Maharishi Mahesh Yogi


Maharishi Mahesh Yogi
Maharishi Mahesh Yogi à Poona (1973)

Maharishi Mahesh Yogi (hindi : महर्षि महेश योगी) (né Mahesh Prasad Varma, (12 janvier 1917 à Jabalpur, Inde, décédé le 5 février 2008 à Vlodrop, (Pays-Bas)[1].

Il est le fondateur de la Méditation transcendantale, connu pour son lien avec les Beatles (il fut qualifié de « Guru des Beatles »[1]) et d'autres célébrités occidentales des années 1960, comme plusieurs membres des Doors[2].

Maharishi et Yogi sont des titres honorifiques.

Sommaire

Biographie

Après avoir obtenu une licence de physique à l'université d'Allâhâbâd, il devient vers 1939 le disciple de Swami Brahmananda Saraswati, Shankaracharya (chef spirituel) de l'Inde du Nord à Jyotir Math dans l'Himalaya. Il restera auprès de lui de 1941 à 1953, date de sa mort à l'âge de quatre-vingt-quatre ans. Maharishi rend hommage à son maître par les termes « Jai Guru Dev ».

Après quelque temps dans l'Uttar Pradesh, Maharishi quitte sa retraite himalayenne et, en 1955, commence à enseigner la technique de Méditation transcendantale (MT). En 1957, il fonde le Mouvement de Régénération Spirituelle qui devient en 1959 le Mouvement de Méditation Transcendantale. Maharishi se rend ensuite aux États-Unis, puis en Europe (en commençant par l'Allemagne).

Maharishi a formé des milliers de professeurs à travers le monde[réf. nécessaire] afin d'enseigner la MT qui, selon les statistiques du mouvement, aurait été apprise par plus de 5 millions de personnes[3][réf. incomplète].

En 1990, Maharishi s'installe à Vlodrop, au Limbourg (Pays-Bas)[4]. Le 11 janvier 2008, il annonce sa retraite du monde et entre en Mauna yoga (silence spirituel) jusqu'à sa mort trois semaines plus tard.

Depuis 1955, le projet déclaré de Maharishi est d'« ouvrir les portes de l’illumination à chaque individu et amener l’invincibilité, la paix, la prospérité et le bonheur, et l’absence de négativité et de souffrance à tous les pays »[5].

La « science védique »

Maharishi a fait la promotion de ce qu'il appelle « la science védique de l’Inde » à laquelle il dit avoir intégré les découvertes les plus récentes de la science moderne[6]. Il a donc ajouté à la MT, la promotion de l’Ayurvéda (pratique védique de la santé en Inde), du Sthapatya Véda (l’architecture védique), du Gandharva Véda (la musique védique), du Jyotish (l’astrologie védique), de l’agriculture biologique védique, a rédigé un système d'éducation, des théories et stratégies de gestion, de défense et d’administration, et un programme qui aurait le pouvoir d'éradiquer la pauvreté ainsi qu'une nouvelle monnaie, le Raam[7], [8], [9].

Selon Antony Nader, président de la Maharishi Open University et actuel successeur de Maharishi, ce dernier a développé, sous la direction de John Hagelin (directeur de l'Université Maharishi de Management), une théorie selon laquelle l'Atman, le Soi décrit dans le Véda, serait identique au « champ unifié » décrit dans la théorie des cordes[10].

Travaillant sous la direction de Maharishi, Antony Nader (Maharaja Adhiraj Rajaraam) fut décoré de son poids en or par le mouvement de méditation transcendantale pour sa « théorie scientifique » sur « le champ unifié », qui serait l’intelligence créatrice de l’univers. Selon Hagelin, cette thèse révèlerait le caractère cosmique de l’être humain et la possibilité d’éveiller l’intelligence cachée de sa propre physiologie[11].

Éducation

Maharishi a créé des écoles, des collèges et des universités dans le monde entier.

  • Université Maharishi de Management, Fairfield (Iowa, États-Unis)
  • École Maharishi de l’âge de l’Illumination à Fairfield (Iowa, États-Unis)
  • École Maharishi de l’âge de l’Illumination du Lancashire (Angleterre)
  • École Maharishi Vidya Mandir de Chennai (Inde)
  • Plusieurs écoles à Alexandra (Afrique du Sud)

Vidéothèque

Une vidéothèque de 30 000 heures de conférences de Maharishi est utilisée dans les cours de formations[réf. nécessaire], les conférences et les retransmissions par satellite puis sur Internet[12].

