Leucoderme


Leucoderme

Blanc (humain)

Le terme Blanc désigne un être humain appartenant généralement à un groupe ethnique d'origine caucasienne et le plus souvent à la couleur de peau claire.

Sommaire

Définition, synonymes et usages

Cette expression générique désigne l'ensemble des groupes ethniques humains composés d'individus dont la peau (lorsqu'elle n'est pas bronzée) est de couleur rose pâle, le plus souvent originaires d'Europe, du Proche-orient ou du Moyen-Orient. L'expression « populations de type européen » ou « type caucasien » ou « caucasoïde » ou « europoïde » est parfois employée, bien que la définition inclut, dans son sens le plus large, des personnes extra-européennes.

On parle parfois de « race blanche » à propos de cette population. La pertinence de la classification de l'humanité en races différentes est aujourd'hui rejetée du point de vue scientifique, notamment du fait du séquençage du génome humain : Craig Venter affirme qu'en dépit des différences morphologiques, il est impossible de découper l'humanité en plusieurs races, au sens scientifique du mot. Le terme de race demeure cependant d'un emploi courant dans certaines langues, notamment la langue anglaise, pour désigner les ethnies.

L'expression leucoderme, du grec leukos « blanc » et derma « peau », a pu être employée, dans le cadre de discours à vocation scientifique, mais aussi d'argumentations racistes[1].

Théorie raciale

Articles détaillés : Racialisme et Race humaine.

Historiquement, le concept de race blanche était une théorie de biologie qu'on trouvait par exemple expliqué dans « Essai sur l'inégalité des races humaines » d'Arthur de Gobineau. On y trouve une image légendée « La race blanche, la plus parfaite des races humaines, […] ». Cette théorie était évoquée comme justification pour les politiques coloniales. « Nous admettons le droit et même le devoir des races supérieures d’attirer à elles celles qui ne sont pas parvenues au même degré de culture. » (Léon Blum)

Selon Henri Vallois les races blanches "n'habitent pas uniquement l'Europe; elles couvrent tout l'Afrique du Nord et l'Asie sud-occidentale (...) le territoire des races blanches est orienté autour du bassin méditerranéen prolongé par la Caspienne."[2]

Critères utilisés pour distinguer les individus dits de « race blanche »

Dans le sens courant

Selon les critères courants, les individus de race blanche auraient la peau claire (allant du blanc au rose), des cheveux pouvant être bruns, blonds, châtains ou roux, le nez long, les yeux à doubles paupières pouvant être marrons, bleus, noirs, gris, ou verts. Les gènes donnant des phénotypes pâles sont principalement récessifs.

États-Unis

Le Bureau du recensement des États-Unis et le Bureau de la gestion et du budget définissent « blanc » (dans le cadre du sens du terme anglais "race") comme « une personne ayant des origines parmi l'un des peuples autochtones d'Europe, du Moyen-Orient ou d'Afrique du Nord ».

Dénominations locales

Les Blancs étaient et sont encore désignés par les populations autochtones non blanches sous forme de nombreux sobriquets, péjoratifs ou non, issus généralement de l'apparence ou de la provenance de ces étrangers. Ainsi, en Indonésie on les appelle encore dans les campagnes reculées, Londos, déformation de Belanda (Hollande), pays d'origine du dernier colonisateur blanc.


Articles connexes

Théories

États-Unis

Notes et références

  1. Pierre Marcelle, « Leucoderme, mélanoderme », Libération, 1er juin 2006.
  2. Henri Vallois, Les races humaines (1944), Puf, 1976, p.21
Ce document provient de « Blanc (humain) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Leucoderme de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.