Loie Fuller


Loie Fuller

Loïe Fuller

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fuller.
Loïe Fuller

Mary Louise Fuller, dite Loïe Fuller, est une danseuse américaine, célèbre pour les voiles qu'elle faisait tournoyer dans ses chorégraphies. Elle est née à Fullersburg (Illinois) le 15 janvier 1862 et morte à Paris le 1er janvier 1928.

C’est en tant que comédienne qu’elle découvre sa vocation, le soir du 16 octobre 1891, lors de la création de la pièce Quack Medical Doctor à Holyoke, dans le Massachusetts. Rêvetue d’une longue chemise de soie blanche, elle improvise de grands mouvements pour interpréter une femme sous hypnose. Le public réagit alors spontanément en s’écriant « Un papillon !... Une orchidée !... ». Sa première chorégraphie, la Danse serpentine, créée au Park Theatre de Brooklyn, à New York, le 15 février 1892, connut un succès tel que de nombreuses imitatrices se l’approprièrent aussitôt. Bon nombre des premières séquences d’images filmées les présentent.

Installée ensuite à Paris, dès ses débuts aux Folies Bergère, elle devient l’une des artistes les plus importantes et les mieux payées dans le monde du spectacle. Par sa liberté d’invention, elle est la première à réaliser des scénographies d’un genre dont les grands théoriciens de la scène moderne, Edouard Gordon Craig et Adolphe Appia, avaient rêvé, qui considéraient la lumière comme un élément fondamental de la représentation. L’avènement de l’éclairage électrique et l'imagination créatrice de Fuller suscitent une révolution dans les arts de la scène.

Loïe Fuller (1901). Photo BNF Gallica

Tournoyant sur un carré de verre éclairé par-dessous, sculptée par les faisceaux de dizaines de projecteurs latéraux, noyée dans des flots (parfois des centaines de mètres) de tissu léger, Fuller, métamorphosée par la couleur, emplit l’espace scénique de ses formes lumineuses en mouvement. Dans certaines de ses pièces, des miroirs stratégiquement placés et des jeux d’éclairages savamment étudiés démultiplient son image à l'infini.

L'avant-garde artistique, les symbolistes, Mallarmé qui la considère comme l’incarnation même de l’utopie symboliste, résume ainsi l’impression que sa danse lui fit : « ivresse d’art et, simultané, accomplissement industriel ». Elle réussit à susciter l’admiration de tous les publics par son art démocratique, comptant entre autres: Jean Francis Auburtin, Rodin, Lautrec, Jules Chéret, Rupert Carabin, l’astronome Camille Flammarion (elle fut membre de la société d'astronomie), Hector Guimard et les Curie parmi ses amis et admirateurs.

Seules de rares artistes dont Jane Avril avaient osé le solo dansé sans corset, jouant presque exclusivement de ses bras (à l'opposé de la danse académique où tout part des pieds). Par ses mouvements amples, sinueux et continus, elle inaugure une ère nouvelle.

Elle déposa un total de dix brevets et copyright, principalement reliés à ses accessoires (sels chimiques) et dispositifs d’éclairage.

Son succès ne fut pas éphémère, mais en tant que danseuse elle fut éclipsée en 1902 par Isadora Duncan, sa compatriote, qu’elle contribua à faire connaître en Europe. Malgré une longue et impressionnante carrière, elle fut pratiquement oubliée après sa mort.

Elle a publié ses Mémoires en 1908, qui ont été réédités en 2002 par Giovanni Lista, avec d’autres textes inédits, sous le titre Ma Vie et la danse (Paris, éditions L'Œil d'Or). Giovanni Lista lui a par ailleurs consacré un long essai biographique : Loïe Fuller, danseuse de la Belle Époque, éditions Stock-Somogy, Paris, 1994 (nouvelle édition revue et augmentée, en particulier avec un chapitre sur le cinéma, chez Hermann édition, Paris, 2007 ; le livre a également donné lieu au tournage de deux film : Loïe Fuller et ses imitatrices, réalisé par Giovanni Lista, production Cinémathèque de la danse, Paris, 1994, avec une seconde version augmentée, production CNRS, Paris, 2006 ; Cinema e danza, réalisé par Marzia Conti, production Rai Sat-Cinema World, Rome, 2005).

