Liste des évêques de Saint-Jean-de-Maurienne


Liste des évêques de Saint-Jean-de-Maurienne

Liste des évêques de Saint-Jean-de-Maurienne :

Gontran, roi de Bourgogne, élève une cathédrale dédié à Jean le Baptiste, en 565 ou 574, marquant le début de l'évêché.

Sommaire

Évêques des période romaine et mérovingienne

  • v. 341, Lucianus
  • 579, saint Felmase[1],[2] , premier évêque de Maurienne, consacré au concile de Chalon de 579.
  • 581 - 602, saint Æconius ou Hiconius
  • 650, Leporius
Il est qualifié de bienheureux dans la Légende de la vie de sainte Thècle. Il est cité pour un conflit de frontière entre son diocèse et le diocèse d'Embrun. La frontière fut décidée en présence du duc Mero envoyé par le roi.
  • 725-735, Walchinus ou Valchinus
Fils d'un certain duc Mero

Haut Moyen Âge

  • 736 Saint Emilianus, saint Émilien
Martyr des Sarrasins vers 738[3]. Son existence n'est pas assurée.
  • 773, Vitgarius
  • 837, Mainard
  • 855, Joseph
  • 858, Abbon
  • 876, Adalbert
  • 899, Guillaume

Xe siècle

  • avant 915, Benoit
  • 915 - 926, saint Odilard ou saint Edolard
Tué avec l’archevêque d’Embrun saint Benoît par les Sarrasins[4] Il est présent aux conciles de Châlons en 915 et de Charlieu en 926.
  • 994 - 1025, Éverard ou Eberard

XIe siècle

  • 1037, Usard
  • v.1030 - 1060, Theobaldus, Thibaud
  • 1060 - 1073, Brochard ou Burcard
  • 1075 - 1081, Artaud
  • Arnold (?)
  • 1081 - 1112, Conon
Issu d'une riche famille de Genève

XIIe siècle

  • 1112 - 1124, Amédée de Faucigny
Fils du baron Guillaume de Faucigny
  • 1124 - 1132, Conan II
  • 1132 - 1134, Airald Ier, saint Airald
Moine à la chartreuse de Portes avant de devenir évêque de Maurienne[5].
  • 1134 - 1146, Airald II ou Ayrald ou Ayrold
Fils de Guillaume Ier de Bourgogne, frère du pape Calixte II, de Raymond de Bourgogne roi de Castille[6].
  • 1146 - 1158, Bernard I
  • Guy ou Hugues (?)
  • 1158 - 1160, Ayrald III
  • 1160 - 1176, Guillaume II
  • 1177, Pierre
  • 1177 - 1198, Lambert
  • 1198 - 1200, Allevard (non sacré)

XIIIe siècle

  • 1200 - 1212, Bernard II de Chignin
  • 1213 - 1220, Amédée de Genève
  • 1221 - 1235, Aimar de Bernin ou Pierre de Arenis
  • 1236 - 1256, Amédée de Miribel
(† 1268), fils de Thomas Ier de Savoie, comte de Savoie
  • 1256 - 1261, Pierre de Morestel (+ 1261)
  • 1262 - 1269, Anselme/Anthelme de Cappela ou de Clermont (+ 1269)
  • 1269 - 1273, Pierre de Guelis (+ 1273)
  • 1273 - 1301, Aimon de Miolans (+ 1301)

XIVe siècle

  • 1301 - 1308, Amblard d'Entremont
  • 1308 - 1334, Aymon II de Miolans (+1334)
  • 1334 - 1349, Anthelme de Clermont (+1349)
  • 1349 - 1376, Amédée de Savoie-Achaïe
Évêque de Maurienne et de Lausanne (+1376), fils de Philippe I, comte de Piémont.
Il fut ensuite évêque de Rodez en 1385.
  • 1383 - 1410, Savin de Florano
Il fut précédemment évêque de Toul.

XVe siècle

  • 1410 - 1422, Amédée VI de Montmayeur
Fils de Gaspard de Montmayeur, grand maréchal de Savoie (voir Maison de Montmayeur). Il avait été auparavant abbé de Saint-Michel-de-la-Cluse.
  • 1422 - 1432, Aimon de Gerbaix de Sonnaz
  • 1433 - 1441, Oger Moriset/Morisetti, dit Oger de Conflans
Né à Conflans près d'Albertville. Il a été évêque d'Aoste entre 1411 et 1433.
Cardinal de Varembon, précédemment évêque de Lausanne.
  • 1451 - 1452, cardinal Jean de Segóvie
Archidiacre de Villaviciosa en Espagne, cardinal du titre de Saint-Calixte en 1441 mais destitué après l'abdication du pape Félix V en 1449. Il obtient alors l'évêché de Saint-Paul-Trois-Châteaux puis en octobre 1451, celui de Saint-Jean-de-Maurienne mais il doit le quitter en février 1452 pour devenir prieur d'Aiton. Devint archevêque de Césarée in partibus infidelium en 1452. Il rédigea une histoire du concile de Bâle avant sa mort en 1458. Il est aussi connu sous le nom de Bienheureux Calis[7],[8].
Fut évêque de d’Angers, puis évêque de Lodève, puis archevêque de Rouen et évêque d’Ostie et évêque de Porto.
  • 1483 - 1499, Étienne de Morel
Abbé d'Ambronay (Bresse)
Premier évêque de Bourg-en-Bresse, fait chanoine de Genève par le pape Alexandre VI.

