Ligne Paris - Mulhouse


Ligne Paris - Mulhouse

Ligne Paris - Mulhouse

Ligne n° 4 réseau est
Paris - Mulhouse
⇒Voir la carte de la ligne⇐
Carte de la ligne
⇒Voir l'illustration⇐
Une image classique de la ligne 4 : une CC 72100 tractant un Corail Intercités pour Mulhouse près de Verneuil-l'Étang.
Pays France France
Villes desservies Paris, Troyes, Chaumont, Vesoul, Belfort, Mulhouse
Historique
Mise en service 1848 - 1858
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 001 000
Longueur 490,9 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification 25 000 V - 50 Hz de Paris à Gretz-A.
Non électrifié de Gretz-A. à Culmont-C.
25 000 V - 50 Hz de Culmont-C. à la bif de Chaudenay
Non électrifié de la bif. de Chaudenay à Belfort
25 000 V - 50 Hz de Belfort à Mulhouse-Ville
Nombre de voies Double voie
4 voies de Noisy-le-Sec à Nogent-Le Perreux et d'Émerainville-Pontault-Combault à Roissy-en-Brie
Signalisation BAL et BAPR de Paris-Est à Jussey
Block manuel de Jussey à Bas-Evette
BAL et BAPR de Bas-Evette à Bâle
Trafic
Propriétaire RFF
Exploitant(s) SNCF et divers nouveaux entrants
Trafic (RER)(E)  [T][P]
Corail Intercités, Transilien, TER et fret
Schéma de ligne

La ligne Paris - Mulhouse relie Paris à Mulhouse, via Troyes, Chaumont, Vesoul, Lure et Belfort. Elle est surnommée Ligne 4, son numéro traditionnel au sein de la région Est de la SNCF. À l'époque de la Compagnie de l'Est, elle était numérotée ligne 40.

Elle constitue la ligne n° 001000 du réseau ferré national.

Sommaire

Description

Équipement et électrification

Elle est électrifiée en 25 kV 50 Hz de :

La quasi-totalité de la ligne n'est pas électrifiée actuellement, même si une future électrification partielle est en projet de Gretz-Armainvilliers à Troyes et Provins (études d'Avant-projet terminé), pour une mise en service estimée en 2016. Ce projet devrait coûter 152,25 millions d'euros[1].

L'électrification entre Lure et Belfort est demandée par des élus de Lorraine et de Franche-Comté pour créer une radiale entre les LGV Est et Rhin-Rhône en prolongement de la ligne Blainville-Damelevières - Lure[2].


La traction des trains phares de la ligne a été assurée par des locomotives à vapeur 141 P. Puis vint la dieselisation avec les A1AA1A 68500 (sous-série des A1AA1A 68000), puis les puissantes CC 72000 (toutes du dépôt de Chalindrey) dont certaines furent ensuite modernisées et transformées en CC 72100. Actuellement la ligne est desservie essentiellement en trafic voyageurs par des CC 72100, dont les fumées sont mises en cause par les riverains, notamment ceux de l'Est parisien, ainsi que des AGC (Autorail à grande capacité) diesels ou bimodes.

Entre Paris-Est, Longueville (et Provins), le réseau transilien devrait être totalement équipé à la fin 2008 de B 82500 destinés à remplacer les RIO (Rame inox omnibus) réversibles, remorquées par des BB 67400.

Pour le Fret, des BB 75000 sont aujourd'hui de plus en plus présentes, en remplacement des BB 67400 ; des BB 66000 y sont également présentes régulièrement.

Un splendide et remarquable viaduc à 3 niveaux d'arches, en maçonnerie, est construit à Chaumont : le viaduc de Chaumont. Il date de 1856.

Trafic et desserte

La ligne a vu sa desserte modifiée en 1994 lorsqu'il a été décidé de supprimer les omnibus entre Gretz-Armainvilliers et Troyes.

De Gretz-Armainvilliers à Longueville, une desserte de type semi-directe a été conservée alors qu'entre Gretz-Armainvilliers et Troyes, seules les gares de Nogent-sur-Seine et Romilly-sur-Seine subsistent pour le trafic voyageurs et ne sont plus desservies que par les TER Champagne-Ardenne et certains Corail Intercités.

En Île-de-France, les arrêts suivants, dans l'ordre d'éloignement depuis Paris, ont été fermés ou l'étaient déjà : Villepatour-Presles, Ozouer-le-Voulgis, Grandpuits, Rampillon et Maison-Rouge.

Les dessertes régionales au départ de Longueville pour Troyes et vice-versa ont été supprimées, les dernières étaient assurées par des EAD.

Le fret représente les deux tiers du trafic de la ligne.

