Lespignan

Lespignan

43° 16′ 28″ N 3° 10′ 21″ E / 43.2744444444, 3.1725

Lespignan
Armoiries
Administration
Pays France
Région Languedoc-Roussillon
Département Hérault
Arrondissement Arrondissement de Béziers
Canton Canton de Béziers-3
Code commune 34135
Code postal 34710
Maire
Mandat en cours
Claude Clariana
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes la Domitienne
Démographie
Population 3 089 hab. (2008)
Densité 135 hab./km²
Gentilé Lespignanais
Géographie
Coordonnées 43° 16′ 28″ Nord
       3° 10′ 21″ Est
/ 43.2744444444, 3.1725
Altitudes mini. 0 m — maxi. 90 m
Superficie 22,92 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Lespignan (en occitan Lespinhan) est une commune française située dans le département de l'Hérault et la région Languedoc-Roussillon.

Sommaire

Géographie

Lespignan se trouve à 10 km au sud (légèrement sud-ouest) de Béziers, à 10 km de la mer. Lespignan est une commune limitrophe avec le département de l'Aude, cette démarcation se fait via la rivière "Aude". Le territoire de Lespignan est partagé entre le village en lui-même et certaines zones extrêmement rurales où la culture de la vigne du vin est très marquée. La tendance actuelle prône l'apparition de nombreux quartiers résidentiels aux alentours du centre-ville axé sur le commerce de proximité.

Voies de communications

Voies routières

Le réseau routier de Lespignan suit le tracé de l'A9 et possède une aire d'autoroute. La D14 permet de quitter le village en direction de Fleury (Aude) au sud et en direction de Béziers au nord. La Nissan-lez-Ensérune et à l'est le village de Vendres.

Transports en commun

Le village de Lespignan est desservi par la Ligne 212 qui mène directement à Béziers. La ligne est gérée par la société Hérault Transport.

Hydrographie

Lespignan possède trois points d'eau notables. Le premier est l'étang de la Matte qui couvre une grande superficie du territoire. Le deuxième est l'Aude (fleuve) et enfin le troisième est la Pourre qui est une source.

Communes limitrophes

Histoire

Antiquité

Le village de Lespignan doit peut-être son nom à sa position sur les coteaux, jonchés de ronces et d’épines, espigno en occitan. Les archives de la commune indiquent qu'il a pris différents noms : Espigna, Espignan, Lespignan.

Lespignan pourrait aussi venir de Lepinus, gouverneur romain possédant un palais à Vivios dans la plaine, partie de mer, anse qu’accostaient, à l’époque, des flottilles romaines. À l'heure actuelle, des vestiges de l'époque gallo-romaine sont observables dans les environs directs du village.

Ancien Régime

Un acte de 1154 mentionne que l'église de Lespignan appartenait au monastère de Cassan (ordre des Chanoines de St.Augustin). En 1711, le prieur de Lespignan, François Médaille, remit son bénéfice aux mains de l'évêque de Béziers, voulant aider ses paroissiens et le diocèse. Ainsi fut aboli le titre de prieur curé de Lespignan (remplacé par une vicairie perpétuelle gérée par l'évêque sur présentation du commandeur de Cassan).

À l'est du village, le château féodal dominait tout le village. Son propriétaire, le duc de Fleury[1] pouvait apercevoir Narbonne et Pérignan[2]. Il ne reste aujourd'hui du château qu'une des deux tours.

Les remparts présentent une brèche due à l'artillerie de Louis XIII, ouverte lors du siège de Lespignan en 1632. Les remparts n'ayant plus d'utilité, la trouée ne fut pas réparée. Cette brèche est l'actuelle route de Béziers.

La mer s'étant retirée, la plaine de Lespignan est demeurée inculte jusqu'en 1793. Les apports de la rivière Aude l'ont rendue propre à la culture. Dans cette plaine, ou la Matte, en raison de la salinité, pousse la salicorne qui permet de produire de la soude. D'où 2 ou 3 maisons Renaissance à Lespignan, bâties par des Italiens (une succession de prélats italiens ont dominé l'évêché de Béziers de 1547 à 1669) qui exportaient la soude à Murano pour la fabrication du verre[3].

