Madame De...


Madame De...

Madame de...

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Madame de... (homonymie).
Madame de...
Réalisation Max Ophüls
Acteurs principaux Danielle Darrieux
Charles Boyer
Vittorio De Sica
Jean Debucourt
Scénario Marcel Achard
Max Ophuls
Annette Wademant
Louise de Vilmorin (roman)
Dialogues Marcel Achard
Musique Oscar Straus
Georges van Parys
Décors Jean d'Eaubonne
Costumes Georges Annenkov
Rosine Delamare
Photographie Christian Matras
Montage Boris Lewin
Production Ralph Baum
Société de production Franco-London-Films Indusfilms (Paris)
Rizzoli Films (Rome)
Société de distribution Gaumont
Durée 100 minutes (1 h 40)
Sortie France France
16 septembre 1953
États-Unis États-Unis
19 juillet 1954
Langue(s) originale(s) Français
Pays d’origine France France

Madame de... est un film français réalisé par Max Ophüls, sorti en 1953.

Sommaire

Synopsis

Paris, 1900. Endettée parce que dépensant sans compter, Madame de... (Louise) coquette et frivole femme d'un général attaché au ministère de la Guerre, vend en secret des cœurs en diamants, des boucles d'oreilles, offertes par son mari. Quelques jours plus tard au cours d'une soirée à l'Opéra, elle fait mine de les avoir perdues. Le général les fait chercher partout et déclenche un petit scandale. Informé de l'affaire par les journaux, le bijoutier va trouver le général et lui raconte tout. Amusé par les cachotteries de son épouse, le général rachète les boucles d'oreilles et les offre à sa maîtresse, en cadeau de rupture. Arrivée à Constantinople, cette dernière revend les boucles à son tour. Un ambassadeur, le baron Donati, avant d’être nommé ambassadeur à Paris, achète les cœurs en diamant. Il rencontre Madame de… sur un quai de gare et s'éprend d’elle. Succombant à son charme, il lui offre les boucles d'oreilles. Amoureuse pour la première fois, Louise accepte les cœurs sans avouer qu'ils lui ont déjà appartenu. Celle-ci feint d'avoir retrouvé les diamants dans une paire de gants. Mais le général qui n'est pas dupe, conte l'affaire du curieux itinéraire des boucles d’oreilles au diplomate, et l'oblige à reprendre son cadeau. Le baron, déçu des mensonges de Louise, s'éloigne d’elle. Désespérée, elle se retranche du monde et se réfugie dans la maladie. Rendant Donati responsable de l’état de sa femme, le général le provoque en duel. Voulant séparer les deux hommes, Louise, au plus mal, se précipite sur les lieux du combat et succombe à une crise cardiaque en entendant un coup de feu.

Fiche technique

Distribution

Autour du film

Max Ophüls a modifié la fin du roman de Louise de Vilmorin. Dans le roman, Madame de... mourait en présence de son mari et de son amant en offrant une boucle à chacun... Ophüls a délaissé le mélodrame pour en faire une tragédie conforme à ses thèmes favoris : le plaisir est triste, et l'amour rencontre la mort. On remarque également, comme dans d'autres films d'Ophüls, l'obsession des glaces et des escaliers.

Autres adaptations

L'œuvre de Louise de Villemorin a également fait l'objet:

Citations

  • Max Ophüls, à Danielle Darrieux, pour le rôle de Louise : « Votre tâche sera dure. Vous devrez, armée de votre beauté, votre charme et votre élégance, incarner le vide absolu, l’inexistence. Vous deviendrez sur l’écran le symbole même de la futilité passagère dénuée d’intérêt. Et il faudra que les spectateurs soient épris, séduits et profondément émus par cette image. »

