Ligne Lyon - Geneve


Ligne Lyon - Geneve

Ligne Lyon - Genève

Ligne n° 890000
Lyon - Genève
⇒Voir la carte de la ligne⇐
Carte de la ligne
⇒Voir l'illustration⇐
TGV quittant Ambérieu pour Lyon
Pays France France,
Suisse Suisse
Villes desservies Lyon, Ambérieu-en-Bugey, Culoz, Bellegarde-sur-Valserine, Genève
Historique
Mise en service 1856 - 1858
Électrification 1953 - 1956
Caractéristiques techniques
Longueur 167,6 km
Écartement Voie normale (1,435 m)
Électrification 1500 V continu
Nombre de voies Double voie
Signalisation BAL de Lyon à Culoz
BAPR-DV de Culoz à Bellegarde
BM-DV de Bellegarde à Genève
Trafic
Propriétaire RFF
Exploitant(s) SNCF
Trafic Nombreux TER
TGV Paris-Genève
Fret en transit
Schéma de ligne

La ligne Lyon - Genève est un axe important du réseau ferré national ; outre sa fonction de rocade régionale, elle assure entre Ambérieu-en-Bugey et Culoz une fonction de radiale en tant qu'accès à la ligne de la Maurienne et à la ligne du Sillon Alpin (Genève - Valence via Grenoble) . Elle cumule donc des trafics très divers : TGV Paris-Genève et Haute-Savoie, Genève-Sud de la France, TER Rhône-Alpes et trains de marchandises.

Elle constitue la ligne n° 890000 du RFN.

Sommaire

Description de la ligne

La ligne a deux sections de caractéristiques très différentes :

  • de Lyon à Ambérieu-en-Bugey, il s'agit d'une ligne de plaine ;
  • d'Ambérieu-en-Bugey à Genève, sans être une ligne de montagne, elle est sinueuse avec plusieurs tunnels (dont celui du Crêt d'Eau d'une longueur de quatre kilomètres).

Au départ et à l'arrivée de Genève, la ligne voit transiter les trains Genève - Paris de Genève à Culoz via Bellegarde et les trains Genève - Chambéry - Grenoble - Valence de Genève à Culoz via Bellegarde. A Culoz, il existe une voie d'évitement (limitée à 60 km/h) qui permet à la ligne Genève - Lyon de rejoindre directement la ligne pour Aix-les-Bains, Chambéry, Grenoble et Valence, sans transiter par la gare de Culoz (et vice-versa dans l'autre sens.

A Longeray, peu après Bellegarde, se trouve la bifucation pour la ligne vers Annemasse et Évian-les-Bains où transitent les relations Lyon - Évian.