Histoire moderne

La mutinerie du 17e régiment d'infanterie de Béziers, en 1907, lors de la révolte des viticulteurs, se traduisit par une hécatombe des soldats de l'Hérault en 1914-1915, lancés très probablement en première ligne en signe de représailles (mais certains auteurs réfutent cette hypothèse). Les monuments aux morts des villages en témoignent. 76 Lespignanais tués, soit près d'un foyer sur dix affecté.

Administration & Politique

Liste des Maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2014 Claude Clariana DVG Enseignant à la retraite
1983 2001 Jean Poveda DVG Conducteur de travaux publics
1981 1983 Marcel Vidal PS Ferronnier

Devenu maire après le décès de son prédécesseur, Georges Verdier

1951 1981 Georges Verdier PS Viticulteur
1946 1951 Jean Dulquier MRP Viticulteur

Conseil municipal

Conseil municipal de Lespignan (mandature 2008-2014)[4].
Liste Tendance Président Effectif Statut
« Ensemble pour Lespignan » DVG Claude Clariana 23 Majorité

Conseiller général

Conseiller général Parti Canton Code cantonal Population (2006) Autre mandat
Philippe Vidal PS 3e canton 34 01 30 561 hab. Maire de Cazouls-lès-Béziers


Intercommunalité

La commune de Lespignan participe à la Communauté de communes la Domitienne, présidée par l'ancien Conseiller Général du canton de Béziers-3, Michel Bozzarelli. L'intercommunalité comprend :

Représentation du village à l'intercommunalité

Élu Parti Statut
Claude Clariana DVG Maire de Lespignan
Thierry Beuselinck PS Conseiller municipal
Jean-Claude Gimeno DVG Conseiller municipal
Jean-François Guibbert DVG Conseiller municipal
Tony Llorens DVG Conseiller municipal
Jean-Claude Pla DVG Conseiller municipal
Suzanne Pocurul DVG Conseiller municipal

Résultats politiques

Un héritage historique

Durant de nombreuses années, Lespignan fut une ville classée à gauche et plus particulièrement à l'extrême gauche. l'élection de Jean Dulquier a été une rupture avec le vote communiste et a inauguré l'entrée d'une certaine nouveauté à Lespignan. Toutefois, le vote communiste et le vote à gauche continue à persister d'une certaine manière et malgré la montée importante du Front National, le Parti Socialiste continue à arriver en tête dans les différents scrutin.

Élections législatives de 2007

Premier tour de l'élection
Résultats
Candidats Étiquette Premier tour
Voix %
  Paul-Henri Cucnenc UMP 500 37,17
  Eliane Bauduin PS 327 24,31
  Guillaume Vouzellaud FN 139 10,33
  Paul Barbazange PCF 108 8,03
  Dominique Canu UDF 86 6,39
  Robert Sans CPNT 47 3,49
  Fabienne Broll EXG 29 2,16
  Patrice Pollet Les Verts 26 1,93
  Caroline Négrier DVG 20 1,49
  Françoise Clément EXG 20 1,49
  Gilbert Boussard MPF 17 1,26
  Gisèle Morisot EXD 8 0,59
  Linda Auteau SE 7 0,52
  Magali Lancon Régionaliste 7 0,52
  Nicole Lescure Écologiste 3 0,22
  Aimé Juncarol SE 1 0,07
  Daniel Heudiard SE 0 0,00
Inscrits 2342 100,00
Abstentions 971 41,46
Votants 1371 58,54
Blancs et nuls 26 1,90 (Votants)
Exprimés 1345 98,10 (Votants)
Deuxième tour de l'élection
Résultats
Candidats Étiquette Premier tour
Voix %
  Eliane Bauduin PS 631 49,07
  Paul-Henri Cucnenc UMP 608 49,07
Inscrits 2342 100,00
Abstentions 1049 44,79
Votants 1293 55,21
Blancs et nuls 54 4,18 (Votants))
Exprimés 1239 95,82 (Votants)

