Manaos


Manaos

Manaus

3° 08′ 00″ S 60° 01′ 00″ W / -3.1334, -60.016667

Manaus
Brasao Manaus Amazonas Brasil.svg
Blason de Manaus
    Bandeira Manaus Amazonas Brasil.svg
Drapeau de Manaus
Administration
Pays Région État Brésil Brésil Région Nord Amazonas (Brésil) Amazonas (Brésil)
Maire Serafim Corrêa
Date de fondation 24 octobre 1669
Création de la municipalité {{{création}}}
Site officiel de Manaus
Démographie
Population 1,709,010 hab. (IBGE 04/2007)
Aire urbaine {{{popmetro}}} hab.
Densité 141,4 hab./km²
Gentilé {{{gentilé}}}
Langue(s) portugais
Géographie
Fuseau horaire UTC-4
Indicatif téléphonique 92
Code postal
Superficie 11 401 km²
Altitude 92 m.
Latitude
Longitude
3° 08′ 00″ Sud
       60° 01′ 00″ Ouest
/ -3.1334, -60.016667
Localisation de Manaus
Carte de Manaus
Centres d'intérêts
{{{intérêts}}}

Manaus est la capitale de l'État de l'Amazonas au Brésil, la plus grande ville de l'Amazonie,située au nord-ouest du pays. La ville, fondée en 1669 par les Portugais, sur les rives du Rio Negro et à proximité de son confluent avec l'Amazone, comptait 1,709,010 habitants au recensement de 2007[1]. La municipalité s'étend sur 11 401 km²[2].

Sommaire

Histoire

L'aventure du caoutchouc

Manaus vu par le satellite Spot

Au milieu du XIXe siècle, poussée par le développement de l’automobile et de l'industrie du pneumatique, la folle aventure du caoutchouc prend soudainement possession de la ville qui est tout juste un village. L’ascension est fulgurante. Les capitaux venus d'Europe affluent, la ville se développe à un rythme frénétique. Les plus aisés des habitants y vivent dans un luxe tapageur qui contraste singulièrement avec le misérable quotidien des seringueiros (les travailleurs de l’hévéa, la plupart originaires des régions pauvres du Nordeste). Anecdote révélatrice de cette démesure, on rapporte que certains « barons du caoutchouc » envoyaient laver leur linge à Paris ! Après 50 années d’euphorie, l’hévéa d’Indonésie et de Malaisie supplantait celui d’Amazonie, plongeant durablement la ville dans le marasme.

Manaus aujourd'hui

Jusqu’aux années 1950, grâce à une mesure gouvernementale lui accordant le statut de zone franche, la ville retrouva un dynamisme économique qui l’a conduite à jouer aujourd’hui un rôle très important sur le plan national : elle constitue le troisième pôle industriel du pays, derrière São Paulo et Rio de Janeiro.

Manaus offre aux visiteurs un visage contrasté. Véritable île de béton fichée au cœur de la jungle, elle a conservé nombre de monuments qui témoignent de son fastueux passé. Vestige emblématique de l’éphémère mais glorieuse époque du caoutchouc, le fameux Teatro Amazonas, inauguré par Caruso en 1896, a repris du service voici peu, après plusieurs décennies passées dans le silence et la poussière. Il fait de nouveau salle comble, 2 à 3 fois par semaine, et chaque année à l’occasion d’un festival d’art lyrique qui attire les plus grands noms de l’opéra.

Le théâtre Amazonas
Manaus. Le quartier inondable des "Igarape". 2005, en saison sèche


Non loin, jouxtant le port flottant, le marché municipal a littéralement débordé des limites du hangar de style Eiffel qui fut construit pour l’accueillir au début du XXe siècle. Il est l’incontournable lieu de rencontre entre un million et demi de citadins, et un million et demi de personnes qui, vivant en forêt, se rendent à Manaus vendre les produits de la nature (manioc, poissons, artisanat...) et y acheter les produits de première nécessité à la vie dans la jungle. Cet immense secteur populaire vibre d’animation aux premières lueurs du jour, quand, dans les effluves de fruits tropicaux, les pêcheurs déchargent à dos d’homme des milliers de poissons de toutes tailles et couleurs que la nature met généreusement à disposition dans les cours d’eau omniprésents autour de la ville.

