Liquide céphalorachidien


Liquide céphalorachidien

Liquide cérébro-spinal

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir LCR et CSF.
Le LCR circule entre la pie-mère et l'arachnoïde.

Le liquide cérébro-spinal (ou LCS) ou encore liquide céphalo-rachidien (ou LCR) est le liquide dans lequel baignent le cerveau et la moelle épinière. Il est contenu dans les méninges, plus précisément entre la pie-mère (qui recouvre le système nerveux central) et l'arachnoïde (qui tapisse le versant interne de la dure-mère, elle-même solidement attachée aux structures osseuses : boîte crânienne et rachis). Le liquide céphalo-rachidien absorbe et amortit les mouvements ou les chocs qui risqueraient d'endommager le cerveau.

Sommaire

Production et résorbtion

Il est synthétisé au niveau des plexus choroïdes, structures très vascularisées qui pendent du toit des ventricules cérébraux[1]. En effet, le ventricule V4 est formé par un voile médullaire supérieur et inférieur qui présente une toile choroïdienne inférieure où est sécrétée le LCR. La sécrétion du LCR par le ventricule V4 est très minoritaire, celle-ci se faisant surtout au niveau des ventricules latéraux du télencéphale[réf. nécessaire].

Le LCR circule librement dans le système ventriculaire, composé de multitude de cavités communicantes l'une à l'autre, appelées « ventricule ».

Le LCR est résorbé par le système veineux cérébral au niveau des villosités arachnoïdiennes[1].

Rôles

Les rôles principaux du LCR sont :

  • la protection mécanique du système nerveux central contre les chocs par amortissement des mouvements et allégement de 97% de son poids[1] ;
  • la protection contre les infections, car il contient les médiateurs de l'immunité humorale et cellulaire[réf. nécessaire] ;
  • le transport des hormones et nutriments[1].

Chiffres

Son volume chez l'adulte est d'environ 150 mL[1]. La production du LCR est de l'ordre de 500-1200 mL/jour[2],[1]. Chaque jour, le LCR est renouvelé entre 3 et 4 fois en moyenne[2], ou toutes les 3 à 4 heures[1].

La pression normale du LCR (sujet en décubitus dorsal, c’est-à-dire allongé sur le dos) est de 5 à 10 mm Hg[réf. nécessaire]. Si quelque chose (comme une tumeur fait obstacle à son drainage, le LCS s'accumule dans les ventricules[1]. Une pression supérieure à 15 mm Hg témoigne d'une hypertension intra-crânienne (HTIC)[réf. nécessaire]. C'est ce qu'on appelle une hydrocéphalie. Chez le nouveau-né, l'hydrocéphalie provoque une augmentation du volume de la tête, alors que chez l'adulte, le LCS provoque une pression sur les hémisphères et entraine plutôt des lésions cérébrales[1].

Composition moyenne

Le LCR est constitué de :[réf. nécessaire]

Ponction lombaire

Article détaillé : Ponction lombaire.

Le prélèvement d'un peu de liquide céphalo-rachidien se fait par une ponction lombaire au niveau du bas du dos au niveau de la 3e vertèbre lombaire[3].

Le prélèvement du LCR par ponction lombaire permet de confirmer la présence d'une méningite[4] aiguë, d'une encéphalite ou encore d'une hémorragie méningée, quand celles-ci sont suspectées. L'analyse du LCR peut être bactériologique, cytologique (analyse des cellules) ou chimique[réf. nécessaire].

Notes et références

  1. a , b , c , d , e , f , g , h  et i Elaine N. Marieb (trad. de la 4e édition américaine par Jean-Pierre Artigau, France Boudreault, Annie Desbiens, Marie-Claude Désorcy, René Lachaîne), Anatomie et physiologie humaine, De Boeck Université, 1999, 1194 p. (ISBN 978-2-8041-3219-4), p. 433 
  2. a  et b Martin H. Maurer, « Proteomics of brain extracellular fluid (ECF) and cerebrospinal fluid (CSF) », dans Mass Spectrometry Reviews, 2008 [résumé lien DOI (pages consultées le 2009-01-15)] 
  3. Elaine N. Marieb, op. cit., p. 438
  4. Elaine N. Marieb, op. cit., p. 432
  • Portail de la médecine Portail de la médecine
Ce document provient de « Liquide c%C3%A9r%C3%A9bro-spinal ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Liquide céphalorachidien de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • céphalorachidien — céphalorachidien, ienne [ sefaloraʃidjɛ̃, jɛn ] adj. • 1842; de céphalo et rachidien ♦ Physiol. Qui concerne la tête (surtout l encéphale) et la colonne vertébrale. Liquide céphalorachidien. ⇒ cérébrospinal. céphalorachidien, enne adj. ANAT, MED… …   Encyclopédie Universelle

  • liquide — [ likid ] adj. et n. m. • XIIIe ; lat. liquidus I ♦ Adj. 1 ♦ Qui coule ou tend à couler. ⇒ fluide. Un corps liquide prend la forme du récipient qui le contient. Passage de l état liquide à l état solide (⇒ solidification) , à l état gazeux (⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • SCLÉROSE EN PLAQUES — La sclérose en plaques est une maladie neurologique fréquente d’étiologie inconnue. Elle frappe les deux sexes, débutant le plus souvent entre vingt ans et quarante ans, exceptionnellement avant dix ans ou après cinquante ans. Il existe une… …   Encyclopédie Universelle

  • Névrax — Système nerveux central ①l encéphale ②le système nerveux central ③la moelle épinière Le système nerveux central (ou névraxe) est la partie du système nerveux situé dans la boite cranienne et la colonne vertébrale. Il s …   Wikipédia en Français

  • Névraxe — Système nerveux central ①l encéphale ②le système nerveux central ③la moelle épinière Le système nerveux central (ou névraxe) est la partie du système nerveux situé dans la boite cranienne et la colonne vertébrale. Il s …   Wikipédia en Français

  • Systeme nerveux central — Système nerveux central ①l encéphale ②le système nerveux central ③la moelle épinière Le système nerveux central (ou névraxe) est la partie du système nerveux situé dans la boite cranienne et la colonne vertébrale. Il s …   Wikipédia en Français

  • Système nerveux central — ① L encéphale ② Le système nerveux central (SNC) ③ La moelle épinière Le système nerveux central (ou névraxe) est la partie du système nerveux située dans la boite crânienne et la colonne vertébrale. Il se compose de tissu nerveux (neurones),… …   Wikipédia en Français

  • NERVEUX (SYSTÈME) - Neurobiologie — Généralement, on définit une science biologique fondamentale selon les moyens techniques qu’elle utilise. La biochimie applique les techniques de la chimie au matériel vivant, la biophysique celles de la physique, et la physiologie réalise en… …   Encyclopédie Universelle

  • Hydrocephalie — Hydrocéphalie L hydrocéphalie est dérivée des mots grecs hydro, qui signifie eau, et kephalê, qui veut dire tête. Elle est une anomalie neurologique sévère, définie par l augmentation du volume des espaces contenant le liquide céphalo rachidien… …   Wikipédia en Français

  • Hydrocéphale — Hydrocéphalie L hydrocéphalie est dérivée des mots grecs hydro, qui signifie eau, et kephalê, qui veut dire tête. Elle est une anomalie neurologique sévère, définie par l augmentation du volume des espaces contenant le liquide céphalo rachidien… …   Wikipédia en Français