Logement social (France)


Logement social (France)

Logement social en France

Un logement social, en France, est un logement destiné, suite à une initiative publique ou privée, à des personnes à revenus modestes qui auraient des difficultés à se loger sur le marché libre. L'expression sert aussi à désigner le secteur économique constitué par ce marché immobilier et les politiques d'économie sociale qui président à son administration.

Dans les autres pays, le logement social a des buts proches.

Sommaire

Données statistiques

Selon les pays, l'importance du logement social est très variable, mais on peut noter que la France se trouve dans la moyenne basse de la pratique européenne.

Le logement social en Europe
Pays Nombre de logements sociaux
pour 1000 habitants[1]
Pays-Bas 147
Autriche 102
Danemark 102
Suède 95
Royaume-uni 85
France 71
Allemagne 27
Italie 18
Espagne 3

Types de logement social

Il existe différents types de logement social :

  • Le logement (public ou privé) de type HLM (habitation à loyer modéré), logements construits et gérés par un organisme public ou privé.
  • Le logement subventionné ou conventionné, construit et parfois géré par des entreprises privées.
  • Les coopératives d'habitation dont la formation a été subventionnée et aidée (conseils juridiques) par les pouvoirs publics. Ceux-ci voient dans les coopératives une voie plus facile vers l'accession à la propriété qu'ils tendent à favoriser pour des raisons d'autonomie financière des familles et de responsabilité civique accrue des propriétaires.

D'autres politiques du logement, notamment le contrôle des loyers, peuvent être utilisées afin de limiter les effets néfastes des pénuries ou pour maintenir le stock de logements à des niveaux de loyer plus acceptables pour la majorité des locataires.

Financement

En France le logement social est financé d'abord par plusieurs acteurs :

  • L'État sur crédits budgétaires : l'investissement se fait sous forme de prêt ou de subvention à fonds perdus. En contrepartie le préfet a ainsi un droit de réservation de 30% des logements sociaux, dont 5% pour les fonctionnaires de l'État. Les crédits budgétaires consacrés à ces investissements relèvent des différentes administrations qui consacrent des moyens inégaux pour le logement de leurs agents. Le ministère de l'équipement, en charge de la procédure interministérielle ou celui de la défense restent les principaux investisseurs.
  • Les collectivités territoriales peuvent également contribuer à des opérations de logements, et interviennent, le plus souvent, en financement complémentaire à celui de l’État.
  • Le 1% logement qui correspond à la participation des employeurs à l’effort de construction, et favorise le logement des salariés. Ces fonds sont utilisés par des collecteurs du 1% aussi bien en prêts qu’en subventions et pour favoriser le logement locatif ou l’accession à la propriété.
  • Les caisses d’allocations familiales : reçoivent les cotisations des employeurs et distribuent les différentes aides personnelles au logement

Limites

Une politique de logement social est parfois vue par les propriétaires de logements comme une concurrence indue. Les associations de propriétaires militent généralement pour que les gouvernements subventionnent plutôt les locataires à faibles revenus et laisse fonctionner le libre marché en matière de logement.

Les politiques de logement social ont souvent mené à la création de zones de ménages pauvres, des secteurs stigmatisés par leur label HLM. Les règles d'attribution des HLM, ainsi que l'occupation de certains HLM par des occupants dont les revenus dépassent les normes prévues pour l'attribution font l'objet de nombreuses critiques[2].

