Les Ponts-De-Cé


Les Ponts-De-Cé

Les Ponts-de-Cé

Les Ponts-de-Cé
Administration
Pays France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement Angers
Canton Ponts-de-Cé
Code Insee abr. 49246
Code postal 49130
Maire
Mandat en cours
Joël Bigot
2008-2014
Intercommunalité Angers Loire Métropole

Pays Loire-Angers

Site internet Site officiel de la ville des Ponts-de-Cé
Démographie
Population 11 440 hab. (2006[1])
Densité 585 hab./km²
Gentilé Ponts-de-Céais, Ponts-de-Céaise
Géographie
Coordonnées 47° 25′ 31″ Nord
       0° 31′ 27″ Ouest
/ 47.4252777778, -0.524166666667
Altitudes mini. 15 m m — maxi. 36 m m
Superficie 19,55 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Les Ponts-de-Cé est une commune française, située en banlieue sud d'Angers dans le département de Maine-et-Loire et la région Pays de la Loire.

C'est aussi le titre d'un poème de Louis Aragon, poème mis en musique par Francis Poulenc.

Sommaire

Histoire

Étymologie

Selon la légende, la ville, divisée en deux parties par la Loire enjambée par une multitude de ponts, aurait été construite par César. Quelqu'un voulut la baptiser "Les Ponts de César". Mais César l'en empêcha et lui fit trancher la tête au moment où il traçait le "S"…

Les noms les plus anciens qui nous sont parvenus sont :

Dans toutes ces appellations, on retrouve la racine celtique "Sea" qui signifie "eau".

En 869, le roi Charles le Chauve construit un pont fortifié aux Ponts-de-Cé, afin de bloquer la remontée de la Loire aux pillards Vikings[2]. Il existe deux exemples de ponts similaires, à Pont-de-l'Arche sur l’Eure, et à Trilbardou sur la Marne.

Bataille des Ponts-de-Cé

Le 7 août 1620 eut lieu la bataille des Ponts-de-Cé, connue également sous le nom des "Drôleries des Ponts-de-Cé", entre les partisans du roi Louis XIII et ceux de sa mère, Marie de Médicis, que son fils avait écarté de la Régence trois ans plus tôt, et qui tentait de revenir au pouvoir. Par la défection de ses principaux nobles, les troupes de Marie de Médicis furent bientôt sans commandement avant le combat. L'armée royale n'eut plus qu'à disperser ses fantassins dans une "drôlerie" générale.

Les Quartiers

  • La Guillebotte
  • La Chesnaie
  • Saint-Aubin
  • Saint-Maurille
  • Sorges : quartier des Ponts-de-Cé situé entre l'Authion et Trélazé. Village indépendant des Ponts-de-Cé, il lui est rattaché à la Révolution. Ses habitants étaient alors appelés les Sorgeais, nom qui apparaît vers l'an mille dans les manuscrits de l'abbaye Saint-Aubin d'Angers.

Une histoire riche accompagne ce quartier. Ses terres ont appartenu successivement à l'abbaye Saint-Aubin, aux vicomtes d'Anjou, puis au frère du roi Louis-Charles Ier duc d'Anjou et à Jean Bourré, célèbre trésorier de Louis XI et bâtisseur du château du Plessis-Bourré.

En 1579, le temple protestant de la ville d'Angers s'installe à Sorges (près de la poste actuelle), celui-ci devant être construit à une lieue (4 km) au moins d'Angers. Aujourd'hui, il n'en reste que la cour dite du « prêche », car ce temple fut détruit lors de la révocation de l'édit de Nantes par Louis XIV en 1685.

Parmi les grands moments de l'histoire, on peut noter les combats entre les armées du jeune roi Louis XIII et celles de sa mère Marie de Médicis dans les prés de Sorges en août 1620. Au bout de trois jours la paix sera négociée par Richelieu aux Ponts-de-Cé. En 1661, au début de son règne, Louis XIV, se rendant de Saumur à Angers, s'arrête à Sorges et y dîne dans une ferme-auberge. En effet, la route Saumur-Angers passait par Sorges où il fallait emprunter un bac pour traverser l'Authion.

