Luc Vinet


Luc Vinet
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vinet.

Luc Vinet (16 avril 1953 à Montréal - ) est un physicien et mathématicien québécois. Il a occupé les fonctions de recteur de l'Université de Montréal entre 2005 et 2010.

Sommaire

Biographie

Luc Vinet naît à Montréal le 16 avril 1953. Suite à l’obtention d’un doctorat de troisième cycle en physique théorique de l’Université Pierre et Marie Curie en 1979, il obtient un doctorat en physique théorique de l'Université de Montréal en 1980. S’ensuivent des études postdoctorales au Massachusetts Institute of Technlology (MIT).

Luc Vinet débute sa carrière professorale au département de physique de l’Université de Montréal au début des années 1980, où il est rapidement promu au rang de professeur titulaire.

Luc Vinet dirige le Centre de recherches mathématiques de l’Université de Montréal (CRM) de 1993 à 1999. Le financement du CRM double sous sa gouverne et le Centre s’impose comme l’un des trois principaux instituts nationaux en sciences mathématiques.

En 1999, à titre de directeur du CRM, Luc Vinet constitue le Réseau de centres d’excellence sur les mathématiques des technologies de l’information et des systèmes complexes (MITACS) en collaboration avec les deux autres instituts mathématiques canadiens, le Fields Institute à Toronto et le Pacific Institute for Mathematical Sciences (PIMS). Ce nouveau réseau recevra une subvention initiale de 14,7 millions de dollars. Les projets du MITACS visent à permettre l'élaboration de modèles et de technologies dans des domaines qui revêtent une importance clé, notamment les énergies de remplacement, l'imagerie sismique, la lutte contre la propagation des maladies infectieuses et les changements climatiques. Les programmes de MITACS servent aujourd’hui de modèles de partenariats université-industrie.

Luc Vinet est de plus à l’origine de la création de plusieurs autres réseaux majeurs de recherche au Québec et au Canada. En 1996, il rallie sous une seule bannière les forces vives de la recherche quantitative en fondant le Réseau de calcul et de modélisation mathématique (RCM2), qu’il préside jusqu’en 1999. Ce réseau qui fédère sept grands centres de recherche montréalais (CERCA, CIRANO, CRIM, CRM, CRI, GERAD et INRS – Télécom), offre à une vingtaine d’entreprises partenaires un guichet unique d’expertise dans le domaine du calcul et de la modélisation. Au moment de sa création, le RCM2 est alors le premier réseau au Canada, et l’un des premiers au monde, à établir un pont entre les mathématiciens et les entreprises.

Luc Vinet fonde également le Laboratoire universitaire Bell (LUBE) en 1997, l’un des deux premiers laboratoires de recherche multimédia au Canada, et le Réseau québécois de calcul de haute performance (RQCHP). Celui-ci offre une infrastructure de calcul scientifique de haute performance (CHP) et un service d'analyse et de formation. En 2000, il met également sur pied le consortium Laval-UQAM-McGill-Est du Québec (CLUMEQ), un centre de calcul scientifique qui met à la disposition des chercheurs des outils de calculs et de l’assistance technique.

En 1999, Luc Vinet se joint à l’Université McGill où il occupe la fonction de provost and vice-president academic. Il est de plus professeur titulaire au Département de mathématiques et statistiques et au Département de physique.

En 2004, c’est à son initiative que les universités et le gouvernement du Québec mettent sur pied l’organisme Génome Québec, un organisme de recherche en génomique et en protéomique, aujourd’hui classé parmi les plus grands centres mondiaux dans le secteur de la recherche en génomique.

Luc Vinet est nommé au poste de recteur de l’Université de Montréal en 2005 dans la controverse. Depuis le début de son mandat, le classement de l’Université progresse de manière significative dans plusieurs classements internationaux reconnus. Il a piloté le développement d’un nouveau campus universitaire sur le site de la gare de triage Outremont.

Contribution scientifique

Luc Vinet a fait plusieurs découvertes importantes dans des domaines aussi variés que les théories de jauge, les supersymétries, l’algèbre quantique, les fonctions spéciales, les systèmes intégrables et la combinatoire algébrique.

