POUSSER


POUSSER
v. tr.

Faire pression contre quelqu’un ou contre quelque chose, pour l’ôter de sa place. Pousser quelque chose avec la main, avec le pied. Pousser un fauteuil, une chaise, un lit. Pousser quelqu’un dans un précipice. Pousser quelqu’un dehors. Ne poussez pas!

Pousser quelqu’un du coude, du genou, Le toucher doucement avec le coude, avec le genou, pour l’avertir de quelque chose, pour lui faire prendre garde à quelque chose. On dit quelquefois simplement, dans le même sens : Pousser. Il me poussa pour m’avertir que j’allais dire quelque chose de trop.

Fig. et fam., Va comme je te pousse, N’importe comment. Ce travail a été fait va comme je te pousse : il est entièrement à recommencer.

POUSSER signifie aussi Imprimer quelque mouvement à un corps, soit en le lançant, soit en le frappant. Pousser une balle. Pousser le dé. Les vents ont poussé le navire dans le port, contre des récifs. Pousser la porte.

Fam., Pousser la porte au nez de quelqu’un, Empêcher quelqu’un d’entrer, en fermant la porte brusquement. Il voulait entrer dans la chambre, mais on lui poussa la porte au nez.

En termes d’Escrime, Pousser un coup de fleuret, un coup d’épée, une botte à quelqu’un, Lui porter un coup de fleuret, un coup d’épée, une botte.

Fig. et fam., Pousser une botte à quelqu’un, L’attaquer de paroles et le presser vivement.

Fig. et fam., Pousser sa pointe, Courtiser une femme, se montrer entreprenant auprès d’elle.

En termes de Dorure sur cuir et de Reliure, Pousser des filets, des nervures, etc., Imprimer sur le cuir des ornements, par le moyen de roulettes ou de fers à dorer.

POUSSER se dit encore des Paroles, des sons, qui sortent de la bouche avec force. Il poussait des cris. Pousser des soupirs. Pousser des hurlements. Pousser des paroles entrecoupées de soupirs.

Il signifie aussi Porter plus loin, reculer. La pièce de terre qu’il vient d’acheter le force à pousser son mur de clôture plus loin. Le traité de paix a poussé nos frontières jusqu’à tel fleuve.

Il signifie encore Prolonger, étendre. Il faudrait pousser ce parterre plus loin. Il faut pousser cette allée jusqu’à tel endroit. Alexandre a poussé ses conquêtes jusqu’à l’Indus.

Il s’emploie aussi figurément et signifie Presser, attaquer, choquer quelqu’un. Vous me poussez trop. Si vous le poussez davantage, il sera obligé de se défendre. Il l’a poussé vivement dans la dispute.

Pousser quelqu’un à bout, Le mettre en colère à force d’abuser de sa patience. Vous me poussez à bout. On dit de même Pousser à bout la patience de quelqu’un.

Pousser quelqu’un dans ses derniers retranchements, Le forcer, dans une discussion, à donner ses derniers arguments, à avouer ce qu’il avait réussi à cacher ou à réserver jusque-là.

POUSSER signifie aussi Engager fortement, inciter quelqu’un. On l’a poussé à se fâcher, à se battre, à déshériter son fils. Je ne voulais pas faire cette acquisition, c’est lui qui m’y a poussé.

Il signifie encore, figurément, Porter en avant quelqu’un, le faire avancer. C’est un tel qui l’a poussé. Pour réussir dans cette carrière, il faut être poussé par des gens influents. Se pousser dans l’industrie, dans les finances.

Pousser quelqu’un dans le monde, Lui faciliter les moyens d’y faire sa fortune, d’accéder à une situation supérieure.

Pousser un écolier, un élève, Lui faire faire des progrès. Ce maître ne pousse pas assez ses élèves. Il l’a poussé assez loin dans les mathématiques. Il se dit plus particulièrement des Sujets que l’on distingue. Il ne s’occupe guère de sa classe, mais il pousse les premiers.

Pousser un cheval, Lui faire donner tout l’effort dont il est capable. On dit, par analogie, Pousser sa voiture, en parlant d’une Automobile. Il ne faut pas pousser à fond le moteur.

POUSSER s’emploie aussi figurément en parlant des Choses et signifie Porter, étendre. Pousser la raillerie trop loin. Pousser l’impudence, l’effronterie, la fourberie à l’extrême. Pousser bien loin la patience. Pousser un raisonnement jusqu’au bout. Il pousse la valeur jusqu’à la témérité, la libéralité jusqu’à la profusion. Il a poussé loin sa fortune. Pousser les choses à l’extrême. Pousser un raisonnement jusqu’au bout.

Pousser ses succès, Les augmenter, les continuer. On dit dans le même sens : Pousser son avantage. Pousser sa pointe.

Pousser son travail, Le faire avancer. On dit de même Pousser des travaux, les pousser avec activité.

Pousser une affaire, La poursuivre avec activité. Pousser le siège d’une place, etc.

Pousser jusqu’au bout l’aventure, Suivre jusqu’à son dénouement, jusqu’à sa conclusion une aventure dans laquelle on s’est engagé.

