Louis J. Robichaud


Louis J. Robichaud

Louis Robichaud

Louis Joseph Robichaud
Canada Canada
P8173909.jpg
24e premier ministre du Nouveau-Brunswick
Mandat
12 juillet 1960 – 11 novembre 1970
Précédée par Hugh John Flemming
Suivie par Richard Bennett Hatfield
Naissance 21 octobre 1925
Saint-Antoine
Décès 6 janvier 2005
Sainte-Anne-de-Kent
Parti politique Association libérale du Nouveau-Brunswick
Épouse Jacqueline Robichaud
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Robichaud.

L'honorable Louis Joseph Robichaud, C.P., C.C., C.R., B.A., LL.D. (né le 21 octobre 1925 à Saint-Antoine, décédé le 6 janvier 2005 à Sainte-Anne-de-Kent), plus connu sous le nom de Louis J. Robichaud ou de P'tit Louis, était un homme politique canadien. Il a été Premier ministre du Nouveau-Brunswick de 1960 à 1970.

Sommaire

Biographie

Jeunesse

Louis Robichaud est le fils de d'Amédée et d'Eugénie « Annie » Robichaud. Louis a grandi au 4, rue Camille, dans son village natal de Saint-Antoine. Il avait plusieurs frères et sœurs: Émile, Joseph, Irène, Xénon, Yvon, Berthe. Rita, Roger et Antonine sont nés après lui. Ses parents s'étaient connus alors qu'ils étaient ouvriers dans une filature de coton à Fisherville, au Massachusetts. Revenus à Saint-Antoine, son père ouvrit un magasin général et ensuite une scierie. L'entreprise familiale sut résister à la Grande Dépression et, tout en gardant ses activités professionnelles, son père devint organisateur pour le parti libéral de Peter Veniot. Étienne Robichaud, le fondateur de la lignée en Acadie, s'était établi à Port-Royal au milieu du XVIIIe siècle, en provenance de France. Valentin, l'arrière-grand-père de Louis, s'est établi à Saint-Antoine dans les années 1850.

Louis étudia à l'école du village, en plus de travailler durant l'été au moulin de son père. L'éducation se faisait alors avec des livres anglais.

Il s'est intéressé à la politique dès son plus jeune âge mais ses parents voulaient qu'il devienne prêtre enseignant.

En 1940, à l'âge de 15 ans, il quitte la maison pour le juvénat Saint-Jean-Eudes, à Bathurst, afin de pouvoir étudier au collège Sacré-Cœur pour ensuite poursuivre une carrière dans l'Église. Après trois ans d'études au juvénat, il prend la décision de s'orienter vers la politique. Il fut obligé de s'enrôler dans le corps de réserve des officiers mais décida de ne pas partir au front, les collégiens n'étant pas obligés de combattre durant la Seconde Guerre Mondiale.

Il obtient un baccalauréat ès arts du collège Sacré-Cœur en 1947. Il étudie ensuite la science politique et les sciences économiques à l'université Laval[1].

Il est admis au barreau après un stage de trois ans dans un cabinet d'avocat de Bathurst. Il exerce ensuite le droit pendant une courte période à Richibouctou[1].

Carrière politique

Louis J. Robichaud (centre) pose en compagnie de plusieurs personnalités du Parti libéral du Nouveau-Brunswick en 2004. De gauche à droite: le député Victor Boudreau, le chef libéral Shawn Graham, Robichaud et les anciens premiers ministres Frank McKenna et Raymond Frenette.

Louis J. Robichaud commence sa carrière politique très jeune en étant élu en 1952, à 27 ans, député de la circonscription du Comté de Kent. Il est réélu en 1956.

En octobre 1958, il prend en main la direction du parti libéral du Nouveau-Brunswick qu'il mène à la victoire aux élections générales de 1960 en battant le gouvernement conservateur de Hugh John Flemming.

Louis J. Robichaud est assermenté premier ministre du Nouveau-Brunswick le 12 juillet 1960 à l'âge de 34 ans et devient alors le deuxième Acadien à occuper cette fonction depuis Peter Veniot. Son gouvernement remporte à nouveau les élections en 1963, puis en 1967 et Louis J. Robichaud reste ainsi premier ministre durant 10 ans, jusqu'en 1970. Pendant ses trois mandats, il occupe en outre les fonctions de procureur général de 1960 à 1965 et prend le portefeuille de ministre de la jeunesse de 1968 à 1970. Parmi ses nombreux collaborateurs, il eut notamment Robert Pichette, un historien, comme chef de cabinet.

Au moment où il prend ses fonctions, la société néo-brunswickoise était une société à deux vitesses, avec des régions acadiennes comptant parmi les plus pauvres de la province et une minorité francophone ayant peu d'institutions et n'obtenant que très difficilement des services en français.

Il met alors sur pied le programme "Chances égales pour tous", un programme de redistribution de la richesse qui instaurait des normes communes à tous les citoyens.

Ardent défenseur de la langue française, son rôle a été déterminant pour l’avenir des francophones du Nouveau-Brunswick en faisant adopter la Loi sur les langues officielles qui a fait du Nouveau-Brunswick la seule province officiellement bilingue du Canada. Il a également contribué à la mise sur pied d’un réseau scolaire francophone, la fondation de l’université de Moncton en étant le point d'orgue.

Louis J. Robichaud perd finalement les élections générales de 1970 contre les conservateurs menés par Richard Bennett Hatfield. Il démissionne alors de son siège à l'Assemblée législative et de son poste de chef du parti libéral du Nouveau-Brunswick en 1971.

Il devient la même année président de la Commission mixte internationale, fonction qu'il occupera jusqu'à sa nomination au Sénat du Canada le 21 décembre 1973.

