Les Gants Blancs


Les Gants Blancs

Offenbach (groupe)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Offenbach (homonymie).

Offenbach est un groupe de musique rock francophone originaire du Québec qui fut particulièrement populaire à la fin des années 1970 et au début des années 1980.

Les succès du groupe se retrouvent principalement sur 4 albums : Offenbach (1977), Traversion (1978), En Fusion (1980) et finalement Rockorama (1985).

Avant de se séparer en 1985, le groupe donne deux derniers grands spectacles sur la scène du Colisée de Québec et du Forum de Montréal.

Le chanteur Gerry Boulet meurt en 1990.

Le groupe se reforme en 1997-1998, incorporant Martin Deschamps à titre de chanteur. Il réenregistre les anciens succès du groupe en 2005.

Sommaire

Historique

Formation

Après avoir participé à différents groupes (Double Tones - Twistin Vampires - Fabulous Kernels - Grandpa & Company - La 7e Invention - Bucket of Blues) entre 1962 et 1969, Gérald (Gerry) Boulet, Jean (Johnny) Gravel, Denis (le vieux) Boulet et Michel (Willy) Lamothe, alias « Les Gants Blancs », renomme le groupe en l'Opera Pop d'Offenbach et, ensuite, Offenbach Pop Opera et Offenbach Soap Opera. Via l’intermédiaire de leur nouveau gérant, Lucien Ménard, le groupe rencontre Pierre Harel (cinéaste et musicien) qui désire écrire des textes en français, il devient membre du groupe (comme chanteur et auteur) en 1971.

Les années 1970 - l'ascension

Le groupe sort son premier album Offenbach Soap Opera en 1971, cet album contient quelques titres anglophones ainsi que les 2 classiques Câline de blues et Faut que j’me pousse. Malgré ces deux futurs succès, Denis Boulet quitte le groupe et est aussitôt remplacé par Roger "Wézô" Belval à la batterie.

Le second album, St-Chrone de Néant, est enregistré le 30 novembre 1972, devant 5000 personnes à l’Oratoire St-Joseph. Un disque marginal, faisant suite à l’idée de Pierre Harel de composer une messe des morts, proposant un mélange de rock grégorien et de chants liturgiques.

Le groupe travaille ensuite, en 1973, sur la musique du film Bulldozer de Pierre Harel. Offenbach entreprend ensuite une tournée européenne à la demande du cinéaste français Claude Faraldo qui leur propose de les filmer quotidiennement afin d’en faire un film qui sera éventuellement présenté à la France.

Tabarnac, le troisième disque du groupe provient directement du tournage du documentaire. Malgré le manque d’intérêt du film, le disque remporte un certain succès grâce aux pièces telles que L’hymne à l’amour, Promenade sur Mars et Ma patrie est à terre.

1974 coïncide avec le départ de Pierre Harel (qui continue malgre tout a ecrire des textes pour le groupe jusqu'en 1977, ensuite il formera le groupe Corbeau et plus tard le groupe Corbach en 1990). Toujours en Europe, le groupe revient au Québec en 1975, pour ensuite s’exiler à Toronto afin de produire leur premier album anglophone Never too tender qui sortira en 1976 et qui s’avèrera un échec commercial. Album très mal reçu dans un Québec plus que jamais souverainiste, il permettra malgré tout au groupe de produire au Canada anglais.

La discorde régnant dans le groupe, le 7e disque, Offenbach voit le jour en 1977. Enregistré au Québec, il contient d’excellentes compositions (La voix que j'ai, Chu' un rocker et Le blues me guette). Malgré un vif intérêt du public, Michel Lamothe et Roger (Weso) Belval quittent le groupe pour rejoindre Pierre Harel et former le groupe Corbeau. Plusieurs musiciens (dont Jean Millaire qui rejoindra lui aussi Corbeau) (Norman Kerr et Doug McCaskill) graviteront autour de l’univers d’Offenbach jusqu’à la fin 78. On rapatriera alors deux ontariens, Breen LeBoeuf (à la basse) et John McGale (à la guitare) pour combler le vide. Pierre Lavoie remplace Weso à la batterie.

