Les 101 Dalmatiens (Disney)


Les 101 Dalmatiens (Disney)

Les 101 Dalmatiens (film, 1961)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Les 101 Dalmatiens.
Les 101 Dalmatiens
Titre original One Hundred and One Dalmatians
Réalisation Clyde Geronimi
Wolfgang Reitherman
Hamilton Luske
Scénario Bill Peet
Musique George Bruns
Société de production Walt Disney Pictures
Société de distribution Buena Vista Pictures
Budget 4 millions de US$
Format Couleurs - Son mono (RCA Sound System)
1,37:1 (1,75:1 étendu)
Durée 78 minutes
Sortie 1961
Langue(s) originale(s) Anglais
Pays d’origine États-Unis États-Unis

Les 101 Dalmatiens est le 21e long-métrage d'animation et le 17e « Classique d'animation » des studios Disney. Sorti en 1961, il est adapté du roman de Dodie Smith, The One Hundred and One Dalmatians (1956).

Un remake en prise de vues réelles a été réalisé en 1996 : Les 101 Dalmatiens avec Glenn Close en Cruella, suivi des 102 Dalmatiens en 2000. Côté animation, une suite intitulée Les 101 Dalmatiens 2 : Sur la trace des héros a vu le jour en 2003 ainsi qu'une série TV, Les 101 Dalmatiens : la série (1997-1998).

Sommaire

Synopsis

Un jour, dans une garçonnière de Londres, Roger Ratcliff, un musicien célibataire compose au piano tandis que son dalmatien Pongo paresse au bord d'une fenêtre. C'est le désordre dans la maison... À la fenêtre, Pongo regarde les femmes passer avec leur chien, car il veut trouver deux compagnes pour son maître et lui, quand il aperçoit une dalmatienne conduite par une jeune femme. Il incite son maître à sortir, sous prétexte qu'il est 17 heures passées, pour essayer de les retrouver.

Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.

Au parc, Pongo cherche à attirer leur attention en emmêlant leurs laisses, ce qui vaut au couple de finir dans une mare... Quelque temps après, Roger et Anita (c'est le nom de la jeune femme) se marient et Pongo se fiance à Perdita, la belle dalmatienne. Puis vient une portée de quinze chiots qui leur causera beaucoup d'ennuis...

Fin des révélations.

Fiche technique

Distribution

Voix originales

  • Rod Taylor : Pongo
  • Cate Bauer : Perdita
  • Betty Lou Gerson : Cruella De Vil (Cruella d'Enfer) / Miss Birdwell
  • Ben Wright : Roger Ratcliff
  • Bill Lee : Roger Ratcliff (voix chantée)
  • Lisa Davis : Anita
  • Martha Wentworth : Nanny / Queenie / Lucy
  • J. Pat O'Malley : Colonel / Jasper
  • Frederick Worlock : Horace / Inspector Craven (Inspecteur Craven)
  • Dave Frankham : Sgt. Tibs (Sergent Tibs)
  • Tudor Owen : Towser (Grognard)
  • Tom Conway : Quizmaster (Présentateur du quizz) / Collie (le Colley)
  • George Pelling : Danny (Danois)
  • Thurl Ravenscroft : Captain (le Capitaine)
  • Ramsay Hill : Television Announcer (Annonceur télé) / Labrador (le Labrador)
  • Queenie Leonard : Princess (Princesse)
  • Marjorie Bennett : Duchess (Duchesse)
  • Barbara Beaird : Roly
  • Mickey Maga : Patch
  • Sandra Abbott : Penny
  • Mimi Gibson : Lucky
  • Barbara Luddy : Rover
  • Rickie Sorensen : Spotty
  • Paul Frees : Dirty Dawson
  • Lucille Bliss : TV Commercial Singer (Chanteuse du spot publicitaire)
  • Sylvia Marriott, Max Smith, Bob Stevens, Paul Wexler, Mary Wickes, Lisa Daniels, Helene Stanley, Don Barclay, Dal McKennon, Jeanne Bruns : Additional voices (Voix additionnelles)

Voix françaises

Sources : Carton DVD. D'autres sources citent Jacques Berlioz (Horace) et Pierre Morin (Le Colonel)[3]

Chansons du film

  • Cruella d'Enfer (Cruella De Ville)[4] - Roger
  • Kanine Krunchies - Soliste
  • La Maison du rêve (Dalmatian Plantation) - Roger et chœurs

Récompenses et nominations

  • 1962 - Prix du « Meilleur Film d'Animation » aux BAFTA Awards

Sorties cinéma

Sauf mention contraire, les informations suivantes sont issues de l'Internet Movie Database[5].

