Lievre

Lievre

Lièvre

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lièvre (homonymie).
Comment lire une taxobox
Lepus
 Lièvre en été
Lièvre en été
Classification classique
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Lagomorpha
Famille Leporidae
Genre
Lepus
L., 1758

Wikispecies-logo.svg Retrouvez ce taxon sur Wikispecies

Commons-logo.svg D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png
Lièvre, aquarelle et gouache sur papier, (1502) Albrecht Dürer.

Le lièvre (du latin lepus) est un petit mammifère herbivore sauvage qui ressemble au lapin. Il existe une trentaine d'espèces de lièvres de par le monde qui diffèrent entre elles par leur taille, leur coloris ou leur mode de vie. Les lièvres sont des animaux relativement solitaires vivants parfois en couple. La femelle du lièvre s'appelle la « hase » (mot emprunté à l'allemand) ; le petit du lièvre s'appelle le « levraut » ; le mâle reproducteur s'appelle un « bouquin » ; la hase a deux ou trois portées par an et possède trois paires de mamelles. La hase possède 2 matrices, et ainsi elle procrée en superfétation. Le cri du lièvre est le vagissement.

Les lièvres sont fins, légers et possèdent de longues pattes postérieures, très musclées qui lui permettent de se propulser en bonds rapides lorsque c'est nécessaire ; le lièvre d'Europe peut ainsi se déplacer à la vitesse maximale de 60 à 70 km/h et faire des bonds jusqu'à 2 mètres de haut.

Les lièvres constituent un gibier de chasse. En Europe, il est parfois désigné par les noms de capucin, rouquin, oreillard, lebre, bossu (lebe en gascon).

Chez le lièvre d'Europe, la période de reproduction va de mars à novembre. Cette période porte le nom de bouquinage.[1]

Sommaire

Différences avec le lapin

  • oreilles plus longues que la tête.
  • iris jaunâtre
  • ongle des orteils fendu
  • gestation : 40 jours
  • Selon les espèces, le lièvre peut être solitaire ou vivre en couple monogame.
  • 48 chromosomes
  • L'extrémité de l'oreille du lièvre est noire.
  • Contrairement au lapin, le lièvre n'habite pas dans un terrier souterrain. Il se repose et élève ses petits dans un nid à même le sol appelé gîte. Ses gîtes assurent une moins bonne protection que les terriers notamment concernant la régulation de la température et la protection contre les prédateurs. Pour pallier ce problème, les levrauts ont un développement beaucoup plus précoce que les lapins: Ils sont poilus et voient dès leur naissance et très vite ils subviennent à leurs besoins.
  • Le lièvre est un animal sauvage. Il n'existe pas d'espèce domestique. Cependant, suite à de longues heures d'observation, un belge a réussi à faire un élevage. Le secret réside dans la fourniture de plantes spécifiques, variées en fonction de l'année. Ceci permet de déclencher (via le système hormonal) les différents stades du développement (comme la lactation par exemple)[réf. nécessaire].

Liste des espèces

  • Lepus alleni Mearns, 1890 — Lièvre antilope.
  • Lepus americanus Erxleben, 1777 — Lièvre d'Amérique.
  • Lepus arcticus Ross, 1819 — Lièvre arctique.
  • Lepus brachyurus Temminck, 1845.
  • Lepus californicus Gray, 1837.
  • Lepus callotis Wagler, 1830.
  • Lepus capensis Linnaeus, 1758 — Lièvre du Cap.
  • Lepus castroviejoi Palacios, 1977 — Lièvre de Castroviejo.
  • Lepus comus Allen, 1927.
  • Lepus coreanus Thomas, 1892.
  • Lepus corsicanus de Winton, 1898 — Lièvre corse.
  • Lepus europaeus Pallas, 1778 — Lièvre d'Europe.
  • Lepus fagani Thomas, 1903 — Lièvre éthiopien.
  • Lepus flavigularis Wagner, 1844.
  • Lepus granatensis Rosenhauer, 1856 — Lièvre ibérique.
  • Lepus hainanus Swinhoe, 1870.
  • Lepus insularis W. Bryant, 1891.
  • Lepus mandshuricus Radde, 1861.
  • Lepus nigricollis F. Cuvier, 1823.
  • Lepus oiostolus Hodgson, 1840.
  • Lepus othus Merriam, 1900.
  • Lepus peguensis Blyth, 1856.
  • Lepus saxatilis F. Cuvier, 1823.
  • Lepus sinensis Gray, 1832.
  • Lepus starcki Petter, 1963.
  • Lepus timidus Linnaeus, 1758 — Lièvre variable.
  • Lepus tolai Pallas, 1778.
  • Lepus townsendii Bachman, 1839 – Lièvre de Townsend.
  • Lepus victoriae Thomas, 1893.
  • Lepus yarkandensis Günther, 1875.

Menaces

Le lièvre a beaucoup régressé dans de nombreuses régions, notamment en Europe, et il a totalement disparu d'une partie de son territoire. Il se montre plus sensible que le lapin à la fragmentation de son territoire par les routes qu'il n'aime pas traverser. S'il est grâce à cela moins sensible à l'écrasement par les véhicules, il pourrait aussi être rendu plus vulnérable aux maladies par la régression de ses prédateurs naturels (moins de sélection naturelle), et par la consanguinité qui augmente lorsque son territoire se réduit.

Plusieurs maladies dont la tularémie, l'infection par la grande douve du foie Fasciola hepatica, la coccidiose ou le VHD (maladie virale hémorragique) ou encore l'EBHS, ont décimé des populations locales, dont en 2004 dans le sud de la France selon le Réseau SAGIR, avec un variant du virus EBHS qui semblait inhabituellement virulent[2].

Notes

  1. Association des Amis de la Forêt de Fontainebleau: Le lièvre
  2. Mortalités anormalement élevées chez le Lièvre d'Europe, en France en 2004 : en lien aveec l'EBHS, Thèse de Chritine Puech, Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes

Voir aussi

Liens externes

Lien interne

Wiktprintable without text.svg

Voir « lièvre » sur le Wiktionnaire.

  • Portail de la zoologie Portail de la zoologie
Ce document provient de « Li%C3%A8vre ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lievre de Wikipédia en français (auteurs)


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»