Pousser les choses au noir, Avoir un parti pris de pessimisme.

Pousser une chose aux enchères, Porter l’enchère jusqu’à un certain prix. Il a poussé ce tableau jusqu’à cent mille francs.

Absolument et familièrement, Poussez! Allez toujours, continuez. Il est vieux.

POUSSER se dit en outre des Arbres et des plantes, dont les racines, les branches, les fleurs, etc., croissent, se développent. Les arbres commencent à pousser des boutons, des feuilles. Cet arbre pousse ses racines entre deux terres. Cet arbre ne pousse que du bois.

POUSSER est aussi intransitif et signifie Croître, se développer. Il se dit particulièrement de Toute croissance qui a lieu dans les arbres et dans les plantes. Les arbres commencent à pousser. Ces fleurs poussent déjà. Les blés ont bien poussé.

Il se dit aussi de la Barbe, des cheveux, du poil, des dents, des ongles, etc. Sa barbe, ses cheveux, ses ongles ont beaucoup poussé pendant sa maladie. Le poil des chevaux pousse pendant l’hiver. Il a poussé une nouvelle dent à cet enfant.

POUSSER

intransitif

, signifie aussi Exercer une poussée, une pression. Il se dit spécialement, en termes d’Architecture, des Terres, des voûtes, etc., qui font effort, par leur poids, contre les constructions destinées à les soutenir. Les terres ont poussé contre le mur du quai, de la terrasse. L’arche a poussé contre les culées du pont.

Ce mur pousse en dehors, Une pression le porte en dehors, il subit une déformation et menace ruine.

Fig. et fam., Pousser à la roue, Aider. Il aurait obtenu cette grâce si quelqu’un avait poussé à la roue.

POUSSER signifie encore Se porter en avant, s’avancer. Il a poussé droit à son adversaire.

Pousser aux ennemis, Aller aux ennemis pour les charger. Il est vieux et ne se disait que de la Cavalerie.

Fam., Pousser jusqu’à tel endroit, Continuer sa route, sa marche jusqu’à tel endroit. Nous poussâmes jusqu’à la ville. Poussons jusqu’à ce village, et là nous ferons une halte.

Ce tableau pousse au noir, Ses couleurs noircissent.

POUSSER

intransitif

, se dit aussi des Chevaux qui ont la respiration difficile. Un cheval qui pousse. Ce cheval pousse beaucoup.

Vin poussé, Vin gâté par une chaleur qui le fait fermenter hors de saison.

L'Academie francaise. 1935.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • pousser — [ puse ] v. <conjug. : 1> • 1360; v. intr. 1160; lat. pulsare I ♦ V. tr. 1 ♦ Soumettre (qqch., qqn) à une force agissant par pression ou par choc et permettant de mettre en mouvement, et de déplacer dans une direction. ♢ (Personnes) Pousser …   Encyclopédie Universelle

  • pousser — Pousser. v. a. Faire effort contre quelque chose pour l oster de sa place. Pousser un homme hors de sa place. poussez un peu cela vers moy pousser quelque chose avec le pied. on l a poussé hors de la maison par les espaules. ne me poussez pas… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • pousser — (pou sé) v. a. 1°   Ôter quelqu un ou quelque chose de sa place, avec une idée d effort et de violence. 2°   Pousser du coude, du genou. 3°   Faire reculer, quand celui qui pousse est en face ; faire avancer, quand celui qui pousse est par… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • POUSSER — v. a. Faire effort contre quelqu un ou contre quelque chose, pour l ôter de sa place. Pousser un homme hors de sa place. Ne me poussez pas tant. Vous poussez bien rudement. Pousser quelque chose avec la main, avec le pied. Poussez un peu cela… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • pousser — vt. , déplacer, écarter, bouger (qc.) ; bousculer (qq.) pour le déséquilibrer et le faire tomber ; faire avancer, mouvoir vers l avant (une voiture, une porte) ; appuyer sur, presser (un bouton) ; produire, émettre (un cri) ; prolonger (un voyage …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • pousser — v.i. et v.t. Exagérer ; abuser : Faut pas pousser, pousser le bouchon trop loin, pousser mémère dans les orties. / En pousser une, chanter une chanson …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • pousser — (v. 1) Présent : pousse, pousses, pousse, poussons, poussez, poussent ; Futur : pousserai, pousseras, poussera, pousserons, pousserez, pousseront ; Passé : poussai, poussas, poussa, poussâmes, poussâtes, poussèrent ; Imparfait : poussais,… …   French Morphology and Phonetics

  • pousser —    Introduire profondément son outil dans le ventre d’une femme et besogner comme il faut.         Celui là poussait en ami.    RÉGNIER.        Oh! va... va!... mais va donc!... Pousse, tit homme... pousse!... mais pousse donc!    H. MONNIER.     …   Dictionnaire Érotique moderne

  • Pousser comme de la mauvaise herbe — ● Pousser comme de la mauvaise herbe pousser rapidement, facilement …   Encyclopédie Universelle

  • Pousser un ha, des ha — ● Pousser un ha, des ha prononcer cette exclamation : Pousser un ha de satisfaction …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.