Historique de la ligne

  • Le 23/06/1856, ouverture de la section de ligne entre Lyon et Ambérieu-en-Bugey, par le PLM.
  • Le 07/05/1857, ouverture de la section de ligne entre Ambérieu-en-Bugey et Seyssel, par le PLM.
  • Le 18/03/1858, ouverture de la section de ligne entre Seyssel et Genève, par le PLM.
  • Le 14/12/1952, mise en service de l'électrification en courant 1500 V cc de la section de ligne de Lyon-Perrache à Lyon-Saint-Clair, par la SNCF.
  • En été 1953, mise en service de la relation Genève - Digne via Culoz, Chambéry, Grenoble et Veynes-Dévoluy assurée avec des autorails Decauville XDC 2001 à 2110 (renummérotés en 1962 dans la série X 52100) du Centre Autorails de Grenoble.
  • Le 22/09/1953, mise en service de l'électrification en courant 1500 V cc entre Lyon-Saint-Clair et Culoz.
  • Le 16/12/1953, mise en service de l'électrification en courant 1500 V cc entre Culoz et Bellegarde.
  • Le 30/06/1954, création du train GB/BG Genève - Bordeaux via Culoz, Lyon et Clermont-Ferrand, assuré par des RGP2 de la série X 2700 du dépôt de Lyon-Vaise. Ce même jour, mise en service d'autorails X 2400 du dépôt de Lyon-Vaise sur le TA 749/750 Lyon - Genève.
  • Le 17/02/1955, mise en service de l'électrification en courant 1500 V cc entre Mâcon, Bourg-en-Bresse et Ambérieu-en-Bugey.
  • Le 01/10/1965, création du train GC/CG "Le Catalan" Genève - Cerbère via Bellegarde, Culoz, Chambéry, Grenoble, Valence, Avignon, Nîmes, Montpellier, Béziers, Narbonne et Perpignan assuré à ses débuts en rame RGP2 X 2700.
  • Le 20/09/1956, mise en service de l'électrification en courant 1500 V cc entre Bellegarde et Genève, avec un train inaugural tracté par la locomotive électrique CC 7121 (alors détentrice du record du monde de vitesse sur rail).
  • Le 31/05/1959, les autorails panoramiques X 4205 et X 4206 (de la série X 4200) reprennent la relation Genève - Digne via Grenoble qui est baptisée "Alpazur". Les autorails Decauville X 52100 continuent, avec des X 52000, de venir à Genève avec des trains Grenoble - Genève via Culoz.
  • Le 31/05/1964, création du train rapide GM/MG "Le Rhodanien" Genève - Marseille via Bellegarde-sur-Valserine, Culoz, Aix-les-Bains, Chambéry, Grenoble, Valence et Avignon, assuré en rame RGP1 ex-TEE de la série X 2770 en 1ère classe avec supplément.
  • Le 31/05/1969, dernier jour de circulation du train GC/CG "Le Catalan" Genève - Cerbère via Grenoble, Avignon et Montpellier.
  • Le 01/06/1969, création du Trans Europ Express (TEE) "Catalan Talgo" Genève - Barcelone via Chambéry, Grenoble, Valence, Avignon, Nîmes, Montpellier, Béziers, Narbonne, Perpignan, Figueras et Gérone.
  • En septembre 1969, prolongation sur Genève des rapides BM/MB Bordeaux - Lyon.
  • Le 31/05/1971, dernier jour de circulation du train rapide GM/MG "Le Rhodanien" Genève - Marseille via Grenoble.
  • En 1972, dernière circulation des autorails Decauville X 52000 et X 52100 entre Genève et Grenoble via Culoz.
  • En juin 1975, des autorails X 4500 replacent les autorails X 4200 sur le train estival l'"Alpazur".
  • En septembre 1975, dernière circulation de l'"Alpazur" entre Genève et Digne.
  • Le 28/09/1975, le train TEE "Catalan Talgo" Genève - Barcelone transite via Lyon au lieu de via Grenoble.
  • Le 28/09/1975, mise en service commercial des turbotrains ETG sur Genève - Valence via Culoz et Grenoble.
  • En 1980, mise en service du shunt de Culoz avec voie directe franchissable à 60 km/h pour les liaisons Genève - Grenoble - Valence, supprimant le rebroussement et l'arrêt de ces trains à Culoz.
  • Le 27/09/1981, mise en service commercial des 2 premiers allers-retours TGV Paris - Genève via Bellegarde, Culoz, Ambérieu et Bourg-en-Bresse.
  • Le 12 juin 1983, dernier jour de fonctionnement de l'ancienne gare de Lyon-Brotteaux.
  • Le 13 juin 1983, mise en service de la nouvelle gare de Lyon Part-Dieu.
  • En 1987, mise en service de rames réversibles Corail tractées ou poussées par des Locomotives électriques BB 25200 sur Lyon - Genève.
  • Le 31/05/1987, le "Catalan Talgo" Genève - Barcelone perd sa qualification de TEE, devient un EC comportant les 2 classes et retransite à nouveau via Grenoble (au lieu de Lyon).
  • Le 24/09/1994, dernier jour de circulation du train "Catalan Talgo" Genève - Barcelone via Grenoble.
  • Le 25/09/1994, création d'un TGV Genève - Montpellier via Bellegarde, Ambérieu, Lyon, et Nîmes.
  • En mai 2000, création d'un TGV Thalys Genève - Bruxelles via Roissy-Charles-de-Gaulle.
  • En 2002, circulation quotidienne de 4 allers-retours TGV Paris - Genève.
  • Le 01/09/2002, dernier jour de circulation du TGV Thalys Genève - Bruxelles.
  • Décembre 2005, création d'un TGV Genève - Marseille via Bellegarde, Ambérieu, Lyon et Avignon TGV.
  • Le 17/05/2007, la locomotive électrique BB 25256 (série BB 25200) tracte le TER 96566 Genève - Lyon composé de 8 voitures CFF louées par la SNCF.
  • En 2008, mise en service des automotrices Z 27500 sur Lyon - Genève via Culoz et Bellegarde.
  • En 2008, circulation quotidienne de 6 allers-retours TGV Paris - Genève (7 les vendredis).
  • Le 06 septembre 2009, mise en service des B 82500 en remplacement des X 72500 sur la ligne du Sillon Alpin, Valence - Grenoble - Chambéry - Genève.

