Magyars de Roumanie


Magyars de Roumanie

Magyars de Roumanie

Hongrois de Roumanie
Zones habitées par les Hongrois en Roumanie
Zones habitées par les Hongrois en Roumanie
Populations significatives par régions
Transylvanie 1.424.015 (2002)
Population totale
1.434.377 (2002)
Langue(s)
Hongrois
Religion(s)
Catholicisme, Protestantisme
Groupe(s) ethnique(s) relié(s)
Magyars

Les Magyars (en hongrois: Magyarok, en français: Magyars ou Hongrois, en roumain: Unguri) sont le plus grand groupe ethnique minoritaire de la Roumanie. Selon le recensement de 2002, ils comptent 1.434.377 individus (dont environ 850.000 Sicules de Transylvanie), soit 6,6 % de la population totale du pays. Ils habitent notamment en Transylvanie (en roumain: Transilvania, en hongrois: Erdély), mais il y a aussi des communautés hongroises en Moldavie et à Bucarest. Les Hongrois de Transylvanie sont l'une des composantes ethniques de la minorité magyarophone de cette région de Roumanie. Dans certains départements de la Transylvanie, tels que le Judeţ de Covasna et le Judeţ de Harghita, les Sicules sont majoritaires.

Les magyarophones ont deux partis politiques, dont l'Union démocrate magyare de Roumanie (UDMR) qui a joué un rôle important sur la scène politique roumaine d'après la chute du communisme. Assez souvent au cours des deux dernières décennies l'UDMR a fait partie du Gouvernement de la Roumanie. Grâce à la forte présence de l'UDMR dans la politique roumaine contemporaine, les Hongrois et les Sicules sont représentés de façon permanente par un groupe de députés et de sénateurs dans le Parlement roumain.

Sommaire

Histoire

Originaires d'Asie Centrale, les Hongrois sont arrivés dans le Bassin des Carpates dès la fin du IXe siècle poussés par des mouvements de populations générés principalement par l'avancée des Pétchénègues.

En 1438, ils formèrent l'Union des Trois Nations (Unio Trium Nationum), une coalition des trois nations de Transylvanie, les deux autres étant les Sicules (magyarophones) et les Saxons (germanophones).

Démographie et sociologie

Constituant environ un tiers de la minorité magyarophone transylvaine, soit environ 500 000 personnes sur 1 434 377 (2002), la proportion des Magyars pourrait être moins importante : à l'intérieur de cette minorité de langue hongroise, des dizaines de milliers de tziganes magyarophones se déclarent "hongrois" à l'occasion des recensements. Les citoyens roumains d'origine hongroise constituent au total 6,6% de la population du pays (2002) et 20% de la population de la Transylvanie.

On peut distinguer trois groupes dans la communauté magyarophone de Roumanie: les Magyars, les Sicules et les Csángós.

Département[1] Magyarophones Pourcentage de magyarophones par département
Harghita 275.841 84,61%
Covasna 164.055 73,81%
Mureş 227.673 39,26%
Satu Mare 129.998 35,22%
Bihor 155.554 25,92%
Sălaj 57.318 23,07%
Cluj 122.131 17,37%
Arad 49.399 10,70%
Maramureş 46.250 9,06%
Braşov 51.470 8,75%
Timiş 51.421 7,59%
Bistriţa-Năsăud 18.394 5,89%
Alba 20.682 5,40%
Hunedoara 25.321 5,20%
Sibiu 15.478 3,67%
Caraş-Severin 5859 1,76%
Bacău 4528 0,64%
Bucarest 5834 0,31%

Les tensions politiques apparues après la chute du communisme en Roumanie, ainsi que la recherche de meilleures conditions de vie, auraient conduit plusieurs milliers de Magyars transylvains à aller s'installer en Hongrie (200 000 personnes sur 15 ans). Avec l'adhésion de la Hongrie à l'Union européenne, on estime que chaque année 20 000 citoyens roumains d'origine magyare partent s'installer en Hongrie.[réf. nécessaire]

Éducation

Dans le passé

Suite à leur adoption de réforme, qui encourageait les fidèles à lire et à interpréter eux-mêmes la parole de Dieu, un nombre croissant d'individus hongrois ont eu accès à l'éducation à partir du XVIe siècle. Après la révolution de 1848 et notamment suite aux nouvelles politique éducationnelles de l'Empire d'Autriche-Hongrie, le pourcentage d'individus alphabétisés s'accrut de façon significative. Ainsi, au tournant du siècle, le taux d'alphabétisation en Transylvanie était comparable à celui qu'on trouvait dans les pays de l'Europe de l'ouest.[2]

Époque contemporaine

Conformément aux lois roumaines, les Hongrois peuvent suivre un parcours éducatif dans leur langue maternelle. Dans les localités où ils représentent plus de 20% de la population, ils ont le droit de s'adresser aux autorités en hongrois.