Autres activités de Maharishi

  • Fabrication traditionnelle et commercialisation de compléments alimentaires naturels et de remèdes à base de fruits rares et de plantes alimentaires (médecine ayurvédique) ;
  • Promotion de la méditation transcendantale et de la science védique grâce à la télévision par satellite, internet[13] et des sessions de stages ;
  • Création de plusieurs universités aux États-Unis (dont la Maharishi University of Management de Fairfield[14]), en Inde et dans d'autres pays ;
  • Création de centres de remise en forme, cliniques, dispensaires, et centres de soins axés sur la prévention ;
  • Lancement d'un « grand programme de reconstruction immobilière pour la paix sur terre », dans le but d'inciter les pays riches à loger tous les pauvres et les démunis de la planète ;
  • Possession de quelques hôtels, notamment aux États-Unis ;
  • Promotion de l'agriculture biologique comme mode de culture principale ;
  • Création de la « David Lynch foundation » destinée à financer l'apprentissage de la Méditation transcendantale dans les écoles[15].

Relation avec les Beatles

Article détaillé : Les Beatles en Inde.
Grottes de Méditation à l'Académie de Méditation du Shankaracharya à Rishikesh, 40 ans plus tard en 2006 et à l'abandon depuis des années.

C’est Pattie Boyd, épouse de George Harrison qui amène les Beatles à rencontrer Maharishi[16]. Les quatre Beatles ressentent alors un besoin de se recentrer[17]. Pattie les emmène à une conférence du Maharishi Mahesh Yogi à Londres le 24 août 1967, au London Hilton sur Park Lane[18]. La simplicité et le calme ressenti lors de cette conférence les incite à essayer la méditation. Ils se disent que c’est ce dont ils ont besoin[17].

Ils partent le lendemain de cette conférence pour un séminaire à Bangor dans le pays de Galles pour apprendre la technique de méditation transcendantale, en compagnie de nombreuses autres célébrités comme Mick Jagger[19].

C’est après cette première rencontre avec Maharishi Mahesh Yogi en juin 1967, que John Lennon a écrit Across The Universe, titre à dimension philosophique. Jai Guru Deva Om, qui est chanté dans le refrain, est une expression traditionnelle de l'hindouisme qui exprime la gratitude envers le maître (Guru Dev).

Les Beatles décident de suivre un cours de professeur de méditation transcendantale prévu en Inde en 1968. Ils se rendent, avec leurs épouses, et retrouvent d'autres personnalités parmi lesquelles Mike Love des Beach Boys, Mia Farrow et Donovan, au pied de l'Himalaya à Rishikesh, dans l'ashram de Maharishi.

Lennon dira : « C'était l'Inde, la méditation est une bonne chose et produit l'effet escompté. Comme la gymnastique ou le brossage des dents, ça marche. […] on a passé de chouettes vacances, on est revenus frais et dispos pour jouer les hommes d’affaires. […] Je ne regrette rien à propos de la méditation. J'y crois encore et la pratique à l'occasion »[20].

Ringo reste deux semaines[20]. Paul McCartney qui avait prévu de ne rester qu’un mois, est le second membre du groupe à quitter Rishikesh, « En fait j'ai adoré aller là-bas »[20]

En raison d’une rumeur d'avances sexuelles à l'égard de Mia Farrow, John Lennon pense avoir « percé le bluff » du Maharishi, croit que le « Maître » a des faiblesses coupables, décide de repartir précipitamment et compose la chanson accusatrice Sexy Sadie. George Harrison a un autre point de vue sur la question. Il raconte des années après : « Quelqu'un a commencé à faire circuler des rumeurs au sujet de Maharishi, des bruits que les médias, ont repris pendant des années. Toutes ces conneries étaient pure invention. Les livres d’histoire racontent probablement que Maharishi a essayé d’attaquer Mia Farrow, c'est bidon, complètement bidon. La situation s’est compliquée, John voulait partir de toute manière. Cela l'a obligé à se mettre dans l'état d'esprit suivant : OK, maintenant on a une bonne raison de s'en aller. Historiquement on prétend aujourd’hui qu’il est arrivé là-bas quelque chose qui n’aurait pas du se produire, mais c’est faux »[20]. Paul McCartney, dans sa biographie, explique également qu'il ne croit pas à ces allégations[21]. Yoko Ono épouse de Lennon dit (dans Rolling Stone du 6 mars 2008) : « Si Lennon était vivant aujourd'hui, il se serait probablement réconcilié avec Maharishi. John aurait été le premier maintenant, s'il était encore là, pour reconnaitre ce que Maharishi a fait pour le monde et l'apprécier »

Autres personnalités

Pendant les années 1960 et le début des années 1970, des célébrités ont appris la Méditation Transcendantale : les Doors, les Beatles, les Beach Boys (dont le chanteur Mike Love qui devint professeur de méditation) et le compositeur Donovan qui fut proche de Maharishi et apposa une photo de lui au dos de la couverture de son album A Gift from a Flower to a Garden. Le comédien Andy Kaufman et le prestidigitateur Doug Henning furent aussi des élèves de Maharishi ainsi que les acteurs (et réalisateurs) Clint Eastwood et David Lynch.