Aidé par le parolier Pierre Huet (collaborateur de Beau Dommage), qui compose 8 des 10 chansons, le Traversion d’Offenbach naît en 1978. Grâce à des pièces telles que Ayoye (paroles de André St-Denis), Je chante comme un coyote, Deux autres bières et Mes blues passent pu dans porte, le groupe atteint la consécration du public et de l’industrie musicale, remportant le Félix de l’album rock de l’année au premier gala de l’ADISQ. Pour la première fois depuis le départ de Harel, le groupe compte deux chanteur dans la formation avec la présence de Breen LeBoeuf.

Cette même année, ayant rencontré lors de l’enregistrement de Traversion, Vic Vogel et son Big Band, les 2 acolytes concoctent un projet jazz/rock nommé Offenbach En Fusion. Il est enregistré le 30 et 31 mars 1979, en spectacle au théâtre St-Denis. Il deviendra le premier disque d’or du groupe. Bob Harrisson remplace Lavoie à la batterie.

Les années 1980 - vers la séparation

Offenbach, devient le 3 avril 1980, le premier groupe québécois à se produire, au célèbre Forum de Montréal devant une foule de 10 000 personnes. Il s'ensuit une tournée en France, et un spectacle à la Place des Nations de Montréal avec Chuck Berry. Peu à peu depuis son arrivés dans le groupe, John McGale s’impose en tant que compositeur et l’album Rock Bottom, 2e album anglophone du groupe, voit le jour. Sorti simultanément en France et au Québec, cet album passera complètement inaperçu.

Malgré cet échec, McGale ne s’avoue pas vaincu et reprend l’écriture seul ou en compagnie de Breen LeBoeuf. Il compose la musique de 5 des 10 chansons du nouvel album “Coup de foudre” qui sortira en 1981. Enregistré dans un édifice désaffecté afin d’obtenir un son “live”, cet album est bien reçu par la critique musicale. Malgré le peu de succès radiophonique, il connaît du succès auprès des admirateurs du groupe.

Comme à chaque nouvel album, le groupe part en tournée à travers le Québec, cette fois-ci en compagnie de Garolou et de Zachary Richard. La tournée se terminera le 4 juin, au Forum, en compagnie de Joe Cocker.

L’année 1982 amène son lot de changements pour le groupe, entre autres, le remplacement de leur gérant et le recrutement de Pat Martel pour jouer de la batterie. À la fin de cette même année, Offenbach se retrouve à Québec pour créer un nouveau disque. L’enregistrement deviendra un marathon de 22 jours et le disque se nommera “Tonnedebrick”. John McGale compose 8 des 10 chansons, tandis que Gerry Boulet, ayant la tête à un album solo, n’en compose qu’une. Malgré de décevantes ventes, le groupe se retrouve encore une fois sur la route, en compagnie cette fois de Plume Latraverse. La tournée se termine le 17 septembre 1983 par l’enregistrement au Forum de Montréal de l’album en spectacle “À fond d’train”.

Milieu 84, Gerry Boulet a déjà sorti son premier album solo (presque 40 ans de blues), et Offenbach est plus ou moins mort. Le groupe entre en 1985 au studio Multisons pour enregistrer ce qui deviendra leur dernier album original “Rockorama”. En collaboration avec Michel Rivard, l’album contiendra quelque succès dont : "Seulement qu’une aventure", "La Louve" et "Le Juge et l'assassin".

Après la tournée la plus courte de leur histoire, seulement 2 spectacles (1 à Québec et l’autre à Montréal), Offenbach donne son spectacle d’adieu le 1er novembre au Forum. On tirera de ce dernier spectacle, devant une foule en délire, un album “Le dernier show”. Ce dernier opus permettra au groupe d’obtenir un autre Félix pour le “Spectacle rock de l’année”. Un DVD de ce spectacle sera disponible quelques années plus tard.

