Leonora Dori


Leonora Dori

Léonora Dori

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dori.
Léonora Galigaï, portrait du XVIe siècle

Léonora Dori (ou Dosi[1]) dite Galigaï, maréchale d’Ancre, (vers 1571- 8 juillet 1617) était la sœur de lait de Marie de Médicis sur laquelle elle avait une forte influence.

Sommaire

Présentation

Devenue l'une des femmes les plus puissantes de France, elle obtint de la reine (alors régente après l'assassinat de Henri IV de France et pendant la minorité de Louis XIII) l'élévation de son mari, Concino Concini, à la dignité de maréchal de France (sous le nom de maréchal d'Ancre). Capricieuse et cupide selon ses détracteurs, atteinte d'épilepsie que la médecine de l'époque n'était pas en mesure de traiter, Léonora Dori se tourna vers l'exorcisme et autres pratiques de désenvoûtement.

D'origine modeste, sa fortune devint pourtant colossale puisqu'un ambassadeur vénitien l'évalue, en 1617, à quinze millions de livres ce qui équivaut aux trois quarts du budget annuel du royaume.

Elle fut emportée dans la disgrâce de son mari, jugée et condamnée principalement pour crime de lèse-majesté divine (sorcellerie et « juiverie »), décapitée et son corps brûlé le 8 juillet 1617 en place de Grève. La maréchale d'Ancre, accusée d'avoir ensorcelé Marie de Médicis, répondit à ses juges : « Je ne me suis jamais servi d'autre sortilège que de mon esprit. Est-il surprenant que j'aie gouverné la reine qui n'en a pas du tout ? »

Exécution de Léonora Dori, gravure du XVIIe siècle

Dans ses romans La Magicienne, Aelius Sejanus ou La Femme Cathenoise, son contemporain Pierre Matthieu l'attaque indirectement avec son mari.

Elle est également l'un des opposants principaux des Pardaillan, dans la fiction éponyme de Michel Zévaco.

Notes et références

  1. Jules Michelet, Histoire de France au XVIIe siècle, Henri IV et Richelieu, Paris, 1857

Sources

  • Mercure François, tome 04, Procès Concini, 1617.
  • Pierre Boitel, sieur de Gaubertin: Recueil de pièces satiriques sur la mort du maréchal et de la maréchale d'Ancre (1617)
  • Abraham-Nicolas Amelot de La Houssaie, Mémoires historiques, politiques, critiques, et littéraires, Amsterdam, 1737

Bibliographie

  • Hélène Duccini, Concini. Grandeur et misère du favori de Marie de Médicis, éd. Albin Michel, 1991
  • Inès de Kertanguy, Léonora Galigaï, éditions Pygmalion, 2007.
  • Jean-François Dubost, Marie de Médicis : La reine dévoilée, éditions Payot, 2009.
  • Georges Mongrédien, Léonora Galigaï. Un procès de sorcellerie sous Louis XIII, éditions Hachette, 1968.

Théâtre

Ce document provient de « L%C3%A9onora Dori ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Leonora Dori de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Leonora Dori — Léonora Galigaï. Leonora Dori (o Dosi), llamada Galigaï, mariscala de Ancre (1571? en Florencia – 8 de julio de 1617 en París), fue hermana de leche de María de Médicis sobre la cual ejerció una gran influencia. Marquesa de Ancre y Condesa de la… …   Wikipedia Español

  • Léonora Dori — Pour les articles homonymes, voir Dori. Pour le roman de Mauriac, voir Galigaï (roman) …   Wikipédia en Français

  • Leonora Galigaï — Léonora Dori Pour les articles homonymes, voir Dori. Léonora Galigaï, portrait du XVIe …   Wikipédia en Français

  • Léonora Galigaï — Léonora Dori Pour les articles homonymes, voir Dori. Léonora Galigaï, portrait du XVIe …   Wikipédia en Français

  • Dori — Saltar a navegación, búsqueda Con la palabra Dori nos podemos referir a varias cosas diferentes: a la ciudad de Dori, en Burkina Faso; a Dori, un personaje de la novela El hobbit, de J. R. R. Tolkien; a un diminutivo del nombre femenino… …   Wikipedia Español

  • Dori, Burkina Faso — Dori Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronymie Léonora Dori (1571 1617) était la sœur de lait de Marie de Médicis Yaakov Dori (1899 1973) était un général et ingénieur israélien… …   Wikipédia en Français

  • Dori (Burkina) — Dori Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronymie Léonora Dori (1571 1617) était la sœur de lait de Marie de Médicis Yaakov Dori (1899 1973) était un général et ingénieur israélien… …   Wikipédia en Français

  • Léonora Galigaï — Enthauptung Leonora Galigaïs auf dem Place de Grève; Stich des 17. Jh. Leonora Galigaï, auch Leonora Dori oder Leonora Dori Galigai (* 19. März 1568 in Florenz; † 8. Juli 1617 in Paris) war eine Ziehschwester und Hofdame Maria von Medicis am …   Deutsch Wikipedia

  • Leonora Galigaï — Enthauptung Leonora Galigaïs auf dem Place de Grève; Stich des 17. Jh …   Deutsch Wikipedia

  • Leonora — Léonore Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Léonore peut faire référence : un prénom féminin, variante d Éléonore, lui même variante du prénom Aliénor, un personnage principal de… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.