Maitres anonymes


Maitres anonymes

Maîtres anonymes italiens

Maître de La Cité des dames

Les maîtres anonymes italiens sont des artistes italiens dont on ignore le nom (mais non les œuvres) pour les raisons historiques suivantes :

Avant la Renaissance

L'artiste n'a pas d'existence en tant qu'individu désigné par son nom : il s'efface devant le sujet qu'il peint, par humilité car il s'agit souvent d'œuvres destinées à la dévotion religieuse.

Il sera alors repéré et désigné (par les historiens de l'art au début du XXe siècle) par le sujet du tableau qu'il a peint, le nom du commanditaire, celui de son œuvre principale :
Ainsi le Maestro del San Francesco Bardi est le peintre commandité par la famille Bardi pour leur chapelle à Santa Croce et qui a peint, entre autres tableaux, celui de la Vie de saint François qui y figure ; le Maître du buste de femmes (ou des demi-figures), du début XVIe siècle, est clairement désigné par le sujet abordé[1]

À la Renaissance

Il faudra attendre la Renaissance, dans le monde occidental européen, pour que l'individu artiste acquiert une personnalité reconnue par ses pairs (Giorgio Vasari les recense dans Le Vite), soit nommé personnellement et qu'il porte :

La problématique de l'attribution des œuvres au XXe siècle

La notion de peintre nommé et reconnu étant acquise, les historiens d'art, au début du XXe siècle, attribuent les œuvres qu'ils recensent à des peintres connus. Il reviennent ensuite sur ces attributions et baptisent anonymes des peintres qui se distinguent des précédents, les vraies auteurs des œuvres considérées.
On soulignera le cas de Pier Francesco Fiorentino auquel Bernard Berenson avait attribué un certain nombre d'œuvres qui seront ensuite placées, comme sous la main de Pseudo Pier Francesco Fiorentino copiste de Florence.

Certains peintres même, avant qu'on leur reconnaisse une véritable identité, peuvent être précédemment décrits comme anonymes (même plusieurs fois comme Barthélemy d'Eyck). Ils sont donc porteurs de plusieurs noms historiquement (ce qui est précisé dans la page qui leur est consacré) ou dont le doute subsiste encore comme Giovanni Gaddi (après 1333 - 1383) peut-être le Maestro della Misericordia dell’Accademia.

Malgré tout certains restent encore anonymes.

Sommaire abrégé

Les artistes

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dates

A

  • Maestro degli Angeli Ribelli (Maître des Anges Rebelles) de Sienne, 2 tableaux conservés au musée du Louvre [1]
  • Maestro dell'Adorazione Khanenko
  • Maestro dell'Adorazione di Vienna
  • Maître d'Aix : voir Maître de l'Annonciation d'Aix
  • Maestro di Alkmaar
  • Maestro di Ambrass
  • Maestro di Amiens
  • Maestro di Antoine de Bourgogne
  • Maestro di Arguis Maestro di Arquà
  • Maestro di Ávila
  • Maestro dell'Altare Irnhoff
  • Maestro dell'Altare Tucher
  • Maestro dell'Altare d'oro
  • Maestro dell'Altare dei Berswordt
  • Maestro dell'Altare dei Dieci Comandamenti
  • Maestro dell'Altare dei Regolari
  • Maestro dell'Altare di Aquisgrana (Aix-la-Chapelle)
  • Maestro dell'Altare di Bamberga del 1429
  • Maestro dell'Altare di Beyghem
  • Maestro dell'Altare di Bützow
  • Maestro dell'Altare di Darup
  • Maestro dell'Altare di Friedberg
  • Maestro dell'Altare di Graudenz
  • Maestro dell'Altare di Heisterbach
  • Maestro dell'Altare di Iserlohn
  • Maestro dell'Altare di Litoměřice
  • Maestro dell'Altare di Nicolas Puchner
  • Maestro dell'Altare di Ortenberg
  • Maestro dell'Altare di Pallant
  • Maestro dell'Altare di Pähl
  • Maestro dell'Altare di Rajhrad
  • Maestro dell'Altare di Sant'Agostino
  • Maestro dell'Altare di Schotten
  • Maestro dell'Altare di Schöppingen
  • Maestro dell'Altare di Staufen
  • Maestro dell'Altare di Třeboň
  • Maestro dell'Altare di re Alberto
  • Maestro dell'Altare di san Bartolomeo
  • Maestro dell'Altare di san Giorgio
  • Maestro dell'Altare di santa Barbara
  • Maestro dell'Annunciazione Gardner
  • Maestro dell'Annunciazione Ludlow
  • Maître de l'Annonciation d'Aix, identifié par certains critiques à Barthélemy d'Eyck.
  • Maestro dell'Annuncio ai pastori
  • Maestro dell'altare di Fröndenberger
  • Meister von Astorga

