Les Tres Riches Heures du duc de Berry


Les Tres Riches Heures du duc de Berry

Les Très Riches Heures du duc de Berry

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berry (homonymie).
L'ascension du Christ

Les Très Riches Heures du duc de Berry sont un livre d'heures que le duc Jean Ier de Berry commanda aux frères Paul, Jean et Herman de Limbourg, qui ne l'achevèrent que bien après sa mort. Le manuscrit est conservé au musée Condé, à Chantilly.

Sommaire

Histoire

Les Très Riches Heures du duc de Berry sont probablement le manuscrit enluminé le plus important du XVe siècle, « le roi des manuscrits enluminés ».

Il fut peint entre 1412 et 1416 par les frères de Limbourg, qui le laissèrent inachevé à leur mort et à celle du duc en 1416. Jean Colombe acheva les illustrations entre 1485 et 1489 pour Charles Ier de Savoie.

Ce manuscrit contient aussi une illustration remarquable de l'ascension du Christ.

Il fut découvert en 1855 par Henri d'Orléans, duc d'Aumale, dans un pensionnat de jeunes filles près de Genève.

Aspects techniques

L'ouvrage contient 206 feuillets, dont plus de la moitié sont des illustrations pleine page, d'un format de 21 cm de largeur sur 29 cm de hauteur ; il s'agit d'un vélin très fin.

La palette de couleurs utilisée par les auteurs est très riche : les frères de Limbourg ont employé des matières minérales ou chimiques, mais aussi des plantes, ainsi que de la gomme arabique qui servait de liant. Le vert était obtenu à partir de malachite broyée; quant au bleu azur, il provenait de lapis lazuli. Ces matières étaient importées du Proche-Orient, broyées et pilées, ce qui donne une idée du prix de l'œuvre à l'époque.

Détail des Heures

Janvier

Le duc de Berry, assis en bas à droite, dos au feu, est habillé en bleu et coiffé d'un bonnet de fourrure. Il invite ses gens et ses proches à se présenter à lui (on voit d'ailleurs derrière lui l'inscription « Approche »).

Janvier est le mois des cadeaux et étrennes : la coutume voulait que les gens de cour offrent à leur suzerain, en début d'année, des présents pour le remercier de sa protection.

Assis à la même table, face au duc, on voit un ecclésiastique habillé en rouge et blanc. Derrière lui, des seigneurs ou écuyers semblent se réchauffer au feu ; un écran circulaire en jonc abrite les convives de la chaleur du foyer.

Au-dessus de la cheminée figurent les armes du duc, d'azur semé de fleurs de lys d'or et engrêlé de gueules, avec des petits ours et des cygnes blessés.

Au premier plan sont représentés des serviteurs (parmi lesquels deux écuyers tranchants au centre et vus de dos, un échanson vêtu de bleu, à gauche et, au bout de la table, un panetier) ainsi qu'un lévrier.

Février

La scène représente la rudesse de la vie des paysans en hiver.

Au premier plan est représentée une ferme ceinte d'un enclos destiné à se protéger des bêtes sauvages. À l'intérieur de la maison, une femme et deux jeunes gens se réchauffent devant le feu.

Au centre, on aperçoit une bergerie et, sur la droite, quatre ruches et un pigeonnier.

Au second plan, un homme abat un arbre, tandis qu'un autre conduit un âne en direction du village.

Cette image annonce l'art de Bruegel.

Mars

Cette peinture représente une scène de travaux agricoles : au premier plan, un paysan laboure un champ, tandis que d'autres taillent la vigne dans un enclos à gauche; sur la droite, un homme se penche sur un sac, sans doute pour y puiser des graines qu'il va ensuite semer. Enfin, dans le fond, un berger, accompagné de son chien, garde son troupeau.

A l'arrière-plan figure un château : il s'agit du château de Lusignan (Poitou), une des résidences favorites du duc de Berry.

Avril

Le sujet principal de cette peinture est une scène de fiançailles : au premier plan, à gauche, un couple échange des anneaux, une bague devant deux témoins et un fou, représenté derrière, plus petit que les autres personnages.

On remarque le soin tout particulier apporté à l’expression des personnages (regard amoureux du fiancé, attitude pudique de la jeune femme) et à la somptuosité des vêtements.

Plus au centre, deux suivantes cueillent des fleurs.

