Longitude 181 Nature


Longitude 181 Nature
Longitude181.jpg
Longitude 181 Nature
Importez le logo de cette association
Contexte général
Fiche d’identité
Fondateur François Sarano et Vincent Ohl
Fondation 2002

Longitude 181 Nature est une association française de type loi de 1901, fondée en 2002 par François Sarano et Vincent Ohl. Albert Falco en a été nommé le président d'honneur en tant qu'ancien plongeur et capitaine de la Calypso de Jacques-Yves Cousteau. L'objectif de cette association est de promouvoir la découverte de la nature, des hommes et de leurs traditions, des richesses de la planète, durablement et équitablement. Pour faire passer son message, Longitude 181 Nature organise des conférences et des manifestations qui s'appuient sur ses expéditions à travers le monde et sur son expertise.

Sommaire

Le Réseau Océan Mondial

Le Réseau Océan Mondial a été créé en 2002 avec l’aquarium Nausicaä de Boulogne-sur-Mer. Ce réseau existe pour informer le public de la situation alarmante des océans.

L'augmentation croissante de la population et des activités humaines qui en résulte entraine, particulièrement depuis ces dernières années, une diminution drastique de l'abondance et du nombre d'espèces de poissons, ainsi qu'une dégradation sans cesse en augmentant des récifs coralliens.

Le Réseau a pour objet de sensibiliser et mobiliser le public face à ces problèmes, de l'encourager à adopter de nouveaux comportements plus respectueux de l’environnement, ainsi que d'encourager à une exploitation plus rationnelle des océans. Il rassemble de nombreuses organisations tournées vers le grand public telles que des aquariums et des associations dans l'objectif de tenter de toucher près de 200 millions de personnes par an.

L181.jpg

La Charte Internationale du Plongeur Responsable

En février 2002, la Charte Internationale du Plongeur Responsable est lancée par l'association Longitude 181 et est adoptée par la Fédération française d'études et de sports sous-marins[1].

Présentation

Cette charte est un guide. Ce n'est pas une somme de contraintes. Ses propositions doivent être envisagées au cas par cas, tant les sites de plongée et les situations diffèrent d'un lieu à l'autre. Son objet est de pousser chacun à s'interroger et à mettre en place les conditions de plongée optimales pour une préservation et un partage équitable des richesses de la mer.

Préparer son voyage

Les agences de voyage et les centres de plongée n'offrent pas tous les mêmes prestations. Certains s'efforcent de protéger l'environnement qu'ils font découvrir, et de partager plus équitablement les ressources naturelles avec les habitants du pays d'accueil. Cela leur coûte cher, coûte plus cher au client, mais contribue au développement durable.

  • Choisir une agence de voyage qui adhère à une charte éthique.
  • Privilégier les Centres de Plongée Responsable qui sont concernés par la protection des fonds marins (retraitement des déchets et des eaux usées, utilisation de bouées de mouillage) et qui s'investissent dans le développement local.
  • Se renseigner sur les écosystèmes marins avant d'aller les découvrir.
  • S'informer sur les habitants du pays d'accueil : traditions, économie, ressources.

Avant la plongée

  • Se remettre en forme. Par exemple, s'il y a un manque de pratique ou d'entraînement récent, s'entraîner à gérer sa flottabilité : poumon-ballast, gilet, lestage optimal.
  • S'informer sur le site de plongée à découvrir, cela rendra la plongée bien plus riche.
  • Demander une projection-présentation de l'écosystème au centre de plongée.
  • Demander la liste des espèces menacées, la liste des espèces protégées, les réglementations les concernant.
  • Se renseigner sur les actions menées par le centre de plongée en matière de protection du milieu sous-marin (bouées de mouillage...).

Sur le bateau

  • Ne rien jeter par dessus bord.
  • Refuser les assiettes et gobelets en plastique qui mettent des dizaines d'années à se dégrader.
  • Demander l'installation de poubelles sur le pont pour y déposer les mégots de cigarette (leur dégradation prend des mois), les déchets en plastique, les emballages en aluminium, etc...
  • Veiller à bien fixer détendeurs de secours, consoles et manomètres, afin qu'ils ne pendent pas et ne s'accrochent pas dans la flore et la faune fixées qu'ils endommageraient
  • Choisir des palmes courtes, peu agressives.