Au début du XXIe siècle, David Lynch s'implique personnellement dans une fondation qui porte son nom : la Fondation David Lynch[22], pour financer la paix mondiale et un système d'éducation basée sur la Conscience. Il organise avec son ami Donovan un concert au Radio Music City Hall de New York le 4 avril 2009, intitulé « Change begin within benefit concert / le changement commence de l'intérieur »[23] avec Paul McCartney[24], Ringo Starr, Sheryl Crow[25], Eddie Vedder[26], Ben Harper, Donovan, Mike Love, Russel Simmons, et Moby[27], dans le but de rassembler des fonds afin de permettre l'enseignement de la Méditation transcendantale à un million d'enfants « à risque » de par le monde. Le 13 décembre 2010 au Metropolitan Museum of Art de New York City s'est tenu un Gala intitulé « Opération bien-être pour les guerriers » pour le bénéfice de la David Lynch Foundation. Avec les témoignages de Russell Brand, David Lynch, Paul McCartney, Martin Scorsese, John Hagelin et Clint Eastwood qui déclara : « Je suis un partisan inconditionnel de la Méditation transcendantale, que je pratique depuis près de 40 ans ». Le but de ce gala est d’aider les vétérans et les militaires atteints du syndrome de stress post-traumatique, par la pratique de la technique de Méditation transcendantale[28],[29].

Décès

Maharishi Mahesh Yogi est décédé le 5 février 2008[30].

Sir Paul McCartney déclarera : "Je suis profondément attristé par sa disparition, mais mes souvenirs de lui ne sont que joyeux. C'était un grand homme qui a travaillé sans relâche pour le bien du monde .... Je n'oublierai jamais la dédicace qu'il a écrite dans un livre qu'il m'avait donné, qui dit : "rayonne le bonheur et la conscience", ce qui pour moi, veut tout dire. Il me manquera mais je penserai toujours à lui avec un sourire". Ringo Starr dira de lui : "L'un des hommes sages que j'ai rencontrés dans ma vie a été le Maharishi. J'ai toujours été impressionné par sa joie, et je crois vraiment qu'il sait où il va"[31].

Bibliographie

  • Maharishi Mahesh Yogi, La Bhagavad gita : nouvelle traduction commentée des chapîtres 1 à 6, Argel, 1er novembre 1991 (ISBN 2905219149 et 978-2905219145) 
  • Maharishi Mahesh Yogi, La science de l'être et l'art de vivre, la méditation transcendantale, Favre Sa, 22 novembre 2007 (ISBN 2828909859 et 978-2828909857) 
  • Helena Olson, Un invité nommé Maharishi : Le récit de la première visite de Maharishi Mahesh Yogi aux Etats-Unis, Club 83, 1er septembre 1991 (ISBN 286772001X et 978-2867720017) 
  • Jean-Vadim Le Meur, Marion du Breuil, La révolution spirituelle de Maharishi Mahesh Yogi : Clé pour l'épanouissement du matérialisme, Altess, 3 septembre 1999, 159 p. (ISBN 2905219408) 
  • (en) Maharishi Mahesh Yogi, Maharishi Forum of Natural Law and National Law for Doctors, Maharishi`s Publications, 1er janvier 1995, 480 p. (ISBN 8175230037 et 978-8175230033) 
  • (en) Maharishi Mahesh Yogi, Maharishi University of Management : Wholeness on the Move, Maharishi`s Publications, 1er janvier 1995, 352 p. (ISBN 8175230010 et 978-8175230019) 
  • (en) Maharishi Mahesh Yogi, Maharishi`s Absolute Theory of Defence : Sovereignty in Invincibility, Maharishi`s Publications, 1er janvier 1995, 668 p. (ISBN 8175230002 et 978-8175230002) 
  • (en) Maharishi Mahesh Yogi, Maharishi`s Absolute Theory of Government : Automation in Administration, Maharishi`s Publications, 1er janvier 1995, 565 p. (ISBN 8175230029 et 978-8175230026) 
  • (en) Maharishi Mahesh Yogi, Inaugurating Maharishi Vedic University, Maharishi`s Publications, 1er janvier 1996, 258 p. (ISBN 8175230061 et 978-8175230064) 
  • (en) Maharishi Mahesh Yogi, Maharishi Speaks to Educators (4 Vols), Maharishi`s Publications, 1er janvier 1996, 902 p. (ISBN 8175230088 et 978-8175230088) 
  • (en) Maharishi Mahesh Yogi, Maharishi Speaks to Students (4 Vols), Maharishi`s Publications, 1er janvier 1997, 978 p. (ISBN 8175230126 et 978-8175230125) 
  • (en) Maharishi Mahesh Yogi, Celebrating Perfection In Education : Dawn of Total Knowledge, Maharishi`s Publications, 1er janvier 1997, 196 p. (ISBN 8175230134 et 978-8175230132) 
  • (en) Maharishi Mahesh Yogi, Celebrating Perfection in Administration : The Lighthouse of Peace on Earth, Maharishi`s Publications, 1er janvier 1998, 418 p. (ISBN 8175230150 et 978-8175230156) 
  • (en) Maharishi Mahesh Yogi, Constitution of India : Fulfilled Through Maharishi`s Transcendental Meditation, Maharishi`s Publications, 1er janvier 1999, 370 p. (ISBN 8175230045 et 978-8175230040) 
  • (en) Maharishi Mahesh Yogi, Ideal India : The Lighthouse of Peace on Earth, Maharishi`s Publications, 1er janvier 2001, 536 p. (ISBN 9080600512 et 978-9080600515) 
  • (en) Maharishi Mahesh Yogi, Deepak Chopra, Gilles Farcet, Alain-René Gélineau, The Maharishi : The Biography of the Man Who Gave Transcendental Meditation to the World, Element Books Ltd, 27 octobre 1994, 310 p. (ISBN 1852305711 et 978-1852305710) 

