Madeleine Grey


Madeleine Grey
De gauche à droite : Hélène Jourdan-Morhange, Madeleine Grey, Germaine Malançon et Maurice Ravel en 1925

Madeleine Grey, née Madeleine Nathalie Grunberg le 11 juin 1896 à Villaines-la-Juhel (Mayenne) et morte le 13 mars 1979 à Paris, est une chanteuse classique française dont la voix est souvent considérée comme celle d'une soprano mais qui évolue aussi dans un répertoire de mezzo-soprano.

Sommaire

Jeunesse

Nathalie Grunberg est la fille de deux juifs russes émigrés en France, qui s'étaient rencontrés à l'École dentaire de Paris. Elle étudie le piano chez Mademoiselle Chappard, supervisée une fois par mois par Alfred Cortot, et ensuite le chant chez Madame Bréjean-Silver, puis avec Amédée-Landely Hettich. Son potentiel exceptionnel comme chanteuse est bientôt reconnu par Georges Hüe et Gabriel Fauré. Fauré écrit pour elle son cycle de mélodies intitulé les Mirages, qu'elle crée en décembre 1919. En 1920, elle donne un concert très remarqué à Paris, avec l'orchestre Concerts Pasdeloup sous la direction de Rhené-Baton.

Carrière

Lors de sa représentation chez Pasdeloup, elle est remarquée par Ravel, qui va travailler en étroite relation avec elle pour l'exécution de ses œuvres. Il lui confie la version orchestrale de ses Deux mélodies hébraïques en 1920, et la première audition publique des Chansons madécasses en 1926. Sa collaboration avec Ravel se concrétise par de très nombreux concerts, une tournée en Espagne en 1929, où elle rencontre Manuel de Falla, sa participation à un festival à Ciboure, lieu de naissance de Ravel en 1930. Elle participe en janvier 1938 au concert commémoratif donné après sa mort. Joseph Canteloube lui dédicace le troisième cahier de ses Chants d'Auvergne en langue d'oc, et elle les crée en 1926, obtenant un grand succès de public. Elle crée ou exécute les mélodies de ses contemporains, les Français Darius Milhaud, Louis Aubert, Arthur Honegger, Francis Poulenc, Louis Beydts, Maurice Emmanuel, Marcel Delannoy, mais aussi les Italiens, Ottorino Respighi, Mario Castelnuovo-Tedesco, Gian Francesco Malipiero, l'Espagnol Joaquin Nin, le Hongrois Béla Bartok. Ses concerts comportent habituellement une partie de chants folkloriques qui lui valent beaucoup de succès.

Madeleine Grey voyage beaucoup, tout particulièrement en Italie où elle est invitée par Gabriele D'Annunzio et où elle rencontre le grand amour de sa vie, le professeur Emilio Bodrero, un fasciste notoire, et aux États-Unis où elle enthousiasme Arturo Toscanini. Quand la guerre avec l'Allemagne éclate en 1939, elle doit se protéger des lois antisémites et réussit à se cacher à Saint-Paul-de-Vence. Son père est déporté en 1943 et gazé à Auschwitz. Elle parvient à sauver sa mère, qu'elle confie à leurs réputés cousins biochimistes (Polonovski-Nitzberg) résidant à Genève. Revenue à Paris après la Libération, elle reprend difficilement sa carrière, qu'elle doit interrompre en 1952, touchée par les troubles laryngés de la ménopause. Elle fait encore des voyages au Moyen Orient et au Brésil. Elle meurt solitaire, oubliée de tous, en 1979.

Réputation

Ravel apporte un avis précieux dans une lettre la recommandant au chef d'orchestre Ernest Ansermet : « Elle est une des plus remarquables interprétatrices : une voix attractive, agréablement puissante et très limpide. Et notablement une diction parfaite. Grâce à elle, le public a écouté Shéhérazade comme autre chose qu'un poème symphonique. »[1]. Madeleine Grey bénéficie aussi de grandes facilités en langues.

Sa vie d'artiste et de femme est exposée dans l'ouvrage de Gérard Zwang, Mémoires d'une chanteuse française[2].

Notes et références

  1. Maurice Ravel, Lettres, écrits, entretiens, édité par Arbie Orenstein, Paris, Flammarion, 1989, p. 189, lettre 180.
  2. Gérard Zwang, Mémoires d'une chanteuse française. La vie et les amours de Madeleine Grey (1896-1979), L'Harmattan, Paris, 2008.

Publications

  • « Souvenirs d'une interprète » dans la Revue musicale, n° 185-187, 1938, p. 367



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Madeleine Grey de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Madeleine Grey — Madeleine Grey, (11 June 1896 13 March 1979), was a French classical singer whose voice is usually described as soprano but which also encompassed a mezzo soprano repertoire.Early lifeMadeleine Grey (née Madeleine Nathalie Grumberg) was born in… …   Wikipedia

  • Grey — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.  Pour l’article homophone, voir Gray. Grey signifie gris en anglais. Patronyme Le nom de Grey est celui de plusieurs personnalités (par ordre alphab …   Wikipédia en Français

  • Madeleine Sherwood — Infobox actress imagesize = 150px name = Madeleine Sherwood birthname = Madeleine Louise Hélène Thornton birthdate = birth date and age|1922|11|13 location = Montreal, Quebec, Canada flagicon|Quebec flagicon|Canada deathdate = deathplace =… …   Wikipedia

  • Denise Grey — Pour les articles homonymes, voir Grey. Denise Grey Données clés Nom de naissance Édouardine Verthuy Naissance 17 septembre 1896 Châtillon …   Wikipédia en Français

  • Église de la Madeleine — The Madeleine church L église de la Madeleine (French pronunciation: [leɡli:z də la madəlɛn], Madeleine Church; more formally, L église Sainte Marie Madeleine; less formally, just La Madeleine) is a Roman Catholic church occupying a… …   Wikipedia

  • Denise Grey — (* 17. September 1896 in Châtillon als Edouardine Verthuy; † 13. Januar 1996 in Paris) war eine französische Schauspielerin. Leben Die aus dem Aostatal stammende Grey begann ihre berufliche Laufbahn als Verkäuferin und als Model. Auf diesem Weg… …   Deutsch Wikipedia

  • Suzanne Grey — Suzanne Grey, de son vrai nom Suzanne Madeleine Bara, est une actrice française née à Neuilly sur Seine (Hauts de Seine) le 28 juin 1917 et morte à Paris (15e arrondissement) le 13 décembre 2005. Sommaire 1 Biographie 2… …   Wikipédia en Français

  • Georges Grey — Georges Grey, de son vrai nom Georges Jean Joseph Gacon, était un acteur français né à Lyon le 19 janvier 1911. Il meurt à Passy (Haute Savoie) le 2 avril 1954. C était un des acteurs préférés de Sacha Guitry. Filmographie… …   Wikipédia en Français

  • Chants d'Auvergne — (French pronunciation: [ʃɑ dovɛːʁɲ]; English: Songs from the Auvergne) is a collection of folk songs from the Auvergne region of France arranged for soprano voice and orchestra or piano by Joseph Canteloube between 1923–1930. The songs are… …   Wikipedia

  • Chants d'Auvergne — Chants d’Auvergne est un recueil de chants traditionnel collecté dans la région d Auvergne mis en harmonie par Joseph Canteloube entre 1923 et 1930. L harmonisation originale est réalisée par Canteloube pour une voix de soprane en interprétation… …   Wikipédia en Français