Premières nationales

Ressorties principales

  • États-Unis : 22 janvier 1969 ; 9 juin 1979 ; 20 décembre 1985 ; 12 juillet 1991
  • Japon : 27 juin 1970 ; 18 juin 1981 ; 19 juillet 1986 ; 20 juillet 1991 ; 18 mars 1995
  • Italie : 18 décembre 1970 ; 13 décembre 1981 ; 7 avril 1995
  • Finlande : 21 décembre 1979 ; 14 avril 1995
  • Allemagne de l'Ouest : 28 mars 1980
  • Suède : 10 avril 1987
  • Danemark : 24 mars 1995
  • Norvège : 1er mai 2002

Sorties vidéo

  • 5 avril 1992 - VHS (Québec) avec recadrage 4/3 et doublage français d`origine
  • 3 février 1996 - VHS avec recadrage 4/3 (plein écran)
  • 3 février 1997 - Laserdisc avec format cinéma
  • 9 mars 1999 - VHS (Québec) avec recadrage 4/3
  • 12 avril 2000 - DVD avec recadrage 4/3
  • 5 mars 2008 - DVD Platinium

Autour du film

  • Ce film étrenne le procédé de la xérographie qui permet une animation complexe à moindre coût en photocopiant les dessins sur les cellulos au lieu d'être peints à la main[1]. D'où l'aspect « crayonné » des long-métrages Disney des quinze années qui suivirent.
  • Dans l'histoire originale de Doddie Smith, la dalmatienne d'Anita s'appelle « Missus ». Perdita et ses chiots figurent également dans l'histoire originale, mais il s'agit alors d'une chienne perdue dont les chiots sont pourchassés par Cruella d'Enfer pour leur fourrure. Perdita, dont le nom veut dire « perdue » en espéranto (dans le sens « être perdu(e) »), est adoptée par la famille de Pongo pour aider à nourrir les quinze chiots de Missus et finit par retrouver ses propres chiots. Son nom est également celui de l'héroïne du Conte d'hiver de William Shakespeare (1610).
  • Pongo et Perdita ont quinze chiots. Parmi eux : Roly, Patch, Penny, Lucky, Pepper et Freckles (les 9 autres ne sont pas cités). Rover et Spotty sont deux des chiots « adoptés ».
  • Plusieurs des chiens de La Belle et le Clochard (1955) sont visibles dans la scène de l'« Aboiement du soir » (Twilight Bark) : Lady, Clochard, Jock, Peggy et le bouledogue de la fourrière.
  • Les aventures d'Ouragan (Thunderbolt en VO) que les chiots regardent à la télé dans leur première scène sont une parodie de la série Rintintin. Quand Tibs arrive au manoir pour les secourir, ces derniers regardent à la télévision un extrait de la Silly Symphony Springtime (1929) dans la scène où les chiots regardent la télévision[6]. Leonard Maltin commet une erreur en indiquant qu'il s'agit de Des arbres et des fleurs (1932)[7]. Enfin dans la scène suivante, ils regardent un jeu télévisé intitulé Quel est mon crime ? (What's My Crime ?), une parodie de l'émission What's My Line? Les candidats sont l'inspecteur Graves, miss Birdwell et Mr Simpkins et le Percival Fauncewater.
  • Il y a sept occasions dans lesquelles le terme « idiot » est employé dans le film : Cruella à Roger et Anita, Cruella à Horace et Jasper (deux fois), Jasper à Horace (deux fois), Anita à Roger, et Roger à Pongo (« vieil idiot »). Le film emploie également d'autres insultes diverses parmi lesquelles : « sorcière », « diablesse », « crétin », « fou », « imbécile », « andouille », « lourdeau », « fouine », « canaille », « horrible monstre », et « conductrice folle ».
  • Lors de leur première apparition, Jasper et Horace se cachent derrière des exemplaires du Daily Mail sur lequel on peut lire « Fantastic Boom. English girl in Italian jail. » et « Pinky Misses » .Quand les bandits parlent au téléphone à Cruella, le titre sur la première page du journal que tient Horace est « Carlsen speaks » (« Carlsen parle »), accompagné d'une photo de navire en train de couler. Ceci nous aide à dater l'histoire puisque l'homme en question est Henrik Kurt Carlsen, capitaine du Flying Enterprise, un cargo qui avait fait naufrage dans l'océan Atlantique en janvier 1952 : la presse s'était fait largement écho de cette catastrophe.
  • À la différence de beaucoup d'autres films d'animation Disney, Les 101 Dalmatiens ne compte que trois chansons : Cruella d'Enfer qui n'est pas chantée en entier, le jingle de la publicité Kanine Krunchies et La Maison du rêve, qui ne contient que deux phrases.

