Leie


Leie

Lys (rivière)

51°3′18″N 3°44′3″E / 51.055, 3.73417

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lys (homonymie).
Lys
(Leie)
Leieigent.JPG

La Lys à Gand
Caractéristiques
Longueur 195 km
Bassin 3 910 km2
Débit moyen 28 m3⋅s-1 (Gand)
Régime Pluvial océanique
Cours
Source
 · Localisation Lisbourg
 · Altitude 115 m
 · Coordonnées 50° 30′ 27″ N 2° 13′ 04″ E / 50.5075, 2.217778
Confluence Escaut
 · Localisation Gand
 · Altitude 4 45 m
 · Coordonnées 51° 03′ 00″ N 3° 44′ 00″ E / 51.05, 3.733333
Géographie
Principaux affluents
 · Rive gauche Bourre
 · Rive droite Laquette, Lawe, Clarence, Deûle
Pays traversés France France
Belgique Belgique
Principales villes Aire-sur-la-Lys, Béthune, Armentières, Deûlémont, Comines-Warneton, Wervik, Menin, Courtrai, Deinze, Gand

La Lys (Leie en néerlandais) est une rivière du nord de la France et de Belgique dont l'essentiel du cours est aujourd'hui canalisé. La rivière donne son nom aux durs combats qui opposèrent, du 23 au 28 mai 1940, les armées belge et allemande, la Bataille de la Lys.

Sommaire

Géographie

Elle prend sa source à Lisbourg près de Fruges à l'altitude de 114,7 m. La première ville qu'elle traverse est Aire-sur-la-Lys. Dans le département du Nord, elle draine une vaste plaine d'effondrement tectonique : la Plaine de la Lys, large et remarquablement plane, qui constitue un des "pays" de la Flandre française. Elle se jette dans l'Escaut à Gand à 4,45 m d'altitude, après un parcours de 195 km, dont 85 km en France et 24,6 km en mitoyenneté d'Houplines à Menin avec la Belgique.[1]

Bassin hydrographique

À l'arrivée de la Lys en Belgique, la superficie du bassin versant est de 2 900 km². À l'amont de la confluence avec la Deûle, la superficie du bassin versant de la Lys est de 1 690 km². A Gand, il est de 3 910 km² au niveau du confluent avec l'Escaut

Affluents

La Lys en aval du pont de Comines-Warneton (Belgique) - Comines (France)
Contour du syndicat mixte du SAGE de la Lys
Des sources à Aire-sur-la-Lys
Affluents rive gauche Affluents rive droite
  • Traxenne
  • Fontaine bénite
  • Petite Lys
  • Liauwette
  • Melde du Pas-de-Calais
D'Aire-sur-la-Lys à Wervik
Affluents rive gauche Affluents rive droite
  • Melde du Nord
  • Bourre
  • Courant du Pont de Beurre
  • Courant de la Maladrerie
  • Becque du Doulieu
  • Becque de Steenwerck
  • Meteren Becque
  • Becque de Nieppe
  • Waterland Becque
  • Becque d'Espierre
  • Rabecque
  • Rivière d'Esseu
  • Douve
  • Kortekerbeck
  • Laque
  • Lawe
  • Rivière de Guarbecque
  • Rivière de Busnes
  • Clarence
  • Courant du pont Ronchon
  • Courant du Frenelet
  • Courant Mariage
  • Becque du Biez
  • Rivière des Layes
  • Courant du pont Bertin
  • Courant du Peindu
  • Becque Germaine
  • Deûle
  • Becque de Neuville

Inondations

Pour aider les aménageurs et habitants à se prémunir contre les effets des crues épisodiques, cette rivière a pour sa partie française (Lys supérieure) fait l'objet d'un atlas des zones inondables téléchargeable[2] et d'une carte interactive [3].

Hydrologie - Les débits à la frontière franco-belge

Le débit de la Lys a été observé sur une période de 19 ans (1961-1979), à Wervicq-Sud, localité du département du Nord située au niveau de la sortie de la rivière du territoire français [4]. La surface prise en compte est de 2900 km², ce qui correspond à près des trois quarts de la totalité du bassin versant de la rivière.

Le débit moyen interannuel ou module de la rivière à Wervicq-Sud est de 22,8 m³ par seconde.

La Lys présente des fluctuations saisonnières de débit modérées. Les hautes eaux se déroulent de la fin de l'automne au début du printemps, et se caractérisent par des débits mensuels moyens allant de 25,0 à 35,6 m³ par seconde, de novembre à avril inclus (avec un sommet en février). Dès fin mars, le débit diminue très progressivement ce qui mène aux basses eaux d'été-automne qui ont lieu de juillet à octobre, avec une baisse du débit mensuel moyen jusqu'au niveau de 12,8 m³ au mois d'août, ce qui reste très confortable. Mais les fluctuations de débit sont plus importantes selon les années, ou calculées sur de courtes périodes.

Débit moyen mensuel de la Lys (en m³/s) mesuré à la station hydrologique de Wervicq-Sud
Données calculées sur 19 ans

Aux étiages, le VCN3 peut chuter jusque 3,2 m³, en cas de période quinquennale sèche, ce qui est loin d'être sévère et correspond au profil de bien d'autres cours d'eau du nord-ouest de la France.

D'autre part, les crues de la Lys sont rarement dévastatrices, mais nullement inexistantes. La série des QIX n'a pas été calculée, mais la série des QJ l'a bien été. Les QJ 2 et QJ 5, ou débits journaliers calculés pour une crue biennale et quinquennale, valent respectivement 83 et 130 m³ par seconde. Le QJ 10 ou débit journalier calculé de crue décennale est de 150 m³ par seconde, le QJ 20 de 180 m³, tandis que le QJ 50 n'a pas été calculé faute de durée d'observation suffisante (voir note [5] ).

