Louis Segond


Louis Segond

Louis Segond, né le 3 octobre 1810 à Plainpalais (au centre de Genève) et mort le 18 juin 1885 à Genève, est un théologien suisse qui, à la demande de la Compagnie des Pasteurs de Genève, a traduit la Bible en français à partir des textes originaux hébreux et grecs.

Louis Segond était un théologien protestant libéral modéré (opposé à d'autres théologiens dits "orthodoxes" qui ne voulaient pas remettre en cause les héritages ancestraux du protestantisme). La traduction de Segond fut mal accueillie à son époque. Segond fut notamment accusé de porter atteinte à la doctrine de l'inspiration des Écritures et de rejeter certaines prophéties messianiques de l'Ancien Testament[1]. De son vivant, Segond a toujours refusé de retoucher son travail[2].

La première publication de sa traduction de l'Ancien Testament est datée de 1874 et celle du Nouveau Testament de 1880. Les deux seront publiés en un seul volume pour la première fois à Oxford en 1880[3].

Sommaire

Biographie

Louis Segond est issu d'un milieu modeste. Son père, catholique d'origine française qui a servi dans l'armée de Napoléon, tient une échoppe de cordonnier dans la rue de la Croix-d'Or à Genève. Sa mère est protestante genevoise. Les deux fils du couple sont baptisés dans l'Église réformée.

Après ses études secondaires achevées en 1826, Louis Segond entre à l’Académie de Genève où il étudie les sciences naturelles et la médecine. Mais en 1830 il change de cap et choisit la théologie. Au cours de ses études, il remporte un concours organisé par la Compagnie des pasteurs sur le thème du dogme de l’immortalité de l’âme chez les Hébreux. En 1834, à l'université de Strasbourg, il obtient le titre de bachelier en théologie avec un travail sur le livre de Ruth et il est accepté au service de l'Église de Genève. En 1835 il reçoit, toujours à Strasbourg, la licence de théologie avec un travail en français sur Qohelet et un travail en latin sur la représentation vétéro-testamentaire du Shéol. Un an plus tard, il est reçu docteur en théologie avec une thèse qui a pour titre : De la nature de l'inspiration chez les auteurs et dans les écrits du Nouveau testament.

En 1836, Louis Segond fonde à Genève une société d’exégèse du Nouveau Testament qui subsistera jusqu’en 1841. Entre 1838 et 1840, il prépare des cours libres sur l’histoire de la langue hébraïque (1838) et sur l’interprétation de la Genèse (1839-1840). En 1839, il devient pasteur de la paroisse de Chêne-Bougeries dans la banlieue genevoise. Durant ses vingt-quatre ans de ministère à Chêne, Segond entretient sa passion pour l’étude de l’hébreu et de l’Ancien Testament, publiant notamment en 1841 son Traité élémentaire des accents hébreux, envisagés comme signes de ponctuation (réédité en 1874), en 1856 sa Géographie de la Terre sainte (rééditée en 1886) et en 1864 sa Chrestomatie biblique qui est un échantillon d’une traduction complète de la Bible.

Traduction de la Bible

En 1864, Louis Segond démissionne de sa paroisse et vient habiter Genève où il entreprend, à la demande de la Compagnie des Pasteurs de Genève, la traduction de l'Ancien Testament qu'il termine en 1871. Elle est publiée par étapes au fur et à mesure de la traduction et le recueil complet paraît en 1873 (avec la date de 1874) aux Éditions Cherbuliez.

En 1872, Louis Segond est nommé professeur d’hébreu et d’exégèse de l’Ancien Testament à l’Académie de Genève. Il entreprend alors, sur la base de l’édition critique de Konstantin Tischendorf, la traduction du Nouveau Testament. L'année 1878 se caractérise par la publication de l'évangile de Matthieu, suivi, l'année suivante, par celui de Jean. C'est en 1880 que le Nouveau Testament complet voit le jour, également aux Éditions Cherbuliez[4].