Références

  1. a et b (fr) Décès de Maharishi Mahesh Yogi, le gourou qui avait enseigné aux Beatles la Méditation transcendantale
  2. (en) Joe Hagan, « Maharishi Mahesh Yogi, Guru to Beatles and Beach Boys died in The Netherlands », dans [[1]], no 1047, 6 mars 2008, p. 16  It was at a TM lecture that Manzarek met guitarist Robby Krieger and drummer John Densmore - the latter had paid thrity-five dollar for a personnalized mantra. "There wouldn't be any Doors without Maharishi", says Densmore, who recalls the guru as "this androgynous littles weird fairy dude" who emanated "a palpable love vibe".
  3. Site Officiel Britannique
  4. (en)The New York Times
  5. Invincibility Global Country
  6. Vedic Science
  7. Programmes de Maharishi
  8. 50 years around the world
  9. Le Raam
  10. Tony Nader, Human Physiology - Expression of Veda and the Vedic Literature, 1997
  11. John Hagelin, Is Consciousness the Unified Field?, Videotape, MUM Press
  12. (fr) Site français rassemblant de nombreux documents, interview, et vidéos sous-titrées de Maharishi Mahesh Yogi
  13. Maharishi Channel
  14. (en)Om on the Grange, Gary Lee, The Washington Post, 12 novembre 2006.
  15. (en)David Lynch Foundation — transforming lives from within sur David Lynch foundation. Consulté le 12 février 2010
  16. (en) Pattie Boyd, Wonderful Tonight: George Harrison, Eric Clapton, and Me, Thorndike, 1997, 518 p. (ISBN 0786211458 et 9780786211456) 
  17. a et b (en) David Lynch interviews Paul McCartney & Ringo Starr, 8 avril 2010. Consulté le 24 mai 2010.
  18. (en) The Beatles and India sur The Beatles Bible, 2010. Consulté le 24 mai 2010.
  19. (en) David Lynch interviews Paul McCartney & Ringo Starr (Part 2), 8 avril 2010. Consulté le 24 mai 2010
  20. a, b, c et d The Beatles, The Beatles Anthology, octobre 2000, 367 p. (ISBN 2-02-041880-0), p. 281-286 
  21. Miles, Barry, Paul McCartney: Many Years from Now (Flammarion, 2004), p. 429, « it was Magic Alex who made the original accusation and I think it was completely untrue. (C'est Magic Alex qui est à l'origine des accusations et je pense qu'elles sont complètement fausses) »
  22. Site officiel de la Fondation David Lynch
  23. (fr) David Lynch, Paul McCartney, Ringo Starr et leurs amis donnent un concert au Radio City Music Hall de New York
  24. (fr)Interview de Paul McCartney par David Lynch à propos de l'idée d'enseigner la Méditation Transcendantale
  25. (fr)« Cet évènement est pour moi, un des évènements les plus important de notre histoire actuelle. La paix commence à l'intérieur de chacun de nous tous. C'est pour cela que ça devrait être dans le système éducatif, mais aussi faire partie de notre vie quotidienne. »
  26. Interview de Eddie Vedder par David Lynch à l'occasion du concert de bienfaisance « Change begins Within » à propos de ses influences musicales
  27. (fr)Moby parle à la conférence de presse avant le concert, accompagné de Paul McCartney, Ringo Starr, David Lynch, Donovan, Mike Love et Russel Simmons. Il déclare à propos de la MT, qu'il en apprécie la simplicité, que ce n'est pas un dogme, ni une idéologie. Aucune autre méditation que j'ai essayé, n'a été aussi efficace pour apaiser mon esprit, et à m'aider à aller à ce niveau très calme et centré
  28. Le Point USA: des célébrités promeuvent la méditation contre le stress de la guerre
  29. Vidéo Live des différents célébrités intervenant au cours du Gala, et les différentes recherches et expériences concernant la réduction du Syndrome Post-Traumatique par la Méditation transcendantale
  30. Corder, Mike. "Maharishi Mahesh Yogi Dies", Associated Press, February 5, 2008. Retrieved on 2008-02-05. : Maharishi Mahesh Yogi, a guru to the Beatles who introduced the West to transcendental meditation, died Tuesday at his home in the Dutch town of Vlodrop, a spokesman said. He was thought to be 91 years old.
  31. AFP – Feb 7, 2008 : Beatles pay tribute to late Maharishi Mahesh Yogi