Entre 1979 et 1987, le groupe remporte 5 Félix au gala de l’ADISQ dont celui "Album rock de l’année" pour "Traversion" en 1979, 2 en 1980 pour "Spectacle de l'année" avec "Offenbach au forum" et "disque rock de l'année" avec "Offenbach en fusion", finalement en 1986 pour "Spectacle de l'année/Musique et Chansons Rock" avec "Le dernier show" au forum de Montréal.

Après la séparation

1986-1990 Tournée solo de Gerry. En 1987 enregistrement de la chanson Cafe Rimbeau également en 1987 réalisateur artistique et arrangements sur l'album de Lucien Francoeur Les Gitants reviennent toujours. 1988 enregistrement de son deuxième album solo, Rendez-vous doux suivi d'une tournée de promotion a travers la province.

1990 Gerry Boulet meurt d'un cancer à l'âge de 44 ans.

1987-1991 Johnny Gravel fonde un nouveau groupe Les Patriotes et enregistre une chanson de Felix Leclerc L'Alouette en Colère.

1985-2000 John McGale, Breen LeBoeuf et Jerry Mercer (April Wine) forment un trio, le Buzz Band, et enregistrent un album en 1990. Ils se produisent en spectacle tout en continuant leurs projets solo.

1987-1988 Breen LeBoeuf participe a la tournée 'Incognito' de Céline Dion. Durant les années à suivre, il enregistre 3 albums solo : De ville en aventure, L'Ame nu, J'Avance, collabore à divers projet dont la musique du film J'en suis! avec Dan Bigras, participe a la comédie musicale Chicago, accompagne Nanette Workman et Jimmy James dans la revue Mississipi au casino de Montréal, en plus de chanter avec plusieurs artistes du Québec dont Martin Deschamps, Marie -Chantal Toupin etc. Depuis 2007 il remplace Jimmy Clench avec le groupe April Wine.

1985-2008 John McGale....tout un travailleur!!! Vous dire tout le monde avec qui John a collaboré, sur disque ou en spectacle, c'est quasiment le bottin de l'union des artistes! Pour en nommer quelques-uns (c'est sûr que j'en oublie): Jano Bergeron, Jerry Mercer, Chantal Condor, Nanette Workman, Michel Lalonde, Lime, Favorite Nation, Dan Bigras, Breen LeBoeuf, Simon Fauteux, Chloe St-Marie, Julie Masse, Robert Marien, Toyo, Eva, Dawn Tyler Watson, Bob Walsh, Lulu Hughes, Gary Anthony, Roger Tabra, Marie Carmen, Marc Hamilton, Isabelle Boulay, Shawn Phillips, Nathalie Lavoie, Robby Bolduc, Jim Zeller, Stephane McNicoll, Elana Harte, Riopel, Gerry Boulet, Eric Lapointe, Nanette Workman, Nathacha St-Pierre, Steve Hill, France D'Amour, Jeff Smallwood, Angel Forest, Patsy Gallant, Kim Richardson, Alys Roby, Martin Deschamps, Martine St-Clair, Nancy Martinez, Johanne Blouin, Elizabeth Blouin Brathwaite, Melissa Auf Der Maur, Marie Pier Perrault,Marie Chantal Toupin, et la liste pourrait continuer... longtemps!

Durant ses moment libres, John a enregistré 3 albums avec Toyo : Symbiose, Blood Brothers, Front Porch Light, ensuite en solo : Bootleg, Friends of the Devil et Bridges. C'est John qui s'est occupé de la direction artistique de l'album Nature et c'est également lui qui a eu l'idée d'un album hommage a Offenbach avec 11 des plus belles voix féminines du Québec, Les Jalouses du Blues, et qui en assume la direction.

John McGale carbure a la musique! S'il n'est pas sur une scène en train de jouer, c'est qu'il est en studio quelque part, et quand il y pense, il dort ou prend ses messages sur son répondeur... McGale...un nom qui a marqué l'histoire de la musique au Québec!!!

