Leonard Percival Howell


Leonard Percival Howell
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Howell.

Leonard Percival Howell, né le 16 juin 1898 à May Crawle River (Jamaïque), mort en 1981, est l'un des quatre premiers prêcheurs du mouvement rastafari en Jamaïque.

Marin ayant parcouru le monde, il perçoit, avant l'opinion commune, les grands courants de pensée qui agitent le monde d'alors (psychanalyse, marxisme, Gandhisme etc.), et établi sa propre synthèse.

Grand ami de Marcus Garvey, apôtre du Retour à l'Afrique (cf. mouvement Back to Africa / Exodus), qu'il a rencontré à New York, il s'en sépare dès le début de ses prêches religieux, leurs deux mouvements divergeant fondamentalement sur la place de la religion dans la vie politique. Revenu en Jamaïque en 1932, il commence à prêcher en 1933 après le sacre de l'empereur Hailé Sélassié Ier, en vendant des photos de cet empereur qu'il affirme être « des passeports pour l'Éthiopie ».

Il affirme que cet empereur serait le messie revenu sur terre pour sauver les noirs, et que ceux-ci doivent retourner en Afrique, la terre des ancêtres. Il se base sur une prédiction du Révérend James Morris Webb, souvent attribuée à Marcus Garvey datant de 1924 et publiée dans le Daily Gleaner : « Regardez vers l'Afrique, où un roi noir sera couronné, car le jour de la délivrance est proche ». De plus, Hailé Sélassié, premier monarque noir reconnu par l'O.N.U., porte sur son manteau les titres de « Roi des Rois, Seigneur des Seigneurs, Lumière du Monde, Lion conquérant de la tribu de Juda », titre que la Bible attribue au Christ revenu sur terre (1° Timothée 6:15, Apocalypse).

Il est arrêté pour la première fois en décembre 1933 à Seaforth, ses prêches prônant la soumission à l'empereur d'Éthiopie et non plus au Roi d'Angleterre. Il sera relâché en 1936. En 1940, il fonde la première communauté rasta, celle du Pinnacle. Cette communauté vit dans une relative autarcie agraire, (aidée du commerce de la marijuana, bien que devenu illégal en 1913), et revendique une indépendance spirituelle et matérielle (alors que la Jamaïque est encore sous la domination anglaise) préfigurant l'alter-mondialisme. Cette communauté prend fin en 1954 après plusieurs raids de la police jamaïcaine ; tandis que d'autres regroupements sont nés sur l'île et de par le monde.

Leonard Percival Howell, éprouvé après de nombreuses incarcérations, des séjours forcés en hôpital psychiatrique, puis une vie d'ermite (dans une grotte), finit ses jours le 12 février 1981 à l'hôtel Sheraton de Kingston. Surnommé « the Gong » ou encore « Gangunguru » par ses adeptes, il est considéré par les Rastas comme une sorte de prophète, à l'image de Marcus Garvey. Il fut un maître à penser exerçant une influence initiatrice prépondérante sur ce mouvement glorifié dans le monde par Bob Marley (disparu le 11 mai 1981, trois mois plus tard), sans en tirer profit, ni sans pour autant imposer une ligne politique directrice.

Biographie & Audio-visuel

  • Le Premier Rasta, Flammarion, 1999 (ISBN 2-08-067540-0) Ce livre Le premier rasta , écrit par Hélène Lee, tente de retracer l'histoire de ce personnage méconnu et pourtant fondamental de l'histoire du mouvement rastafari.
  • (avec Stephen Davis) The First Rasta. Leonard Howell and the Rise of Rastafarianism, Chicago Review Press, USA, 2005 (ISBN 1-55652-558-3)

Un documentaire éponyme s'en suivra, sorti en salles (http://www.lepremierrasta.com/) en avril 2011, et diffusé à la télévision (BBC, France Ô)


L'historien et sociologie Mc Phersen est l'auteur de nombreux ouvrages concernant les débuts du rastafarisme. Mc Pherson est par ailleurs président de l’organisation ENF (Ethiopian National Front), et fondateur de la «Rastaology».

