Longuyon


Longuyon

49° 26′ 52″ N 5° 36′ 05″ E / 49.4478, 5.6014

Longuyon
La Crusnes à Longuyon
La Crusnes à Longuyon
Armoiries
Administration
Pays France
Région Lorraine
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Briey
Canton Longuyon
Code commune 54322
Code postal 54260
Maire
Mandat en cours
Pierre Mersch
2001-2008
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Longuyon
Site web longuyon.fr
Démographie
Population 5 876 hab. (1999)
Densité 198 hab./km²
Géographie
Coordonnées 49° 26′ 52″ Nord
       5° 36′ 05″ Est
/ 49.4478, 5.6014
Altitudes mini. 203 m — maxi. 389 m
Superficie 29,7 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Longuyon [lɔ̃gjɔ̃][1] est une commune française, située dans le département de Meurthe-et-Moselle et la région Lorraine.

Sommaire

Géographie

Longuyon est située au confluent de la Chiers et de la Crusnes à 18 km de Longwy.

Histoire

  • Longuyon était composé des hameaux de Villancy et de Noërs, des fermes de Basseval, Fossieux, Fontaine-Saint-Martin, Moncel, Froidcul et la forge de Dorlon.
  • Cette commune doit son nom à un "long gué" ( du latin longa guada ) qui permettait de traverser la Chiers à l'époque romaine.
  • La première mention de son nom date de 634. Il s'y trouvait déjà une chapelle, dédiée à Ste-Agathe, qui fut transformée en collégiale en 1120, et servit de caserne aux soldats français en 1636.
  • Le château de Mussy, mentionné dès 1144, fut rasé en 1670 par les troupes d'occupation françaises sur ordre de Louis XIV.
  • Longuyon qui comptait 2300 habitants en 1914 fut dévastée les 23 et 24 août de la même année par l'infanterie prussienne et 86 habitants, hommes, femmes et enfants, furent passés par les armes.
  • L'Histoire contemporaine de la ville, au confluent de la Crusnes et de la Chiers est intimement liée à celle des chemins de fer. Longuyon fut un important carrefour ferroviaire, entre le trafic du minerai de fer (bassin de Briey) et celui du charbon du Nord.
  • Pendant plusieurs années, l'armée canadienne occupa la résidence se trouvant sur la route de Noers. Cette résidence est encore appelée de nos jours la "résidence canadienne". Les rues portent des noms tels que Toronto, Montréal.

L'électrification, en 1956 de la ligne Valenciennes-Thionville, première ligne à utiliser en 25 000 volts le courant monophasé industriel diminua l'importance du dépôt de chemin de fer. Le coup de grâce fut donné avec la fin progressive de l'activité sidérurgique en Lorraine, à partir des années 1970.

L'usine Kaiser, fondée après la dernière guerre par Fernand Kaiser, ouvrier soudeur, fabrique des remorques pour poids lourds en perpétuant la tradition du travail de l'acier.

Sidérurgie

Deux forges ont existé sur Longuyon, celle dite de Longuyon, et celle de Lopigneux. La forge de Longuyon daterait de la fin du XVIIe ou des premières années du XVIIIe siècle (1679 ou 1705) et semble s'être arrêtée aux alentours de 1887. La forge de Lopineux, construite en 1670, comprenait, sans doute, tout comme celle de Longuyon, un haut-fourneau à deux affineries, une chaufferie, une platinerie et une renardière. En 1783, elle est rattachée aux Forge, Fonderies et Platineries de Longuyon-Lopigneux et Vézin.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1977 Pierre Mersch SE
1965-1977 Robert DRAPIER
1959-1965 Jean COCHART
1947-1959 Henri GOUSSET
1945-1947 Napoléon COCHART
1944-1945 Jules CHRETIEN
1941-1944 Henri GOUSSET
1940-1941 Jules CHRETIEN
1939-1940 Victor GAUCHE
1927-1939 Jules CONSTANT
1919-1927 Paul MARIE
1914-1919 Hippolyte FINOT
1908-1914 Paul MARIE
1907-1908 Jean-Bapt. VERNIER
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : Ehess[2] et INSEE[3])

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 789 1 268 1 544 1 597   1 703 1 773    
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
  1 836 1 840 1 830 2 524 2 618 2 750 2 618 3 245
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
3 350 3 243 3 810 4 824 5 442 5 983 6 630 4 833 5 926
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006    
8 266 6 460 7 404 6 993 6 064 5 876 5 754    