Galerie

Voir aussi

→ D'autres articles audio

Dans le film de Claude Pinoteau Les Palmes de M. Schutz (1997), Suzanne Andrews interprète Loïe Fuller qui danse 30 secondes une « danse de la science » au cours d'un dîner chez Pierre et Marie Curie.

  • Portail de la danse Portail de la danse
Ce document provient de « Lo%C3%AFe Fuller ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Loie Fuller de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Loie Fuller — Loïe Fuller in 1900. Loie Fuller (also Loïe Fuller; (January 15, 1862 – January 1, 1928) was a pioneer of both modern dance and theatrical lighting techniques. Contents 1 Career …   Wikipedia

  • Loie Fuller — Loïe Fuller Loïe Fuller, geborene Marie Louise Fuller (* 22. Januar 1862 in Fullersburg, Illinois; † 2. Januar 1928 in Paris) war eine amerikanische Burlesken Schauspielerin, Sängerin, Schlangentänzerin und Erfinderin. Inhaltsverzeichnis …   Deutsch Wikipedia

  • Loïe Fuller — Loïe Fuller, geborene Marie Louise Fuller (* 22. Januar 1862 in Fullersburg, Illinois; † 2. Januar 1928 in Paris) war eine amerikanische Tänzerin, Schlangentänzerin und Erfinderin. Sie war eine Wegbereiterin des modernen Tanzes und der… …   Deutsch Wikipedia

  • Loie Fuller — (Illinois, 15 de enero de 1862 – París, 1 de enero de 1928) fue bailarina, actriz, productora y escritora estadounidense que adquirió una gran fama al concentrarse en los efectos visuales; utilizó tejidos que flotaban y luces multicolores. Marie… …   Wikipedia Español

  • Loïe Fuller — Pour les articles homonymes, voir Fuller. Loïe Fuller Mary Louise Fuller, dite Loïe Fuller, est une danseuse américaine, célèbre pour les voiles qu elle faisait tournoyer dans ses chorégraphies. Elle est née à Fullersburg (Illinois) le …   Wikipédia en Français

  • FULLER (L.) — FULLER MARIE LOUISE dite LOÏE (1862 1928) Danseuse américaine de music hall, née à Fullersburg, près de Chicago. Marie Louise Fuller («la Loïe Fuller») paraît pour la première fois à Paris aux Folies Bergère (1892) et enthousiasma le public lors… …   Encyclopédie Universelle

  • Fuller (surname) — Fuller is a surname referring to someone who treats cloth or leather with the process called Fulling (synonymous with Tanner) and may refer to:*Alexandra Fuller, British writer *Alfred Fuller (1885 1973), Canadian businessman *Alvan T. Fuller… …   Wikipedia

  • Fuller — ist ein berufsbezogener englischer Familienname, der sich auf das Walken von Wolle bezieht.[1] Inhaltsverzeichnis A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U …   Deutsch Wikipedia

  • Fuller, Loie — orig. Marie Louise Fuller born Jan. 15, 1862, Fullersburg, Ill., U.S. died Jan. 1, 1928, Paris, Fr. U.S. improvisational dance performer and pioneer of modern dance. She began acting at age four, appearing with stock companies and vaudeville… …   Universalium

  • Fuller, Loie — orig. Marie Louise Fuller (15 ene. 1862, Fullersburg, Ill., EE.UU.–1 ene. 1928, París, Francia). Bailarina estadounidense de danza improvisada y pionera de la danza moderna. Empezó a actuar a los cuatro años de edad en compañías de repertorio y… …   Enciclopedia Universal


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.