Critique

  • « Dans une scène célèbre de Madame de..., les yeux fermés, la joue appuyée sur une porte qui se referme, Darrieux répète une litanie amoureuse, des mots simples qui révèlent une passion qu’elle prétend nier : "Je ne vous aime pas, je ne vous aime pas, je ne vous aime pas", dit-elle à l’homme qui s’en va... Suit alors un moment de grâce absolue, quelques secondes magiques où apparaît, dans tout son éclat, le talent qu’a toujours eu Darrieux à insuffler à ses comédies une sourde mélancolie et à parer ses drames d’une dérision légère, impalpable. Comme la certitude douce-amère qui lui aura servi de philosophie. L’idée, terrifiante et juste, que dans la vie tout ce qui est inéluctable n’a décidément aucune importance. » Pierre Murat, Télérama.
  • « Louise. C’est une coquette, femme-orchestre du flirt élégant, tourbillonnante dans les bras d’amants interchangeables, femme mariée ne se reconnaissant que des dettes financières. Un diplomate la prend un beau jour à ce piège dont elle croyait contrôler le mécanisme : celui de l’amour. Elle mesure trop tard la futilité de ses ruses et mensonges, l’impuissance contre le vertige des sentiments, le caractère dérisoire d’un langage dénué de véritable signification (son "Je ne vous aime pas, je ne vous aime pas, je ne vous aime pas" trahissant un trouble extrême). La voilà captive, trahie par ses propres mondanités : "La femme que j’étais a fait le malheur de celle que je suis devenue." Et humiliée. Danielle Darrieux immortalise cette Madame de..., déesse d’un monde d’apparat, reine des bals et des loges de théâtre. » Jean-Luc Douin, Télérama n°2308, 6 avril 1994.

Récompenses

Références

Liens externes

(fr+en) Madame de... sur l’Internet Movie Database


  • Portail du cinéma français Portail du cinéma français
  • Portail des années 1950 Portail des années 1950
Ce document provient de « Madame de... ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Madame De... de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • madame — plur. mesdames [ madam, medam ] n. f. • XIIe; de ma, adj. poss., et 1. dame REM. Dans certains emplois, le plur. est madames. I ♦ Vx 1 ♦ Titre honorifique donné aux femmes des hautes classes de la société ( …   Encyclopédie Universelle

  • madame — Madame. s. f. Titre qu on donne par honneur aux femmes de qualité, soit en parlant d elles, soit en parlant à elles, soit en leur escrivant. Madame la Princesse. Madame la Duchesse. Madame la Marquise. En parlant des Reines on ne dit point Madame …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Madame — kann bedeuten: Madame (Zeitschrift) eine Anrede, siehe Mademoiselle eine Operette, siehe Madame Favart ein Titel, siehe Madame Royale eine Operette, siehe Madame Pompadour (Operette) eine Galerie, siehe Le Madame das Wachsfigurenkabinett Madame… …   Deutsch Wikipedia

  • Madame X — is the name of several films:* Madame X (1910 film) * Madame X (1916 film) * Madame X (1920 film) * Madame X (1929 film) * Madame X (1937 film) * Madame X (1952 film) * Madame X (1954 film) * Madame X (1966 film) * Madame X (1981 film) * Madame X …   Wikipedia

  • Madame de… — Madame de... Pour les articles homonymes, voir Madame de... (homonymie). Madame de... Réalisation Max Ophüls Acteurs principaux Danielle Darrieux Charles Boyer Vittorio De Sica Jean Debucourt …   Wikipédia en Français

  • Madame X — ist der Titel: eines Stücks von Alexandre Bisson (1908) und mehrerer Verfilmungen dieses Stücks: Madame X (1916) von George F. Marion Madame X (1920) von Frank Lloyd Madame X (1929) von Lionel Barrymore Madame X (1937) von Sam Wood und Gustav… …   Deutsch Wikipedia

  • Madame Ka — (1999), pièce de Noëlle Renaude. Ensemble de scènes courtes retraçant différentes scènes de la vie de Mme Ka. Femme de la petite bourgeoise anonyme, témoin de sa vie. Comme dans la scène où elle est dans le vestiaire de la gymnastique ; elle …   Wikipédia en Français

  • Madame Q — est un film américain de Leo McCarey, sorti en 1929. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution 4 Voir aussi …   Wikipédia en Français

  • Madame S.O.S. — Madame S.O.S. Titre original Madame S.O.S. Genre Série Créateur(s) Marcel Mithois Pays d’origine  France Chaîne d’origine …   Wikipédia en Français

  • Madame Ke — (en Chinois : 客氏; pinyin: Kè Shì) était la nourrice du jeune Empereur Tianqi (1605 1627), de la dynastie Ming. Lors de l avènement au trône de ce dernier en 1620, tous les pouvoirs furent délégués à Wei Zhongxian, puisque l empereur était… …   Wikipédia en Français