Élections municipales de 2008

Résultats
Candidats Étiquette Premier tour
Voix % Sièges
  Claude Clariana DVG 1305 87,29 23
Inscrits 2394 100,00
Abstentions 899 37,55
Votants 1495 62,44
Blancs et nuls 190 7,9 (Votants)
Exprimés 1305 54,51 (Votants)

Les élections municipales de 2008 mirent à la tête de la commune l'équipe sortante qui était la seule à se présenter. La tendance fut plutôt à la contestation et l'incompréhension des nouveaux arrivants de la commune. Ces arrivants qui viennent en majorité du Nord de la France et qui n'hésitent pas, peu à peu, à faire basculer ce village à droite. Selon les chiffres du Ministère de l'Intérieur, lors des élections législatives de 2007, 10 % de la population aurait voté Front National, 37 % Union pour un Mouvement Populaire et enfin 8 % aurait voté Parti Communiste Français.

Élections régionales 2010

Ces élections ont confirmé la tendance lancée en 2007 lors de l'élection présidentielle. Effectivement, seule la liste de Georges Frêche (DVG) a eu la prétention de dépasser largement la barre des 10 %. Aucune liste de gauche n'a atteint le second tour de l'élection régionale et certaines n'ont même pas dépassé la barre symbolique des 5 %. Lors du second tour, face à Georges Frêche se plaçaient Raymond Couderc (UMP) et France Jamet (FN) qui d'une manière locale confirmèrent la transition idéologique du village. Si l'on s'en tient aux chiffres, le Front National se trouve même devant l'UMP avec un score de 23,42 % contre 21,46 %.

Élections cantonales 2011

Se trouvant sur un canton renouvelable, les habitants de Lespignan ont été appelé aux urnes. (2468 inscrits)

Premier tour de l'élection
Résultats
Candidats Étiquette Premier tour
Voix %
  Pascal Loubet FN 406 41,51
  Philippe Vidal PS 313 32,00
  Brigitte Quilès PCF 92 9,41
  René Pinazza UMP 80 8,18
  Agnès Gizard-Carlin EELV 65 6,65
  Jacques Quedeville PG 22 2,25
Inscrits 2468 100,00
Abstentions 1451 58,79
Votants 1017 41,21
Blancs et nuls 39 1,58
Exprimés 978 39,63

Le premier tour de l'élection voit le Front National l'emporter à une large majorité. Pascal Loubet (FN) plus jeune candidat aux élections régionales de 2010 et résidant de Lespignan est un facteur à prendre en considération pour juger l'augmentation du parti de Marine Le Pen. Le Parti Communiste Français qui était majoritaire sur la commune conserve une bonne implantation en arrivant en troisième position juste derrière le Parti Socialiste. L'Union pour un Mouvement Populairearrive à se maintenir sur Lespignan malgré les problèmes qu'a rencontré le parti présidentiel depuis 2010.

Deuxième tour de l'élection
Résultats
Candidats Étiquette Deuxième tour
Voix %
  Philippe Vidal PS 591 52,67
  Pascal Loubet FN 531 47,33
Inscrits 2468 100,00
Abstentions 1283 51,99
Votants 1185 48,01
Blancs et nuls 63 2,55
Exprimés 1122 45,46

Au second tour de l'élection, le candidat socialiste l'emporte d'une légère majorité avec l'apport électoral des forces de gauche et de quelques éléments de droite. Toutefois, le Front National arrive à se maintenir avec un report de voix en provenance des abstentionnistes du premier tour, de certains éléments de l'UMP et du Parti Communiste Français.

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[5])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2008
1666 1874 1871 1948 2360 2568 3074 3089
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Éducation

La commune de Lespignan dispose de deux lieux d'enseignement primaire ; l'école maternelle communale et l'école primaire communale.

Services publics

La commune dispose sur son territoire d'une agence postale.

Vie quotidienne

Médias

Le journal local Midi Libre relate certains évènements se déroulant dans la commune au travers de son édition biterroise.

Lieux et monuments

À Lespignan, il n'existe qu'une seule église entière, celle de Saint-Pierre-aux-Liens au centre du village, datant du XIIIe siècle-XIVe siècle.

L'église du cimetière, datant probablement du IXe siècle), est également dédiée à l'apôtre Saint Pierre. Elle fut restaurée en 1865 mais abandonnée par la suite, car elle se trouvait hors des fortifications du village.