À la Révolution, en 1790, le village de Sorges devient une commune : son maire est Jacques Houtin. Un an plus tard, Sorges revient à la commune de Trélazé. Son rattachement définitif à la commune des Ponts-de-Cé date de 1796.

Son église est dédiée à saint- depuis 1535 et elle a été agrandie en 1845. Elle est ouverte chaque année le dimanche le plus proche de la saint-Maurice (22 septembre).

Les inondations, surtout celle de 1856 avec le passage de Napoléon III et celle de 1910, ont La le quartier. Des plaques, sur le côté de la porte de l'église et sur la façade d'une maison, indiquent les niveaux d'eau des crues : plus de deux mètres au-dessus du sol. Aujourd'hui, des levées et la station d'exhaure des eaux de l'Authion protègent le quartier. lamere a gallon

Communes limitrophes

Angers Angers Trélazé
Sainte-Gemmes-sur-Loire Angers La Daguenière
Saint-Jean-de-la-Croix Mûrs-Erigné Juigné-sur-Loire

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
avant mars 2001

mars 2001

mars 2008

Guy Poirier

Pierre-André Ferrand

Joël Bigot

ex UMP

UMP

PS

Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : Ehess[3] et INSEE[4])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
3 692 3 108 3 512 3 740 3 665 3 864 3 829 3 924 3 829
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 814 3 739 3 557 3 397 3 444 3 483 3 600 3 568 3 530
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
3 586 3 573 3 224 3 379 3 573 3 771 3 999 4 479 5 293
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
5 911 7 175 9 589 10 739 11 032 11 387 11 440 [5] - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Lieux et monuments

Personnalités liées à la commune

-->

Enseignement

Primaire
    • École maternelle et élémentaire publique (Raoul Corbin)
    • École maternelle et élémentaire publique (André Malraux)
    • École maternelle et élémentaire publique (Jacques Prévert)
    • École maternelle et élémentaire publique (Raymond Renard)
    • École maternelle et élémentaire privée (Saint-Aubin)
    • École maternelle et élémentaire privée (Saint-Maurille Site de l'école)
Secondaire
    • Collège public (François Villon)
    • Collège privé (Saint-Laud)
    • Lycée public (Jean Bodin)
    • Lycée agricole et horticole (de Pouillé Site de l'école)
Universitaire
Médico-professionnel
    • Institut Médico Professionnel (IMPRO)

Économie

La ville accueille l'une des principales zones industrielles d'Angers Loire Métropole regroupant des petites et moyennes entreprises ainsi que quelques hôtels (Première Classe, Kyriad…).

En novembre 2009, l'enseigne Décathlon ouvrira son deuxième magasin de l'agglomération d'Angers. Installé sur la zone du Moulin Marcille et directement accessible depuis l'A87, le magasin, d'une surface de 6 000 m², sera trois fois plus grand que celui de Beaucouzé, qui restera ouvert. Il sera intégré au sein de l'Oxylane Village qui propose une multitude d'activités sportives couvertes ou en plein air (parcours VTT, running, football, beach volley…). Il s'agira du septième village Oxylane en France.

A côté de ce complexe dédié aux sports, le groupe Idec aménagera un ensemble commercial de 25 000 m² provisoirement baptisé Arena. Entièrement consacré aux loisirs et au bien-être, il accueillera une quarantaine d'enseignes et notamment : un cinéma de six salles, un centre de remise en forme et une enseigne culturelle de 4 000 m².

La commune compte deux surfaces alimentaires : Intermarché et Marché U

Loisirs

La commune accueillera, d'ici 2011, le quatrième cinéma de l'agglomération angevine. Intégré au sein du futur centre commercial Arena, il comptera six salles. L'enseigne retenue viendra concurrencer Gaumont qui, avec deux cinémas dont un multiplexe de 12 salles, domine le marché cinématographique angevin.