Histoire du logement social en France

  • 1832 : Le choléra fait 18 602 victimes à Paris. Les docteurs Parent-Duchâtelet et Villermé incriminent la saleté et l'exiguïté des logements (plutôt des taudis) des plus pauvres.
  • 1850 : Première loi relative à l'aménagement des logements insalubres.
  • 1853 : Démarrage à Mulhouse de la construction, à l'initiative d'industriels, de 1.240 maisons ouvrières payables par mensualités.
  • 1889 : création de la Société française des habitations à bon marché (SFHBM), société privée à caractère philanthropique fondée à l’issue du Congrès international des habitations à bon marché de 1889, et visant à promouvoir l’action en faveur des HBM.
  • 1891 : Construction à Saint-Denis de la Ruche, premier ensemble d’HBM construit en France.
  • 1894 : La loi Siegfried qui crée le Conseil supérieur et les comités locaux d’habitations à bon marché, et favorise la création de sociétés d'habitation à bon marché (HBM), sans intervention financière publique. Elle ne permettra la création que d'un nombre limité de logements.
  • 1908 : La loi Ribot crée les sociétés de Crédit immobilier pour favoriser l'accession à « la petite propriété ».
  • La poussée banlieusarde des années 1920 conduit tout droit au scandale des lotissements (vente de terrains non viabilisés)[3].
  • 1928 : La loi Loi Loucheur marque le premier engagement financier de l'Etat dans le logement social.
  • 1954 : A la suite de l'appel de l'Abbé Pierre, l'Etat - s'appuyant sur les organismes d'HLM - s'engage massivement dans l'effort de construction de logements, notamment sous la forme de grands ensembles.
  • 1975 : Le livre Blanc HLM revendique la qualité de l'habitat pour tous.
  • 1977 : Après le rapport de la commission Barre, la loi pose le principe d'une aide personnalisée permettant l'accès de tous à un bon logement.
  • 1981 : Création, à l'initiative du Mouvement HLM et de ses partenaires, de la Commission pour le Développement social des quartiers.
  • 1982 : La loi Quilliot reconnaît pour la première fois le droit à l'habitat. Elle régule les rapports bailleurs-locataires.
  • 1989 : Lors du 50ème congrès des organismes HLM, le Président de la République s'engage à achever la réhabilitation du patrimoine social en quelques années.
  • 1990 : La loi Besson crée les conditions de l'accès au logement pour les plus démunis.
  • 1991 : La loi d'orientation pour la ville affirme la nécessité de la diversité de l'habitat et des politiques locales.
  • 1998 : La loi contre les exclusions assure notamment une plus grande transparence dans les attributions.
  • 2000 : La loi dite "Solidarité et Renouvellement Urbains" fixe l'objectif de 20% de logements sociaux dans des villes des agglomérations de plus de 50 000 habitants et réaffirme la compétence des organismes HLM en matière d'accession à la propriété.
  • 2003 : La loi dite "Urbanisme et habitat" réforme le Code de l'urbanisme et met en place un dispositif fiscal en faveur des investisseurs. La loi d'orientation et de programmation pour la ville et la rénovation urbaine - dite "loi Borloo" - définit les modalités d'intervention de l'Etat dans les zones urbaines sensibles.
  • 2007 : La loi n°2007-290 du 5 mars 2007 institue un "droit au logement opposable".

Notes et références de l'article

  1. J. Ch, « L'Institut Montaigne propose de réformer les loyers du secteur HLM », dans Les Échos, 13 juin 2008 
  2. Vincent Bénard, "Le logement, Crise publique, Remèdes privés", Editions Romillat, 2007, ISBN 978-2-87894-136-4
  3. [pdf] Marie-Claude Blanc-Chaléard, « Les immigrés et le logement en France depuis le XIXe siècle : Une histoire paradoxale », dans Hommes et Migrations, nov-déc 2006, N°1264 [texte intégral] 

Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • Butler, Rémy, Noisette, Patrice, Le Logement social en France : 1815-1981, de la cité ouvrière au grand ensemble. Paris : Maspero, 1983
  • Bonvalet, Catherine, Brun, Jacques, Segaud, Marion (sous la dir. de), Logement et habitat : l'état des savoirs, Paris : La Découverte, 1998
  • Eleb, Monique, Debarre, Anne, L'invention de l'habitation moderne, Paris 1880-1914, Éditions Hazan et Archives d'architectures modernes, 1995
  • Flamand, Jean-Paul, Loger le peuple : essai sur l'histoire du logement social en France, Paris : La Découverte, 1989
  • Frey, Jean-Paul, La Généalogie des types de logements patronaux : 1836-1939, Société et urbanistique patronale, Paris, 1987
  • Graëffly, Romain, Le logement social : étude comparée de l’intervention publique en France et en Europe occidentale, Librairie générale de droit et de jurisprudence, Paris, 2006
  • Guerrand, Roger-Henry, Propriétaires et locataires : les origines du logement social en France, (1850-1914), Paris : Quintette, 1987
  • Guerrand, Roger-Henri, Une Europe en construction : deux siècles d'habitat social en Europe, Paris : Ed. la Découverte, 1992
  • Guerrand, Roger-Henry, Les origines du logement social en France, Paris : Les Editions Ouvrières, 1966
  • Le Vigan, Pierre, Inventaire de la modernité avant liquidation, Avatar éditions, diffusion Librad, 2007.
  • Topalov, Christian, Le Logement en France : histoire d'une marchandise impossible, Paris : Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1987
  • La Revue de l'économie sociale, Numéro spécial consacré à l'habitat social XIX-XXè siècle, international.
  • Jean-Marc Stébé, Le logement social en France, PUF, Paris, 19 novembre 2007, 128 p. (ISBN 978-2-13-055594-0) [présentation en ligne] 

Liens et documents externes

  • Portail de l’économie Portail de l’économie
  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail de la France Portail de la France
Ce document provient de « Logement social en France ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Logement social (France) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Logement en France — Crises du logement en France Le marché immobilier d’un pays est en situation de « crise du logement » lorsqu’il y existe un manque de logement dû à une demande de logement beaucoup plus importante que l’offre, et que l’ajustement par… …   Wikipédia en Français

  • LOGEMENT SOCIAL EN EUROPE ET AUX ÉTATS-UNIS — Le concept de «logement social» est apparu au milieu du XIXe siècle lorsqu’il a été clair pour les gouvernements que le problème de l’habitation populaire saine et confortable ne serait pas résolu par l’initiative des propriétaires immobiliers… …   Encyclopédie Universelle

  • Logement Social — Un logement social est un logement destiné, suite à une initiative publique ou privée, à des personnes à revenus modestes qui auraient des difficultés à se loger sur le marché libre. L expression sert aussi à désigner le secteur économique… …   Wikipédia en Français

  • Logement social en France — Un logement social, en France, est un logement destiné, suite à une initiative publique ou privée, à des personnes à revenus modestes qui auraient des difficultés à se loger sur le marché libre. L expression concerne à la fois la construction de… …   Wikipédia en Français

  • Logement social — Un logement social est un logement destiné, suite à une initiative publique ou privée, à des personnes à revenus modestes qui auraient des difficultés à se loger sur le marché libre. L expression sert aussi à désigner le secteur économique… …   Wikipédia en Français

  • Historique du logement social en France — Article principal : Logement social en France. Le logement social est, en France, le logement destiné, suite à une initiative publique ou privée, à des personnes à revenus modestes qui ont des difficultés à se loger sur le marché libre. L… …   Wikipédia en Français

  • Crises du logement en France — Le marché immobilier d’un pays est en situation de « crise du logement » lorsqu’il y existe un manque de logement dû à une demande de logement beaucoup plus importante que l’offre, et que l’ajustement par les prix ne permet pas un… …   Wikipédia en Français

  • Crise du logement en France — Crises du logement en France Le marché immobilier d’un pays est en situation de « crise du logement » lorsqu’il y existe un manque de logement dû à une demande de logement beaucoup plus importante que l’offre, et que l’ajustement par… …   Wikipédia en Français

  • Histoire des luttes pour le logement en France — En France, la plus ancienne association de défense des locataires est la Confédération Nationale du Logement (CNL), fondée durant la Première Guerre mondiale. À partir de 1945, les luttes du logement se développent à nouveau en raison de la… …   Wikipédia en Français

  • Logement etudiant en France — Logement étudiant en France Le logement étudiant est un type de logement spécialement dévolu à la catégorie de la population qui poursuit des études supérieures et englobe principalement les résidences ou cités universitaires et les résidences… …   Wikipédia en Français