Ligne A du métro de Lyon


Ligne A du métro de Lyon
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ligne A.
Métro ligne A
MA HDV-Billy.jpg
Rame 626 à la station Hôtel-de-Ville – Louis Pradel en 2008
Réseau Métro de Lyon
Année d’ouverture 1978
Dernière extension 2 octobre 2007
Exploitant TCL
Conduite (système) Manuelle (avec conducteur)
Matériel utilisé MPL 75
Points d’arrêt 14
Longueur 9,3 km
Distance moyenne entre points d’arrêt 630 m
Communes desservies Lyon
Villeurbanne
Vaulx-en-Velin
Fréquentation
(moy. par an)
89 192 223[1]
Lignes connexes Métro de Lyon Ligne B Ligne C Ligne D Tramway de Lyon Ligne T1 Ligne T2 Ligne T3 Bus en mode C Ligne C2 Ligne C3...

La ligne A du métro de Lyon est une ligne du réseau métropolitain de Lyon. Cette première ligne, équipée en métro sur pneumatiques et dont le premier tronçon a été ouvert en 1978, relie aujourd'hui la station Perrache à Lyon au sud-ouest, à la station Vaulx-en-Velin - La Soie, à l'est. Avec une longueur de 9,3 km, elle se place juste après la ligne D.

Sommaire


Plan de la ligne.

Histoire

Chronologie

Détails

Tracé et stations

Le tracé géographiquement exact de la ligne A.

L'origine de la ligne A se situe dans la « voûte » centrale sous la voie ferrée au niveau de la gare de Perrache, qui sert d'arrière-gare (retournement des rames), au niveau du sol. La ligne passe alors dans la station Perrache, située au niveau du sol dans le Centre d'Échanges de Perrache, puis plonge en souterrain sous la place Carnot, avant de s'engager sous la rue Victor Hugo. La station Bellecour est en diagonale sous la place pour pouvoir rejoindre la rue de la République, empruntée jusqu'à la place de la Comédie devant l'hôtel de ville.

Un courbe assez serrée en rampe sous la place Louis Pradel fait déboucher la ligne au niveau du sol, pour passer sur le Rhône dans l'épaisseur (caisson) du nouveau pont Morand construit pour l'occasion après la destruction de l'ancien en fer et marbre rose, puis redescendre sous la place maréchal Lyautey. Le tunnel est ensuite rectiligne sous les cours Franklin Roosevelt et Vitton à Lyon, puis il continue sous le cours Émile Zola à Villeurbanne.

À la station Charpennes - Charles Hernu, la ligne donne correspondance à la ligne B, et à la ligne T1 du tramway. Le tracé traverse ensuite Villeurbanne, notamment le quartier des Gratte-Ciel. Après avoir traversé le boulevard de ceinture dans le caisson d'un pont qui lui est réservé, le tracé atteint le pôle d'échanges Laurent Bonnevay.

Le tunnel construit depuis l'origine sous la rue de la Soie pour rejoindre les ateliers de la Poudrette est utilisé depuis octobre 2007 en service commercial pour atteindre le nouveau terminus Vaulx-en-Velin - La Soie, créé à cette occasion et qui donne une correspondance avec la ligne 3 du tramway. Ce prolongement, dont l'avant projet a été approuvé par le SYTRAL le 14 juin 2004, avait un coût évalué à 53 million d'euros (valeur mai 2003)[2].

Liste des stations

Les stations de métro de la ligne sont présentées de l'ouest à l'est :

      Station Communes desservies Correspondances[3]
  O   Perrache Lyon 2e Tramway de Lyon Ligne T1 Ligne T2, TGV, TER Rhône-Alpes
  o   Ampère - Victor Hugo Lyon 2e
  o   Bellecour Lyon 2e Métro de Lyon Ligne D
  o   Cordeliers Lyon 2e Bus en mode C Ligne C3
  o   Hôtel de Ville
Louis Pradel
Lyon 1er Métro de Lyon Ligne C, Bus en mode C Ligne C3
  o   Foch Lyon 6e
  o   Masséna Lyon 6e
  o   Charpennes
Charles Hernu
Villeurbanne Métro de Lyon Ligne B, Tramway de Lyon Ligne T1, Bus en mode C Ligne C2
  o   République
Villeurbanne
Villeurbanne
  o   Gratte-Ciel Villeurbanne
  o   Flachet Villeurbanne
  o   Cusset Villeurbanne
  o   Laurent Bonnevay
Astroballe
Villeurbanne Bus en mode C Ligne C3, P+R
  O   Vaulx-en-Velin
La Soie
Vaulx-en-Velin,Villeurbanne Tramway de Lyon Ligne T3 Ligne Rhônexpress, P+R

Stations à thème ou particulières

À l'exception de Vaulx-en-Velin - La Soie, l'ensemble des stations de la ligne date de l'origine et n'a pas de thème de décoration spéciale. Certaines ont néanmoins des particularités, notamment de structure.

