Ludwig Beck


Ludwig Beck
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beck.
Ludwig Beck
Bundesarchiv Bild 146-1980-033-04, Ludwig Beck.jpg
Naissance 29 juin 1880
Biebrich, Allemagne
Décès 20 juillet 1944 (à 64 ans)
Berlin
Mort au combat
Origine Allemand
Allégeance Flag of the German Empire.svg Empire allemand
Flag of Germany.svg République de Weimar
Flag of the NSDAP (1920–1945).svg Troisième Reich
Arme War Ensign of Germany 1903-1918.svg Deutsches Reichsheer
Flag of Weimar Republic (war).svg Reichswehr
Balkenkreuz.svg Wehrmacht, Heer
Grade Général
Années de service 1898 - 1939
Conflits Première Guerre mondiale,
Seconde Guerre mondiale
Commandement 5e régiment d'artillerie
1e division de cavalerie

Ludwig August Theodor Beck (29 juin 1880 à Biebrich; 20 juillet 1944 à Berlin) était un général d'armée allemand (Generaloberst) durant la Seconde Guerre mondiale. Il fut impliqué dans la tentative de coup d'État du 20 juillet 1944 contre Adolf Hitler.

Sommaire

Biographie

Ses débuts

Né dans la Ruhr, Bieberich est actuellement dans la banlieue de Wiesbaden, Ludwig Beck fut éduqué dans la tradition militaire prussienne. Il servit sur le front ouest durant la Première Guerre mondiale et fit sa carrière dans les quartiers généraux et en différents postes de commandement. Il fit partie d'un groupe de rédacteurs au sein de l'armée réduite par le traité de Versailles (Truppenamt) qui mit au point un manuel d'opération nommé Truppenführung (ce manuel est encore la base de celui utilisé par l'armée actuellement) et qui fut publié en 1933 et 1934.

Commandant

En septembre / octobre 1930, alors commandant du 5e régiment d'artillerie, il prit la défense de trois de ses subordonnés qui étaient accusés au tribunal de Leipzig d'appartenir au parti Nazi, c'était alors prohibé au sein de la Reichswehr. Il témoigna autant pour défendre ses subordonnés que pour faire admettre que l'appartenance au parti Nazi n'était pas en désaccord avec les objectifs d'un militaire (contre le traité de Versailles, des valeurs de force du peuple allemand). C'est à ce moment qu'il rencontra pour la première fois Hitler venu lui aussi témoigner pour ces soldats.
Il commanda avec Werner von Fritsch la 1re division de cavalerie (Reichswehr), puis devint général en 1932 et remplaça Wilhelm Adam à la tête du Truppenamt ou quartier général déguisé. En 1933, il fut affecté au quartier général et il devint commandant du quartier général de la Wehrmacht deux ans plus tard sous les ordres de Werner von Blomberg. Il prôna le développement de l'arme blindée et soutint Guderian dans sa conception de la tactique de guerre. Il était à l'origine d'une note en 1934 sur les manœuvres militaires blindées britanniques.
Il eut une grande influence sur le corps des officiers car il était reconnu comme l'un des hommes qui rendait son importance à l'armée, la Reichswehr s'approchant de l'illustre renommée de la Deutsches Heer (pour le corps des officiers).

Relations avec l'idéologie nazie

Ludwig Beck en 1938

Alors que le Machtergreifung était arrivé, il notait “j'avais espéré depuis des années une révolution politique, maintenant mes voeux s'exauçaient. C'était le premier rayon d'espoir depuis 1918”[1]
En juillet 1934, constatant la politique d'Hitler, il tira la sonnette d'alarme, il pensait que l'armée n'était pas prête à faire face alors que les alliances en europe isolaient l'Allemagne.
Avec la mort du président Hindenburg, en août, et Hitler assumant le rôle de commandant en chef de l'armée, Beck nota quelles conditions sont favorables pour la Reichswehr[2]. Il soutint la remilitarisation de la Rhénanie contre l'avis de son supérieur von Blomberg.

Peu à peu, il se montra critique sur la volonté d'Adolf Hitler de faire encadrer l'armée régulière par les troupes SS (Schutzstaffel). D'autre part, en mai 1937, il estimait que le cas Otto, l'expansion territoriale du Reich vers la Tchécoslovaquie, allait trop loin. Il produisit de nombreux memorandum pour que son supérieur tente de faire changer Hitler de point de vue, il alla même jusqu'à demander secrètement à la Grande Bretagne de résister à l'annexion des Sudètes, promettant que les généraux allemands seraient en grève pour éviter "un crime contre la civilisation" mais il ne fut pas écouté. Son plus grand souci était le front ouest qui, pensait-il, ne pouvait pas résister à une avance des troupes françaises alors que l'armée serait impliquée dans une grande offensive contre l'armée tchèque. Il donna donc sa démission pour protester, le 18 août 1938. Il avait prévenu qu'un renversement d'Hitler était prévu et qu'un gouvernement alternatif le comprenant avec Schacht, Halder, Canaris était prêt à prendre la relève.