À droite, on aperçoit un verger clos de murs et d’un édifice à créneaux.

À l'arrière-plan est peint le château de Dourdan, propriété de Jean de Berry, détruit en 1411 (pour certains chercheurs, il s'agirait du château de Pierrefonds, propriété de Louis d’Orléans).

Mai

Le mois de mai est illustré par la fête du 1er mai, qui était alors la fête de l’amour : la tradition voulait qu'à cette occasion, les princes et seigneurs se rendent dans une forêt voisine pour y couper des rameaux dont on décorait ensuite les maisons et les rues.

Les membres du cortège portent des couronnes et des colliers faits de feuillage; ils sont précédés par des musiciens jouant de la flûte ou de la trompe.

Le château situé dans le fonds est le Palais de la Cité à Paris, alors siège du pouvoir politique.

De gauche à droite, on aperçoit : la tour carrée du Châtelet, avec une échauguette ; quatre tours qui existent encore ; le sommet de la tour d'angle ; les deux tours de la Conciergerie ; la tour de l'Horloge.

Juin

Nouvelle illustration des travaux des paysans avec une scène de fenaison qui se déroule en bordure de Seine ; une femme ratelle du foin qu'une autre met en tas à l'aide d'une fourche, tandis qu'au second plan trois faucheurs sont à l'œuvre.

A l'arrière-plan, on voit, de manière plus distincte que pour le mois de mai, le Palais de la Cité et, notamment la Sainte-Chapelle à droite.

Juillet

Cette enluminure complète celle du mois de juin par la présentation d'autres travaux agricoles.

Au premier plan, dans un triangle formé par les bords du tableau et la rivière, une femme vêtue de bleu et un homme agenouillé tondent des moutons.

Au second plan, deux moissonneurs coupent le blé à la faucille ; l'un d'eux utilise une baguette pour redresser le blé. Le peintre a poussé le soin du détail jusqu'à représenter des bleuets et des coquelicots.

Le château triangulaire aux toits d'ardoise bleue est celui de Poitiers, construit par le duc de Berry à la fin du XIVe siècle. Une longue passerelle prolongée par un pont-levis donnait accès à la cour du château.

Août

La scène du mois d'août représente plusieurs tableaux :

Au premier plan figure une scène de chasse au vol : le peintre a saisi l'instant où le cortège se met en route pour la chasse, précédé par le fauconnier : celui-ci tient à la main droite une longue baguette qui lui permet de battre les arbres et buissons pour faire s'envoler le gibier. À la ceinture, il porte un leurre imitant la forme d'un oiseau : on le garnissait de viande pour habituer le faucon à revenir. Pour ce type de chasse, très prisée de la noblesse à cette époque, on utilisait des rapaces et des faucons apprivoisés pour chasser de grands oiseaux (grue, cygne et le gibier d'eau). Le faucon symbolisait la vaillance et la concorde. Les trois cavaliers tiennent chacun leur faucon et celui de droite s'apprête à le lancer. L'un des chevaux est blanc, couleur de souveraineté. Le cortège est accompagné de chiens pour lever ou rapporter le gibier après que les faucons l'ont abattu.

Au second plan, des personnages se baignent dans une rivière (sans doute la Juine) : une femme nue est assise sur la berge.

De l'autre côté de l'eau, des paysans travaillent dans un champ : deux d'entre eux mettent la moisson en gerbes que d'autres chargent sur une charrette tirée par deux chevaux.

À l'arrière-plan se dresse le château d'Étampes, que le duc de Berry avait acquis en 1400: on distingue, derrière les remparts, les tours, la chapelle et les bâtiments couverts de tuiles, et, au milieu, le donjon quadrangulaire, la tour Guinette.

Septembre

Septembre est illustré par les vendanges. En bas, à droite, une femme en tablier blanc et rouge semble enceinte; à côté d'elle, un homme goûte du raisin tandis que des jeunes gens cueillent des grappes.

Le second plan est entièrement occupé par le château de Saumur dont les tours sont coiffées de girouettes à fleurs de lys dorées.

Au centre, un cheval vient de franchir le pont-levis tandis qu'une femme portant un panier sur la tête s'apprête à entrer dans le château.

Entre les vignes et le château, on aperçoit la lice où se déroulaient les tournois.

