Makelele

Makelele

Claude Makelele

Page d'aide sur les redirections « Makelele » redirige ici. Pour Leandro Makelele, voir Leandro dos Santos de Jesus.
Claude Makelele Football pictogram.svg
Claude Makélélé.jpg
Situation actuelle
Club actuel France Paris SG
Numéro 4
Biographie
Nom complet Claude Makelele Sinda
Nationalité France France Argentine Argentine
Naissance 18 février 1973 (36 ans)
à Zaïre Kinshasa
Taille 1,70 m
Poste Milieu défensif
Surnom(s) El Pantera, mi-cuisse, Le Mak, Maka, Mak, Maké,Anaconda, Makouloulou, Le Vieux
Parcours professionnel*
Saison Club Matchs
(Buts)
1990 France Stade Brestois 12 (3)
1991-1992 Argentine River Plate 37 (4)
1992-1997 France FC Nantes 165 (9)
1997-1998 France Marseille 36 (3)
1998-2000 Espagne Celta Vigo 75 (5)
2000-2003 Espagne Real Madrid 145 (2)
2003-2008 Angleterre Chelsea 217 (2)
2008- France Paris SG 47 (0)
Sélection(s) en équipe nationale**
Année(s) Équipe Matchs
(Buts)
1995-2008 France France 71 (0)
* Statistiques en championnat national et en compétitions nationales et continentales.

** Statistiques en match officiel.

Claude Makelele né le 18 février 1973 à Kinshasa (Zaïre, aujourd'hui Congo) est un footballeur possédant un passeport argentin et ancien international français d'origine congolaise qui évolue au poste de milieu récupérateur. Après avoir évolué au Stade Brestois puis en Argentine à River Plate, Claude Makélélé jouera pour les plus grands clubs européens; notamment au FC Nantes (1992-1997), au Real Madrid (2000-2003), et à Chelsea FC (2003-2008). Il rejoint le Paris Saint-Germain lors de la saison 2008-2009 où il entend terminer sa carrière de joueur puis intégrer la direction sportive du club.

Sommaire

Biographie

Né à Kinshasa (Zaïre), il passe ses quatre premières années chez sa grand-mère avec sa mère, alors que son père, André-Joseph Makelele, footballeur de haut niveau d'origine argentine, est en exil en Belgique. Lorsqu'il a 5 ans, sa famille se rassemble à Épinay-sous-Sénart, dans l'Essonne[1]. Il joue alors à l'US Melun, avec un certain Lilian Thuram.

Claude Makelele devient professionnel en signant au Stade Brestois en 1991 ou il joue milieu droit. Mais il doit quitter prématurément le club breton en décembre 1990 lorsque ce dernier fait faillite et est rétrogradé administrativement en troisième division. Makélélé, pourtant considéré comme un futur grand espoir du football français décide alors à la surprise générale de signer en Argentine à River Plate.Daniel Passarella alors entraineur du club argentin le repositionne en mileu défensif. Celui qui est surnommé "Maké" par les argentins s'impose alors totalement comme titulaire et est même appelé chez les espoirs. Après une saison en Argentine couronnée d'un titre de champion, le joueur est contacté par les plus grandes écuries européennes dont Manchester United et le Réal Madrid, qu'il rejoindra finalement huit ans plus tard. Effectivement, ne souhaitant pas brûlée les étapes, le joueur rejoint alors les rangs du FC Nantes (premier match de D1 le 8 août 1992 : Nantes-Metz, 0-0) club avec lequel il remporte le titre de champion de France en 1995. Au poste de milieu droit comme à Brest, Makelele est l'une des pièces maîtresses des Canaris, ce qui lui vaut de connaître sa première sélection en équipe de France cette même année (Norvège-France, 0-0, le 22 juillet 1995).

En 1997, Makelele quitte Nantes pour rejoindre l'Olympique de Marseille. Mais après une saison moyennement convaincante dans la cité phocéenne, il part rebondir en Espagne, au Celta Vigo. Ce n'est certes pas le meilleur club espagnol, mais il permet à Makelele de s'établir comme l'un des meilleurs milieux de terrain défensifs de la Liga, c'est-à-dire au poste où il s'était révélé en Argentine. Après deux saisons au Celta, il est recruté par le prestigieux Real Madrid.

Le transfert de Makelele au Real marque un véritable tournant dans sa carrière. Non seulement il rejoint l'un des meilleurs clubs d'Europe (avec lequel il remporte la Ligue des Champions en 2002), mais il retrouve également le contact avec l'équipe de France. Victime de la forte concurrence à son poste chez les Bleus (et notamment de celle de l'emblématique Didier Deschamps) mais également de ses performances erratiques en club puis de son exil réussi mais peu médiatique au Celta Vigo, Makelele n'a en effet que rarement été appelé en équipe nationale depuis sa première sélection en 1995. Il passe ainsi à côté des triomphes de 1998 et 2000. Mais à partir de 2000, s'étant affirmé comme indispensable dans l'entre-jeu madrilène, il trouve une place plus régulière en sélection nationale.

Makelele (à droite) avec Chelsea aux côtés d'Alex.