XVIe siècle

  • 1541 - 1544, Jean-Philibert de Loriol de Châles
Neveu du précédent
  • 1544 - 1559, cardinal Jérôme Riceval
  • 1560 - 1563, Brandolesius de Trottis
  • 1563 - 1567, cardinal Hippolyte d'Este
  • 21 novembre 1567 – 1591, Pierre de Lambert
évêque et doyen de la Sainte-Chapelle (Château des ducs de Savoie). Il installe à Saint-Jean-de-Maurienne un couvent de capucins en 1580, crée le collège Lambertin, restaure le palais épiscopal et la cathédrale. Chassé de Genève par Calvin.
réfugié à Turin pendant la guerre entre la France et la Savoie (fin du XVIe siècle). Résilie son évêché en 1618 et meurt archevêque de Turin. Neveu et coadjuteur du précédent.

XVIIe siècle

  • 1618 - 1636, Charles Bobba, noble de Montferrat
  • ...
  • 1640 - 1656, Paul Milliet de Challes, neveu de Philibert Milliet de Faverges
  • 1656 - 1686, Hercule Berzélius, ancien soldat
  • 1686 - 1736 /41, François-Hyacinthe Valpergue de Masin
Il fut fait abbé de Saint-Pierre de la ville de Chalon par Louis XIV avant d'être appelé à la cour de Savoie. Coadjuteur de l'archevêque de Turin, il est désigné évêque de Maurienne par Victor-Amédée II de Savoie. Il est fait commandeur des Saints-Maurice-et-Lazare[9].

XVIIIe siècle

  • 1736 - 1741, vacance du siège
  • 1741 - 1756, Ignace-Dominique Grisella de Rosignan
  • 1756 - 1778, cardinal Charles-Joseph Filippa, comte de Martiniana
  • 1780 - 1793, Charles-Joseph Compans de Brichanteau
Il est né en 1737 à Turin et mort en 1796 à Biella. Fils du marquis de Nangis, ses armes se blasonnent ainsi : D'azur, à sept besants d'argent. Face à l'avancée des troupes révolutionnaires françaises, il fuit à Turin avant même que celles-ci entre dans le duché de Savoie.

Diocèse incorporé à celui de Chambéry-Genève en 1792, rétabli en 1825

XIXe siècle

Le concordat de 1802 rassemble, avec le titre de Chambéry et Genève, l'ensemble des deux départements savoyards, mettant fin à l’archidiocèse de Moûtiers-Tarentaise. De 1803 à 1825, l’évêché de Moûtiers est réuni à celui de Chambéry.

XXe siècle

  • 1906 - 1924, Adrien Alexis Fodéré
  • 1924 - 1946, Auguste Grumel
  • 1946 - 1954, Frédéric Duc
  • 1954 - 1956, Louis Ferrand
  • 1956 - 1960, Joël Bellec
  • 1961 - 1985, André Bontemps, archevêque de Chambéry, évêque de Maurienne et de Tarentaise

Le 26 avril 1966, un décret du Saint-Siège unit les diocèses de Chambéry, Moûtiers et Saint-Jean-de-Maurienne. Ce décret indique que les diocèses de Moûtiers-Tarentaise et de Saint-Jean-de-Maurienne sont réunis "aeque principaliter" à l'archidiocèse de Chambéry "de telle sorte qu'il y ait un seul et même évêque à la tête des trois diocèses et qu'il soit en même temps archevêque de Chambéry, évêque de Maurienne et évêque de Tarentaise".

  • 1985 - 2000, Claude Feidt, archevêque de Chambéry, évêque de Maurienne et de Tarentaise
  • 2000 - 2008, Laurent Ulrich, archevêque de Chambéry, évêque de Maurienne et de Tarentaise, puis archevêque de Lille
  • Depuis 2008, Philippe Ballot, archevêque de Chambéry, évêque de Maurienne et de Tarentaise

Évêques de Maurienne sans datation

  • Saint Euchonius
  • Saint Leporius
  • Brondolésius ou Brondellus de Trottis
  • Hirconius
  • Théobald

