Lydia Liliuokalani


Lydia Liliuokalani

Lydia Liliuokalani

Lydia Liliuokalani

La reine Liliʻuokalani d'Hawaiʻi (2 septembre 183811 novembre 1917) de premier nom Lydia Kamakaʻeha, aussi connue comme Lydia Kamakaʻeha Paki avec le nom royal choisi de Liliʻuokalani, et plus tard nommée Lydia K. Dominis, fut le dernier monarque du Royaume de Hawaii.

Fille de Caesar Kaluaiku Kapaʻakea et de Annie Keohokālole, deux chefs tribaux de l'archipel, elle sera adoptée par Laura Kanaholo Kōnia Pauli petite-fille du premier roi hawaïen Kamehameha Ier et succédera à son frère le roi David Kalakaua, à mort de celui-ci en 1891.

Mais son règne sera de courte durée, puisque le 14 janvier 1893, un groupe d'individus composé d'Américains et d'Européens se constitua en Comité de sécurité, cherchant alors à renverser la monarchie, déposer la reine et annexer l'archipel aux États-Unis. Ce comité de sécurité s'étant dit préoccupé par la sécurité des citoyens américains et de leurs biens, mais réalité, celui-ci dirigé par un juriste Sanford B. Dole et un homme d'affaire Lorrin A. Thurston, était plus préoccupé par le fait que la reine Liliʻuokalani cherchait à réduire à son profit, les prérogatives d'un parlement hawaïen, largement sous contrôle des occidentaux et défendant les intêrets mercantiles des colons installés sur l'archipel.

Déjà, dans l'après-midi du 16 Janvier, 162 marins et Marines débarquèrent du USS Boston dans la baie d'Honolulu, répondant à l'appel de John L. Stevens, représentant le Département d'État américain auprès du monarque. Ces troupes devant observées une stricte neutralité.

Le coup d'État se déroula le lendemain, la reine Liliuokalani dut alors abdiquer devant ce coup de force, espérant cependant retrouver rapidement son trône, d'autant plus qu'un rapport commandé par le président américain Grover Cleveland, démontra l'illégalité du putch.

En novembre 1893, Cleveland proposa à la reine de revenir au pouvoir à la condition qu'elle accepte d'amnistier les protagonistes de coup d'État, ce qu'elle refusa dans un premier temps. Puis, durant le mois suivant, Albert S. Willis successeur de John L. Stevens comme représentant du Département d'État à Hawaï, exigea que le Gouvernement provisoire de l'archipel rétablisse la souveraine dans ses droits, proposition que ce dernier refusa. Le Congrès américain sur la foi d'un deuxième rapport, disculpa même les putchistes le 26 février 1894, ce qui précipita la chute définitive de la monarchie et la proclamation de la République d'Hawaï le 4 juillet 1894.

En 1895, Lydia Liliuokalani fut condamnée à 5 ans de travaux forcés et 5 000 $ d'amende par un tribunal militaire américain qui la suspectait d'avoir participé à l'une des rébellions du Robert William Wilcox qui souhaitait rétablir la monarchie. Sa peine fut commuée en un emprisonnement dans l'une des chambres de son ancienne résidence royale, le Palais ʻIolani à Honolulu. Période durant laquelle elle se consacra à la composition plusieurs chansons célèbres dont « la prière de la Reine » (o Ke Aloha Ka Haku) et à la rédaction de ses mémoires.

Après sa libération, qu'elle obtînt en renonçant définitivement au trône, elle fut placée en résidence surveillée pendant un an, et en 1896, le gouvernement de la République d'Hawaï lui accorda le pardon et la restaura dans ses droits civils.

Elle passera le reste de sa vie à voyager à travers les États-Unis, effectuant néanmoins des démarches pour tenter de récupérer en vain, la propriété personnelle des terres et autres biens de la couronne de la Couronne, qu'on estimait à une valeur de 450 000 $. La législature du territoire d'Hawaii lui octroya finalement une pension annuelle de 4 000 $ et lui permit de recevoir les revenus provenant d'une plantation de cannes à sucre de 6 000 acres (environ 24 km ²), qui était la propriété privée de son frère décédé avant qu'elle ne monte sur le trône et dont elle avait héritée.

Elle mourut en 1917 au Washington Place (actuel résidence du gouverneur de l'État d'Hawaï), des suites d'un accident vasculaire cérébral. Elle avait 79 ans.


Précédé de :
Kalākaua
Roi d'Hawai‘i
1891 - 1893
Suivi de :
Pas de successeur (instauration d'un Gouvernement provisoire)
  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail d'Hawaï Portail d'Hawaï
Ce document provient de « Lydia Liliuokalani ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lydia Liliuokalani de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lydia Liliuokalani Kawānanakoa — Infobox pretender English name = Lydia Liliokinauokalani Kawānanakoa birth date = c. 1905 birthplace = Honolulu, Oahu death date = c. 1969 deathplace = Honolulu, Oahu regnal = ?(Kawānanakoa II)? ?(Liliokinauokalani II)? title = Princess Lydia… …   Wikipedia

  • Liliuokalani/temp — Liliuokalani (Hawaiian: Liliokinauokalani ) (September 2, 1838 – November 11, 1917) was the last monarch and only queen regnant of the Kingdom of Hawaiokinai. BiographyEarly lifeThe last sovereign queen of Hawaiokinai was born on September 2,… …   Wikipedia

  • Liliuokalani — Titre Reine d Hawaï 29 janvier  …   Wikipédia en Français

  • Liliuokalani — /lee lee ooh oh kah lah nee/, n. Lydia Kamekeha /kah me ke hah/, 1838 1917, last queen of the Hawaiian Islands 1891 93. * * * orig. Lydia Kamakaeha born Sept. 2, 1838, Honolulu, Hawaii died Nov. 11, 1917, Honolulu Hawaiian queen, the last… …   Universalium

  • Liliuokalani — La Reina Liliuokalani de Hawaii (2 de septiembre, 1838 – 11 de noviembre, 1917), bautizada con el nombre de Lydia Liliuokalani y más tarde llamada Lydia K. Dominis fue la última monarca del Reino de Hawaii. El 16 de septiembre de 1862 contrajo… …   Enciclopedia Universal

  • Liliuokalani — [li lē′o͞o ō΄kä lä′nē] Lydia Kamekeha [kä΄mā kā′hä] 1838 1917; queen of the Hawaiian Islands (1891 93) …   English World dictionary

  • Liliuokalani — Liliʻuokalani Queen of the Hawaiian Islands (more...) Reign 29 January 1891 – 17 January 1893 ( 100000000000000010000001 year …   Wikipedia

  • Liliuokalani de Hawái — Liliʻuokalani I Reina de Hawái Liliʻuokalani de Hawái. Reinado 29 de enero de 1891 17 de enero de 1893 (3 años) Nombre real …   Wikipedia Español

  • Liliuokalani — Dieser Artikel oder Abschnitt ist nicht hinreichend mit Belegen (Literatur, Webseiten oder Einzelnachweisen) versehen. Die fraglichen Angaben werden daher möglicherweise demnächst gelöscht. Hilf Wikipedia, indem du die Angaben recherchierst und… …   Deutsch Wikipedia

  • Liliuokalani — biographical name 1838 1917 Lydia Paki Liliuokalani; Liliu Kamakaeha queen of the Hawaiian Islands (1891 93) …   New Collegiate Dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.