En 2003, n'obtenant pas de la part du Réal la revalorisation espérée de son contrat, le joueur part rejoindre l'ambitieux club londonien de Chelsea, avec lequel il confirme qu'il fait partie des tous meilleurs joueurs du monde à son poste. Champion d'Angleterre en 2005, Makelele reçoit régulièrement les éloges du très exigeant José Mourinho, son entraîneur à Chelsea. Mais cette réussite en club contraste avec ses prestations en équipe de France. Car même si Makelele a su gagner sa place chez les Bleus, ses performances sont loin de convaincre. Très affecté par les critiques qui ont accompagné ses prestations à l'Euro 2004, il annonce sa retraite internationale en septembre 2004. Durant l'été 2005, sollicité avec insistance par Raymond Domenech, il revient sur sa décision, et contribue à la qualification de la France pour la Coupe du monde 2006. Makelele retrouve alors son statut de milieu de terrain indispensable aux Bleus. Le 13 juin 2006, lors du match de Coupe du monde France - Suisse, il est désigné homme du match par la FIFA[2]. Il contribue ensuite à l'aventure des Bleus jusqu'à la finale perdue contre l'Italie le 9 juillet 2006.

Avec son club Chelsea, il remporte en 2007 la Coupe d'Angleterre et la Coupe de la Ligue et accède en 2008 à la finale de Ligue des Champions qu'il perd lors de la séance des tirs au but face à Manchester United.

Après être revenu plusieurs fois sur sa retraite internationale, notamment pour les qualifications à l'Euro 2008 (mais toujours rappelé par Domenech !), le joueur annonce d'abord qu'il ne participera pas au tournoi en Suisse et en Autriche. Il revient sur sa décision en novembre 2007, peu après la qualification de l'équipe de France, en précisant que ce tournoi, en cas de sélection, serait sa dernière compétition internationale.


Après la déroute de l'équipe de France à l'Euro 2008 (élimination au premier tour), il déclare le 18 juin 2008 qu'il met fin à sa carrière en équipe nationale. Le 21 juillet 2008, il s'engage avec le Paris Saint-Germain pour un contrat de 1 ans plus une année supplémentaire s'il le souhaite. puis 2 ans dans l'encadrement sportif. Il devient le nouveau capitaine de l'équipe. Il fait une assez bonne saison avec le Paris-Saint-Germain et décide de poursuivre l'aventure pour une saison supplémentaire . La saison 2009-2010 sera certainement sa dernière en tant que joueur .

Makelele est à ce jour l'un des seuls français (avec Thierry Henry) à avoir remporté trois championnats européens différents : les championnats de France avec Nantes en 1995, d'Espagne avec le Real Madrid en 2001 et 2003 et d'Angleterre avec Chelsea en 2005 et 2006

Vie privée

Claude Makelele a grandi en parlant dans sa famille le lingala, une langue du Congo ; et le castillan, la langue de son père. En 2003, il s’engage auprès d’Amnesty International pour dénoncer la guerre civile au Congo-Kinshasa[1]. Il a aussi sponsorisé le dictionnaire en lingala écrit par Kawata Ashem Tem[3]. En lingala, Makelele signifie « bruit ».

De 2004 à 2008 Claude Makelele a été marié avec Noémie Lenoir mais sont divorcés. Ils ont eu un petit garçon nommé Kelyan, né le 24 janvier 2005. Il est propriétaire du restaurant le « Royce »[4].

Séparé de Noemie Lenoir depuis un an environ, il a fréquenté le top modèle Sandy Lane, il apparait célibataire depuis début 2009[réf. nécessaire]

Palmarès

Équipe nationale :

Club :

Voir aussi

Bibliographie

  • « Les 100 personnalités de la diaspora africaine : Claude Makelele », in Jeune Afrique, no 2536-2537, du 16 au 29 août 2009, p. 54

Notes et références



  • Portail du football Portail du football
  • Portail de la France Portail de la France
Ce document provient de « Claude Makelele ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Makelele de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • makélélé — n. m. (Afr. subsah.) En Afrique centrale, poisson siluriforme d eau douce (Schilbe mystus) à la chair savoureuse …   Encyclopédie Universelle

  • Makelele — Claude Makelele Spielerinformationen Voller Name Claude Makelele Geburtstag 18. Februar 1973 Geburtsort Kinshasa,  …   Deutsch Wikipedia

  • Makélélé — Claude Makelele Spielerinformationen Voller Name Claude Makelele Geburtstag 18. Februar 1973 Geburtsort Kinshasa,  …   Deutsch Wikipedia

  • Claude Makélélé — Claude Makélelé Personal information Full name Cl …   Wikipedia

  • Claude Makelele — Claude Makelele …   Wikipédia en Français

  • Claude Makélélé — Claude Makelele « Makelele » redirige ici. Pour Leandro Makelele, voir Leandro dos Santos de Jesus. Claude Makelele …   Wikipédia en Français

  • Claude Makélélé — Apodo El Trípode, Make, Claudio, El Pulpo Nacimiento …   Wikipedia Español

  • Claude Makélélé — Claude Makelele Spielerinformationen Voller Name Claude Makelele Geburtstag 18. Februar 1973 Geburtsort Kinshasa,  …   Deutsch Wikipedia

  • Claude Makelele —  Spielerinformationen Geburtstag 18. Februar 1973 Geburtsort Kinshasa,  …   Deutsch Wikipedia

  • Leandro Makelele — Leandro dos Santos de Jesus Leandro dos Santos de Jesus, surnommé Makelele, (né à Salvador de Bahia le 26 février 1985), est un footballeur brésilien. Il joue au poste de milieu récupérateur avec le club de Grêmio. Il a été surnommé Makelele… …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»