1992-1993, réédition du répertoire du groupe en disque compact. Coffret 1-3-5 et 2-4-6.

La reformation du groupe

1997-98, les 3 membres restant du groupe se réunissent, avec Martin Deschamps comme chanteur, Jacques Harrisson au claviers, et Christian Lajoie à la batterie pour entreprendre une tournée à travers le Québec de près de 2 ans. De cette tournée, viendra l’idée de réenregistrer les succès du groupe version 2005 qui se retrouvent sur l’album “Nature”.

2001, Johnny Gravel, Breen LeBoeuf, et Jonh Mcgale décident de faire 2 spectacles (Trois-Rivières et Québec), formule en fusion avec section de cuivres, accompagnés de Justin Boulet au chant, Michel Chalse à l'orgue, et Bob St-Laurent à la batterie.

2002, Pierre Harel revient dans le décor, avec comme projet de faire revivre le spectacle de l'Oratoire St-Joseph!!! Double événement, car en plus de la messe des morts, on assiste à une fusion que personne ne croyait possible! Celle des deux formations qui ont le plus marqué l'histoire du groupe!

Pierre Harel, Michel Lamothe, Roger (weso) Belval, avec Johnny Gravel, Breen LeBoeuf, et John McGale, le tout accompagné de Michel Bessette, et Bob (Tri-Bob) Champoux de Corbach!!! pour une réussite c'en fut toute une! Ceux qui etaient present en parlent encore!

2005, en compagnie de Martin Deschamps, Bernard Quessy, et Bob St-Laurent,...Johnny, Breen et John s'offrent le centre bell avec Michel Pagliaro et April Wine... Autre soirée mémorable!!! Il s'ensuit une tournée des festivals au Québec, accompagnée de Vic Vogel et son Big Band pour faire revivre l'événement de 1979 "En Fusion".

2008, Breen est parti (avec April Wine), Martin aussi (projet solo), mais l'aventure se poursuit ! Avec Johnny et John aux guitares, Bob St-Laurent la nouvelle voix du groupe et batteur, Bernard Quessy a l'orgue et le nouveau bassiste Robby Bolduc. L'histoire se poursuit avec une tournée estivale a travers la province.

Au côté d’Harmonium et de Beau Dommage, Offenbach demeure un monument au Québec.

Fort d’une carrière de 15 ans, il a su se forger une horde d’admirateurs grâce à des textes brillants et à une musique rock ‘n roll. Avec le recul, Offenbach demeure le seul vrai groupe rock du Québec.

Discographie

Albums

  • 1971 Offenbach soap opera (album)
  • 1972 Saint-Chrone de Néant (album live)
  • 1973 Bulldozer (album)
  • 1974 Tabarnac (album live)
  • 1976 Never too tender (album)
  • 1977 Offenbach (album)
  • 1978 Traversion (album)
  • 1980 en fusion (album live)
  • 1980 Rock bottom (album)
  • 1981 Coup de foudre (album)
  • 1983 Tonnedebrick (album)
  • 1983 À fond d'train (album live)
  • 1985 Rockorama (album)
  • 1985 Le dernier show (album live)
  • 2005 Nature (album)
  • 2008 Les Jalouses du Blues (album)

Compilations

  • 2007 L'ultime Offenbach coffret
  • 2002 Les 20 plus grands succes vol.2
  • 1999 Les 20 plus grands succès vol.1
  • 1998 Les incontournables : en fusion
  • 1997 Les incontournables : Rock
  • 1996 Les incontournables : Blues
  • 1995 Les incontournables : Rock de v'lours
  • 1993 Offenbach 2-4-6 coffret
  • 1992 Offenbach 1-3-5 coffret
  • 1989 C'etait plus qu'une aventure
  • 1974 Les grands succes barclay vol.20:Offenbach

Membres

Offenbach

2008-

  • Jean Gravel : guitare
  • John McGale : guitares, sax, voix, flûte, mandoline, banjo
  • Bernard Quessy : piano, orgue-B3,Wurlitzer
  • Bob Saint-Laurent : batterie, percussions, et voix principale
  • Robby Bolduc : basse