Il prend sa retraite le 21 octobre 2000 et retourne finir ses jours au Nouveau-Brunswick. On lui diagnostique un cancer en 2005. Il succombe le 6 janvier 2005 à l'hôpital Stella-Maris-de-Kent, après quelques semaines de maladie[2].

Des funérailles officielles sont organisées à la cathédrale Notre-Dame de l'Assomption, à Moncton[3].

Il était membre de l'Ordre de Jacques-Cartier.

Distinctions

L'école secondaire Louis-J.-Robichaud de Shédiac, qu'il a inaugurée en 1969[4], porte son nom. Un monument a été élevé en son honneur dans son village natal de Saint-Antoine.

Le Conseil supérieur de la langue française lui décerne l’Ordre des francophones d'Amérique à titre posthume.

Héritage

En 1999, suite à un sondage organisé par le journal L'Acadie Nouvelle, Louis J. Robichaud a été déclaré « Personnalité du siècle en Acadie ».

Surnom

Louis Robichaud est surnommé « P'tit Louis », en raison de sa petite taille. Il a reçu ce surnom très jeune, mais plus tard cela le différenciait de Louis Saint-Laurent, un autre politicien important.

Famille

Louis Robichaud avait 3 fils et une fille, Jean-Claude, Paul, Louis-René et Monique.

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • Michel Cormier, Louis J. Robichaud: la révolution acadienne, Montréal: Leméac, 2004, ISBN 2-7609-1210-8.
  • John Edward Belliveau, Little Louis and the giant KC, Hantsport: Lancelot Press, 1980, ISBN 0889991324.
  • Della Margareth Maude Stanley, Louis Robichaud : a decade of power, Halifax: Nimbus Pub., 1984, ISBN 0920852246.

Autres

Liens externes


Précédé par Louis Robichaud Suivi par
Hugh John Flemming Flag of New Brunswick.svg
Premier ministre du Nouveau-Brunswick
Richard Bennett Hatfield


Premiers ministres du Nouveau-Brunswick Drapeau du Nouveau-Brunswick
Colonie : Fisher | Gray | S.L. Tilley | Smith | P. Mitchell

Province : Wetmore | King | Hathaway | Fraser | Hanington | Blair | J. Mitchell | Emmerson | Tweedie | Pugsley | Robinson | Hazen | J. Flemming | Clark | Murray | Foster | Veniot | Baxter | Richards| L. Tilley | Dysart | McNair | H. Flemming | Robichaud | Hatfield | McKenna | Frenette | Thériault | Lord | Graham
Précédé par Louis Robichaud Suivi par
-
Député de Kent-Sud
Assemblée législative du Nouveau-Brunswick
1952-1970
-
-
Ministre de la jeunesse du Nouveau-Brunswick
1968
-
  • Portail de l’Acadie Portail de l’Acadie
  • Portail du Canada Portail du Canada
  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail du Nouveau-Brunswick Portail du Nouveau-Brunswick
Ce document provient de « Louis Robichaud ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Louis J. Robichaud de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Louis Robichaud — Pour les articles homonymes, voir Robichaud. Louis Robichaud Mémorial à Saint Antoine …   Wikipédia en Français

  • Louis Robichaud — Infobox President name = Louis Joseph Robichaud caption = Hon. Louis Joseph Robichaud PC CC QC BA LL.D order = 25th Premier of New Brunswick term start = July 12, 1960 term end = November 11, 1970 predecessor = Hugh John Flemming successor =… …   Wikipedia

  • Louis Robichaud — Gedenkmonument für Louis Robichaud in seiner Heimatstadt Saint Antoine Louis Joseph Robichaud, PC, CC, ONB, QC (* 21. Oktober 1925 in Saint Antoine, New Brunswick, Kanada; † 6. Januar 2005 ebenda) war ein …   Deutsch Wikipedia

  • Robichaud — ist der Familienname folgender Personen: Audrey Robichaud (* 1988), kanadische Freestyle Skifahrerin Fernand Robichaud (* 1939), kanadischer Politiker Hédard Robichaud (1911–1999), kanadischer Politiker Jean George Robichaud (1883–1969),… …   Deutsch Wikipedia

  • Louis Mailloux (pièce) — Louis Mailloux Livret Jules Boudreau Lyrics Calixte Duguay Musique Calixte Duguay Mise en scène Réjean Poirier (1975), Andreï Zaharia (1992), Marcel Romain Thériault (1994), Martine Beaulne (2010) Producteur(s) Productions de l Étoile, Théâtre… …   Wikipédia en Français

  • Robichaud — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronyme Robichaud est un nom porté notamment par : Adrian Robichaud, musicien canadien ; Albany Robichaud (1903 1974), avocat, homme politique …   Wikipédia en Français

  • Louis-Prudent-Alexandre Robichaud — Pour les articles homonymes, voir Robichaud. Louis Prudent Alexandre Robichaud (1890  ?) était un agriculteur et un avocat canadien du Nouveau Brunswick. Biographie Louis Prudent Alexandre Robichaud est né le 25 janvier 1890 à Cocagne, au… …   Wikipédia en Français

  • Robichaud, Louis Joseph — ▪ 2006       Canadian politician (b. Oct. 21, 1925, Saint Antoine, N.B. d. Jan. 6, 2005, Saint Antoine), introduced far reaching reforms as premier (1960–70) of New Brunswick; he was the first Acadian elected to the premiership of any of Canada s …   Universalium

  • Otho Robichaud — Naissance 29 avril 1742 Annapolis Royal Décès 19 décembre 1824 (à 82 ans) Néguac Nationalité Britannique Pays de résidence …   Wikipédia en Français

  • Vénérande Robichaud — Naissance 1er mars 1753 Annapolis Royal Décès 22 novembre 1839 (à 86 ans) Québec Nationalité …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.