président pour appropriation de fonds publiques et est transmise en novembre au grand jury du Congrès. Aucune suite n'y sera donnée.

Manuel González meurt le 10 avril 1893 dans sa propriété de Chapingo.


Précédé de :
Porfirio Díaz
Coat of arms of Mexico.svg
Président du Mexique

1880 - 1884
Suivi de :
Porfirio Díaz

Sources

  • Appleton's Cyclopædia of American Biography, New York, D. Appleton and Company, 1887-1889
  • Diccionario Porrúa de Historia, Biografía y Geografía de México. Porrúa, México 1986.

Liens externes


  • Portail du Mexique Portail du Mexique
Ce document provient de « Manuel Gonz%C3%A1lez ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Manuel Gonzalez de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Manuel González — puede referirse a: Personas Costa Rica Manuel González Zeledón Magón (1864–1936), escritor costarricense; España Manuel González Chaparro (1569 1618), explorador español; Manuel González el granadino (1765 1848), escultor español del… …   Wikipedia Español

  • Manuel González — may refer to: Manuel González Flores (1833–1893), Mexican military officer, politician, and president of Mexico from 1880 1884. Manuel González García (footballer) (born 1982), Spanish professional footballer Manuel González Hernández (born 1981) …   Wikipedia

  • Manuel Gonzalez — Manuel González ist der Name folgender Personen: Manuel González Flores (1833–1893), mexikanischer Offizier und Politiker Manuel González Galván (1933–2004), mexikanischer Architekt und Künstler Manuel González Valenzuela (1783–1823+),… …   Deutsch Wikipedia

  • Manuel González — ist der Name folgender Personen: Manuel González Galván (1933–2004), mexikanischer Architekt und Künstler Manuel Antonio González Valenzuela (* 1783: † nach 1823), chilenischer Politiker Manuel del Refugio González Flores (1833–1893),… …   Deutsch Wikipedia

  • Manuel González — Pour les articles homonymes, voir González. Manuel González Mandats …   Wikipédia en Français

  • Manuel González Prada — Manuel González Prada, in 1905. Jose Manuel de los Reyes González de Prada y Ulloa (b. Lima, Jan. 6 1844 d. Lima, Jul 22,1918) was a Peruvian politician and anarchist, literary critic and director of the National Library of Peru. He is well… …   Wikipedia

  • Manuel Gonzalez Galvan — Manuel González Galván (* 8. September 1933 in Morelia; † 20. Dezember 2004 in Mexiko Stadt) war ein mexikanischer Architekt, der auch als Maler und Bildhauer arbeitete. Zudem befasste er sich mit der Kunst und Architekturgeschichte Michoacáns… …   Deutsch Wikipedia

  • Manuel González Ortúzar — Manuel González Ortúzar Diputado de la República de Chile por Concepción y Lautaro …   Wikipedia Español

  • Manuel González Galván — (* 8. September 1933 in Morelia; † 20. Dezember 2004 in Mexiko Stadt) war ein mexikanischer Architekt, der auch als Maler und Bildhauer arbeitete. Zudem befasste er sich mit der Kunst und Architekturgeschichte Michoacáns und seiner Heimatstadt… …   Deutsch Wikipedia

  • Manuel Gonzalez Casanova — Manuel González Casanova Pour les articles homonymes, voir González. Manuel González Casanova est un acteur, réalisateur, scénariste et producteur de cinéma mexicain. L un des principaux promoteurs de la culture cinématographique mexicaine dans… …   Wikipédia en Français