Madeleine Riffaud


Madeleine Riffaud

Madeleine Riffaud, née à Arvillers-Somme le 23 août 1924, est une héroïne de la résistance, poétesse, journaliste et correspondante de guerre française.

Sommaire

Biographie

Engagée dans la Résistance française à l'âge de 18 ans sous le nom de code Rainer, elle participe à plusieurs « coup de mains » contre l'occupant Nazi, dont l'attaque du train de la Butte Chaumont où elle contribue à la capture de sept soldats de la Wehrmacht.

Responsable d'un triangle du Front National des Etudiants du Quartier latin, elle entre dans les FTP en juin 1944. Elle obéit au mot d'ordre d'intensifier les actions armées en vue du soulèvement parisien d'août 1944, ce qui la mène à exécuter en plein jour un membre de l'armée d'occupation. Capturée par un milicien, elle est livrée à la Gestapo. Torturée (rue des Saussaies près de la place Beauvau à Paris), condamnée à mort, elle échappe cependant à son exécution et à la déportation. Libérée à la mi-août[1], elle reprend immédiatement son combat dans la Résistance où elle est affectée à la Compagnie St-Just avec le grade d'aspirant. Son engagement s'arrête à la fin des combats pour la Libération de Paris, l'armée régulière ne l'acceptant pas en tant que femme d'une part, mineure d'autre part. Ses camarades de la Compagnie St Just poursuivent la lutte contre les nazis au sein de la Brigade Fabien jusqu'à la victoire totale sur le régime hitlérien.

Journaliste, poète, correspondante de guerre, grand reporter pour le journal L'Humanité, écrivaine, après 1945, elle couvre la guerre d'Algérie, où elle est victime d'un attentat organisé par l'OAS. Aussitôt guérie, elle couvre la guerre du Viêt Nam pendant sept ans, dans le maquis du Vietcong sous les bombardements américains. À son retour, elle se fait embaucher comme aide-soignante dans un hôpital parisien, expérience dont elle tire le best-seller Les Linges de la nuit.

Citation

« Neuf balles dans mon chargeur
Pour venger tous mes frères
Ça fait mal de tuer
C’est la première fois
Sept balles dans mon chargeur
C’était si simple
L’homme qui tirait l’autre nuit
C’était moi »
« Femmes avec fusils »

Œuvres

  • Le Poing fermé (1945). Avec un frontispice de Picasso et une préface de Paul Eluard.
  • Le Courage d'aimer (1949)
  • Les Carnets de Charles Debarge, documents recueillis et commentés par Madeleine Riffaud (1951)
  • Les Baguettes de jade (1953)
  • Le chat si extraordinaire (1958). Contes du Viet-Nam illustrés de dessins de Ragataya. Livre pour enfants paru aux éditions La Farandole.
  • Ce que j'ai vu à Bizerte (1951) Supplément à l'HUMANITE N°5265 du 2/08/1961
  • Merveille et douleurs : l'Iran (1963) Recit publié en 1963 dans l'Humanité probablement d'abord sous forme d'articles en octobre 1963
  • De votre envoyée spéciale... (1964). Avec un portrait de l'auteur par Pablo Picasso. Prix 1965 de l'Organisation internationale des journalistes
  • Dans les maquis "Vietcong" (1965). (Réédition commentée par Philippe Devillers et Madeleine Riffaud)
  • Au Nord-Vietnam : écrit sous les bombes (1967)
  • Nguyễn Ðinh Thi : Front du ciel (Mãt trãn trên cao) (1968). Roman adapté en français et préfacé par Madeleine Riffaud.
  • Cheval rouge : anthologie poétique, 1939-1972 (1973)
  • Les Linges de la nuit (1974)
  • On l'appelait Rainer : 1939-1945 (1994) Entretien avec Gilles Plazy.
  • La Folie du jasmin : poèmes dans la nuit coloniale (2001)
  • Bleuette (2004)

Cinéma

En 1965, elle tourne Dans le maquis du Sud-Vietnam, un film de cinéma militant. Elle a sorti un DVD en novembre 2007.

Télévision

Les trois guerres de Madeleine Riffaud , documentaire de Philippe Rostan (2010).

Notes et références

  1. En même temps que près de 2 500 résistants, sur intervention du consul de Suède Raoul Nordling (Les résistances, miroirs des régimes d'oppression, Allemagne, France, Italie, François Marcot et Didier Musiedlak, Université de Francfort, 2006, p. 125)

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Madeleine Riffaud de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Philippe Rostan — Pour les articles homonymes, voir Rostan. Philippe Rostan est un réalisateur français, né au Vietnam. Sommaire 1 Carrière 2 Filmographie …   Wikipédia en Français

  • Éditions la farandole — Les éditions la farandole, étaient une maison d édition spécialisée dans la littérature d enfance et de jeunesse. Ayant le statut de société anonyme, elle relevait du groupe éditorial du Parti communiste français, néanmoins avec une autonomie qui …   Wikipédia en Français

  • Chante la résistance — Album par Marc Ogeret Sortie 1990 Genre Chanson française Label Disque Scalen, Erska productions pour le CD Chante la résistance est un album CD de Marc Ogeret sorti en 1990 inspiré du spectacle …   Wikipédia en Français

  • Editions La Farandole — Éditions La Farandole Les éditions La Farandole, étaient une maison d édition spécialisée dans la littérature d enfance et de jeunesse. Ayant le statut de société anonyme, elle relevait du groupe éditorial du Parti communiste français, néanmoins… …   Wikipédia en Français

  • La Farandole — Éditions La Farandole Les éditions La Farandole, étaient une maison d édition spécialisée dans la littérature d enfance et de jeunesse. Ayant le statut de société anonyme, elle relevait du groupe éditorial du Parti communiste français, néanmoins… …   Wikipédia en Français

  • Éditions La Farandole — Les éditions La Farandole, étaient une maison d édition spécialisée dans la littérature d enfance et de jeunesse. Ayant le statut de société anonyme, elle relevait du groupe éditorial du Parti communiste français, néanmoins avec une autonomie qui …   Wikipédia en Français

  • Frauen in der Résistance — beschreibt die Rolle von Frauen in der französischen Widerstandsbewegung – Résistance – im Zweiten Weltkrieg und deren spätere Bewertungen. Inhaltsverzeichnis 1 Aktivitäten von Frauen in der Résistance 2 Zuschreibungen der… …   Deutsch Wikipedia

  • Huma — l'Humanité Pour les articles homonymes, voir Humanité (homonymie) et Huma (homonymie).  l’Humanité { …   Wikipédia en Français

  • Humanité (journal) — l'Humanité Pour les articles homonymes, voir Humanité (homonymie) et Huma (homonymie).  l’Humanité { …   Wikipédia en Français

  • L'Huma — l'Humanité Pour les articles homonymes, voir Humanité (homonymie) et Huma (homonymie).  l’Humanité { …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.