Ville florissante grâce au commerce du caoutchouc jusqu'en 1910, elle connaît une légère embellie avec l'exploitation des produits de la forêt amazonienne.

Zone franche de Manaus

Créée comme une aire de libre commerce pour développer l’Amazonie Centrale, la zone franche de Manaus est rapidement devenue un complexe d’intense activité commerciale et industrielle. On peut y trouver les principales industries brésiliennes d’électroménager, électronique, montres, vélos, ordinateurs, jouets, motomarines, lunettes et motocyclettes, approvisionnant le marché interne. Le commerce est vigoureux, offrant des produits de haute technologie à bas prix.

Aujourd'hui Manaus reçoit des touristes du monde entier désireux de découvrir la faune et la flore extraordinaire que l'on peut apercevoir dans cette région du Nord-ouest du Brésil. La ville nous impressionne grâce à ses beautés naturelles, avec des parcs écologiques et une suite de domaines verts semblant ne pas prendre fin.

Climat

Manaus bénéficie d'un climat équatorial avec influence de la mousson (type Am selon la classification de Koppen). Les températures ne connaissent que des variations journalières, les variations saisonnières étant trop faibles pour être significatives. Quant aux précipitations, elles connaissent d'importantes fluctuations au cours de l'année avec des pluies très abondantes de novembre à mai (maximum de 313,5 mm en mars) et des pluies nettement moins abondantes de juin à octobre (minimum de 57,3 mm en août).

Relevé météorologique de Manaus-altitude: 72 m
mois jan. fév. mar. avr. mai jui. jui. aoû. sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 23,1 23,1 23,2 23,3 23,3 23,0 22,7 23,0 23,5 23,7 23,7 23,5 23,3
Température moyenne (°C) 26,1 26,0 26,1 26,3 26,3 26,4 26,5 27,0 27,5 27,6 27,3 26,7 26,6
Température maximale moyenne (°C) 30,5 30,4 30,6 30,7 30,8 31,0 31,3 32,6 32,9 32,8 32,1 31,3 31,4
Précipitations (mm) 260,1 288,3 313,5 300,1 256,3 113,6 87,5 57,3 83,3 125,7 183,0 216,9 2 286,2
Source : Le climat à Manaus (en °C et mm, moyennes mensuelles) climate-charts.com

Attractions

Théâtre Amazonas

Quartier du théâtre Amazonas

C’est le plus grand symbole de l’apogée économique de Manaus. Il dispose de 700 places, ayant été construit avec des briques apportées d’Europe, des verres français et du marbre italien. Les plus importantes compagnies d’opéra, de théâtre et d’orchestres symphoniques se sont produites dans ce magnifique théâtre.

Parc Culturel, Sport et Loisir de Ponta Negra

La plage de Ponta Negra, située à 13 km du centre-ville de Manaus, est une des plus importantes attractions touristiques de la ville. Le complexe possède des terrains de sable, voies cyclables, mirador, terrain de jeu pour enfants, un poste pour les soins médicaux et des amples rues piétonnes avec des bars, restaurants et bistrots d’où l’on peut admirer un extraordinaire coucher de soleil. Un amphithéâtre moderne peut accueillir 15 000 personnes ; il dispose d’une infrastructure complète pour la réalisation de concerts et de divers spectacles populaires.

Bains publics

Tarumã, Tarumãzinho et Cachoeira das Almas, les igarapés (bras des fleuves) situés à proximité de la ville, sont des espaces de loisir pour la population le week-end. Manaus possède plusieurs balnéaires publics ou des « bains » (mot par lequel ils sont connus) qui se trouvent en phase de restauration et d’urbanisation. Il y a aussi beaucoup de clubs privés qui peuvent être visités.

Plages et parcs écologiques

Pour les promenades sur les plages et dans les parcs situés près de la ville, il faut souvent prendre des bateaux. Les plages surgissent exactement après le début de la période de la décrue des fleuves, c’est-à-dire, d’août à novembre. Aux périodes de crue, à partir de décembre, les eaux envahissent le sable et les rives forestières.