Deuxième guerre mondiale

Il était à la retraite mais restait en contact avec les généraux, son prestige restait intact au sein du corps des officiers ; en janvier/février 1940, il soutenait Goerdeler, Popitz, Hassel qui proposaient une paix avec l'ouest le temps d'incorporer les territoires conquis (Autriche, Tchécoslovaquie, la partie de la Pologne). Il discuta avec Goerdeler, Hassel et von Witzleben la possibilité de sortir du régime nazi en 1940-1941. En 1943, il fit encore partie de deux complots qui prévoyaient de tuer Hitler par un attentat à la bombe. C'est en 1944, année où les conspirateurs voulant éliminer Hitler lui demandèrent de prendre sa succession en tant que chef de l'état et des armées, (Goerdeler étant censé prendre le pouvoir civil). Quand l'attentat du 20 juillet 1944 échoua, deux jours plus tard, il tenta de se suicider quand Friedrich Fromm se présenta et lui enjoignit d'assumer les conséquences de ses actes. Ne s'étant que blessé, un sergent lui donna le coup de grâce.

Postérité

Pour le vingtième anniversaire de sa mort.

Son rôle fut mit en exergue dans des films comme :

  • 1971 le film Libération où Beck était joué par Werner Wieland;
  • 1990 la série télévisée le complot pour tuer Hitler où Beck était joué par Ian Richardson;
  • 2004 la série télévisée Stauffenberg où Beck était joué par Remo Girone;
  • 2008 le film Valkyrie (film) où Beck était joué par Terence Stamp.

Un timbre à son effigie fut édité.

Décorations

Notes et références

  1. John Wheeler-Bennett, The Nemesis of Power: The German Army In Politics, 1918–1945. London, Macmillan,1964; p 33. 
  2. John Wheeler-Bennett, The Nemesis of Power: The German Army In Politics, 1918–1945. London, Macmillan,1964; p 34. 

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ludwig Beck de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ludwig Beck AG — Ludwig Beck am Rathauseck – Textilhaus Feldmeier AG Unternehmensform Aktiengesellschaft ISIN …   Deutsch Wikipedia

  • Ludwig Beck — Coronel General Ludwig Beck Generaloberst Años de servicio …   Wikipedia Español

  • Ludwig Beck — ist der Name folgender Personen: Ludwig Beck (Abt) (1728–1794), Abt von Münsterschwarzach von 1773 bis 1794 Ludwig Beck Senior (1841–1918), deutscher Metallurg und Unternehmer Ludwig Beck (General) (1880–1944), deutscher General Ludwig Beck… …   Deutsch Wikipedia

  • Ludwig Beck — Infobox Military Person name=Ludwig Beck lived=29 June 1880 ndash; 21 July 1944 placeofbirth=Biebrich placeofdeath=Berlin caption= Generaloberst Ludwig Beck nickname= allegiance=flagicon|German Empire German Empire (to 1918) flagicon|Germany… …   Wikipedia

  • Ludwig Beck — General Ludwig Beck (29. juni 1880 20. juli 1944). Chef for den tyske generalstab 1933 til 1938. Efter skandalerne med Werner von Blomberg og Werner Freiherr von Fritsch søgte Beck at organisere en modstand mod Hitlers krigsplaner, og måtte… …   Danske encyklopædi

  • Ludwig Beck (Offizier) — Ludwig Beck, 1937 Ludwig August Theodor Beck (* 29. Juni 1880 in Biebrich; † 20. Juli 1944 in Berlin) war ein deutscher Generaloberst, der sich am versuchten Staatsstreich vom 20. Juli 1944 gegen …   Deutsch Wikipedia

  • Ludwig Beck (General) — Ludwig Beck, 1937 Ludwig August Theodor Beck (* 29. Juni 1880 in Biebrich; † 21. Juli 1944[1] in Berlin) war ein deutscher Heeresoffizier (seit 1938 Generaloberst …   Deutsch Wikipedia

  • Ludwig Beck am Rathauseck — – Textilhaus Feldmeier AG Rechtsform Aktiengesellschaft ISIN DE0005199905 …   Deutsch Wikipedia

  • Ludwig Beck Senior — Ludwig Beck (* 10. Juli 1841 in Darmstadt; † 23. Juli 1918 in Biebrich) war ein deutscher Metallurge und Eisenhüttenkundler, er war Inhaber der Nassauischen Rheinhütte. Leben Beck, zu seinen Vorfahren gehörten Hochschullehrer, hohe Offiziere und… …   Deutsch Wikipedia

  • Ludwig August Theodor Beck — Ludwig Beck, 1937 Ludwig August Theodor Beck (* 29. Juni 1880 in Biebrich; † 20. Juli 1944 in Berlin) war ein deutscher Generaloberst, der sich am versuchten Staatsstreich vom 20. Juli 1944 gegen …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.