Louis Chretien Carriere


Louis Chretien Carriere

Louis Chrétien Carrière

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carrière.
Louis Chrétien Carrière
Louis Chrétien Carrière
Surnom Beaumont ou Beaumont de Carrière
Naissance 14 avril 1771
Malplacey, près de Brouchy (Somme)
Décès 16 décembre 1813 42 ans)
Metz
Origine France France
Grade général de division
Service 1788 -

Louis Chrétien Carrière, baron de Beaumont (1771 - 1813), était général pendant la Révolution française et le Premier Empire. Né le 14 avril 1771, à Malplacey, près de Brouchy, dans la Somme, Louis Chrétien Carrière est généralement appelé Beaumont ou Beaumont de Carrière.

Sommaire

Origines

Il s'engage le 1er avril 1788 comme simple dragon au régiment des dragons de la Reine, devenu en 1791 le 6e dragons.

Faits militaires sous la Révolution

Le 23 novembre 1792, Beaumont est nommé sous-lieutenant au 6e hussards et sert dans l'armée du Nord. L'année suivante, le 20 avril 1793, il est fait lieutenant[1], devient aide de camp du général Alexandre Dumas (père de l'écrivain Alexandre Dumas) le 23 septembre 1793 et l'accompagne en Vendée de 1793 à 1796, en Italie de 1796 à 1797.

Louis Chrétien Carrière de Beaumont se lie d'amitié avec le futur général Dumas ainsi qu'avec deux autres dragons ( Jean-Louis Espagne et l'adjudant Joseph Piston). Espagne, Piston et Beaumont se retrouvent aux côtés de Dumas lorsque celui-ci est nommé commandant en chef de l'armée des Alpes, fin 1793.

Nommé adjoint à l'état-major général de l'armée d'Italie le 1er vendémiaire an V, et capitaine le 14 du même mois, il fit partie de l'expédition d'Irlande et de celle d'Égypte de 1798 à 1799.

En Orient, il sert aux côtés du général Alexandre Dumas dans la province de Gizeh, puis s'illustre le 25 juillet 1799. Le 14 août 1799, il est nommé chef d'escadron et passe au service de Joachim Murat, toujours comme aide de camp. Il suit Joachim Murat en Italie avec l'armée de réserve et se distingue d'abord à Verceil, le 27 mai 1800, puis à Marengo, le 14 juin 1800.

Faits militaires sous le Premier Empire

Il fut élevé au grade de chef de brigade le 17 avril 1801. Il obtint la croix d'officier de la Légion d'honneur, et, le commandement du 10e hussards sous Jean Lannes (5e corps), le 1er février 1805.

Il se fit remarquer à la tête de ce corps pendant la campagne de l'an XIV au combat de Wertingen[2] le 8 octobre 1805, et d'Amstetten, aux batailles d'Ulm et d'Austerlitz. L'Empereur le nomma général de brigade le 24 décembre 1805.

Distingué et apprécié par Joachim Murat qui le nomme premier aide de camp, Beaumont est chargé de s'emparer de Wesel, le 9 mars 1806.

On le retrouve ensuite dans toutes les grandes batailles de l'Empire : à Iéna, le 14 octobre 1806, où il commande la 3e division de dragons (5e dragons, 8e dragons, 12e dragons, 16e dragons et 21e dragons dragons) qui n'arrive à Apolda que dans la soirée du 14 octobre et participe seulement à la poursuite ; à Prentzlow, le 28 et devant Dantzig, le 14 mai 1807.[3] Pendant la bataille de Friedland, le 14 juin 1807, en remplacement de la Houssaye, Beaumont commande la cavalerie légère du 1er corps de la Grande Armée sous Bernadotte puis Victor.

Ses faits militaires à la Campagne d'Espagne

En octobre 1808, Beaumont est fait baron d'Empire et, de 1808 à 1811, il combat en Espagne, toujours à la tête de la cavalerie légère — quatre régiments — attachée au 1er corps de l'armée d'Espagne du maréchal Victor.

