Loi Des Rendements Décroissants


Loi Des Rendements Décroissants

Loi des rendements décroissants

La loi des rendements décroissants, exprimée pour la première fois par David Ricardo (Ricardo a en fait largement repris et amélioré cette loi, qui fut en réalité formulée pour la première fois par Turgot en 1768, en ces termes: « En accordant(...) que, dans l’état de la bonne culture ordinaire, les avances rapportent 250%, il est plus que probable qu’en augmentant par degré les avances,(...) chaque augmentation serait de moins en moins fructueuse. »), part d'un principe simple : on commence d'abord par porter son effort là où il est le plus rentable, et on n'exploite le reste que si cela se révèle vraiment nécessaire.

Cette loi est surtout valable pour des sociétés fondées sur l'agriculture et l'élevage. L'industrialisation fait au contraire souvent apparaître, et depuis 1830 au moins, des lois de rendement croissant avec les quantités produites. Une unité de production B capable de produire deux fois plus d'articles qu'une unité A est toujours moins chère que deux unités A. Voir économie d'échelle.

Ce concept de rendement décroissant s'accorde bien avec l'idée malthusienne selon laquelle plus la population augmente, plus les ressources disponibles par habitant se réduisent.

Là où elle s'applique, la loi des rendements décroissants en production est, avec la loi d'utilité décroissante pour le consommateur en matière de consommation, un composant essentiel du mécanisme d'équilibre connu sous le nom de loi de l'offre et de la demande.

Lorsque l'équilibre n'est plus assuré automatiquement parce qu'une des deux lois ne s'applique plus dans un domaine ou temporairement, on entre dans un système cyclique de crises économiques.

Sommaire

Le rendement de la terre est inversement proportionnel à la population

Écrit en 1817 et publié en 1821, dans ses Principes de l'économie politique et de l'impôt, David Ricardo donne l'exemple suivant de la loi des rendements décroissants :

« Il n'y a pas de rente au départ quand les pionniers arrivent dans une contrée fertile où la terre est abondante et que seule une portion congrue est nécessaire pour nourrir la population, ou d'ailleurs que seule une portion congrue peut être cultivée avec les capitaux dont disposent la population. En effet, personne n'est disposé à payer pour un bien en quantité abondante, non-approprié et, par conséquent, à la disposition de tout un chacun qui veut l'utiliser. (…)


Si la terre était en quantité illimitée et de qualité identique partout, aucun fermage, aucun loyer ne pourrait être exigé pour son usage à moins qu'elle ne soit ni illimitée ni uniforme auquel cas, et sous la pression de la population croissante, les terres de qualité inférieure ou moins bien situées commencent à être exploitées. À mesure que la demande croit, les terres de qualité inférieure sont exploitées, une rente est immédiatement appliquée aux terres de bonne qualité et la valeur de cette rente est proportionnelle aux différences de rendement de ces deux portions de terrain.

Quand une terre de qualité encore inférieure est mise en exploitation, une rente est immédiatement appliquée aux terres de la seconde qualité et celle-ci est également proportionnelle aux différences de productivité de ces deux terres. Par contre-coup, la rente des terres de qualité supérieure va elle aussi augmenter parce qu'elle doit être supérieure à celle de la terre de qualité intermédiaire du montant égal à la différence de quantité de capital et de travail (pour l'exploiter). Avec chaque accroissement de la population, qui contraint un pays à exploiter des terres de qualité inférieure afin d'augmenter la production alimentaire, la rente sur les terres fertiles va croître. »

Ou pour résumer : un fermier qui s'installe a le choix entre payer une rente élevée au propriétaire d'une bonne terre ou d'investir capitaux et main d'œuvre pour la mise en culture de terres de mauvaise qualité mais encore en jachère. Dans les deux cas, le coût est élevé et il s'élève à mesure que la pression démographique s'accroît.

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Version originale des Principes de l'économie politique et de l'impôt de Ricardo Pour l'exemple sur les rendements décroissants, voir §2.3 à §2.5.

Ce document provient de « Loi des rendements d%C3%A9croissants ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Loi Des Rendements Décroissants de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Loi des rendements decroissants — Loi des rendements décroissants La loi des rendements décroissants, exprimée pour la première fois par David Ricardo (Ricardo a en fait largement repris et amélioré cette loi, qui fut en réalité formulée pour la première fois par Turgot en 1768,… …   Wikipédia en Français

  • Loi des rendements décroissants — ● Loi des rendements décroissants loi selon laquelle, si l on augmente d une unité un seul des facteurs d un processus de production, les autres restant inchangés, le supplément de production consécutif (ou rendement) augmente jusqu à un maximum …   Encyclopédie Universelle

  • Loi des rendements décroissants — La loi des rendements décroissants, exprimée pour la première fois par David Ricardo (Ricardo a en fait largement repris et amélioré cette loi, qui fut en réalité formulée pour la première fois par Turgot en 1768, en ces termes : « En… …   Wikipédia en Français

  • Loi des 80/20 — Loi de Pareto Vilfredo Pareto, l inventeur de la Loi de Pareto. La Loi de Pareto, aussi appelée loi des 80/20, est une loi empirique inspirée par les observations de Vilfredo Pareto, économiste et sociologue italien : environ 80 % des… …   Wikipédia en Français

  • Rendements d'echelle — Rendements d échelle Les rendements d échelle représentent l accroissement de l efficience (faire avec moins de moyens) à la suite de l augmentation des facteurs de production. Les économies d échelle traduisent la baisse ou la hausse du coût… …   Wikipédia en Français

  • Des Principes De L'économie Politique Et De L'impôt — Première page du livre. Des Principes de l économie politique et de l impôt (On the Principles of Political Economy and Taxation) est le principal ouvrage de l économiste anglais …   Wikipédia en Français

  • Des principes de l'economie politique et de l'impot — Des principes de l économie politique et de l impôt Première page du livre. Des Principes de l économie politique et de l impôt (On the Principles of Political Economy and Taxation) est le principal ouvrage de l économiste anglais …   Wikipédia en Français

  • Loi De Pareto — Vilfredo Pareto, l inventeur de la Loi de Pareto. La Loi de Pareto, aussi appelée loi des 80/20, est une loi empirique inspirée par les observations de Vilfredo Pareto, économiste et sociologue italien : environ 80 % des effets est le… …   Wikipédia en Français

  • Loi de pareto — Vilfredo Pareto, l inventeur de la Loi de Pareto. La Loi de Pareto, aussi appelée loi des 80/20, est une loi empirique inspirée par les observations de Vilfredo Pareto, économiste et sociologue italien : environ 80 % des effets est le… …   Wikipédia en Français

  • Rendements d'échelle — Les rendements d échelle représentent l accroissement de l efficience (faire avec moins de moyens) à la suite de l augmentation des facteurs de production. Les économies d échelle traduisent la baisse du coût moyen de production consécutive à une …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.