Octobre

Comme celle de juin, cette peinture retrace une scène se déroulant au bord de la Seine, à proximité de l'Hôtel de Nesle. Mais cette fois-ci, le peintre a représenté le Louvre dont on distingue le donjon, au centre; le château est nettement protégé par une enceinte de tours et de bretèches. Sur la rive, des personnages conversent ou se promènent ; l'un d'eux s'apprête à partir dans une barque, tandis que l'autre amarre la sienne.

Au premier plan, à gauche, un paysan, monté sur un cheval, passe la herse sur laquelle est posée une pierre pour permettre aux dents de pénétrer plus profondément dans la terre.

À droite, un homme sème à la volée. Des pies et des corneilles picorent les semences à proximité d'un sac blanc rempli de grains et d'une gibecière.

Au second plan, un épouvantail représentant un archer et des fils tendus sont destinés à éloigner les oiseaux.

Novembre

La miniature représente une scène familière de la vie campagnarde : la glandée. Un paysan accompagné d'un chien fait paître un troupeau de porcs dans un bois de chênes : à l'aide de son bâton, il frappe les branches pour en faire tomber les glands.

Cette scène évoque la parabole du fils prodigue (Évangile de Luc) : suite à une vie de débauche, le jeune homme est réduit à garder les porcs avant de se décider à retourner chez son père.

On aperçoit un château et un village accrochés aux rochers ; une rivière serpente entre les montagnes bleuies.

Décembre

Le dernier mois de l'année est illustré par une scène de chasse et plus précisément par le moment où l'un des chasseurs, à droite, sonne l'hallali. Il tient en outre un pieu qui sert à abattre l'animal.

Les chiens s'acharnent sur le sanglier.

Au fond figure le château de Vincennes.

Voir aussi

Articles connexes

Commons-logo.svg

Liens externes

  • Portail du Berry Portail du Berry
Ce document provient de « Les Tr%C3%A8s Riches Heures du duc de Berry ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Les Tres Riches Heures du duc de Berry de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Les Très Riches Heures Du Duc De Berry — Pour les articles homonymes, voir Berry (homonymie). L ascension du Christ Les Très Riches Heures du duc …   Wikipédia en Français

  • Les très riches heures du Duc de Berry. — Pour les articles homonymes, voir Berry (homonymie). L ascension du Christ Les Très Riches Heures du duc …   Wikipédia en Français

  • Les très riches heures du duc de Berry — Pour les articles homonymes, voir Berry (homonymie). L ascension du Christ Les Très Riches Heures du duc …   Wikipédia en Français

  • Les très riches heures du duc de berry — Pour les articles homonymes, voir Berry (homonymie). L ascension du Christ Les Très Riches Heures du duc …   Wikipédia en Français

  • Les Très Riches Heures du duc de Berry —  Ne doit pas être confondu avec Les Très Belles Heures du duc de Berry, Les Belles Heures du duc de Berry, Les Petites Heures de Jean de Berry ni Les Grandes Heures du duc de Berry. Les Très Riches Heures du duc de Berry …   Wikipédia en Français

  • Les Très Belles Heures du duc de Berry —  Ne doit pas être confondu avec Les Très Riches Heures du duc de Berry ni Les Belles Heures du duc de Berry. Les Très Belles Heures de Jean de France, duc de Berry …   Wikipédia en Français

  • Très Riches Heures du duc de Berry — Les Très Riches Heures du duc de Berry Pour les articles homonymes, voir Berry (homonymie). L ascension du Christ Les Très Riches Heures du duc …   Wikipédia en Français

  • Très Riches heures du duc de Berry — Les Très Riches Heures du duc de Berry Pour les articles homonymes, voir Berry (homonymie). L ascension du Christ Les Très Riches Heures du duc …   Wikipédia en Français

  • Très riches heures du duc de Berry — Les Très Riches Heures du duc de Berry Pour les articles homonymes, voir Berry (homonymie). L ascension du Christ Les Très Riches Heures du duc …   Wikipédia en Français

  • Très Riches Heures du Duc de Berry — Das Blatt „Mariä Heimsuchung“ im Stundenbuch des Herzogs von Berry Das Stundenbuch des Herzogs von Berry (französisch Les Très Riches Heures du Duc de Berry bzw. kurz Très Riches Heures) ist das berühmteste illustrierte Manuskript des 15.… …   Deutsch Wikipedia