En plongée

  • Dès la mise à l'eau, penser à vérifier son lestage, et l'ajuster si nécessaire.
  • Penser à palmer doucement, pour ne pas heurter la vie fixée
  • Eviter le contact avec plantes et animaux fixés. Ils sont fragiles, la multiplication des chocs les détruit.
  • Ne rien prélever, sauf des images.
  • Ne pas harceler les animaux. S'ils se sont réfugiés dans leur cachette, ne pas les forcer à sortir, ils sont déjà stressés. Patienter sans bouger jusqu'à ce qu'ils retrouvent leur calme, et sortent à nouveau.
  • Eviter de nourrir les poissons. Cela pervertit leur comportement et déséquilibre l'écosystème.

Après la plongée

  • S'efforcer d'économiser l'eau douce. C'est le bien le plus précieux.
  • Demander des installations qui évitent le gaspillage d'eau douce : bac de rinçage pour les équipements, douches à débit contrôlé.

Au cours du séjour

  • Ne pas hésiter à sortir du centre de plongée, de l'hôtel : Il y a tout autour un monde qui existe.
  • Ne pas acheter de souvenirs arrachés à la mer (dent de requin, carapace de tortue, étoile de mer, hippocampe et autres poissons séchés, corail, coquillages).
  • Boycotter les restaurants qui servent de la soupe d'ailerons de requin, de la viande de tortue et de cétacés, ainsi que des poissons capturés par des moyens destructifs (dynamite, cyanure, etc..)
  • Demander aux restaurateurs comment sont pêchés les produits de la mer qu'ils proposent, et quels accords ils ont avec les pêcheurs locaux.

Centre de plongée responsable

Le centre de plongée est un lieu privilégié de rencontre entre le plongeur et le monde sous-marin, entre le visiteur et le pays d'accueil. Un responsables de centre responsable suscite la curiosité et informe, non seulement sur les richesses sous-marines, mais aussi sur les richesses culturelles des habitants.

Accueil des plongeurs

  • Présentation du centre dans son cadre général : le pays, les habitants et leurs traditions, économie.
  • Présentation de l'écosystème sous-marin. Outre les beautés et l'originalité des sites, il est bon de rappeler leur fragilité (espèces protégées, menacées, endémiques), l'importance des relations entre les espèces, la vulnérabilité des espèces les plus petites ou mimétiques.
  • Fiches rappelant les précautions à prendre en plongée, la législation en matière d'espèces protégées (détention et commerce), et la réglementation au sein des réserves.
  • Fiche d'information sur la consommation des poissons et fruits de mer dans les restaurants, indiquant les espèces que l'on peut consommer sans mettre en danger l'écosystème, et celles qu'il faut éviter de consommer sous peine de les faire disparaître.

Moniteurs responsables

  • Au-delà de l'enseignement de la plongée et du maintien de la sécurité, le moniteur devrait savoir susciter la curiosité, l'enthousiasme, et le respect du plongeur pour le milieu qu'il découvre.
  • Rappeler au plongeur que le milieu marin est fragile et qu'il ne tient qu'à lui de le préserver.
  • Rappeler au plongeur que le centre s'est installé au sein d'une communauté avec laquelle il partage les ressources naturelles (eau douce, nourriture, vie marine...)
  • Ne pas oublier que le moniteur est le modèle sur lequel le plongeur va calquer son comportement.

Connaissance et gestion durable des sites

  • Inventaire et suivi de l'état de santé des sites : Pour conserver toute la richesse des sites de plongée, il est nécessaire de faire un premier inventaire de leur vie marine. Cet inventaire peut être réalisé en commun par tous les centres travaillant sur les mêmes sites avec des biologistes extérieurs ou mieux avec les associations locales de l'environnement qui pourront, de plus, favoriser le dialogue avec les riverains. Ce bilan mettra en lumière les éléments essentiels à surveiller. En effectuant un suivi régulier, il sera possible de juger de l'évolution du site, et de le gérer de façon durable. Cet état des lieux sera source d'information pour les plongeurs-visiteurs.
  • Installation de bouées de mouillage sur chaque site de plongée pour éviter l'ancrage destructeur de la flore et de la faune fixée.
  • Limitation du nombre de plongeurs qui évite la surfréquentation nuisible à la vie marine.
  • Mise en jachère des sites surfréquentés et des sites abritant des espèces fragiles pendant leur période de reproduction.
  • Favoriser la création de zones protégées, en accord avec les autorité locale. Ces zones servent de témoins et permettent le repeuplement de zones endommagées.