Envoyé en Espagne en novembre 1808, Beaumont se signale tout particulièrement à Uclès, le 15 janvier 1809 ; à Medellin, le 28 mars où il enfonça avec sa brigade la droite de l'ennemi et lui prit 6 000 hommes ; à Alcabon, le 26 juillet où il tailla en pièces les dragons de Villa-Viciosa ; à Talavera, où il est blessé, le 28 juillet 1809 ; à Ocaña, le 19 novembre 1809 ; au siège de Cadix ; et à Santi Pietri, le 5 mars 1811, où il arrêta avec 150 chevaux du 1er régiment de dragons la marche de 2 escadrons anglais.

La campagne de Russie

Revenu en France à la fin de l'année 1811, Beaumont commande par intérim la 1re brigade de la 2e division de cuirassiers (Saint-Sulpice) avant d'être envoyé en Russie pour diriger une brigade de la division Sébastiani du 2e corps de cavalerie. Il se distingue à Smolensk, le 17 août 1812, et à la bataille de la Moskowa, le 7 septembre 1812. Il se signala, le 4 octobre, dans en engagement en avant de Moscou sur la route de cette ville à Kalouga, à l'attaque du 17 du même mois et pendant toute la durée de la retraite jusqu'à Vilnius. Il est promu général de division le 4 décembre 1812.

Les campagnes de Saxe et d'Allemagne

Au cours des campagnes de Saxe et d'Allemagne, il commande tour à tour la division de la cavalerie légère du 3e corps sous Michel Ney, du 6e corps sous Nicolas Charles Oudinot et la 5e division de grosse cavalerie du 5e corps. Il charge à Lützen, Leipzig et Hanau, avant de mourir subitement à Metz, le 16 décembre 1813.

Il était baron de l'Empire ; son nom est inscrit sur la partie est de l'arc de triomphe de l'Étoile.

Notes et références

  1. Il avait gagné son premier grade à l'attaque du camp de Maulde.
  2. A Wertingen, son cheval s'étant élancé au moment d'une charge de cavalerie au milieu d'un régiment de cuirassiers autrichiens, il prit de sa main un capitaine de ce corps et tua plusieurs cavaliers qui cherchaient à dégager leur chef.
  3. Chargé par Napoléon Ier, d'arrêter la marche d'un corps ennemi fort de 10 000 hommes qui marchait de Pillau sur Dantzig, il attaqua ce corps, le culbuta, lui enleva son artillerie et lui fit un grand nombre de prisonniers. Le même jour, il reçut sur le champ de bataille la décoration de commandant de la Légion d'honneur.

Source partielle

« Louis Chrétien Carrière », dans Charles Mullié, Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850, 1852 [détail de l’édition] (Wikisource)

  • Portail de la Révolution française Portail de la Révolution française
  • Portail du Premier Empire Portail du Premier Empire
Ce document provient de « Louis Chr%C3%A9tien Carri%C3%A8re ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Louis Chretien Carriere de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Louis Chrétien Carrière — Pour les articles homonymes, voir Carrière. Louis Chrétien Carrière Surnom Beaumont ou Beaumont de Carrière Naissance …   Wikipédia en Français

  • Carriere — Carrière Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Carrière — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Carrière », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Carrière : géologie, endroit d où sont… …   Wikipédia en Français

  • Louis Charbonneau-Lassay — (1871 1946), était un symboliste chrétien. Il fut également, dans le cadre de ses recherches: archéologue, préhistorien, historien, iconographe, graveur, héraldiste, sigillographe, numismate et collectionneur d objets anciens. Toutes ces… …   Wikipédia en Français

  • Louis St-Laurent — Louis Saint Laurent Pour les articles homonymes, voir Saint Laurent. Louis Saint Laurent …   Wikipédia en Français

  • Louis St. Laurent — Louis Saint Laurent Pour les articles homonymes, voir Saint Laurent. Louis Saint Laurent …   Wikipédia en Français

  • Louis Stephen Saint-Laurent — Louis Saint Laurent Pour les articles homonymes, voir Saint Laurent. Louis Saint Laurent …   Wikipédia en Français

  • Louis Stephen Saint Laurent — Louis Saint Laurent Pour les articles homonymes, voir Saint Laurent. Louis Saint Laurent …   Wikipédia en Français

  • Louis Stephen St. Laurent — Louis Saint Laurent Pour les articles homonymes, voir Saint Laurent. Louis Saint Laurent …   Wikipédia en Français

  • Louis saint-laurent — Pour les articles homonymes, voir Saint Laurent. Louis Saint Laurent …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.