À propos de Cruella d'Enfer

  • Le personnage de Cruella fut en partie inspiré par l'actrice Tallulah Bankhead, dont certaines excentricités furent reprises dans le film.
  • Le nom anglais de Cruella d'Enfer (Cruella De Vil) est un jeu de mots : De Vil = « devil » (« démon » ou « diable » en anglais). Elle détient les chiots dans un ancien manoir nommé « Castel d'enfer » (« Hell Hall » en VO)[8].
  • Contrairement au film de 1996 avec Glenn Close, la voiture de Cruella dans le dessin animé n'est pas une Panther De Ville, même si elle y ressemble beaucoup. Cette voiture ne fut produite et commercialisée que douze ans plus tard.

Adaptations

  • Un court-métrage éducatif, 101 Dalmatians: A Lesson in Self-Assertion (1981) a été réalisé par les studios Disney et traite de l'imposition de ses souhaits[1].
  • Dans le jeu vidéo Kingdom Hearts, le monde des dalmatiens a été complètement détruit ; les seuls résidents qui restent du manoir de Traverse Town sont Pongo et Perdita. Les chiots sont emprisonnés à l'intérieur de coffres à trésor dispersés dans tous les mondes. Chaque fois qu'un joueur sauve un groupe de chiots, Pongo et Perdita lui donne une récompense.
  • Dans la série Les Simpson de Matt Groening, un épisode parodie Les 101 Dalmatiens : le chien de la famille se trouve une compagne, et ensemble ils donnent naissance à une dizaine de chiots. Puis un soir, ceux-ci se font enlever par monsieur Burns, qui veut se faire un manteau avec leur fourrure. Heureusement, Bart et Lisa parviennent à les sauver.

Titre en différentes langues

  • Allemand : 101 Dalmatiner (ou Pongo und Perdita)
  • Anglais : One Hundred and One Dalmatians
  • Bosnien : 101 dalmatinac / 101 dalmatiner
  • Bulgare : 101 Далматинци (101 Dalmaminci)
  • Cantonais : 寶貝歷險記 (Bǎobèi Lìxiǎnjì : « L'Aventure précieuse »)
  • Catalan : 101 dalmates
  • Coréen (Corée du Sud) : 101 마리 강아지' (101 Mari Gangichi)
  • Croate : 101 dalmatinac / 101 dalmatiner
  • Danois : 101 dalmatinere - Hund og hund mellem
  • Espagnol : 101 dálmatas (Espagne) / 101 dálmatas: La noche de las narices frías (Amérique latine)
  • Espéranto : 101 Dalmatoj
  • Estonien : 101 dalmaatsi koera
  • Finnois : Lupsakkaat luppakorvat (ou 101 dalmatialaista)
  • Français : Les 101 Dalmatiens
  • Grec: 101 Σκυλιά της (101 Skilia tis)
  • Hébreu : לדםטים 101
  • Hongrois : 101 kiskutya (« 101 Petits Chiots »)
  • Islandais : Hundalif
  • Italien : La carica dei 101
  • Japonais : 101匹わんちゃん (Hyaku-ippiki Wan-chan : « 101 Petits Aboiements affectueux »)
  • Mandarin : 101忠狗 (101 zhōng Gǒu : « 101 Chiens loyaux »)
  • Néerlandais : 101 dalmatiërs
  • Norvégien : En Sjarmor i pels (ou 101 Dalmatinere : En sjarmor i pels)
  • Polonais : 101 dalmatyńczykow
  • Portugais : A Guerra dos palmatas
  • Roumain : 101 dalmaţieni
  • Russe : 101 далматинец (101 dalmatinets)
  • Serbe : 101 dalmatinac
  • Slovaque : 101 dalmatinů
  • Slovène : 101 Dalmatinů
  • Suédois : Pongo och de 101 dalmatinerna (ou Pongo och valptjuvarna)
  • Tchèque : 101 dalmatinů
  • Thaï : 101 ดัลเมเชียนส
  • Turc : 101 dalmacyalı