Aménagement écologique des centres

Un centre de plongée a pour objectif de faire découvrir les beautés de la nature. Il est possible de les préserver en mettant en place des systèmes de gestion des déchets, et en adoptant des énergies renouvelables.

  • Récupération et retraitement des déchets : Limiter des déchets générés par le centre (assiettes, gobelets, bouteilles plastiques, etc...). Récupérer et rapatrier les piles usagées, les huiles de vidange, et les déchets toxiques vers des endroits où ils seront retraités ou recyclés.
  • Économie et recyclage de l'eau douce : Bacs de rinçage pour le matériel, douches à débit contrôlé, systèmes de récupération des eaux de pluie, recyclage des eaux usées vers les toilettes.
  • Énergies renouvelables : Utilisation privilégiée de l'énergie éolienne et solaire.

Partage équitable - Économie solidaire

  • Formation, emploi des riverains au sein de l'équipe de plongée.
  • Partage équitable de l'eau avec les riverains, en particulier les agriculteurs, dans les pays où l'eau est rare.
  • Gestion de la pêche destinée au restaurant. Responsable, pêcheurs et autorité locale définiront ensemble le seuil de pêche soutenable pour les espèces les plus fragiles (langoustes, mérous...). Ils orienteront les consommateurs vers les espèces moins fragiles. Le restaurant du centre refusera tout poisson ou fruit de mer pêché avec des méthodes destructrices, les crustacés portant leur ponte, ou les poissons et crustacés juvéniles n'ayant pas la taille minimum légale de capture.
  • Financement d'un projet de développement local école, irrigation, système d'économie d'eau, énergie solaire - à partir d'un pourcentage du prix de la plongée (1 ou 2 euros).

Notes et références

  1. le texte de la charte est reproduit avec l'aimable autorisation de l'association Longitude 181.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Longitude 181 Nature de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Longitude 181 nature — est une association française de type loi 1901, fondée en 2002 par François Sarano et Vincent Ohl. Albert Falco en a été nommé le président d honneur en tant qu ancien plongeur et capitaine de la Calypso de Jacques Yves Cousteau. L objectif de… …   Wikipédia en Français

  • Longitude 181 — Nature Longitude 181 Nature est une association française de type loi 1901, fondée en 2002 par François Sarano et Vincent Ohl. Albert Falco en a été nommé le président d honneur en tant qu ancien plongeur et capitaine de la Calypso de Jacques… …   Wikipédia en Français

  • François Sarano — est docteur en océanographie, plongeur professionnel, ancien directeur de recherche du Programme Deep Ocean Odyssey, plongeur, chef d expédition et ancien conseiller scientifique du Commandant Cousteau. Pendant treize ans, Il a participé à une… …   Wikipédia en Français

  • Parc naturel marin d'Iroise — Pour les articles homonymes, voir Iroise. Parc naturel marin d Iroise Phare du Nividic sur la mer d Iroise Catégorie UICN …   Wikipédia en Français

  • Parc naturel marin d'iroise — Pour les articles homonymes, voir Iroise. Phare du Nividic sur la mer d Iroise Le parc naturel marin d’Iroise est le premier parc natur …   Wikipédia en Français

  • Parc naturel marin de la mer d'Iroise — Parc naturel marin d Iroise Pour les articles homonymes, voir Iroise. Phare du Nividic sur la mer d Iroise Le parc naturel marin d’Iroise est le premier parc natur …   Wikipédia en Français

  • Parc naturel marin de la mer d’Iroise — Parc naturel marin d Iroise Pour les articles homonymes, voir Iroise. Phare du Nividic sur la mer d Iroise Le parc naturel marin d’Iroise est le premier parc natur …   Wikipédia en Français

  • Parc naturel marin d’Iroise — Parc naturel marin d Iroise Pour les articles homonymes, voir Iroise. Phare du Nividic sur la mer d Iroise Le parc naturel marin d’Iroise est le premier parc natur …   Wikipédia en Français

  • Shark Alliance — Contexte général Champs d’action Protection des requins Zone d’influence Monde …   Wikipédia en Français

  • Plongee sous-marine — Plongée sous marine Pour les articles homonymes, voir Plongée (homonymie) et Plongeur. La plongée sous marine consiste en général à rester sous l eau équipé d un scaphandre autonome spécifique composé généralement d une combinaison, d un masque,… …   Wikipédia en Français