Les stations Perrache et Ampère Victor Hugo sont les deux seules stations ne comportant pas de poteaux entre les deux voies : Ampère de par son étroitesse, et Perrache du fait de son implantation dans le centre d'échanges. Cette dernière a pour deuxième particularité d'être située au niveau du sol, ce qui a permis de faire une bonne correspondance avec le tramway, situé à côté.

Raccordements

Une rame MPL 75 de la ligne A.

La ligne A n'a qu'un seul raccordement avec une autre ligne : vers la ligne B. Datant de l'origine de la ligne, il se situe immédiatement à l'ouest de la station Charpennes, sur la voie 1 direction Perrache. Cette liaison, qui devait servir en exploitation commerciale pour des services directs de la Presqu'Île vers les Brotteaux dans les premiers projets du réseau, sert quotidiennement, pour relier les ateliers de la Poudrette à la ligne B.

Ateliers

Le remisage et l'entretien des rames communes à la ligne A et à la ligne B est réalisé aux ateliers de la Poudrette (unité de transport métro A, soit UTMA), à Vaulx-en-Velin.

Plan de voies[4]

La ligne est à voie double sur toute sa longueur.

Les communications entre les deux voies sont peu nombreuses : outre les terminus, y compris l'ancien terminus L. Bonnevay, la seule communication se trouve à Charpennes et est liée au raccordement de la ligne B.

Exploitation

Le temps de parcours total est de 24 minutes entre terminus. La fréquence est d'une rame toutes les 2'50" en heures de pointe, de 4' à 5' en heures creuses et de 9'04" entre 21h00 et 0h00[5]. Dix-sept trains circulent simultanément en heures de pointe. La première circulation quitte le terminus à 4h35, le dernier train à 0h20[6].

Une rame de la ligne A à la station terminus de Vaulx-en-Velin La Soie.

Matériel roulant

Le matériel est constitué depuis l'origine de la ligne de 32 rames de type MPL 75 (Métro Pneu Lyon année 1975), partagées avec la ligne B. Ces rames sont composées de trois voitures : deux motrices encadrant une remorque.

Depuis mars 2011 un réaménagement des MPL 75 des lignes A et B est en cours. Il s'agit de modifier les intérieurs existants pour les transformer comme ceux de la ligne D (réaménagée elle même entre 2008 et 2010). L'opération aura lieu de mars 2011 jusqu’à fin 2012 à la fréquence d'une nouvelle rame toutes les 4 à 5 semaines.

Les rames offrent actuellement une capacité de 52 places assises et 74 places debout par caisse (soit un total de 126 voyageurs par caisse). Une fois réaménagées, elles bénéficieront de 40 places assises et 100 places debout (soit un total de 140 voyageurs par caisse). Cela représentera une hausse de la capacité des rames d'environ 10 à 15%.

Huit rames ont déjà été réaménagées et circulent actuellement sur les lignes A et B, il s'agit des rames 609, 613, 602, 607, 620, 614, 604 et 603. Il en reste vingt-quatre à réaménager.

Le personnel d'exploitation

Tarification et financement

La tarification de base est identique sur tout le réseau et accessible avec les mêmes abonnements. Un ticket à l'unité permet un trajet simple quelle que soit la distance avec une ou plusieurs correspondances possibles avec les autres lignes de métro, tramway et bus dans la limite d'une heure. Certaines lignes telles que les navettes et funiculaires, bénéficient de tarifs moins élevés.

On remarquera que le périmètre des transports urbains ne recouvre pas exactement celui de la communauté urbaine de Lyon (« Grand Lyon ») et des accords existent avec certaines communes (voire à l'avenir certaines intercommunalités). Ainsi, certaines lignes bénéficient aussi du tarif TCL hors du territoire du Grand Lyon.