Le mouvement s’est écarté de cette image «peace and love», plus précisément depuis la destruction des communautés Rastafari dans les années 1960 et 70, pour être remplacées par des enclaves politiques : Ackee Walk est devenue Tivoli, Berlin est devenu Denham Town, Dungle en downton Matches Lane… Ces jungles urbaines (« concrete jungles ») ont créé des environnements artificiels à un mouvement qui était essentiellement rural. De fait, le mouvement Rastafari était, à l’origine, un phénomène rural. Nous étions proches de la terre, nous avions développé une conscience écologique : nous mangions ce qui poussait et nous faisions pousser ce que nous mangions. Howell est né dans la paroisse de Clarendon, à Crawle River, Archibald Dunkley est aussi né à Clarendon, à Crooked River, et Joseph Hibbert est né à Benoah dans la paroisse de Portland. Ce sont toutes de communes rurales.

Le mouvement de Leonard Howell, s’est diffusé de Clarendon à Kingston puis à Saint Thomas. Le mouvement est donc apparu de cette « naissance rurale » à l’est de la Jamaïque. Le mouvement qui s’est déployé de St. Thomas, en passant par Kingston pour s’installer des les collines de Sligoville dans la paroisse de St Catherine est aussi un phénomène rural. De plus, nous savons que lors du premier rassemblement de l’Ethiopian Salvation Society Inc (ESS) lancé par Howell qui s’est réuni au rassemblement de l’UNIA-ACL au Liberty Hall de Kingston, la plupart des délégués howellites étaient originaires de paroisses rurales. Il ne s’agissait donc pas d’un mouvement urbain à l’origine. Les Rastas se sont installés à Kingston après la destruction du Pinnacle en 1954 et après l’appel de Claudius Henry et sa « deadline trick” (Ras Mc Pherson fait ici référence à l’annonce fallacieuse d’un rapatriement imminent lancée par Claudius Henry en 1959), de nombreux Rasses et Dawtas de toute l’île ont tout vendu en pensant pouvoir prendre ce bateau qui devait les ramener en Afrique ce premier août 59 comme l’insinuait le faux passeport de Henry[1]

Notes et références

  1. - Ras E.S.P. Mc Pherson, HONOURING OUR ORIGINAL ANCESTORS: A ROYAL ETHIOPIC SALUTE TO “THE GONG”/THE HOWELLITES – The First Rastafari Announcer/Community

Liens externes

  • Le Premier Rasta Site officiel du documentaire d'Hélène Lee sur Léonard Howell, "Le Premier Rasta".

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Leonard Percival Howell de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Leonard P. Howell — Leonard Percival Howell (* 16. Juni 1896 in Parish of Clarendon, Jamaika; † 1981 in Kingston, Jamaika) war ein bedeutender Vertreter der Rastafari Religion. Er war auch unter seinem religiösen Namen The Gong oder G. G. Maragh (für Gong Guru)… …   Deutsch Wikipedia

  • Leonard Howell — Leonard Percival Howell Pour les articles homonymes, voir Howell. Leonard Percival Howell, né le 16 juin 1898 à May Crawle River (Jamaïque), mort en 1981, est l un des quatre premiers prêcheurs du mouvement rastafari en Jamaïque. Grand ami de… …   Wikipédia en Français

  • LEONARD — Léonard Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Léonard est un prénom français d origine Germanique. Les premières mention date du VIe siècle. À l époque mérovingienne on disait Liudhard… …   Wikipédia en Français

  • Leonard — Léonard Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Léonard est un prénom français d origine Germanique. Les premières mention date du VIe siècle. À l époque mérovingienne on disait Liudhard… …   Wikipédia en Français

  • Leonard Howell — Leonard Percival Howell (16 de junio de 1898 1981) es un fundador del Movimiento rastafari. Howell nació en May Crawle River, una ciudad de Jamaica en 1898. En 1933 comenzó a predicar sobre lo que consideró como el augurio para la Diáspora… …   Wikipedia Español

  • Percival — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Percival est un prénom masculin ou un nom anglo saxon. Il viendrait du vieux français « transpercer la voile ».[réf. nécessaire] Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • Howell — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le nom de Howell est porté par plusieurs personnalités (par ordre alphabétique) : Albert Howell, acteur et scénariste américain. Alfred Brazier… …   Wikipédia en Français

  • Saint Léonard — Léonard Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Léonard est un prénom français d origine Germanique. Les premières mention date du VIe siècle. À l époque mérovingienne on disait Liudhard… …   Wikipédia en Français

  • Leonhard — Léonard Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Léonard est un prénom français d origine Germanique. Les premières mention date du VIe siècle. À l époque mérovingienne on disait Liudhard… …   Wikipédia en Français

  • Mouvement rastafari —  Pour la coiffure, voir Dreadlocks. Le drapeau de l Éthiopie impériale de Haile Selassie I est également celui du mouvement rastafari Le mouvement rastafari (ou « rasta …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.