Cascade du Paricatuba

Située à la rive droite du Fleuve Negro, sur un petit affluent, la cascade, formée de roches sédimentaires, est entourée d'une végétation abondante. L’accès se fait par voie fluviale. La meilleure période pour la visite est celle à partir du mois d’août jusqu’à février.

Petite Cascade de l’Amour

Localisée dans l’igarapé du Guedes, aux eaux limpides et froides, on ne peut accéder à la cascade que par voie fluviale. Après, il faut faire une petite randonnée dans la forêt.

Plage du Tupé

Située à 34 km de Manaus, la plage est souvent recherchée par des baigneurs pendant les jours fériés et le week-end. On peut y accéder par voie fluviale. Pendant les crues du Fleuve Negro, la plage se restreint à 20 m de large, et dans les décrues, atteint jusqu’à 80 m.

Plage de la Lune

Localisée sur la rive gauche du Fleuve Negro, à 23 km de Manaus. On ne peut y accéder que par voie fluviale. La plage a la forme du croissant de la lune et possède une végétation d'une rare beauté naturelle, avec une étendue de sable et des eaux limpides et froides.

Cascade du Lion

Située au kilomètre 34 de la route AM-10 (autoroute Manaus-Itacoatiara), c'est un lieu agréable pour passer toute la journée. On peut se baigner dans la cascade. L’eau est propre et bien froide.

Anavilhanas

À 100 km au-dessus de Manaus, près de la ville de Novo Airão, au Fleuve Negro, se trouve Anavilhanas, le plus grand archipel d’îles fluviales du monde. Quelque 400 îles couvertes de forêt vierge forment un vrai labyrinthe naturel. En période sèche, la descente des eaux révèle de nombreuses plages de sable blanc et d'intéréssantes formations naturelles de racines et de branches.

Rencontre des eaux

Manaus, l'Amazone boueuse et le Rio Negro apparaissant en noir.

Ce phénomène naturel est produit par la confluence des eaux noires du Fleuve Negro avec les eaux beiges du Fleuve Solimões, qui se rejoignent pour former le Fleuve Amazone. Sur une étendue de 6 km, les eaux des deux fleuves coulent conjointement sans se mélanger. Ce phénomène est causé par l’écart de température entre les eaux et par la vitesse de leurs rapides. Le Fleuve Negro coule à près de 2 km/h à la température de 22°C tandis que le Fleuve Solimões coule à une vitesse comprise entre 4 à 6 km/h, à une température de 28°C.

Jardin Botanique Adolpho Ducke

Le Jardin Botanique Adolpho Ducke, situé dans une réserve écologique de 100 km², revendique le titre de plus grand jardin du monde, avec une infinité d’espèces végétales et animales.

Parc Municipal du Mindú

Localisé dans une aire urbaine, au quartier du Parc 10 de Novembro. Il a été créé en 1992 pour être une aire d’intérêt écologique. Il s'étend sur une surface de 330.000 m² (33 ha) de forêt rémanente de la ville, servant aux activités scientifiques, éducatives, culturelles et touristiques. C’est un des derniers refuges du sauim-de-coleira, espèce de singe qu’il n’existe que dans la région de Manaus, en voie d’extinction. Le parc dispose d’une bibliothèque, avec un centre d’informations sur l’environnement. Il possède un amphithéâtre pour 600 personnes, des platebandes cultivées d’herbes ayant des propriétés curatives et aromatiques, des orchidées, des pistes suspendues et signalisation visant au développement de programmes d’éducation environnementale.

Bois de la Science

Situé en zone urbaine, le bois dépend de l’INPA – Institut National de Recherche de l’Amazonie. La visite de ce lieu encourage la recherche sur l’environnement, procurant de moments agréables à travers ses pistes et chemins. Les principales attractions du Bois sont: des viviers d’ariranhas, sorte de loutres, des étangs pour l’élevage de peixes-boi, une colonie d’abeilles, la Maison de la Science, des randonnées éducatives, des viviers de caïmans, un jardin botanique, une faune libre, ainsique des orchidées et broméliacées.

Parc animalier

Musée des Sciences naturelles en Amazonie

Ouvert à la visite publique, il est administré par l’armée brésilienne et possède quelque 300 espèces d’animaux de la faune amazonienne : singes, jaguars, ariranhas, serpents, caïmans, aras, tapirs et jabutis.

