Legion juive


Legion juive

Légion juive

Emblème d'Israël Sionisme Drapeau d'Israël
Définitions

Sionisme
Peuple d'Israël · Terre d'Israël
État juif

Histoire du sionisme

Chronologie
Congrès de Bâle
Plan Balfour · Légion juive
Accord Fayçal-Weizmann
Palestine mandataire · Les livres blancs
Plan de partage · Indépendance d'Israël · Guerre d'indépendance

Immigration juive

Aliyah avant le sionisme · Le Yichouv
Première Aliyah · Seconde Aliyah · Durant la première guerre mondiale · Troisième Aliyah · Quatrième Aliyah · Cinquième Aliyah · Durant la seconde guerre mondiale · Aliyah Bet
Loi du retour
Opération Tapis Volant · Opération Ezra et Néhémie · Réfugiés juifs des pays arabes · Aliyah polonaise de 1968 · Aliyah d'Union soviétique dans les années 1970 · Opération Josué · Opération Moïse · Opération Salomon · Aliyah d'Union soviétique dans les années 1990 · Aliyah d'Amérique latine dans les années 2000 · Aliyah de France en 2006

Partis, organisations et idéologies

Territorialisme · Hapoel Hatzaïr · Hachomer Hatzaïr · Poale sion et Achdut Ha'avoda · Mapai · Anarcho-sionisme · Mapam · Sionisme religieux · Colonies · Kach et Kahane Chai · Agoudat Israel · Sionisme chrétien · Sionisme révisionniste · Irgoun · Lehi · Betar · Hérout · Sionisme général · Likoud · Lobby sioniste . Postsionisme · Néosionisme · Antisionisme · Partis politiques israéliens

Institutions sionistes

Organisation sioniste mondiale · Agence juive · Asefat ha-nivharim · Aipac . Histadrout · Haganah · Kibboutz · Moshav

Personnalités sionistes

Theodor Herzl · Haïm Weizmann · David Ben Gourion · Vladimir Jabotinsky · Joseph Trumpeldor · Golda Meïr · Menahem Begin · Yitzhak Rabin · Shimon Peres · Ariel Sharon

Voir aussi

Catégorie:sionisme · Portail:Israël
Portail:Conflit israélo-arabe · Portail:Palestine

La Légion juive est un projet visant à constituer une armée juive qui défendrait les intérêts sionistes en Palestine, dans le cadre de la fondation d'un « foyer national juif » dans cette région.

Ce projet fut mis en œuvre sous direction britannique pendant la Première Guerre mondiale.

Les unités juives seront dissoutes en 1918 et 1919, mais la revendication d'une légion juive a continué à être soutenu jusque dans les années 1930.

Sommaire

Le corps des muletiers de Sion

Jabotinsky dans la « Légion Juive ». L'insigne (chandelier à 7 branches) semble un retouche photographique ultérieure.

L'idée d'une force militaire juive combattant dans les rangs des alliés naquit dans l'esprit de deux responsables sionistes, Zeev Vladimir Jabotinsky et Joseph Trumpeldor, durant le mois de décembre 1914. Dans leur idée, une telle force participerait à la conquête de la Palestine, alors sous domination de l'Empire ottoman, au bénéfice des alliés occidentaux, lesquels accepteraient alors de soutenir le mouvement sioniste en Palestine. En 1914, un tel soutien n'était pas acquis. Certains responsables ou militants sionistes (comme David Ben Gourion), penchaient d'ailleurs plutôt vers un soutien à l'empire ottoman.

Entre décembre 1914 et mars 1915, plusieurs centaines de volontaires furent enrôlés au sein du corps des « muletiers de Sion », sous les ordres du lieutenant-colonel Patterson. L'Empire britannique étant opposé à leur implication dans les combats sur le front de Palestine, 562 hommes sur 650 furent envoyés sur un autre front en avril 1915, à Gallipoli. L'unité y obtiendra une certaine renommée. L'unité sera dissoute après le retour de Gallipoli, fin 1915.

Les bataillons juifs de l'armée britannique

Fin 1917, au mur des Lamentations, à Jérusalem

Après la dissolution des muletiers de Sion, Jabotinsky va se livrer à un intense travail de propagande, aussi bien auprès de la population juive vivant au Royaume-Uni (en particulier les immigrants de Russie) qu'auprès du gouvernement britannique. Il rencontrera au départ peu de succès, tant auprès des uns que des autres. En 1917, cependant, le gouvernement britannique commence à montrer son intérêt pour l'établissement d'un « Foyer National Juif » en Palestine. Voir la Déclaration Balfour.

En août 1917, le premier régiment juif est créé, le 38e bataillon de fusiliers de sa Majesté (l'annonce officielle du gouvernement britannique date du 27 juillet 1917). Il comprend des volontaires de l'Empire, ainsi qu'un nombre important de Juifs originaires de Russie. Ce bataillon sera suivi par les 39e et 42e bataillons (rebaptisé 40e bataillon en juillet 1918), pour un total de 5 000 hommes fin 1918.