B

C

D

F

G

H

  • Maestro di Hohenfurth

I

J

L

  • Maître de la Légende de sainte Ursule, peintre flamand du XVe siècle
  • Maître de la Légende de sainte Lucie
  • Maître de la Légende de la sainte Mère
  • Maître de Lecceto, pour un cassone où figurent l’Histoire de Didon et celle de Lucrèce et Collatin.
  • Maestro del Libro di casa

M

N

O

P

O

  • Maestro di Ozieri

P

R

S

T

V

W

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Notes

  1. Lucrèce se poignardant, Le Grand Livre des ventes aux enchères, Belfond, Connaissances des arts, 1986, (ISBN 2 7144 1965 8) p.58

Sources

  • Daniel Arasse dans l'introduction de son ouvrage Le Sujet dans le tableau. Champs Flammarion (ISBN 2-08-0801487-1) (1997) (2006)
  • Catégorie Maestri anonimi du wiki italien dont toutes les occurrences sont renseignées.

Articles connexes

Liens internes

  • x
Article détaillé : Histoire de l'art.
DavidMichelAnge.jpg
La Renaissance
Renaissance historique : Trecento, XIVe siècle | Quattrocento, XVe siècle | Cinquecento, XVIe siècle
Périodes : Pré-Renaissance | Première Renaissance | Haute Renaissance | Renaissance tardive
Renaissance artistique : Ameublement | Architecture | Danse | Littérature | Musique | Peinture | Poésie | Sculpture | Théâtre
Écoles philosophiques : Humanisme | Néoplatonisme médicéen
Géographie de la Renaissance : Italie | France | Allemagne | Flandres | Espagne


  • Portail de la peinture Portail de la peinture
  • Portail des arts Portail des arts
  • Portail de l’histoire de l’art Portail de l’histoire de l’art
  • Portail de l’Italie Portail de l’Italie
Ce document provient de « Ma%C3%AEtres anonymes italiens ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Maitres anonymes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Maîtres Anonymes — italiens Maître de la Légende de sainte Ursule (XVe siècle) …   Wikipédia en Français

  • Maîtres anonymes — Maître de la Légende de sainte Ursule (XVe siècle) …   Wikipédia en Français

  • Maîtres anonymes italiens — Maître de la Légende de sainte Ursule (XVe siècle) …   Wikipédia en Français

  • Maître anonyme — Maîtres anonymes italiens Maître de la Légende de sainte Ursule (XVe siècle) …   Wikipédia en Français

  • ATTRIBUTION (histoire de l’art) — Rapport toujours variable entre le présent et le passé, l’attribution est l’opération typique de l’historien de l’art, elle traduit ses réactions devant le texte, elle est jugement historique effectif. Réduite à ses termes essentiels, elle… …   Encyclopédie Universelle

  • JAPON - Les arts — Issu, comme tous les arts de l’Extrême Orient, de la Chine qui lui a fourni techniques et modèles, l’art japonais se distingue, cependant, par l’originalité de ses créations. Son développement est scandé de périodes d’absorption, où se manifeste… …   Encyclopédie Universelle

  • AINEBLEAU (ÉCOLE DE) — L’école de Fontainebleau désigne un courant artistique né en France au XVIe siècle, autour des peintres travaillant à la décoration du château de Fontainebleau. Cette expression n’a été employée pour la première fois, semble t il, qu’au XIXe… …   Encyclopédie Universelle

  • Maestri comacini — Les maestri comacini sont une corporation itinérante de constructeurs, de maçons, de sculpteurs et d artistes italiens actifs dès le VIIe siècle – VIIIe siècle. Ces artistes anonymes furent parmi les premiers maîtres du roman lombard et …   Wikipédia en Français

  • Bibliographie sur Brueghel l'Ancien — Article principal : Pieter Brueghel l Ancien. La bibliographie de Pieter Bruegel (ou Brueghel) l Ancien est indiquée par ordre alphabétique[1]. Les spécialistes reconnus sont indiqués en gras. Sommaire 1 A 2 B …   Wikipédia en Français

  • Anonymat — Sur les autres projets Wikimedia : « Anonymat », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Pour les articles homonymes, voir Anon. L anonymat (du grec ανώνυμος anonymos « sans nom » : ἀν an + όνυμα onyma, forme… …   Wikipédia en Français