Lord Rayleigh


Lord Rayleigh

John William Strutt Rayleigh

John W. Rayleigh
John William Strutt.jpg
Naissance 12 novembre 1842
Landford Grove (Essex) (Royaume-Uni)
Décès 30 juin 1919
Witham (Essex) (Royaume-Uni)
Nationalité Royaume-Uni Royaume-Uni
Champs hydrodynamique, acoustique, Thermique, théorie mathématique de l’élasticité
Institution Trinity College (Cambridge) puis Cavendish Laboratory
Diplômé Trinity College (Cambridge)
Célèbre pour diffusion Rayleigh, théorie de la convection (Nombre de Rayleigh), Quotient de Rayleigh
Distinctions Royal Medal (1882) – Médaille Copley (1899) – Médaille Rumford (1914, 1920) – Médaille Matteucci (1894) – Médaille De Morgan (1890) – Prix Nobel de physique (1904)

John William Strutt, troisième baron Rayleigh, plus connu sous son titre, Lord Rayleigh était un physicien anglais (Landford Grove (Essex), 12 novembre 1842 - Witham (Essex), 30 juin 1919).

Sommaire

Sa vie

John William Strutt, est né le 12 novembre 1842 près de Maldon dans l'Essex. Aux dires de ses compatriotes, c'est l'un des très rares nobles de haut rang à être devenu célèbre par des découvertes scientifiques.

Il fait des études de mathématiques à Trinity College (Cambridge), dont il sort diplômé en 1865, obtenant le titre de Senior Wrangler au Tripos de mathématiques de 1868.

Après quelques voyages en Europe et aux États-Unis, il occupe un poste de chercheur au Trinity College de 1866 à 1871. Ses travaux sont momentanément suspendus durant le conflit franco-prussien de 1870, par son impact sur la famille de John William, pourtant peu impliquée.

En 1871, il se marie avec Evelyne Georgiana Mary Balfour, fille de James Maitland Balfour et de sa femme Blanche, elle-même fille du second marquis de Salisbury. De ses trois fils, l'aîné devient professeur de physique à l'Imperial College of Science and Technology de Londres.

À la mort de son père en 1872, il prend sa succession et devient baron Rayleigh, troisième du titre, et consacre une partie importante de son temps à la gestion du domaine. Afin de pouvoir se consacrer à la science, il abandonne cette responsabilité à son jeune frère en 1875.

En 1879, il accepte la place laissée vacante au Cavendish Laboratory de Cambridge par la disparition de Maxwell.

À partir de 1884, il poursuit ses recherches en grande partie dans son domaine de Terling où il installe un laboratoire.

Il est « President of the Government Committee on Explosives » puis « Scientific Advisor to Trinity House » jusqu'à sa mort le 30 juin 1919.

Son œuvre

Les premiers travaux de Lord Rayleigh consistent en l'approche mathématique de l'optique et des systèmes vibratoires, puis s'étendent à pratiquement toute la physique de l'époque : le son, les vibrations, la vision des couleurs, l'électrodynamique, l'électromagnétisme, la diffraction de la lumière, la mécanique des fluides, la viscosité, la capillarité, l'élasticité et la photographie.

Parmi ses premiers travaux, on note une théorie de la résonance qui fit de lui une autorité en acoustique.

Son traité sur le son, écrit lors d'une croisière sur le Nil et enrichi de mises à jour, a longtemps eu valeur de référence.

En 1871, il fournit une explication de la couleur du ciel en la reliant à la diffusion de la lumière par les molécules d'air.

Dans les années 1880, il contribue à la définition des unités fondamentales de l'électricité : l'ampère, l'Ohm et le volt.

En 1892, il détermine la masse volumique de l'azote. En 1894, il découvre l'argon avec sir William Ramsay.

Prix Nobel 1904

En 1892, Rayleigh réussit à déterminer les dimensions de certaines molécules par l'étude des couches minces. Examinant un rapport d'expérience de Cavendish daté de 1795, alors que lui-même étudiait la densité des gaz, il découvre un nouveau constituant de l'air, l'argon, en collaboration avec Ramsay. Celui-ci reçoit pour cette découverte le prix Nobel de chimie en 1904, tandis que Rayleigh reçoit le Prix Nobel de physique.

La loi de Rayleigh-Jeans

L'intérêt marqué de Rayleigh pour l'optique, comme pour tous les phénomènes ondulatoires en général, le conduit à des recherches en spectroscopie. Il établit avec le mathématicien et astronome James Jeans, en utilisant pour cela la mécanique statistique, une loi théorique, connue sous le nom de loi de Rayleigh-Jeans, qui exprime la répartition de l'énergie rayonnée par le corps noir en fonction de la longueur d'onde, valable pour les grandes longueurs d'onde. En introduisant les quanta, Max Planck déterminera la loi générale quelques mois plus tard, en faisant la synthèse des travaux de Rayleigh et de Wien.

