COUCHER


COUCHER
v. tr.

étendre de son long sur la terre, sur un lit, etc. Il le coucha sur l’herbe. On coucha le blessé sur un matelas. Saint Louis en mourant voulut qu’on le couchât sur la cendre. On le dit aussi en parlant des Choses. Coucher une statue par terre. Coucher une armoire, une chaise, une poutre, une échelle, etc.

Il signifie particulièrement Mettre quelqu’un au lit, le déshabiller, l’aider à se mettre au lit, Coucher un enfant, un malade.

Se coucher, Se mettre au lit. Il se couche de bonne heure. On dit plaisamment dans ce sens Un couche-tôt.

Coucher quelqu’un par terre, le coucher sur le carreau, sur le champ de bataille, L’étendre sur la place, mort ou très blessé. Il coucha son homme par terre. à peine les hommes étaient-ils sortis de la tranchée que le feu des mitrailleuses en coucha cinquante sur le sol. Plus de vingt mille hommes étaient couchés sur le champ de bataille.

Fig., Coucher quelqu’un sur l’état des pensions, sur une liste, etc., L’inscrire sur l’état des pensions, sur une liste, etc. On dit plus ordinairement Porter sur l’état des pensions, sur une liste, etc.

Fig. et fam., Coucher par écrit, Mettre par écrit. Il ne suffit pas de faire cette promesse verbalement, il faut la coucher par écrit. Coucher une clause, un article dans un acte, dans un contrat. On dit plus ordinairement Porter une clause dans un contrat. Coucher un article en recette, en dépense, Employer un article sur l’état de la recette, de la dépense. Cette façon de parler vieillit. On dit plus ordinairement Porter un article en recette, en dépense.

Par extension, Coucher en joue, Ajuster son fusil et viser, pour tirer sur quelqu’un, sur quelque chose. J’avais déjà couché l’animal en joue.

SE COUCHER signifie S’étendre tout de son long sur quelque chose. Il s’est couché par terre. Se coucher sur un lit, sur un sofa. Se coucher sur le ventre, sur le dos, etc.

Il signifie particulièrement Se mettre au lit. Ils se sont couchés fort tard. Allez vous coucher.

Fam., Se coucher comme les poules, Se mettre au lit de très bonne heure.

Fig. et pop., Allez vous coucher, Laissez- moi tranquille.

Prov. et fig., Comme on fait son lit, on se couche, Il faut s’attendre au bien ou au mal qu’on s’est préparé par la conduite qu’on a tenue, par les mesures qu’on a prises.

Il se dit figurément du Soleil et des autres astres et signifie Descendre sous l’horizon. Le soleil se couchera bientôt. Il y a une heure que la lune est couchée.

COUCHER signifie quelquefois simplement Pencher. Couchez un peu votre papier, vous écrirez plus commodément.

Il signifie également Courber, incliner ce qui est naturellement droit. La grêle, la pluie et le vent couchent les blés, les herbes. Coucher un sarment, un cep de vigne. Coucher les branches d’un arbuste en terre pour faire des nouveaux plants. Coucher le poil d’un chapeau, d’une étoffe. On dit aussi Le vaisseau s’est couché sur le flanc.

Coucher des couleurs signifie particulièrement, en termes de Peinture, étendre des couleurs avec le pinceau l’une à côté de l’autre, avant de les fondre.

En termes de Botanique, Tige couchée, Tige qui ne s’élève point, qui reste étendue sur la terre.

Papier couché, Papier qui a reçu une couche de plâtre ou de kaolin pour le rendre plus sensible à l’impression.

Il s’emploie aussi intransitivement et signifie être étendu pour prendre son repos. Coucher dans un lit, dans des draps, entre deux draps. Coucher sur un matelas, sur la plume, mollement, durement. Coucher sur la dure, sur une paillasse, sur la terre, à terre, sur le ventre, sur le dos, sur le côté. Coucher tout habillé. Chambre à coucher. Quand nous arrivâmes, tout le monde était couché.

Il signifie aussi Loger la nuit en quelque endroit en y prenant du repos. Il coucha à l’hôtel. Ils allèrent coucher à tant de lieues de Paris. Coucher dehors. Coucher dans la rue. Coucher en ville. Le mauvais temps ne leur ayant pas permis d’aborder, ils couchèrent dans le bateau.

Fig. et fam., Coucher à la belle étoile. Voyez BEAU.

Fam., Un nom à coucher dehors, Un nom difficile à prononcer et à retenir.

L'Academie francaise. 1935.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • coucher — 1. (kou ché) v. a. 1°   Mettre au lit. Coucher un enfant. Les valets de chambre viennent coucher leurs maîtres. Les garçons de la noce venaient coucher l épousée. 2°   Étendre quelqu un ou quelque chose tout de son long sur la terre ou sur quoi… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Coucher — Couch er (kouch ?r), n. 1. One who couches. [1913 Webster] 2. (Paper Manuf.) One who couches paper. [1913 Webster] 3. [Cf. L. collectarius.] (O. Eng. Law) (a) A factor or agent resident in a country for traffic. Blount. (b) The book in which a… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • coucher — coucher, or courcher /kawchsr/ A factor who continues abroad for traffic; also the general book wherein any corporation, etc., register their acts …   Black's law dictionary

  • coucher — coucher, or courcher /kawchsr/ A factor who continues abroad for traffic; also the general book wherein any corporation, etc., register their acts …   Black's law dictionary

  • coucher — 1. coucher [ kuʃe ] v. <conjug. : 1> • XIVe; couchier 1172; lat. collocare « placer dans une position horizontale, étendre » I ♦ V. tr. 1 ♦ Mettre (qqn) au lit. Coucher un enfant. Coucher un malade. ⇒ aliter. Par ext. Je ne peux pas vous… …   Encyclopédie Universelle

  • COUCHER — v. a. Étendre de son long sur la terre, sur un lit, etc. Il le coucha sur l herbe. On coucha le blessé sur un matelas. Saint Louis en mourant voulut qu on le couchât sur la cendre. Saint Laurent fut couché sur un gril, sur des charbons ardents.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • coucher — I. COUCHER. v. a. Mettre quelqu un au lit, le déshabiller, l aider à se mettre au lit. Coucher un enfant, un malade. Ces valets couchent leur maître. Ces semmes de chambre sortiront quand elles auront couché leur maîtresse. Les plus proches… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • coucher — I. Coucher. v. act. Deshabiller quelqu un & le mettre au lit. Coucher la mariée. venez me coucher. quand les valets de chambre eurent couché leur maistre. il s est allé coucher. venez vous coucher. Il signifie aussi, Estendre de son long, soit… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • coucher — vt. , mettre couché, étendre ; mettre coucher au lit // coucher, aliter ; faire tomber (un arbre) : keushî vt. (Albanais.001b), keûshî (Balme Si.020, Cordon.083, Saxel.002), ketchiye (Faeto), kishé (Table), kitché (St Jean Arvey), koshî… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • COUCHER — s. m. Action de se coucher. J étais à son coucher. C est l heure de son coucher.   Le coucher du roi, ou simplement, Le coucher, L heure à laquelle le roi reçoit ceux qu il admet a lui faire leur cour avant qu il se retire pour se coucher. Il se… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.