Les premières contributions de Luc Vinet à la physique théorique remontent aux années 1980. Étudiant au doctorat, il s’intéresse aux solutions symétriques des équations de Yang-Mills et amorce alors une collaboration féconde avec les mathématiciens John Harnad et Steven Shnider. Ensemble, ils formulent la théorie des champs de jauge invariants. Un quart de siècle plus tard, cette contribution aux théories de jauge est toujours utilisée, en particulier dans la réduction dimensionnelle des théories unifiées des forces fondamentales.

Au milieu des années 1980, Luc Vinet oriente ses travaux vers l’étude des symétries nouvelles, l’un des thèmes récurrents de sa production scientifique. Avec son collègue Eric D’Hoker, aujourd’hui à la University of California, Los Angeles (UCLA), il est le premier à déterminer les supersymétries de différents systèmes quantiques dans une série d’articles qui deviennent des classiques.

À compter de 1991, Luc Vinet est l’un des pionniers, avec Roberto Floreanini, de l’interprétation algébrique des q-fonctions spéciales à l’aide des groupes quantiques. Il propose notamment la première analyse systématique des symétries des équations aux différences finies.

L’une des contributions les plus originales et les plus spectaculaires de Luc Vinet à la physique théorique et aux mathématiques est la démonstration qu’il fait, en 1995, de la conjecture de MacDonald et Stanley. En étudiant la dynamique d’un système quantique à plusieurs corps décrit par le modèle Calogero-Sutherland, Luc Vinet et son doctorant Luc Lapointe ont trouvé de nouveaux résultats sur les polynômes de Jack, qui interviennent de manière importante en combinatoire algébrique. Ce faisant, il parvient à prouver la conjecture de MacDonald et Stanley, qui décrit la composition desdits polynômes. Cette percée majeure a permis de nouvelles perspectives de recherche dans le domaine de la combinatoire algébrique et figure parmi les 10 découvertes de l’année 1995 établies par le magazine Québec Science.

Il est l'auteur ou le coauteur de dix livres et d’une centaine d’articles scientifiques largement cités.

Luc Vinet siège aux conseils de nombreux organismes, dont Montréal International, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec et la Fondation Fulbright Canada-États-Unis.

Distinctions

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Luc Vinet de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Vinet — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Alexandre Vinet (17 juin 1797 4 mai 1847) est un critique littéraire et théologien suisse. Élie Vinet (1509 1587) est un humaniste français, philologue,… …   Wikipédia en Français

  • Luc Court — Emblem Luc Court von 1901 …   Deutsch Wikipedia

  • Automobiles Vinet — Vinet war ein französischer Hersteller von Automobilen. Unternehmensgeschichte Das Unternehmen Automobiles Vinet aus Neuilly sur Seine begann 1900 mit der Produktion von Automobilen. 1904 wurde die Produktion eingestellt. Fahrzeuge Das erste… …   Deutsch Wikipedia

  • University of Montreal — Vorlage:Infobox Hochschule/Mitarbeiter fehltVorlage:Infobox Hochschule/Professoren fehlt Universität Montreal Motto Fide splendet et scientia …   Deutsch Wikipedia

  • University of Montréal — Vorlage:Infobox Hochschule/Mitarbeiter fehltVorlage:Infobox Hochschule/Professoren fehlt Universität Montreal Motto Fide splendet et scientia …   Deutsch Wikipedia

  • Universität Montreal — Vorlage:Infobox Hochschule/Mitarbeiter fehltVorlage:Infobox Hochschule/Professoren fehlt Universität Montreal Motto …   Deutsch Wikipedia

  • Universität Montréal — Vorlage:Infobox Hochschule/Mitarbeiter fehltVorlage:Infobox Hochschule/Professoren fehlt Universität Montreal Motto Fide splendet et scientia …   Deutsch Wikipedia

  • Université de Montréal — Vorlage:Infobox Hochschule/Mitarbeiter fehltVorlage:Infobox Hochschule/Professoren fehlt Universität Montreal Motto Fide splendet et scientia …   Deutsch Wikipedia

  • UMontréal — Université de Montréal Cet article possède un paronyme, voir : Université du Québec à Montréal …   Wikipédia en Français

  • Universite de Montreal — Université de Montréal Cet article possède un paronyme, voir : Université du Québec à Montréal …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.