Ces unités commencent à être engagées à l'été 1918 sous le commandement du Major General EWC Chaytor (un néo-zélandais). À cette date, Jérusalem a déjà été prise (décembre 1917). Mais une partie de la Palestine est toujours sous contrôle ottoman. Le régiment se bat en particulier dans la vallée du Jourdain.

La dissolution de la « légion juive »

First Judeans, drapeau

Le 38e (rebaptisé entre temps first judeans) fut dissous en Palestine en juillet 1919. Ce bataillon disposait de son propre badge, une menorah sur laquelle était inscrit Kadima (« en avant »).

Le 39e bataillon fut dissout en Palestine en décembre 1919.

Ces dissolutions s'expliquent par l'hostilité du commandement britannique à l'existence d'une unité « ethnique », partagée entre une loyauté formelle au Royaume-Uni et une loyauté politique aux organisations sionistes.

La dissolution des unités juives provoquera l'opposition des sionistes de gauche et de droite, qui comptaient sur elles pour appuyer le projet sioniste en Palestine.

Années 1920 et 1930

L'idée d'une « légion juive » chargée de défendre le Yichouv avait marqué les esprits sionistes. La création des organisations armées sionistes dans les années 1920 et 1930 (en particulier la Haganah et l'Irgoun) s'est en partie faite en référence à ce projet.

Vladimir Jabotinsky, de son coté, a continué à défendre le projet d'une « Légion Juive » en Palestine, structure légale soutenue par le Royaume-Uni. Ainsi dans un texte de Novembre 1923, il affirme que le conflit entre le sionisme et le nationalisme arabe est inévitable, et que le sionisme doit constituer une « muraille d'acier » (une armée), pour s'imposer. Voir le chapitre : La « Muraille d'acier ».

En 1923, lors de sa création, le Betar, mouvement de jeunesse nationaliste influencé par Jabotinsky se définit comme l'embryon de la future Légion Juive.

En 1925, lors de sa création, le parti Révisionniste de Jabotinsky demande dans son programme la création d'un Légion Juive à la puissance mandataire (le Royaume-Uni).

Ainsi, quand Avraham Tehomi (responsable de la Haganah nationale, la future Irgoun), lui proposera en 1933 d'entrer au comité de supervision politique de l'organisation, Jabotinsky sera un temps réticent, considérant que les organisations armées clandestines risquaient de compromettre l'accord qu'il espérait toujours avec le Royaume-Uni. Il finira cependant par accepter.

Jamais le Royaume-Uni ne créera la Légion Juive. Ce seront finalement les organisations armées clandestines (Haganah, Irgoun, Lehi) qui fusionneront en 1948 pour former les Forces de Défenses d'Israël (Tsahal).

Ce document provient de « L%C3%A9gion juive ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Legion juive de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Légion Juive —  Sionisme  …   Wikipédia en Français

  • Légion juive — La Légion juive est un projet visant à constituer une armée juive qui défendrait les intérêts sionistes en Palestine, dans le cadre de la fondation d un « foyer national juif » dans cette région. Ce projet fut mis en œuvre sous… …   Wikipédia en Français

  • Légion X Fretensis — Legio X Fretensis La légion X Fretensis était une légion romaine qui fut le plus souvent en garnison dans la partie orientale de l empire. Inscription latine mentionnant une construction par un détachement de la légion X Fretensis en remploi dans …   Wikipédia en Français

  • Légion XII Fulminata — Legio XII Fulminata La Legio XII Fulminata est une légion romaine qui fut levée en 58 av. J. C. par Jules César pour mener campagne contre les Helvètes lors de la Guerre des Gaules. Engagée pendant ses plus de quatre cents ans d existence dans… …   Wikipédia en Français

  • Agence Juive —  Sionisme  …   Wikipédia en Français

  • Agence Juive pour Israël — Agence juive  Sionisme  …   Wikipédia en Français

  • Agence juive — L Agence juive (הסוכנות היהודית en hébreu) est une organisation sioniste créée en 1929 sous le nom d Agence juive pour la Palestine pour être l’exécutif de l Organisation sioniste mondiale en Palestine mandataire britannique. À partir du début… …   Wikipédia en Français

  • Agence juive pour Israël — Agence juive  Sionisme  …   Wikipédia en Français

  • Agence juive pour la Palestine — Agence juive  Sionisme  …   Wikipédia en Français

  • Nation juive — Sionisme Cet article se consacre surtout à l analyse des courants idéologiques sionistes ainsi qu aux réactions qu ils ont suscitées. Pour l histoire du sionisme, voir l article détaillé. Le sionisme est une idéologie politique nationaliste… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.