Matériel moteur ayant circulé sur la ligne

Les voies au sud de la gare Saint-Clair.
TER Valence-Genève faisant son demi-tour en gare de Culoz.
TER Lyon-Genève quittant la gare de Seyssel-Corbonod.
Arrivée en gare de Genève-Cornavin d'un TGV en provenance de Paris sur le dernier quai (voie n° 8), réservé (avec la voie n° 7) aux convois français.

Autorails ou automotrices

  • Autorails Bugatti (jusqu'en mai 1954).
  • Autorails X 52000 et X 52100 du Centre autorails de Grenoble entre Genève et Culoz sur trains Genève - Digne via Culoz et Grenoble (de 1953 à 1972).
  • Autorails X 2400 du dépôt de Lyon-Vaise.
  • Autorails X 2700 dits RGP2 du dépôt de Lyon-Vaise.
  • Autorails X 4200 du dépôt de Marseille-Blancarde entre Genève et Culoz sur train "Alpazur" Genève - Digne via Culoz. et Grenoble (de 1959 à 1974).
  • Autorails X 2770 dits RGP1 ex-TEE du dépôt de Marseille-Blancarde sur "Le Catalan" et "Le Rhodanien" entre Culoz et Genève (de 1965 à 1971).
  • Turbotrains ETG sur Valence - Grenoble - Genève (dès le 10/06/1975) entre Culoz et Genève.
  • Automotrices Z2 de la série Z 9600.
  • Automotrices Z2N de la série Z 23500.
  • Automotrices Z2N-NG de la série Z 24500.
  • Automotrices BGC de la série Z 27500.
  • Automoteurs X 72500 (jusqu'au 5 septembre 2009, sur Genève - Grenoble - Valence).
  • Automoteurs X 73500 (en remplacement exceptionnel d'X 72500 jusqu'à mi-2009, sur Genève - Grenoble - Valence).
  • Automoteurs Bi-modes Bi-courants BBGC B 82500 du dépôt de Lyon-Vaise (depuis le 6 septembre 2009, sur Genève - Grenoble - Valence).

