TAILLER


TAILLER
v. tr.

Couper, retrancher d’une matière, en ôter avec le marteau, le ciseau, ou quelque autre instrument, ce qu’il y a de superflu, pour lui donner une certaine forme, pour la rendre propre à tel ou tel usage. Tailler une pierre pour la faire servir à un bâtiment. Tailler un bloc de marbre pour en faire une colonne, une statue. Tailler des arbres pour les rendre plus beaux. Tailler des arbres fruitiers dans le temps convenable pour leur faire porter plus de fruits. Tailler la vigne dans sa saison. Tailler une pierre précieuse. Tailler un diamant.

Fig., Tailler en pièces une armée, La défaire entièrement.

Fig. et fam., Tailler et rogner, Disposer des choses à sa fantaisie. Il est le maître dans cette maison, il taille et rogne à son gré, comme il veut.

TAILLER signifie encore Couper dans une étoffe ce qu’il faut pour confectionner une pièce d’habillement. Tailler une robe, un manteau. Tailler des chemises. Tailler un vêtement en plein drap, etc. Absolument, Cette ouvrière taille bien.

Fig. et fam., Tailler une bavette, Bavarder.

Fig. et fam., Tailler des croupières à une troupe de gens de guerre, La mettre en fuite, la poursuivre. Tailler des croupières à quelqu’un, Lui susciter des affaires, des embarras, des difficultés de toute sorte.

Tailler de l’ouvrage, de la besogne à quelqu’un, Lui couper l’étoffe de manière qu’il n’ait plus qu’à coudre. Cette expression s’emploie aussi figurément et signifie Lui donner beaucoup de choses à faire ou Lui susciter bien des embarras. C’est un chicaneur, il m’a taillé bien de la besogne.

Fig. et fam., Il peut tailler en plein drap, il a de quoi tailler en plein drap, Il a amplement et abondamment tout ce qui peut servir à l’exécution de son dessein. Il a taillé en plein drap, Il a été en pouvoir de faire tout ce qu’il a voulu.

TAILLER se disait autrefois en termes de Chirurgie et signifiait Faire l’opération de la taille. Il a dû se faire tailler.

Il s’emploie aussi en termes de jeux de Cartes, pour indiquer la fonction du joueur nommé banquier, qui distribue les cartes et joue seul contre tous les autres joueurs. Tailler une banque. Absolument, Qui veut tailler? Il a promis de tailler après souper.

Le participe passé TAILLÉ s’emploie adjectivement. Cet homme est bien taillé, Il est bien fait, il a le corps bien proportionné. Il est taillé en Hercule, Il a une forte carrure.

Cote mal taillée, Arrêté de compte en gros, arrangement approximatif, où chacun rabat de ses prétentions. Vous avez l’un et l’autre des prétentions qu’on ne peut accorder, il faut faire de tout cela une cote mal taillée.

Fam., C’est de la besogne toute taillée se dit en parlant d’un Ouvrage quelconque, dont les matériaux sont si bien préparés qu’il n’y a plus qu’à en faire usage.

TAILLÉ, en termes de Blason, se dit d’un écu lorsqu’il est partagé en deux parties par une ligne oblique tirée de l’angle senestre du chef au côté dextre de la pointe. Il porte taillé d’argent et de gueules.

L'Academie francaise. 1935.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • tailler — [ taje ] v. <conjug. : 1> • talier Xe; du lat. pop. taliare, de talea « bouture, scion » I ♦ V. tr. 1 ♦ (1080) Vx Trancher, couper net. Fig. Tailler des croupières à qqn. ♢ Frapper avec une arme tranchante. Par ext. Mod. Tailler une armée… …   Encyclopédie Universelle

  • tailler — TAILLER. v. a. Couper, retrancher d une matiere, en oster avec le marteau, le ciseau, ou autre instrument, ce qu il y a de superflu pour luy donner certaine forme, pour la mettre en certain estat. Tailler une pierre pour la faire servir à un… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • tailler — Tailler, Scindere, Secare, Insecare. Couper, tailler, trencher, Caedere. Tailler les arbres, Arbores castrare. Tailler la vigne, Putare, Obtruncare vitem. Tailler la vigne pour jetter du bois, Sarmentum in materiam submittere. B. ex Columel.… …   Thresor de la langue françoyse

  • tailler — (tâ llé, ll mouillées, et non tâ yé) v. a. 1°   Retrancher aux arbres certaines branches pour leur donner une certaine forme ou pour les mettre à fruit (sens étymologique). Tailler un arbre.    Absolument. On taille avec la serpette ou le… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TAILLER — v. a. Couper, retrancher d une matière, en ôter avec le marteau, le ciseau, ou autre instrument, ce qu il y a de superflu, pour lui donner une certaine forme, pour la rendre propre à tel ou tel usage. Tailler une pierre pour la faire servir à un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • tailler — vt. , élaguer, ébrancher, (la vigne, un arbre, une plante) ; couper les branches basses (d une plante, d un arbre) : PWÂ (Albanais.001, Annecy.003, Albertville.021, Arvillard.228, Balme Si.020, Cordon.083, Doussard, Montagny Bozel, Mouxy, St Paul …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • tailler — v.t. Insulter. / Tailler une bavette, bavarder. / Tailler une plume ou une pipe, pratiquer la fellation. / Tailler un costard ou un short à quelqu un, réprimander ; se moquer. □ v.pr. S enfuir, partir …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • tailler — se tailler …   Le petit dico du grand français familier

  • tailler — (v. 1) Présent : taille, tailles, taille, taillons, taillez, taillent ; Futur : taillerai, tailleras, taillera, taillerons, taillerez, tailleront ; Passé : taillai, taillas, tailla, taillâmes, taillâtes, taillèrent ; Imparfait : taillais,… …   French Morphology and Phonetics

  • Tailler des croupières à quelqu'un — ● Tailler des croupières à quelqu un lui susciter des difficultés, l attaquer …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.