Le financement du fonctionnement des lignes, l'entretien du matériel (qui appartient au Sytral) et les charges de personnel, sont assurés par Keolis Lyon, qui œuvre dans le cadre d'une délégation de service public du Sytral, l'autorité organisatrice. Cependant, les tarifs des billets et abonnements dont le montant est limité par décision politique, comme dans la majorité des réseaux urbains de transports en France, ne couvrent pas les frais réels de transport. Le manque à gagner est compensé par le Sytral. Il définit les conditions générales d'exploitation ainsi que la durée et la fréquence des services. L'équilibre financier du fonctionnement est assuré grâce au versement transport payé par les entreprises et aux contributions des collectivités publiques.

Trafic

L'évolution du nombre de passagers est sensible depuis l'inauguration. Alors que les deux lignes A et B cumulent 170 000 passagers en 1980[7], la seule ligne A affiche 237 000 passagers au printemps 2004[8], et 252 000 en octobre 2006[9].

L'avenir de la ligne

Tourisme

La ligne A, de par son implantation sur une grande partie de la longueur de la Presqu'Île, dessert de nombreux sites touristiques. Parmi les principaux, on peut notamment citer, du sud au nord puis d'ouest en est :

Au-delà du Rhône, dans le 6e arrondissement de Lyon et à Villeurbanne, la ligne perd son caractère touristique, à l'exception du quartier des Gratte-Ciel à Villeurbanne, où se trouve le théâtre national populaire.

Notes et références

  1. http://www.sytral.fr/399.0.html
  2. Délibération N° 04.131 du comité syndical, reproduite dans le recueil des actes administratifs du Département du Rhône de juin 2004
  3. Pour alléger le tableau, seules les correspondances SNCF, métro, tram et lignes fortes (Cristalis) sont données. Les correspondances bus sont reprises dans les articles de chaque station.
  4. D'après le site Carto. métro
  5. Sytral - Le métro A
  6. Lyon en lignes - Ligne A
  7. René Waldman, Les charmes de Maggaly, éditions LUGD, 1993, p. 34
  8. Forum des Sites Amoureux des Routes & Autoroutes
  9. Chiffre fourni par le Sytral

Bibliographie

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ligne A du métro de Lyon de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ligne B du métro de Lyon — Pour les articles homonymes, voir Ligne B. Métro ligne B Rame 610 à la station Debourg en 2008 Réseau …   Wikipédia en Français

  • Ligne D du métro de Lyon — Pour les articles homonymes, voir Ligne D. Métro ligne D MAGGALY Rame 363 364 au …   Wikipédia en Français

  • Ligne C du métro de Lyon — Pour les articles homonymes, voir Ligne C. Métro ligne C Rame 209 210 au terminus de Cuire en 2007 Réseau …   Wikipédia en Français

  • Ligne C3 de trolleybus de Lyon — Ligne C3 Ligne 903 Réseau Lignes TCL majeures Année d’ouverture 2007 Exploitant TCL …   Wikipédia en Français

  • Ligne C1 de trolleybus de Lyon — Ligne majeure C1 Un trolleybus de la ligne C1 à la Part Dieu. Réseau Lignes TCL majeures Année d’ouverture …   Wikipédia en Français

  • Ligne C2 de trolleybus de Lyon — Ligne majeure C2 Réseau Lignes TCL majeures Année d’ouverture 2011 Date d’ouverture 29 août 2011 : Gare Part Dieu Vivier Merle à Rillieux Semailles Terminus Gare Part Dieu Vivier Merle Rillieux Semailles Exploitant …   Wikipédia en Français

  • Ligne T1 du tramway de Lyon — Ligne 1 du tramway de Lyon Tramway T1 Réseau Tramway de Lyon Année d’ouverture 2001 …   Wikipédia en Français

  • Ligne S6 de trolleybus de Lyon — Ligne Soyeuse 6 Ligne 806 Hess Eurotrolley de la ligne 6 montant à la Croix Rousse à proximité du Jardin des Plantes et de l amphithéâtre des Trois Gaules. Réseau Lignes TCL spécifiques Année d’ouverture 1912 …   Wikipédia en Français

  • Ligne T3 du tramway de Lyon — Ligne 3 du tramway de Lyon Tramway T3 Ligne de l Est de l Agglomération (LEA) Réseau Tramway de Lyon Année d’ouverture 2006 Exploitant …   Wikipédia en Français

  • Ligne T2 du tramway de Lyon — Ligne 2 du tramway de Lyon Tramway T2 Réseau Tramway de Lyon Année d’ouverture 2001 Dernière extension 200 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.