D'après le recensement de 1992, 98% des magyarophones au-dessus de l'âge de 12 ans avaient suivi un parcours éducationnel. Par ailleurs, plus de 30% des cours proposés par l'Université Babeş-Bolyai de Cluj-Napoca, la plus grande université du pays, sont tenus en hongrois.

Culture et médias

Les Hongrois ont marqué profondément la culture de la Transylvanie.

À présent il y a plus de 300 institutions, associations et organisations culturelles hongroises en Roumanie, dont quelques unes, telles que les théâtres de Cluj-Napoca, de Târgu-Mureş ou de Timişoara, se sont forgées une réputation internationale.

La communauté hongroise dispose aussi d'un réseau de maisons d'édition et de journaux (magazines culturels y compris) en hongrois. En outre, on trouve des livres en hongrois dans toutes les librairies et dans toutes les bibliothèques des zones habitées par les Hongrois.

Deux chaînes de la télévision nationale ainsi que plusieurs chaînes privées proposent des programmes télé en hongrois.

Arts et littérature

Parmi les nombreux artistes hongrois transylvains ou d'origine transylvaine, rappelons l'écrivain Attila Bartis et le metteur en scène Tompa Gábor.

Sciences

Les Hongrois se sont illustrés en plusieurs domaines scientifiques. Certains chercheurs, tels que János Bolyai, ont contribué d'une manière décisive au développement des sciences.

Folklore et traditions

Politique

Suite aux élections de 1996, l'UDMR a fait partie de la coalition de gouvernement, ayant deux portefeuilles ministériels. Au cours de la législature 2004-2008, l'UDMR a occupé 10 places dans le Sénat (soit 6.23% du total) et 22 places dans la Chambre des députés (soit 6.17% du total). En tant que membre de la coalition de gouvernement, l'UDMR a eu quatre portefeuilles ministériels, alors que Béla Markó, le président de l'UDMR, a été le Vice-Premier ministre de la Roumanie.

Religion

Les Hongrois sont catholiques et protestants.

Personnalités

Articles connexes

Liens externes

Personnalités

Notes et références

  1. http://www.recensamant.ro/pagini/rezultate.html#
  2. Henri-Jean MARTIN. Histoire et pouvoirs de l'écrit. Paris : Albin Michel, 1996.
  • Portail des minorités Portail des minorités
  • Portail de la Roumanie Portail de la Roumanie

Ce document provient de « Magyars de Roumanie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Magyars de Roumanie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Union democratique des Magyars de Roumanie — Union démocrate magyare de Roumanie logo de l UDMR Roumanie …   Wikipédia en Français

  • Union démocratique des Magyars de Roumanie — Union démocrate magyare de Roumanie logo de l UDMR Roumanie …   Wikipédia en Français

  • Union démocratique des magyars de roumanie — Union démocrate magyare de Roumanie logo de l UDMR Roumanie …   Wikipédia en Français

  • ROUMANIE — Pour qui cherche à définir la personnalité de la Roumanie, le premier caractère qui retient l’attention est sa diversité. La Roumanie est un carrefour culturel. L’histoire l’associe au monde balkanique, puisqu’elle a subi comme lui l’influence… …   Encyclopédie Universelle

  • ROUMANIE - Actualité (1990-1996) — P align=center République de Roumanie Politique intérieure Depuis la chute de Nicolae Ceau ずescu en décembre 1989, le Front de salut national (F.S.N.) dirige le pays. Le 23 janvier 1990, le F.S.N., avec à sa tête Ion Iliescu, annonce son… …   Encyclopédie Universelle

  • Magyars —  Cet article fait référence au groupe ethnique magyar. Pour en savoir plus sur sa langue, consulter l article sur le hongrois. Magyars Les chef …   Wikipédia en Français

  • Roumanie — 45° N 25° E / 45, 25 …   Wikipédia en Français

  • Hongrois de Roumanie — Zones habitées par les Hongrois en Roumanie Populations Population totale 1.434.377 (2002) Populations significatives par …   Wikipédia en Français

  • Sicule (Roumanie) — Sicules de Transylvanie Pour les articles homonymes, voir Sicule. Sicules de Transylvanie Populations significatives par régions …   Wikipédia en Français

  • Sicules (Roumanie) — Sicules de Transylvanie Pour les articles homonymes, voir Sicule. Sicules de Transylvanie Populations significatives par régions …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.