2005

  • Martin Deschamps : voix principale,basse
  • Jean Gravel : guitare
  • Breen LeBoeuf : basse,voix
  • John McGale : guitares, voix, flûte, mandoline,sax,banjo
  • Bernard Quessy : piano, B3, Wurlitzer
  • Bob Saint-Laurent : batterie, voix, percussions

2002 à l'Oratoire St-Joseph

  • Pierre Harel : voix
  • Johnny Gravel: guitare
  • Breen LeBoeuf: voix
  • John McGale  : guitares, mandoline,flute,saxophone,voix
  • Michel Lamothe : basse,voix
  • Roger Belval-(weso) : batterie,percussions
  • Michel Bessette : orgue B-3, piano, voix
  • Bob Champoux-(Tri-Bob) : guitares
  • Scott Price : piano, synthetiseurs, arrangement

2001

  • Justin Boulet : voix
  • Johnny Gravel : guitare
  • Breen LeBoeuf : basse, voix
  • John McGale  : guitares, flute, saxophone, voix
  • Francois Globensky : orgue B-3, piano
  • Michel Chasle : orgue B-3,piano
  • Bob Saint-Laurent : batterie, percussions, voix

1997-1998

  • Martin Deschamps : voix principale,basse
  • Johnny Gravel : guitare
  • Breen LeBoeuf : basse,voix
  • John McGale : guitares, flute, sax, voix
  • Jacques Harrisson : orgue B-3, piano
  • Christian Lajoie : batterie, percussions

1982-1985

Lors de sa séparation en 1985, le groupe était composé de :

  • Gerry Boulet : voix, orgue B-3 , piano, guitare (1970-1985)
  • Johnny Gravel: guitare (1970-1985)
  • Breen LeBoeuf: basse, voix (1977-1985)
  • John McGale: guitares, synthétiseur, saxophone (1978-1985)
  • Pat Martel: batterie, percussions, synt.drum kit (1982-1985)

1979-1981

  • Gerry Boulet : voix, orgue B-3, piano,guitare,saxophone
  • Johnny Gravel: guitare, orgue, voix
  • Breen LeBoeuf: basse, voix
  • John McGale  : guitares, flute, saxophone, voix
  • Bob Harrison: batterie, percussions

1977-1979

  • Gerry Boulet : voix, orgue B-3, piano, guitare
  • Johnny Gravel: guitare, orgue, voix
  • Pierre Lavoie: batterie, percussions
  • Jean Millaire: guitare (de juillet 77 à mars 78)
  • Norman Kerr  : basse (de juillet 77 à mars 78)
  • Doug McCaskill: guitare (de mars 78 à mai 78)
  • Breen LeBoeuf : basse, voix (à partir de mars 78)
  • John McGale  : guitares, flute, saxophone (à partir de mai 78)

1974-1977

  • Gerry Boulet : voix, orgue B-3, piano, guitare
  • Johnny Gravel: guitares, orgue, voix
  • Michel Lamothe: basse, voix
  • Roger Belval-(Weso): batterie, percussions, voix

1972-1974

  • Pierre Harel : intellectuel, congas, voix
  • Gerry Boulet : voix,orgue B-3, piano, guitare
  • Johnny Gravel : guitares, orgue, voix
  • Michel Lamothe: basse, voix
  • Roger Belval-(Weso): batterie, percussions, voix

Offenbach Soap Opera

1972

1971-1972

  • Pierre Harel : intellectuel, congas, voix
  • Gerry Boulet : voix, orgue B-3, piano, guitare
  • Denis Boulet : batterie, percussions
  • Johnny Gravel: guitares
  • Michel Lamothe: basse, voix
  • Marcel Beauchamp: guitares

L'Opera Pop D'Offenbach

1970-1971

  • Gerry Boulet : voix, orgue B-3, piano, guitare
  • Denis Boulet : batterie, percussions
  • Johnny Gravel: guitares
  • Michel Lamothe : basse, voix