Un membre actif de la société scientifique

Rayleigh eut un rôle institutionnel important pour le développement de la science britannique en général, et de la physique en particulier.

Dès le congrès de 1882 de l'association britannique pour le progrès de la science ("the BA" - British Association for the Advancement of Science), il en préside la section mathématiques-physique.

Membre, dès 1876, de la Royal Society, il en devient le secrétaire de 1885 à 1896, puis le président. Pendant quinze ans, il est conseiller de Trinity House, organisme chargé de l'installation et de l'entretien d'installations côtières.

Il contribue grandement à la création du Laboratoire national de physique de Teddington dont il préside le conseil exécutif.

Il est aussi chancelier de l'Université de Cambridge.

Ouvrages

Ses écrits sont reconnus de très haute qualité rédactionnelle. Il a notamment laissé :

  • Theory of Sound (la théorie du son) en 2 volumes (1877-1878) réédité régulièrement ;
  • Scientific Papers regroupant un grand nombre de ses études en six volumes (de 1889 à 1920) ;
  • Plusieurs articles de l'Encyclopædia Britannica.

Distinctions

Lord Rayleigh ca 1893

Titres

Parmi d'innombrables distinctions et titres honorifiques :

Sa mémoire

Une unité d'intensité lumineuse, le rayleigh, a porté son nom, qui reste également attaché à l'onde sismique superficielle, l'onde de Rayleigh.

Voir aussi

Cet article, ou une version plus ancienne de cet article, est basé sur l'article John Rayleigh [1] de l'encyclopédie libre .v.u.l.g.u.m [2].


Précédé de :
Antoine Henri Becquerel, Pierre Curie, Marie Curie
Prix Nobel de physique
1904
Suivi de :
Philipp Lenard


  • Portail de la physique Portail de la physique
Ce document provient de « John William Strutt Rayleigh ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lord Rayleigh de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lord Rayleigh — John William Strutt, 3. Baron Rayleigh, (* 12. November 1842 in Langford Grove, Meldon, England; † 30. Juni 1919 in Terlins Place bei Witham, England) war ein englischer Physiker. Er erhielt 1904 den Nobelpreis für Physik. John William Strutt, 3 …   Deutsch Wikipedia

  • Lord Rayleigh — n. John William Strutt Rayleigh, Third Baron Rayleigh (1842 1919), English physicist, winner of the 1904 Nobel Prize in Physics for investigating of the densities of the most important gases and for his discovery of the element argon …   English contemporary dictionary

  • Lord Rayleigh — noun English physicist who studied the density of gases and discovered argon; made important contributions to acoustic theory (1842 1919) • Syn: ↑Rayleigh, ↑Third Baron Rayleigh, ↑John William Strutt • Instance Hypernyms: ↑physicist …   Useful english dictionary

  • Physiknobelpreis 1904: Lord Rayleigh \(John William Strutt\) —   Der englische Physiker erhielt den Nobelpreis für seine Untersuchungen der Dichte der wichtigsten Gase und für die Entdeckung des Edelgases Argon.    Biografie   John William Strutt, 3. Baron (seit 1873) Rayleigh, * Langford Grove (Essex) 12.… …   Universal-Lexikon

  • John William Strutt, 3. Lord Rayleigh — John William Strutt, 3. Baron Rayleigh, (* 12. November 1842 in Langford Grove, Meldon, England; † 30. Juni 1919 in Terlins Place bei Witham, England) war ein englischer Physiker. Er erhielt 1904 den Nobelpreis für Physik. John William Strutt, 3 …   Deutsch Wikipedia

  • Rayleigh — may refer to:*Rayleigh (unit), named after the son of Lord Rayleigh *Rayleigh criterion in Angular resolution *Rayleigh distribution *Rayleigh fading *Rayleigh law on low field magnetization *Rayleigh length *Rayleigh number *Rayleigh quotient… …   Wikipedia

  • Rayleigh wave — Rayleigh waves, also known as the Rayleigh Lamb Wave or ground roll , are a type of surface wave. They are associated on the Earth with earthquakes and subterranean movement of magma, or with any other source of seismic energy, such as an… …   Wikipedia

  • Rayleigh criterion — /rāˈlē krī tēˈri ən/ (physics) noun A criterion for the resolution of interference fringes, spectral lines and images ORIGIN: JW Strutt, Lord Rayleigh (1842–1919), English physicist …   Useful english dictionary

  • Rayleigh–Taylor instability — The Rayleigh–Taylor instability, or RT instability (after Lord Rayleigh and G. I. Taylor), is an instability of an interface between two fluids of different densities, which occurs when the lighter fluid is pushing the heavier fluid. [citation… …   Wikipedia

  • Rayleigh scattering — This article is about the optical phenomenon. For the magnetic phenomenon, see Rayleigh law. For the stochastic distribution, see Rayleigh distribution. For the wireless multipath propagation model, see Rayleigh fading. Rayleigh scattering causes …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.