Un acte de 1154 mentionne que l'église de Lespignan appartenait au monastère de Cassan (ordre des Chanoines de Saint-Augustin). En 1711, le prieur de Lespignan, François Médaille, remit son bénéfice aux mains de l'évêque de Béziers voulant aider ses paroissiens et le diocèse. Ainsi fut aboli le titre de prieur curé de Lespignan, remplacé par une vicairie perpétuelle gérée par l'évêque sur présentation du commandeur de Cassan.

Fêtes et évènements

Le mardis gras

C'est une fête presque aussi vieille que Lespignan avec "La corbeille jolie" tenue par deux petites costumées et accompagnées par quatre jeunes "de la classe" en costume, chapeau haut de forme et canne à pommeau. Ces jeunes proposent des dragées contre quelques "sous".

La corbeille "voleuse"

Tous les jeunes font le tour du village et "récoltent" des gâteaux, des fruits, des oeufs, un saucisson... toutes denrées qui permettront de faire un gros goûter.

Le 14 juillet

Depuis 1983, cette fête républicaine a retrouvé tout son éclat. Avec bals, retraite aux lampions, feux d'artifices mais aussi jeux divers (concours de pétanque, jeune pétanqueur, pétanqueur complet, quadrathlon, tournois de volley-ball).

La fête locale

Elle a lieu traditionnellement le premier dimanche d'août et dure quatre ou cinq jours (bals, concours de pétanque, tournois de volley-ball, ...).

Jumelage

Le village de Lespignan est jumelé avec :

Officialisé en 1985 à Lespignan, en 1986 à Chastre (Belgique). La ville jumelle à vocation agricole est située dans le sud du Brabant Wallon. Elle est en fait une entité de sept villages (Chastre, Blanmont, Villeroux, St Gery, Gentinnes, Noirmont et Cortil). En tout, 5.650 habitants et 3.132 hectares. Des échanges scolaires, des intervilles, des visites renforcent périodiquement les relations entre les deux communes.

Personnalités liées à la commune

Louis Ricardou - Résistant

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lespignan de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Lespignan — País …   Wikipedia Español

  • Lespignan — is a commune in the Hérault departement in Languedoc Roussillon in southern France.ee also*Communes of the Hérault departmentReferences Based on the article in the French Wikipedia …   Wikipedia

  • Lespignan — Original name in latin Lespignan Name in other language Lespignan State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 43.27366 latitude 3.17224 altitude 32 Population 2895 Date 2012 01 18 …   Cities with a population over 1000 database

  • Église Saint-Pierre de Lespignan — Pour les articles homonymes, voir Église Saint Pierre. Église Saint Pierre Présentation Propriétaire Commune Protection …   Wikipédia en Français

  • Liste des monuments historiques de l'Hérault — Cet article recense les monuments historiques de l Hérault, en France. Pour les monuments historiques de la commune de Béziers, voir la liste des monuments historiques de Béziers Pour les monuments historiques de la commune de Montpellier, voir… …   Wikipédia en Français

  • Championnat de France de rugby à XV de 3e division fédérale — Le Championnat de France de 3e division fédérale, appelé plus simplement Fédérale 3 est le troisième et dernier échelon (avant les championnats régionaux) du championnat de France de rugby à XV amateur. Il a été mis en place en 2000 2001.… …   Wikipédia en Français

  • 1972 en rugby à XV — Années : 1969 1970 1971  1972  1973 1974 1975 Décennies : 1940 1950 1960  1970  1980 1990 2000 Siècles : XIXe siècle  XXe siècl …   Wikipédia en Français

  • Armorial Des Communes De L'Hérault — Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) des communes de l Hérault. Sommaire  …   Wikipédia en Français

  • Armorial des communes de l'Herault — Armorial des communes de l Hérault Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) des communes de l Hérault. Sommaire  …   Wikipédia en Français

  • Armorial des communes de l'Hérault — Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) des communes de l Hérault. Sur les autres projets Wikimedia : « Armorial des communes de l Hérault », sur Wikimedia Commons (ressources multimédia) Sommaire : Haut A B… …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»