COMMANDER


COMMANDER
v. tr.

Ordonner, enjoindre quelque chose à quelqu’un. Dieu nous commande de l’aimer. Commandez qu’il s’arrête. La loi, l’évangile commande telle chose. On dit par civilité N’avez-vous rien à me commander pour votre service? Vous n’avez qu’à commander, etc. Fig., L’honneur vous commande ce sacrifice. Les circonstances commandaient ces mesures. Absolument, C’est à vous de commander, à moi d’obéir.

Fig., Commander le respect, l’estime, l’admiration, etc., Inspirer un respect, une estime, une admiration, etc., dont il est impossible de se défendre. Cette conduite commande l’admiration.

Commander quelque chose à un ouvrier, à un artisan, Lui donner ordre de faire quelque chose de son métier. Il a commandé un costume, des souliers, etc. Commander une glace chez un confiseur. Commander un meuble à un ébéniste.

Fig., Ce sentiment, cette passion ne se commande point, se dit d’un Sentiment, d’une passion qui ne dépend pas de notre volonté.

Il signifie aussi figurément, en parlant des Choses, Dominer par son élévation. Cette éminence, cette montagne commande la plaine, commande toute la vallée. La ville est commandée au nord par deux collines élevées.

En termes de Guerre et de Marine, il signifie encore Diriger en vertu d’une autorité qui vous a été déléguée. Commander une armée. Commander l’avant-garde. Commander un régiment, un poste. Commander un vaisseau, une escadre, une flotte.

Commander une expédition, une attaque, un siège, etc., Diriger une expédition, une attaque, un siège, etc. On dit de même Commander la manoeuvre.

Il signifie, dans une acception particulière, Mener à la guerre une troupe du commandement de laquelle on est chargé. Il commandait les dragons. L’officier qui commandait l’artillerie.

Il signifie aussi Faire exécuter par un ordre ou Donner l’ordre d’exécuter. Il commanda le feu. Il commanda l’attaque, la retraite.

Commander une troupe, des soldats, etc., pour une expédition, un coup de main, une attaque, etc., Donner à une troupe, à des soldats, etc., l’ordre de se tenir prêts pour une attaque, une expédition, un coup de main, etc. Le onzième régiment fut commandé pour ouvrir la tranchée. Le colonel commanda un capitaine et un lieutenant par bataillon.

Il est souvent intransitif et signifie Avoir droit et puissance de commander, Avoir autorité, empire. Le père commande à ses enfants, le maître à ses domestiques, le capitaine à ses soldats, etc. Il commande dans la ville, dans la citadelle.

Fig. et fam., Commander à la baguette, Commander avec un empire absolu ou Commander avec hauteur et dureté.

Fig., Commander à ses passions, se commander à soi-même, Maîtriser, réprimer ses passions. Je ne pouvais commander à mon impatience. Il n’a jamais su se commander.

L'Academie francaise. 1935.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • commander — Commander …   Military dictionary

  • commander — [ kɔmɑ̃de ] v. <conjug. : 1> • 1080; comander « donner en dépôt » Xe; lat. pop. °commandare, de commendare « confier, recommander » I ♦ V. tr. dir. 1 ♦ COMMANDER (qqn) :exercer son autorité sur (qqn) en lui dictant sa conduite. ⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • commander — COMMANDER. v. act. Ordonner, enjoindre quelque chose à quelqu un. Il lui a commandé telle chose. C est Dieu qui le commande. f♛/b] On dit proverbialement à celui qui veut commander quelque chose à des gens qui ne dépendent pas de lui, Commandez à …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Commander — «Commander» Sencillo de Kelly Rowland con David Guetta del álbum One More Love y Here I Am Publicación 17 de mayo de 2010 Formato Descarga digital, CD Grab …   Wikipedia Español

  • commander — Commander. v. a. Ordonner, enjoindre quelque chose à quelqu un. Commander souverainement, imperieusement, avec authorité. il luy a commandé de faire telle chose. vous n avez rien à me commander. c est Dieu qui le commande. On dit prov. &… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • commander — Commander, enjoindre, bailler en commandement, qu on dit plus usitéement donner en mandement, Iubere, praecipere. Commander aussi est estre chef d une troupe. Selon ce on dit, Il commande en l armée, Imperator est. Commander aussi est recommander …   Thresor de la langue françoyse

  • Commander — bezeichnet: Commander (Militär) einen militärischen Rang im englischsprachigen Raum, entsprechend dem Oberstleutnant oder Fregattenkapitän den Führer einer militärischen Einheit im englischsprachigen Raum, siehe Kommandant, Kommandeur oder… …   Deutsch Wikipedia

  • Commander-1 — is a 1965 novel by Welsh author Peter Bryan George and deals with the aftermath of a nuclear war between the United States, the Soviet Union and the People s Republic of China. It was George s last published work, with the author committing… …   Wikipedia

  • Commander — Com*mand er, n. [Cf. F. commandeur. Cf. {Commodore}, {Commender}.] 1. A chief; one who has supreme authority; a leader; the chief officer of an army, or of any division of it. [1913 Webster] A leader and commander to the people. Is. lv. 4. [1913… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • commander — early 14c., comandur, from O.Fr. comandeor, from comander (see COMMAND (Cf. command)). Commander in chief attested from 1650s …   Etymology dictionary

  • commander — [kə man′dər, kəmän′dər] n. [ME comaundour < OFr comandeor] 1. a person who commands; leader; specif., a) the chief officer of a unit in certain societies and fraternal orders b) COMMANDING OFFICER 2. a high ranking member of an order of… …   English World dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.