Voir aussi

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Maharishi Mahesh Yogi de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Maharishi Mahesh Yogi — in 1973 Born Mahesh Prasad Varma 12 January 1917 Jabalpur, Central Provinces and Berar, British India …   Wikipedia

  • Maharishi Mahesh Yogi — (2007) Maharishi Mahesh Yogi (* 12. Januar 1918[1] in Pounalulla, Indien; † 5. Februar 2008 in Vlodrop, Niederlande), kurz auch …   Deutsch Wikipedia

  • Maharishi Mahesh Yogi — (izg. maharìši màheš jògi) (1918) DEFINICIJA indijski guru, 1958. osnovao je u Madrasu Pokret duhovne regeneracije i 1960 ih i 1970 ih uveo transcendentalnu meditaciju u Europu …   Hrvatski jezični portal

  • Maharishi Mahesh Yogi — Existen desacuerdos sobre la neutralidad en el punto de vista de la versión actual de este artículo o sección. En la página de discusión puedes consultar el debate al respecto …   Wikipedia Español

  • Maharishi Mahesh Yogi — Maharịshi Mahesh Yogi   [ ʃi ma heʃ ], eigentlich (bürgerliche Namen) Mahesh Prasad Vạrma [ma heʃ ] und J. N. Srivastava, indischer Guru, * Jabalpur 12. 1. 1918. Er soll zunächst Physik studiert haben, wurde dann Schüler (oder Sekretär) des… …   Universal-Lexikon

  • Maharishi Mahesh Yogi — orig. Mahad Prasad Varma born 1911?, India Indian religious leader, founder of Transcendental Meditation (TM). He took a degree in physics before going to the Himalayas to study the Advaita school of Vedanta religious thought with the yogi Guru… …   Universalium

  • Maharishi Mahesh Yogi — orig. Mahad Prasad Varma (n. ¿1911?, India). Líder religioso indio, fundador de la Meditación Transcendental (MT). Se graduó en física antes de ir a los Himalaya para estudiar en la escuela advaita del pensamiento religioso vedanta con el yogu… …   Enciclopedia Universal

  • Maharishi Mahesh Yogi Vedic University — or Maharishi Mahesh Yogi Vedic Vishwavidyalaya Established 1995 Type Public Chancellor Girish Varma Vice Chancellor Prof. Bhuvnesh Sharma Location …   Wikipedia

  • Mahesh Yogi — Maharishi Mahesh Yogi Maharishi Mahesh Yogi (2007) Maharishi Mahesh Yogi (12 janvier 1918 à Jabalpur, Inde 5 février 2008 à Vlodrop …   Wikipédia en Français

  • Mahesh Yogi, Maharishi — (b. 1911 or 1917)    founder of Transcendental Meditation    The Maharishi Mahesh Yogi played an important role in spreading the theory and practice of MEDI TATION in the West. During the height of the West ern “counterculture,” he acquired a… …   Encyclopedia of Hinduism


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.