Sport

La ville accueille deux associations sportives :

  • l'ASPC : Association Sportive des Ponts de Cé
  • l'AAEEC : l'amicale des anciens élèves de l'école communale

La ville accueillera, sur la zone communautaire du Moulin Marcille, le septième village Oxylane de France (le premier dans le quart nord-ouest). Porté par le groupe Oxylane-Décathlon, cet espace permettra de pratiquer tous types de sports et ce, gratuitement : football, running, handball, badminton, VTT, golf… Un million de visiteurs annuels sont attendus au Village Oxylane.

Monuments

  • Château du XIIIe/XVesiècle (Monument Historique) avec donjon à mâchicoulis datant du 13e siècle.

En 850, sous Charles II (le Chauve), la première forteresse des Ponts-de-Cé est construite sur un point stratégique déjà utilisé par les romains. Construit d'abord en bois, l'objectif de l'édifice est de limiter la progression des Normands. En 1206, après la destruction de l'édifice en pierre, Guillaume des Roches, reconstruit le château. En 1440, le roi René, le remanie est en fait sa résidence secondaire. En 1620, le château est l’enjeu d’une bataille entre Marie de Médicis et son fils Louis XIII, dénommée par les angevins "la drôlerie des Ponts-de-Cé". En 1861, il est classé monument historique. En 1891, la mairie en fait l'acquisition. Il ne reste aujourd’hui que le donjon, devenu musée de la coiffe.

  • Manoir du Rivet 15esiècle, bâti par le roi René (le portail à tourelles et la chapelle sont inscrits aux Monuments Historiques).

Salles de spectacles

  • Salle Athlétis (modulable) (4000 places);
  • Théâtre des Dames (200 places)
  • Salle Emstal.

Voir aussi

Liens externes

Notes et références

La ville ponts-de-cé est apparue dans un épisode de dora l'exploratrice diffusé en avril 2009 sur TF1. Épisode 249

  • Portail des Pays de la Loire Portail des Pays de la Loire
  • Portail de l’Anjou et de Maine-et-Loire Portail de l’Anjou et de Maine-et-Loire
Ce document provient de « Les Ponts-de-C%C3%A9 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Les Ponts-De-Cé de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Les Ponts-de-Ce — Les Ponts de Cé Les Ponts de Cé Administration Pays France Région Pays de la Loire Département Maine et Loire Arrondissement Angers Canton …   Wikipédia en Français

  • Les Ponts de Cé — Administration Pays France Région Pays de la Loire Département Maine et Loire Arrondissement Angers Canton …   Wikipédia en Français

  • Les ponts-de-cé — Administration Pays France Région Pays de la Loire Département Maine et Loire Arrondissement Angers Canton …   Wikipédia en Français

  • Les Ponts-de-Cé — Les Ponts de Cé …   Deutsch Wikipedia

  • Les Ponts-de-Cé — País …   Wikipedia Español

  • Les Ponts-de-Cé — 47° 25′ 31″ N 0° 31′ 27″ W / 47.4252777778, 0.524166666667 …   Wikipédia en Français

  • Les Ponts-de-Cé — French commune nomcommune=Les Ponts de Cé région=Pays de la Loire département=Maine et Loire arrondissement=Angers canton=Les Ponts de Cé insee=49246 cp=49130 maire=Pierre André Ferrand mandat=2001 2008 intercomm=C.A. d Angers Loire Métropole… …   Wikipedia

  • Les Ponts-de-Ce — Original name in latin Les Ponts de C Name in other language Le Pont de Ce, Le Pon de Se, Ponts Libres, lai si peng te de sai, Ле Пон де Се State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 47.42315 latitude 0.52477 altitude 24 Population 12915 …   Cities with a population over 1000 database

  • Les Ponts-de-Martel — Basisdaten Staat: Schweiz …   Deutsch Wikipedia

  • Les Ponts-De-Martel — Les Ponts de Martel, vue aérienne Administration Pays Suisse …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.