Locomotives

  • Locomotives à vapeur 141C des dépôts d'Ambérieu, Annemasse et Grenoble (de 1924 à 1942).
  • Locomotives à vapeur 141E (ex-141C modifiées) des dépôts d'Ambérieu, Annemasse et Grenoble (de 1942 à 1955).
  • Locomotives à vapeur 141F (ex-141C modifiées) des dépôts d'Ambérieu, Annemasse et Grenoble (de 1946 à 1955).
  • Locomotives à vapeurs C 5/6 des CFF louées par la SNCF sur Genève - Ambérieu (de 1945 à 1946).
  • Locomotives à vapeur 141R des dépôts d'Ambérieu, de Vénissieux, de Grenoble et d'Annemasse (de 1946 à 1958).
  • Locomotives diesel BB 67300 du dépôt de Chambéry (sur Genève - Grenoble - Valence)
  • Locomotives diesel CC 72000 du dépôt de Vénissieux, puis du dépôt de Nevers (sur Genève - Grenoble - Valence)
  • Locomotives électriques 2D2 9100 du dépôt de Lyon-Mouche.
  • Locomotives électriques BB 8100 du dépôt de Lyon-Mouche.
  • Locomotives électriques CC 7100 du dépôt de Lyon-Mouche.
  • Locomotives électriques BB 9200 du dépôt de Lyon-Mouche.
  • Locomotives électriques BB 9300 du dépôt de Villeneuve-Saint-Georges.
  • Locomotives électriques BB 9400 du dépôt de Lyon-Mouche.
  • Locomotives électriques CC 6500 du dépôt de Lyon-Mouche.
  • Locomotives électriques BB 7200 du dépôt de Lyon-Mouche.
  • Locomotives électriques BB 25200 du dépôt de Lyon-Mouche.
  • Locomotives électriques BB 25500 du dépôt de Lyon-Mouche (louées par les CFF sur Genève - La Plaine - Bellegarde avec rames RIO).
  • Locomotives électriques BB 26000 du dépôt de Dijon-Perrigny.

Grands trains

  • Trains Paris - Genève via Bourg-en-Bresse et Dijon (avant 1981).
  • Train "Hispania" Genève - Hendaye via Bellegarde, Culoz, Chambéry, Aix-les-Bains, Grenoble, Valence, Avignon, Nîmes, Montpellier, Béziers, Narbonne, Toulouse, Lourdes et Bayonne.
  • Train Genève - Digne via Grenoble et Veynes-Dévoluy (dès juin 1953).
  • Train GB/BG Genève - Bordeaux via Culoz, Lyon et Clermont-Ferrand (dès le 30/06/1954).
  • Train "Le Catalan" Genève - Cerbère via Bellegarde, Culoz, Chambéry, Aix-les-Bains, Grenoble, Valence, Avignon, Nîmes, Montpellier, Béziers, Narbonne et Perpignan (du 01/10/1955 au 31/05/1969).
  • Train "Alpazur" Genève - Digne via Culoz, Chambéry, Grenoble et Veynes-Dévoluy par la ligne des Alpes (dès le 31/05/1959), sur la section de ligne de Genève à Culoz.
  • Train "Le Rhodanien" Genève - Marseille via Bellegarde-sur-Valserine, Culoz, Aix-les-Bains, Chambéry, Grenoble, Valence et Avignon (du 31/05/1964 au 30/05/1971), sur la section de ligne de Genève à Culoz.
  • Train "Catalan Talgo", Genève - Barcelone, TEE de 1ère classe, puis EC avec les 2 classes (du 01/06/1969 au 24/09/1994).
  • Train temporaire d'été "Rhône-Océan" Genève - Auray via Lyon et Nantes.
  • TGV Thalys Genève -Bruxelles (de mai 2000 à 01/09/2002).

Bibliographie

  • Livre : "Le matériel moteur de la SNCF", par Jacques Defrance, Editions N.M. à Paris, paru en 1969.
  • Livre : "Les Chemins de fer du PLM" par Jean-Chaintreau, Jean Cuynat et Georges Mathieu, Editions La Vie du Rail et La Régordanne, paru en 1993.
  • Livre : "Histoire du réseau ferroviaire français", par Patricia et Pierre Laederich, André Jacquot et Marc Gayda, Editions de l'Ormet à Valignat (03), paru en 1996.
  • Livre : "La légende des Trans Europ Express" (TEE), de Maurice Mertens et de Jean-Pierre Malaspina, aux Editions LR-Presse, paru en 2007.
  • Revue : "Rail Passion", avec article "Lyon - Genève, un axe très fréquenté", par Bernard Collardey, paru en pages 42 à 66 dans le n° 121 de novembre 2007.
  • Revue : "Le Train", avec numéro hors série "Les archives du PLM", tome 1 l'histoire de la Compagnie des origines à 1899, par Jean-Marc Dupuy, paru en 2008.