Autres

  • Stephane Venne : piano (1972) faut que j'me pousse
  • Pierre Ringuet: batterie (1978) 5 chansons sur traversion
  • Jerry Mercer : batterie (du 2nov au 8 dec 1980)
  • Vic Vogel Big Band: album en fusion, et rock bottom (1979-1980)

Citations

Dans une loge, avant un spectacle, les musiciens d'Offenbach se voient offrir des plateaux de fruits frais. Gerry Boulet, qui avait souhaité plutôt se faire servir quelques bières, aurait déclaré sur un ton grinçant : «Ouan... Ben nous autres, là, on n'aime pas ça, des frrrrruits», commenta-il en faisant rouler ses «r».

Plume Latraverse en a fait un gag de fin de chanson dans Le joyeux mysanthrope (Chansons Pour Toutes Sortes de Monde, Disques Dragon, 1990)

Cette phrase est d'ailleurs sortie de la bouche de Gerry lors d'un concert estival à l'international Bromont à la fin des années '70. Phrase qui fut grandement médiatisée à l'époque.

Lien externe

  • Portail du Québec Portail du Québec
  • Portail du Canada Portail du Canada
  • Portail de la musique Portail de la musique
Ce document provient de « Offenbach (groupe) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Les Gants Blancs de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Les gants blancs du diable — est un film long métrage policier français de László Szabó sorti en 1973. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution 4 Lien …   Wikipédia en Français

  • Les Gants blancs du diable — est un film long métrage policier français de László Szabó sorti en 1973. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution 4 Lien externe …   Wikipédia en Français

  • Les Gants blancs du diable —    Film policier de Laszlò Szabò, avec Bernadette Lafont, Yves Alfonso, Serge Marquand, Jean Pierre Kalfon.   Pays: France   Date de sortie: 1972   Technique: couleurs   Durée: 1 h 40    Résumé    Un député marron fait du trafic de drogue. Un… …   Dictionnaire mondial des Films

  • Les Bronte — Les Brontë Anne, Emily et Charlotte Brontë, par leur frère Branwell (vers 1834). Lui même s était représenté, au milieu de ses sœurs, avant de s effacer, pour ne pas surcharger le tableau. Les Brontë sont une famille littéraire anglaise du… …   Wikipédia en Français

  • Les Brontë — Anne, Emily et Charlotte Brontë, par leur frère Branwell (vers 1834). Lui même s était représenté, au milieu de ses sœurs, avant de s effacer, pour ne pas surcharger le tableau. Les Brontë sont une famille littéraire anglaise du XIXe siècle …   Wikipédia en Français

  • Les Hommes en Blanc (Danny Fantôme) — Les Hommes en Blanc sont des personnages de fiction de la série télévisée d animation Danny Fantôme, créée par Butch Hartman et produite par Nickelodeon. Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue. Sommaire 1 Histoire 2 Pouvoirs …   Wikipédia en Français

  • Gants — Gant Gants de laine Un gant (du francique want) est un accessoire de mode, ou un élément de protection, recouvrant la main, utilisé pour se protéger notamment du froid, ou encore pour le prestige (luxe, cérémonies) …   Wikipédia en Français

  • Les Hommes en blanc (Danny Fantôme) — Pour les articles homonymes, voir Les Hommes en blanc. Les Hommes en Blanc sont des personnages de fiction de la série télévisée d animation Danny Fantôme, créée par Butch Hartman et produite par Nickelodeon. Sommaire 1 Histoire …   Wikipédia en Français

  • Les Babibouchettes — Babibouchettes Studio de l émission 4, 5, 6 sept, Babibouchettes tel qu en 1981 …   Wikipédia en Français

  • Les Freres Jacques — Les Frères Jacques Quatuor vocal de l après guerre, les Frères Jacques se sont rendus inoubliables par le soin méticuleux de leurs interprétations, de leur présentation et de leur chorégraphie, fruit d un travail acharné qui ne transparaît jamais …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.