Hébergement, tourisme

Tropical Manaus Eco Resort

C’est le plus grand hôtel de luxe au Brésil, situé au cœur de la forêt amazonienne, au bord du Fleuve Negro. Il possède 588 appartements et le plus ample complexe de services d’hôtellerie, événements, sports, tourisme et loisirs. Il est situé à 10 km de l’aéroport international Brigadeiro Eduardo Gomes et à 16 km du centre-ville de Manaus.

Croisière Maritime - Iberostar Gran Amazon

Un luxueux bateau pouvant accueillir 150 personnes, conduit les visiteurs dans une croisière sur les fleuves Negro et Amazone en tout confort. Le voyage commence à Manaus, faisant escale en divers points de la forêt amazonienne pour réaliser des excursions en petits bateaux, ce qui permet aux visiteurs de découvrir la dense végétation vierge.

Archevêché

Le Centre d'instruction de la guerre dans la jungle (CIGS)

Manaus abrite aussi le Centro de Instrução de Guerra Na Selva (CIGS, Centre d'instruction de la guerre dans la jungle), créé en 1964 par un décret du maréchal Castello Branco, qui renversa le président João Goulart la même année [3]. Disposant de zones énormes, le CIGS a été utilisé sous la dictature comme centre d'entraînement à la « guerre contre-révolutionnaire » (y compris les méthodes de torture [3]): le général Paul Aussaresses, aux commandes lors de la bataille d'Alger, y enseigna notamment [3], tandis que la DINA chilienne, la police politique d'Augusto Pinochet, y envoyait des contingents se former [3]. Aujourd'hui, selon son site officiel, le CIGS participe aussi à des missions environnementales et à la recherche scientifique, bien qu'il se donne encore comme mission de promouvoir la « mystique du guerrier de la jungle ».

Galerie

Références

Lien externe

État de l'Amazonas, Nord
Portal.svg Portail — Géographie, Histoire, Sport
Amazonas, Brésil Bandeira do Amazonas Bandeira do Brasil
  • Portail du Brésil Portail du Brésil

Ce document provient de « Manaus ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Manaos de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Manaos — (en portugués Manaus y antiguamente Manáos) es una ciudad en el noroeste del Brasil y capital del estado de Amazonas. Situada cerca de la confluencia del Río Negro con el río Amazonas, es un importante puerto en vías de desarrollo de la región e… …   Enciclopedia Universal

  • Manaos — Forma tradicional española del nombre de esta ciudad del noroeste de Brasil: «Al bajar del avión en Manaos, sintieron el clima sobre la piel como una toalla empapada en agua caliente» (Allende Ciudad [Chile 2002]). No hay razón para sustituir… …   Diccionario panhispánico de dudas

  • Manáos — (früher Barrado Rio Negro), Hauptstadt des brasil. Staates Amazonas, am Rio Negro, 16 km oberhalb dessen Mündung in den Amazonenstrom, mit Lyzeum, bischöflichem Seminar, Asyl für Indianerkinder, ethnologischem Museum, Bibliothek, chemischem… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Manáos — Manáos, Hauptstadt des brasil. Staates Amazonas, oberhalb der Mündung des Rio Negro in den Amazonenstrom, (1902) 40.000 E., Seehafen, Handel …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Manaos — Para otros usos de este término, véase Manaos (desambiguación). Manaus Municipio de Brasil …   Wikipedia Español

  • Manaos — Filmdaten Deutscher Titel Manaos – Die Sklaventreiber vom Amazonas Originaltitel Manaos …   Deutsch Wikipedia

  • Manáos — /mah nows /, n. a port in and the capital of Amazonas, in N Brazil, on the Río Negro near its confluence with the Amazon: ab. 1000 mi. (1600 km) from the Atlantic but accessible to some ocean trade. 642,582. Also, Manaus. * * * …   Universalium

  • Manáos — Manạ́os,   früherer Name der Stadt Manaus.   …   Universal-Lexikon

  • manaos — ma·naos …   English syllables

  • manáos — ma·ná·os …   English syllables


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.