Le débit journalier maximal observé à Wervicq-Sud a été de 170 m³ par seconde le 17 novembre 1974. Si l'on compare cette valeur à l'échelle des QJ de la rivière, l'on constate que cette crue n'était même pas d'ordre vicennal, et donc destinée à se reproduire fréquemment.

La Lys est une rivière modérément abondante. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant se monte à 249 millimètres annuellement, ce qui est inférieur à la moyenne d'ensemble de la France tous bassins confondus (320 millimètres), ainsi qu'à la moyenne d'ensemble de la Belgique (plus ou moins 380 millimètres). Le débit spécifique (ou Qsp) se monte à 7,9 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Aménagements

La Lys est naturelle de la source à Aire-sur-la-Lys, ensuite elle est canalisée.

Son schéma d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE) est en cours de finalisation. Les collectivités locales concernées ont constitué un syndicat mixte dans ce but. Il s'agit du SYMSAGEL, c’est-à-dire le Syndicat Mixte pour le Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux de la Lys. Il rassemble 226 communes (540 000 habitants) réparties entre le Nord et le Pas-de-Calais.

La voie navigable en France

La ville d'Aire-sur-la-Lys dans le Pas de Calais se trouve à la côte 18,90 mètres. L'extrémité physique et administrative en France située à Halluin dans le département du Nord (face à Menin en Belgique). La côte y est à 9,45 mètres.

La longueur de la partie navigable en France est de 72 kilomètres. Toujours en France, le nombre d'écluses est de huit.

Quant au gabarit, il est le suivant :

  • D'Aire-sur-la-Lys à Deûlémont (au confluent de la Lys et de la Deûle) : gabarit dit "Freycinet", soit 39 mètres sur 5,20, avec un mouillage de 2,20 mètres et une hauteur libre de 3,90 mètres.
  • De Deûlémont jusqu'à Halluin-Menin : 110 mètres sur 11,40, mouillage de 3,00 mètres et hauteur libre de 3,90 mètres.

Émile Verhaeren et la Lys

Le poète belge flamand d'expression française, Émile Verhaeren, a chanté la Lys. Dans son recueil « Toute la Flandre » se trouve un fort beau poème intitulé « La Lys » [6].

La fleur de Lys

L'Iris Faux-Acore ou Iris Jaune poussait en abondance sur les rives de la Lys et le Seigneur d'Armentières en fit le motif de son blason. Lors de l'annexion de son fief par le roi de France, celui-ci décida à son tour de l'ajouter à son propre blason.

Ainsi naquit la "fleur de Lys"... qui n'est pas un lys !

(Source : La Venise Verte, par Jacques Sigot et J-Pierre Rault, éditions CMD 1997)

Galerie

Voir aussi

Liens externes

Notes et références

  1. SANDRE, « Fiche la lys (E3--0120) ». Consulté le 22 décembre 2008
  2. Altlas des zones inondables (PDF) de la Lys supérieure (téléchargeable)
  3. carte interactive
  4. Banque Hydro - Banque Hydro - Station E3811210 - La Lys à Wervicq-Sud (option Synthèse) (ne pas cocher la case "Station en service")
  5. La série des QJ se propose quant à elle de calculer les périodes de retour pour les débits journaliers de crue.
    Le QJ 20 ou débit journalier calculé pour une crue vicennale, est la valeur du débit journalier calculé pour une crue n'ayant statistiquement lieu que tous les 20 ans.
    On calcule aussi le QJ 50, c'est-à-dire la valeur du débit journalier calculé pour une crue cinquantennale, n'ayant statistiquement lieu que tous les 50 ans.
    Enfin le QJ 2 et le QJ 5 sont les débits journaliers calculés pour une crue biennale et quinquennale, c'est-à-dire une crue qui doit se produire en moyenne tous les deux et cinq ans.
  6. La Lys d'Émile Verhaeren
  • Portail de l’eau Portail de l’eau
  • Portail du Nord-Pas-de-Calais Portail du Nord-Pas-de-Calais
  • Portail de la Wallonie Portail de la Wallonie
Ce document provient de « Lys (rivi%C3%A8re) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Leie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Leie — Lage der LeieVorlage:Infobox Fluss/KARTE fehlt Daten …   Deutsch Wikipedia

  • Leie —   [ lɛi̯ə, niederländisch] die, französisch Lys [lis], Fluss in Frankreich (85,5 km) und Belgien (91,5 km), entspringt im Artois, mündet in Gent in die Schelde. Die Leie ist Teil des belgischen Wasserstraßennetzes und größtenteils kanalisiert …   Universal-Lexikon

  • Leie — Leie, Fluß, so v.w. Lys …   Pierer's Universal-Lexikon

  • leie — obs. form of lay, lie …   Useful english dictionary

  • Leie — Sp Lèjė Ap Leie flamandiškai (olandų k. tarme) Sp Lisas Ap Lys prancūziškai L u. Belgijoje ir Prancūzijoje …   Pasaulio vietovardžiai. Internetinė duomenų bazė

  • Leie — geographical name see Lys …   New Collegiate Dictionary

  • Leie — Ostfriesland • Schiefertafel …   Plattdeutsch-Hochdeutsch

  • leie — liegen …   Saarland-Deutsch Wörterbuch

  • Leie River — Infobox River | river name = Lys/Leie caption = The Leie in Ghent. origin = Pas de Calais mouth = Scheldt coord|51|3|18|N|3|44|3|E|name=Scheldt Lys|display=inline,title basin countries = Belgium, France length km = 202 elevation m = 115 discharge …   Wikipedia

  • Leie, der — Der Leie, S. Laie …   Grammatisch-kritisches Wörterbuch der Hochdeutschen Mundart