Liens internes

Notes et références

  1. a , b  et c (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia p. 418
  2. a , b  et c Sous réserves
  3. Ce qui paraît plus vraisemblable étant donné l'âge supposé de Pierre Morin à l'époque.
  4. La chanson-thème du personnage est orthographiée Cruella De Ville et non « Cruella De Vil », nom officiel du personnage. Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia p. 214.
  5. (fr+en) Les 101 Dalmatiens - Date de sortie sur l’Internet Movie Database
  6. (en) Russel Merritt & J. B. Kaufman, Walt Disney's Silly Symphonies, p. 58.
  7. (en) Leonard Maltin, The Disney Films : 3rd Edition, p. 184. Cela se vérifie à l'absence de grenouilles et au fait que les marguerites sont beaucoup plus nombreuses dans Des arbres et des fleurs
  8. (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 124.

Liens externes

(fr+en) Les 101 Dalmatiens sur l’Internet Movie Database


Longs-métrages d'animation de la Walt Disney Company
  • Portail du cinéma Portail du cinéma
  • Portail de l’animation Portail de l’animation
  • Portail des années 1960 Portail des années 1960
  • Portail sur Disney Portail sur Disney
  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis
Ce document provient de « Les 101 Dalmatiens (film, 1961) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Les 101 Dalmatiens (Disney) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Les 101 dalmatiens (Disney) — Les 101 Dalmatiens (film, 1961) Pour les articles homonymes, voir Les 101 Dalmatiens. Les 101 Dalmatiens Titre original One Hundred and One Dalmatians Réalisation Clyde Geronimi Wolfgang Reitherman Hamilton Luske …   Wikipédia en Français

  • Les 101 dalmatiens (disney) — Les 101 Dalmatiens (film, 1961) Pour les articles homonymes, voir Les 101 Dalmatiens. Les 101 Dalmatiens Titre original One Hundred and One Dalmatians Réalisation Clyde Geronimi Wolfgang Reitherman Hamilton Luske …   Wikipédia en Français

  • Les 101 Dalmatiens 2 : Sur La Trace Des Héros — Pour les articles homonymes, voir Les 101 Dalmatiens. Les 101 Dalmatiens 2 : Sur la trace des héros Titre original 101 Dalmatians II : Patch s London Adventure Réalisation Jim Kammerud, Brian Smith Scénario …   Wikipédia en Français

  • Les 101 Dalmatiens 2 : Sur la trace des heros — Les 101 Dalmatiens 2 : Sur la trace des héros Pour les articles homonymes, voir Les 101 Dalmatiens. Les 101 Dalmatiens 2 : Sur la trace des héros Titre original 101 Dalmatians II : Patch s London Adventure Réalisation Jim Kammerud,… …   Wikipédia en Français

  • Les 101 dalmatiens 2 : sur la trace des héros — Pour les articles homonymes, voir Les 101 Dalmatiens. Les 101 Dalmatiens 2 : Sur la trace des héros Titre original 101 Dalmatians II : Patch s London Adventure Réalisation Jim Kammerud, Brian Smith Scénario …   Wikipédia en Français

  • Les 101 Dalmatiens, la série — Titre original 101 Dalmatians: The Series Genre Série d animation Créateur(s) Walt Disney Pictures, Jumbo Pictures Production Walt Disney Television Animation Pays d’origine …   Wikipédia en Français

  • Les 101 Dalmatiens : la série — Les 101 Dalmatiens, la série Les 101 Dalmatiens, la série Titre original 101 Dalmatians: The Series Genre Série d animation Créateur(s) Walt Disney Pictures, Jumbo Pictures Production Walt Disney Television Animation Pays d’origine …   Wikipédia en Français

  • Les 101 dalmatiens : la série — Les 101 Dalmatiens, la série Les 101 Dalmatiens, la série Titre original 101 Dalmatians: The Series Genre Série d animation Créateur(s) Walt Disney Pictures, Jumbo Pictures Production Walt Disney Television Animation Pays d’origine …   Wikipédia en Français

  • Les 101 dalmatiens : Escape From DeVil Manor — Pour les articles homonymes, voir Les 101 Dalmatiens. Les 101 Dalmatiens Escape From DeVil Manor …   Wikipédia en Français

  • Les 101 dalmatiens : escape from devil manor — Pour les articles homonymes, voir Les 101 Dalmatiens. Les 101 Dalmatiens Escape From DeVil Manor …   Wikipédia en Français