Avenir

Début 2010, le trafic TGV Paris-Genève va être détourné entre Bourg-en-Bresse et Bellegarde après la réouverture et la modernisation de la ligne du Haut-Bugey, reliant les deux métropoles en trois heures. La section La Plaine - Genève sera prochainement réélectrifiée en 25000 V ~ 50 Hz en vue de la mise en service du CEVA

Voir aussi

Article connexe

  • Portail du chemin de fer Portail du chemin de fer
  • Portail de Rhône-Alpes Portail de Rhône-Alpes
  • Portail de la Savoie Portail de la Savoie
  • Portail de Genève et son canton Portail de Genève et son canton
Ce document provient de « Ligne Lyon - Gen%C3%A8ve ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ligne Lyon - Geneve de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ligne Lyon-St-Paul - Montbrison — Ligne Lyon Montbrison Ligne n° 782000 Lyon Saint Paul Montbrison Pays  France Villes desservies Lyon, Tassin, Charbonnières les Bains, L Arbresle, Sain Bel, Sainte Foy l Argentière, Mo …   Wikipédia en Français

  • Ligne Lyon - Montbrison — Ligne n° 782000 Lyon Saint Paul Montbrison Pays  France Villes desservies Lyon, Tassin, Charbonnières les Bains, L Arbresle, Sain Bel, Sainte Foy l Argentière, Mo …   Wikipédia en Français

  • Ligne Lyon St-Paul à Montbrison — Ligne Lyon Montbrison Ligne n° 782000 Lyon Saint Paul Montbrison Pays  France Villes desservies Lyon, Tassin, Charbonnières les Bains, L Arbresle, Sain Bel, Sainte Foy l Argentière, Mo …   Wikipédia en Français

  • Ligne lyon - montbrison — Ligne n° 782000 Lyon Saint Paul Montbrison Pays  France Villes desservies Lyon, Tassin, Charbonnières les Bains, L Arbresle, Sain Bel, Sainte Foy l Argentière, Mo …   Wikipédia en Français

  • Ligne Lyon-Nîmes — Ligne Givors Nîmes Ligne n° 800000 dite de la rive droite du Rhône Givors Nîmes La BB 7201 quitte Saint Romain en Gal en tête d un fret pour Lyon. Pays …   Wikipédia en Français

  • Ligne Lyon - Vaugneray — La ligne de Vaugneray était une ligne de chemin de fer située entre Lyon Saint Just, Mornant et Vaugneray. Elle a été exploitée par la compagnie Fourvière Ouest Lyonnais, puis en 1911, par l OTL. La ligne a ouvert le 19 avril 1886 pour… …   Wikipédia en Français

  • Ligne Lyon - Saint-Étienne — Ligne Saint Étienne Lyon Ligne Saint Étienne Lyon Gare de Saint Étienne Châteaucreux. Pays & …   Wikipédia en Français

  • Ligne Lyon-Turin — Liaison ferroviaire transalpine Lyon Turin La nouvelle Liaison ferroviaire Lyon Turin est un projet de ligne mixte TGV/fret à travers les Alpes, entre la France et l Italie. Sommaire 1 Trois parties 1.1 Partie française 1.2 Partie italienne …   Wikipédia en Français

  • Ligne Paray-Le-Monial - Givors — Ligne n° 775 000 dite de l Azergues Paray le Monial Givors Ligne de Paray le Monial à Givors via Lozanne Pays  France Villes desservies Paray le Monia …   Wikipédia en Français

  • Ligne Paray-le-Monial-Lyon — Ligne Paray le Monial Givors Ligne n° 775 000 dite de l Azergues Paray le Monial Givors Ligne de Paray le Monial à Givors via Lozanne Pays  France Villes desservies Paray le Monia …   Wikipédia en Français

  • Ligne Paray-le-Monial - Givors — Ligne n° 775 000 dite de l Azergues Paray le Monial Givors Ligne de Paray le Monial à Givors via Lozanne Pays  France Villes desservies Paray le Monia …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.