Notes et références

  1. Google Livres : Jean Prieur,Hyacinthe Vulliez, Saints et saintes de Savoie, pp. 24, Éditions Le Vieil Annnecy, La Fontaine de Siloé, 1999 (ISBN 2-912008-06-9)
  2. Google Livres : Abbé Truchet, Histoire hagiographique du diocèse de Maurienne, Chambéry, 1867
  3. Google Livres : Jean Prieur,Hyacinthe Vulliez, Saints et saintes de Savoie, pp. 32, Éditions Le Vieil Annnecy, La Fontaine de Siloé, 1999 (ISBN 2-912008-06-9)
  4. Google Livres : Jean Prieur,Hyacinthe Vulliez, Saints et saintes de Savoie, pp. 36, Éditions Le Vieil Annnecy, La Fontaine de Siloé, 1999 (ISBN 2-912008-06-9)
  5. Google Livres : Jean Prieur,Hyacinthe Vulliez, Saints et saintes de Savoie, pp. 55-56, Éditions Le Vieil Annnecy, La Fontaine de Siloé, 1999 (ISBN 2-912008-06-9)
  6. Remarque : il semble que le fait que deux évêques successifs portent le même nom, d'où des confusions pour certains historiens qui en ont fait un seul évêque.
  7. Google Livres : Jean Prieur,Hyacinthe Vulliez, Saints et saintes de Savoie, pp. 90-91, Éditions Le Vieil Annnecy, La Fontaine de Siloé, 1999 (ISBN 2-912008-06-9)
  8. Remarque : Depuis l'Indult de 1451, les évêques de Maurienne sont choisis par le duc de Savoie et ce choix doit être validé par la Curie romaine
  9. Jean-François Durand (sous la dir.) - Volume par Jacques Lovie, Histoire des diocèses de France. Chambéry, Tarentaise, Maurienne (Volume 11), Editions Beauchesne, 1979, p. 130 .

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sources

  • Annuaire historique 1850 (année 1851), pp.142-144
  • Trésor de chronologie (TC), pp.1479-1480
  • Renseignement complémentaires Diocèse de Maurienne, Almanaque de l'Archevêché de Chambéry, pp.157-158
  • Dictionnaire d'Amboise. Pays de Savoie, 2e éd., 1989
  • Abbé Truchet, Histoire hagiographique du diocèse de Maurienne, Chambéry, 1867 BnF Gallica

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Liste des évêques de Saint-Jean-de-Maurienne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Liste Des Évêques De Saint-Jean-De-Maurienne — Liste des évêques de Saint Jean de Maurienne : Gontran, roi de Bourgogne, élève une cathédrale dédié à Jean le Baptiste, en 565 ou 574, marquant le début de l évêché. Sommaire 1 Évêques des période romaine et mérovingienne 2 Moyen âge …   Wikipédia en Français

  • Liste des eveques de Saint-Jean-de-Maurienne — Liste des évêques de Saint Jean de Maurienne Liste des évêques de Saint Jean de Maurienne : Gontran, roi de Bourgogne, élève une cathédrale dédié à Jean le Baptiste, en 565 ou 574, marquant le début de l évêché. Sommaire 1 Évêques des… …   Wikipédia en Français

  • Liste des évêques de saint-jean-de-maurienne — Liste des évêques de Saint Jean de Maurienne : Gontran, roi de Bourgogne, élève une cathédrale dédié à Jean le Baptiste, en 565 ou 574, marquant le début de l évêché. Sommaire 1 Évêques des période romaine et mérovingienne 2 Moyen âge …   Wikipédia en Français

  • Saint-Jean-de-Maurienne — 45° 16′ 22″ N 6° 20′ 54″ E / 45.272889, 6.348444 …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Évêques De Moûtiers-Tarentaise — Liste des évêques puis archevêques de Moûtiers Tarentaise Liste des évêques de Moûtiers Tarentaise : Fondé au début du Ve siècle, l évêché de Tarentaise, suffragant de Vienne, fut érigé en archevêché à la fin du VIIIe siècle avec… …   Wikipédia en Français

  • Liste des eveques de Moutiers-Tarentaise — Liste des évêques puis archevêques de Moûtiers Tarentaise Liste des évêques de Moûtiers Tarentaise : Fondé au début du Ve siècle, l évêché de Tarentaise, suffragant de Vienne, fut érigé en archevêché à la fin du VIIIe siècle avec… …   Wikipédia en Français

  • Liste des évêques de Moûtiers-Tarentaise — Liste des évêques puis archevêques de Moûtiers Tarentaise Liste des évêques de Moûtiers Tarentaise : Fondé au début du Ve siècle, l évêché de Tarentaise, suffragant de Vienne, fut érigé en archevêché à la fin du VIIIe siècle avec… …   Wikipédia en Français

  • Liste des évêques de moûtiers-tarentaise — Liste des évêques puis archevêques de Moûtiers Tarentaise Liste des évêques de Moûtiers Tarentaise : Fondé au début du Ve siècle, l évêché de Tarentaise, suffragant de Vienne, fut érigé en archevêché à la fin du VIIIe siècle avec… …   Wikipédia en Français

  • Liste des évêques puis archevêques de Moûtiers-Tarentaise — Liste des évêques de Moûtiers Tarentaise : Fondé au début du Ve siècle, l évêché de Tarentaise, suffragant de Vienne, fut érigé en archevêché à la fin du VIIIe siècle avec ceux de Sion, Aoste et Saint Jean de Maurienne comme… …   Wikipédia en Français

  • Saint-jean-de-maurienne — Vue sur Saint Jean de Maurienne Détail …   Wikipédia en Français