La desserte voyageurs est aujourd'hui assurée par :

Jusqu'au 9 juin 2007 circulaient des Corail Intercités de Paris-Est à Bâle CFF. Ceux-ci ont été limités à Mulhouse-Ville voire Belfort le lendemain lors de la mise en service de la LGV Est.

La mise en service de la LGV Rhin-Rhône en 2011 pourrait contribuer un peu plus au recul des trafics en reportant les Belfortains sur de nouveaux TGV directs via Dijon, de même que les voyageurs à destination de Vesoul qui se verraient offrir une correspondance par autocar depuis la nouvelle gare de Besançon TGV.

Historique

  • Le 02/06/1957, création du TEE "L'Arbalète" entre Paris-Est et Zurich via Troyes, Mulhouse et Bâle, assuré avec du matériel RGP1 (X 2700 + X 2770) de la SNCF. La rame était composé d'une RG1 TEE rouge Paris-Bâle à laquelle était rattachée en queue une RGP1 verte limitée au parcours Paris-Mulhouse.
  • Le 02/08/1964, le TEE "L'Arbalète" voit son matériel RGP1 TEE X 2770 + RGP1 X 2700 de la SNCF remplacé par une rame diesel hollando-suisse (CFF/NS).
  • Le 23/09/1969, le TEE "L'Arbalète" voit son matériel hollando-suisse (CFF/NS) remplacé par une rame tractée composée de voiture ex-Mistral 69 avec une locomotive CC 72000 de la SNCF de Paris-Est à Bâle.
  • Le 26/05/1979, dernier jour de circulation du TEE "L'Arbalète" entre Paris-Est et Zurich via via Mulhouse et Bale.
  • Le 10/06/2007, la mise en service de la 1ère section de la LGV Est Européenne, entre Vaires et Beaudrecourt et utilisée par les TGV entre Paris-Est et Strasbourg, entraine une très forte diminution des trains Corail Intercités de la ligne remplacés par des TER des différentes régions traversées.

Bibliographie

  • Livre : "La légende des Trans-Europ-Express" (TEE), de Maurice Mertens et de Jean-Pierre Malaspina, aux Editions LR-Presse.
  • Livre : "Le matériel moteur de la SNCF", par Jacques Defrance, Editions N.M. à Paris, paru en 1969, réédité en 1978.

Galerie Photos

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  1. Électrification (Paris) - Gretz-Armainvilliers - Troyes sur le site de Réseau Ferré de France (RFF), consulté le 30 août 2009.
  2. Jean-Paul Vannson, « Ferroviaire: union sacrée Epinal - Belfort... », dans L'Est républicain, 3 décembre 2008 [texte intégral (page consultée le 03/12/2008)] 


  • Portail du chemin de fer Portail du chemin de fer
Ce document provient de « Ligne Paris - Mulhouse ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ligne Paris - Mulhouse de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ligne Paris-Est - Lagny - Meaux — Ligne Transilien Paris Est Meaux Ligne  : Paris Meaux Réseau Transilien Année d’ouverture 5 juillet …   Wikipédia en Français

  • Ligne Paris-Est - Meaux — Ligne Transilien Paris Est Meaux Ligne  : Paris Meaux Réseau Transilien Année d’ouverture 5 juillet …   Wikipédia en Français

  • Ligne Paris-Saint-Lazare - Versailles-Rive-Droite — Ligne no 334000 Paris St Lazare Versailles R. D. La bifurcation de Saint Cloud Pays …   Wikipédia en Français

  • Ligne Paris - Saint-Germain-En-Laye — Pays  France Villes desservies Paris, Nanterre, Saint Germain en Laye Historique Mise en service …   Wikipédia en Français

  • Ligne Paris - Saint-Germain-en-Laye — Pays  France Villes desservies Paris, Nanterre, Saint Germain en Laye Historique Mise en service …   Wikipédia en Français

  • Ligne Paris est meaux — Ligne Transilien Paris Est Meaux Ligne  : Paris Meaux Réseau Transilien Année d’ouverture 5 juillet …   Wikipédia en Français

  • Ligne paris-saint-lazare - versailles-rive-droite — Ligne no 334000 Paris St Lazare Versailles R. D. La bifurcation de Saint Cloud Pays …   Wikipédia en Français

  • Ligne paris - saint-germain-en-laye — Pays  France Villes desservies Paris, Nanterre, Saint Germain en Laye Historique Mise en service …   Wikipédia en Français

  • Ligne Paris-Le Havre — Ligne no 340000 Ligne Paris Le Havre Carte de la ligne …   Wikipédia en Français

  • Ligne Paris-Rennes — Ligne Paris Brest Pour les articles homonymes, voir Paris brest et Paris Brest Paris. Ligne Paris Brest …   Wikipédia en Français

  • Ligne Paris - Brest — Pour les articles homonymes, voir Paris brest et Paris Brest Paris. Ligne Paris Brest …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.