Louis-Joseph Wiaux


Louis-Joseph Wiaux
Louis-Joseph Wiaux
Saint Mutien Marie Wiaux
Image illustrative de l'article Louis-Joseph Wiaux
Louis-Joseph Wiaux
Frère des Écoles chrétiennes
Naissance 20 mars 1841
Mellet
Décès 30 janvier 1917  (à 76 ans)
Malonne
Nationalité Flag of Belgium.svg Belge
Vénéré à Malonne
Béatification 30 octobre 1977 Rome
par Paul VI
Canonisation 10 décembre 1989 Rome
par Jean Paul II
Vénéré par l'Église catholique romaine
Fête 30 janvier
Serviteur de Dieu • Vénérable • Bienheureux • Saint

Louis-Joseph Wiaux, (frère Mutien-Marie en religion), né le 20 mars 1841 à Mellet (Belgique) et décédé le 30 janvier 1917 au collège Saint Berthuin de Malonne (Belgique), était un religieux belge, frère des écoles chrétiennes, enseignant, dont la vie faite de prières, simple joie et d'humilité dans la vie quotidienne conduit à la sainteté.

L'Église catholique l'a déclaré saint en 1989, sous le nom de saint Mutien Marie Wiaux[1].
Il est liturgiquement commémoré le 30 janvier.

Sommaire

Vie

Louis-Joseph naquit le 20 mars 1841 à Mellet dans une famille profondément chrétienne. Il fut baptisé le jour même.

Après ses études primaires, il travailla à l'atelier de son père, forgeron, mais à 15 ans, il préféra entrer au noviciat des Frères des Écoles chrétiennes, c'était en avril 1856.

Il enseigna d'abord à Chimay avant d'aller pendant un an à Bruxelles et en 1859, il fut transféré au collège de Malonne où il passera le restant de sa vie.

Toutefois, il est peu doué pour l'enseignement et reste confiné pendant plus de cinquante ans à des emplois subalternes qu'il accepte avec joie et humilité : surveillances et cours élémentaires de dessin et musique. Sa préférence va aux cours de catéchisme qu'il donne aux enfants. Ses élèves le surnomment Le frère qui prie toujours.

Institut Saint-Berthuin à Malonne

Le matin du 30 janvier 1917, il mourut en disant :

« Qu'on est heureux quand on est, comme moi, sur le bord de la tombe, d'avoir toujours eu une grande dévotion à la Très Sainte Vierge !»

Le 1er février 1917, le frère Mutien-Marie fut d'abord enterré au cimetière communal de Malonne, dans le caveau des Frères des Écoles chrétiennes. Mais très vite, de nombreux pélerins se rendirent sur sa tombe, et, le 11 mai 1926, sa dépouille fut transférée au pied de la tour de l'église.

Depuis 1980 ses reliques reposent dans un tombeau de marbre blanc, dans une chapelle neuve, accompagnée d'un musée où ont été recueillis les souvenirs le concernant, formant le Sanctuaire Frère Mutien-Marie.

Béatification - canonisation

Béatifié en octobre 1977 par le pape Paul VI, il a été canonisé le 10 décembre 1989 par le pape Jean-Paul II qui l'a présenté comme un exemple de vie de prière et d'humilité au quotidien. Bien que liturgiquement commémoré le 30 janvier, au sanctuaire de Malonne il est fêté le 11 septembre.

Citation

Du frère Mutien-Marie :

« J'ai demandé à la Bonne Mère de m'accorder sa présence et de m'accompagner partout et toujours, de sorte que je me sente toujours à ses côtés, et Elle m'a fait cette grâce »

Sources

  • Osservatore Romano : 1989 n.51
  • Documentation Catholique : 1977 p.954 - 1990 p.59-60

Liens externes

Sources et références

Bibliographie

  • Frère Mélage, Le Bienheureux Frère Mutien-Marie, Par la voie étroite, La Procure, Namur, 1927.
  • Anonyme, L' Apôtre de l' Ave Maria - Vie Intime Du Serviteur De Dieu Frère Mutien Marie, Imprimerie Duculot-Roulin, Tamines, 1929.
  • Frère Alphonse M. Hermans, Le Frere Mutien-Marie 1841 - 1917 (Saint Louis-Joseph Wiaux), Éditions de la Cause du Frère Mutien, Malonne, 1982.
  • Henri Smullenberg, Frère Mutien-Marie, Éditions L'Inconnu, 1986.
  • Frère Jean Huscenot, La Sainteté par l'école. Sept Religieux-Éducateurs Lasalliens, Éditions Guéniot, Langres, 1989.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Louis-Joseph Wiaux de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Louis-joseph wiaux — Saint Louis Joseph Wiaux Frère des Écoles chrétiennes Naissance 20 mars 1841 Mellet Décès …   Wikipédia en Français

  • Saint Louis-Joseph Wiaux — Louis Joseph Wiaux Saint Louis Joseph Wiaux Frère des Écoles chrétiennes Naissance 20 mars 1841 Mellet Décès …   Wikipédia en Français

  • Muciano María Wiaux — San Muciano María Wiaux Religioso Nacimiento 20 de marzo de 1841 Mellet Fallecimiento 30 de enero de 1917 Colegio d …   Wikipedia Español

  • Mutien-Marie Wiaux — Hl. Mutien Marie Wiaux Mutien Marie Wiaux (* 20. März 1841 in Mellet, Frankreich; † 30. Januar 1917 in Malonne, Frankreich) war ein französischer Ordensmann der Christlichen Schulbrüder. Leben Louis Joseph bereits im Alter von 15 Jahren den… …   Deutsch Wikipedia

  • André-Joseph Léonard — Archbishop of Mechelen Brussels Church Roman Catholic Archdiocese Mechelen Brussels …   Wikipedia

  • Mutien-Marie — Louis Joseph Wiaux Saint Louis Joseph Wiaux Frère des Écoles chrétiennes Naissance 20 mars 1841 Mellet Décès …   Wikipédia en Français

  • Liste der Kanonisationen — Die Liste der Kanonisationen führt chronologisch die Heiligsprechungen seit 1588 durch die Päpste auf. Die Liste ist nicht vollständig. Am 22. Januar 1588 schuf Papst Sixtus V. mit dem Apostolische Konstitution Immensa Aeterni Dei die Heilige… …   Deutsch Wikipedia

  • Liste der Heiligsprechungen — Die Liste der Heiligsprechungen führt chronologisch die Heiligsprechungen seit 1588 durch die Päpste auf. Die Liste ist nicht vollständig. Am 22. Januar 1588 schuf Papst Sixtus V. mit dem Apostolische Konstitution Immensa Aeterni Dei die Heilige… …   Deutsch Wikipedia

  • Frères des écoles chrétiennes — Blason traditionnel de l Institut des Frères des Écoles Chrétiennes. Les Frères des écoles chrétiennes (ou Lasalliens) forment un institut religieux voué à l éducation des jeunes des classes modestes, fondé à Reims en 1684 par Jean Baptiste de La …   Wikipédia en Français

  • F.s.c. — Frères des Écoles chrétiennes Jean Baptiste de La Salle par Pierre Leger Les Frères des écoles chrétiennes (ou lasalliens) forment un institut religieux voué à l éducation des jeunes des classes modestes, fondé à Reims en 1684 par Jean Baptiste… …   Wikipédia en Français