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Lieux et monuments

Totem de Longuyon
  • Une nécropole du bas Empire fut fouillée au Magé en 1843.
  • Plusieurs sites gallo-romains furent fouillés en 1934 : on y trouva des vestiges de substructions et des débris de peintures murales.
  • Château fort de Mussy. Attesté dès 1109, le château a appartenu à la famille de Mussy jusqu'au XIVe siècle. En 1454, René d'Anjou, duc de Bar, autorise Henri Beyer de Boppard à construire une maison forte avec tours, fossés, ponts-levis et autres défenses. Endommagé en 1477 pendant la guerre avec Charles le Téméraire. Rétabli, il sera définitivement rasé par le maréchal de François de Créquy en 1670.
  • Hôtel de Ville. Maison achetée en 1755 par la municipalité entre la rue de la Halle et la rue de la Place pour y installer l'hôtel de ville et transformée de 1773 à 1775.Reconstruction totale entre 1866 et 1868 constituant un bel exemple d'architecture officielle sous le Second Empire.
  • Cimetières militaires français et allemands (14/18).
  • Musée de la Ligne Maginot et Fort de Fermont ( fort faisant partie de la Ligne Maginot )
  • Totem amérindien offert par l'armée de l'air canadienne en 1967.

Édifices religieux

Chapelle Saint Jean Baptiste de la Salle
  • Collégiale Sainte-Agathe église paroissiale. Mentionné pour la 1ère fois en 634 dans le testament du diacre Adalgise, le monastère Sainte-Agathe est transformé en collégiale en 973 par l'archevêque de Trèves puis en prieuré bénédictin à la fin du XIIe siècle, avant d'être définitivement rétabli en collégiale au début du XIIIe siècle. Église paroissiale depuis la Révolution. Église construite fin XIIe ou début XIIIe siècle, la base de la tour paraissant légèrement antérieure. Fortifiée au XVIe siècle (présence d'une bretèche au-dessus du portail occidental). Éléments défensifs.
  • Église paroissiale de la-Sainte-Vierge construite en 1906 , aux frais de M et Mme Labbé, en remplacement de la chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours située une centaine de mètres plus à l'ouest, sans doute devenue trop petite. Rachetée en 1984 par les habitants du village, alors que des menaces de destruction pesaient sur elle.
  • Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours, lieu-dit : Noërs. En 1720, les habitants de Noers obtiennent du suffragant de Trèves, Jean Matthias, l'autorisation de construire une chapelle en raison de l'éloignement de l'église mère de Longuyon. Bénite à la fin de l'année 1721. Détruite au début du XXe siècle en raison de son exiguïté et remplacée en 1906 par l'église Notre-Dame située plus à l'est.
  • Chapelle Saint-Jean Baptiste de la Salle

Personnalités liées à la commune

  • Docteur Henri Gousset : maire pendant la Deuxième Guerre mondiale, a sauvé sa ville de représailles nazies en se proposant comme otage. Son mandat fut reconduit après la guerre.
  • Jacques de Longuyon, XIVe siècle : poète médiéval dont l'œuvre principale est 'Les Vœux du Paon' (1312) qui met en situation les Neuf Preux, trois chrétiens, trois juifs et trois païens que l'on retrouve sur les jeux de cartes.
  • Richard Gotainer, chanteur et humoriste français.
  • Anthony Amar, participant de Koh-Lanta sur TF1 en 2011[4]

Jumelages

Notes et références

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :


Bibliographie

  • Marie-Claire Burnand, Longuyon, église Sainte-Agathe, dans Congrès archéologique de France. 149e session. Les Trois-Évêchés et l'ancien duché de Bar. 1991, p. 153-157, Société Française d'Archéologie, Paris, 1995

Articles connexes

Liens externes




Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Longuyon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Longuyon — Longuyon …   Deutsch Wikipedia

  • Longuyon — País …   Wikipedia Español

  • Longuyon — is a commune of the Meurthe et Moselle département in France.For many years, on the road out of Longuyon toward Noers, several thousand Canadians called the apartment blocks at the top of the hill: PMQ s, Q s or just home. The site is still… …   Wikipedia

  • Longuyon — (spr. longgūjóng), Stadt im franz. Depart. Meurthe et Moselle, Arrond. Briey, 210 m ü. M., an der Chiers, die hier die Crusne aufnimmt, Knotenpunkt der Ostbahn, hat eine alte Kirche, ein Eisenwerk, Dampfsägen, Bierbrauerei und (1901) 3083 Einw …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Longuyon — Original name in latin Longuyon Name in other language Longuyon State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 49.44548 latitude 5.60145 altitude 214 Population 5773 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Gare de Longuyon — Localisation Pays  France Commune Longuyon Coordonnées géographiques …   Wikipédia en Français

  • Canton De Longuyon — Administration Pays France Région Lorraine Département Meurthe et Moselle Arrondissement Briey Code cantonal 54 15 Chef l …   Wikipédia en Français

  • Canton de longuyon — Administration Pays France Région Lorraine Département Meurthe et Moselle Arrondissement Briey Code cantonal 54 15 Chef l …   Wikipédia en Français

  • Saint-Jean-les-Longuyon — Saint Jean lès Longuyon Saint Jean lès Longuyon les habitants s appellent les saint jeannais …   Wikipédia en Français

  • Saint-jean-lès-longuyon — les habitants s appellent les saint jeannais …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.