Publication de la Bible Segond

  • 1880 : La Bible Segond en un seul volume paraît pour la première fois. Elle aura un énorme succès : éditée simultanément à Oxford, Paris, Lausanne, Neuchâtel et Genève, trois cent mille exemplaires seront produits entre 1880 et 1910[3].
  • 1888 : Aujourd'hui la version de 1880 n'est plus disponible et la version la plus ancienne à être diffusée est la « Segond 1888 révisée »[5].
  • 1910 : Après la mort de Segond, la Société biblique britannique et étrangère révise la traduction, en 1910, en choisissant d'autres termes doctrinaux plus conformes à la pensée protestante orthodoxe (par exemple : « sacrificateurs » à la place de « prêtres », « foi » à la place de « fidélité »). Cette version 1910 deviendra la traduction protestante la plus lue au cours du XXe siècle. L'absence de copyright (droits commerciaux) sur ce texte favorisera une diffusion très large.
  • 1978 : L'Alliance Biblique Universelle (ABU) révise à son tour le texte de la Segond 1910 et la publie dans une version dite « à la Colombe » (en raison du dessin de sa couverture).
  • 1979 : Parution de la Version Segond 1979 dite « Nouvelle édition de Genève » (NEG).
  • 2002 : Parution de la « La Nouvelle Bible Segond » (NBS) : en 1987, l'ABU décide de se lancer dans une révision encore plus importante de la Bible Segond, pour donner une alternative à la TOB, Traduction Oecuménique de la Bible (entre des protestants et des catholiques) qui ne semble pas satisfaire les Églises protestantes[réf. nécessaire]. La NBS est en 2002 l'aboutissement de ce long travail de révision au service des Églises de sensibilité protestante.
  • 2007 : Parution de la « Segond 21 » : Bible Segond révisée pour le XXIe siècle siècle utilisant le vocabulaire d'aujourd'hui[6].

Sources

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Références

  1. Remarques sur la version de la Bible de M. Louis Segond par Gustave-A. Kruger. 1881. Voir p. IX et XI dans l'avant-propos.
  2. http://www.bibliorama.fr/NBS/nbs_frm.htm
  3. a et b Histoire de la Bible de Louis Segond sur labible.net
  4. Histoire de la Bible française aux Éditions P.E.R.L.E. - Daniel Lortsch page 150
  5. Publiée par La Société Biblique Esaïe 55 (Allauch, France), la « Segond 1888 révisée » figure au catalogue de la Librairie chrétienne CLC France (clcfrance.com)
  6. Qu'est-ce que la Segond 21 ?

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Louis Segond de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Louis Segond — (October 3 1810 ndash; June 18 1885), was a Swiss theologian who translated the Bible into French from the original texts in Hebrew and Greek. He was born in Plainpalais, near Geneva. After studying theology in Geneva, Strasbourg and Bonn, he was …   Wikipedia

  • Louis Segond — Jacques Jean Louis Segond (* 3. Oktober 1810 in Plainpalais, einem Vorort von Genf; † 18. Juni 1885 in Genf) war ein Schweizer Theologe, der eine neue französische Bibelübersetzung aus den Originalsprachen erstellte. Leben Segond entstammte aus… …   Deutsch Wikipedia

  • Bible de Louis Segond — Louis Segond Jacques Jean Louis Segond, né le 3 octobre 1810 à Plainpalais (au centre de Genève) et mort le 18 juin 1885 à Genève, est un théologien suisse qui, à la demande de la Compagnie des Pasteurs de Genève, a traduit la …   Wikipédia en Français

  • Segond — ist der Name folgender Personen: Eugénie Segond Weber (1867–1945), französische Schauspielerin Jacques Jean Louis Segond (1810–1885), Schweizer Theologe Paul Ferdinand Segond (1851–1912), Chirurg Diese Seite ist eine …   Deutsch Wikipedia

  • Paul Segond — Naissance 1851 Paris (France) Décès 1912 Paris (France) Domicile France Nationalité …   Wikipédia en Français

  • Caroline Eugénie Segond-Weber — Caroline Segond Weber « L interprète de Villiers de l Isle Adam dans sa loge à la Comédie Française » …   Wikipédia en Français

  • Paul Ferdinand Segond — (* 8. Mai 1851 in Paris[1]; † 27. Oktober 1912, ebenfalls in Paris) war ein französischer Chirurg und Gynäkologe. Inhaltsverzeichnis …   Deutsch Wikipedia

  • Traductions de la Bible en français — Article détaillé : Traductions de la Bible. L article ne retient que les traductions de la Bible en français complètes. Sommaire 1 Avant l imprimerie 2 Après l imprimerie 2.1 Traductions du XVe siècle …   Wikipédia en Français

  • Traduction de la Bible en français — Traductions de la Bible en français Cet article fait partie de la série Bible Contenus …   Wikipédia en Français

  • Traduction française de la Bible — Traductions de la Bible en français Cet article fait partie de la série Bible Contenus …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.