Andre Brink

André Brink

André Brink
André Brink à Lyon, France - juin, 2007
André Brink à Lyon, France - juin, 2007

Activité(s) professeur, écrivain
Naissance 29 mai 1935
Vrede, État-Libre, Afrique du Sud

André Brink est un écrivain sud-africain, né le 29 mai 1935 à Vrede, d'expressions afrikaans et anglaise. En 1980, il obtint le prix Médicis étranger pour son roman Une saison blanche et sèche.

Sommaire

Biographie

André Brink est né dans une famille afrikaner descendant de colons boers, arrivés en Afrique depuis trois siècles. Son père était magistrat et sa mère institutrice.

Il effectue la première partie de ses études supérieures (1953-1959) à l'université de Potchefstroom (Afrique du Sud), où il obtient une licence, deux maîtrises (d'afrikaans et d'anglais) et un diplôme d'aptitude à l'enseignement.

Il poursuit ses études en littérature comparée en France (1959-1961), à Paris, à la Sorbonne, où il rencontre pour la première fois des étudiants noirs traités sur un pied d'égalité sociale avec les autres étudiants. Il prend alors conscience des effets néfastes de l'apartheid sur ses concitoyens noirs.

André Brink revient ensuite en Afrique du Sud, où il devient assistant, maître-assistant puis maître de conférences en littératures afrikaans et hollandaise, à l'université Rhodes à Grahamstown.

À l'occasion d'un second séjour en France, de 1967 à 1968, il durcit sa position contre la politique d'apartheid.

En 1975, il devient Docteur ès lettres de Rhodes University, puis en 1985 Docteur ès lettres (honoris causa) de l'Université du Witwatersrand à Johannesburg.

De 1980, année où il obtient le prix Médicis, à 1990, il fut professeur d'anglais à Rhodes, et depuis 1991 est professeur d'anglais à l'Université du Cap.

Distinctions

Bibliographie

André Brink ayant écrit la plupart de ses œuvres à la fois en afrikaans et en anglais, les deux titres originaux sont systématiquement mentionnés dans ces deux langues.

Romans et essais

  • L'Ambassadeur (Die Ambassadeur, 1964, File on a Diplomat, 1967, réédition sous le titre The Ambassador, 1985)
  • Au plus noir de la nuit (Kennis van die Aand, 1973, Looking on Darkness, 1974)
  • Un instant dans le vent (‘n Oomblik in die wind, 1976, An Instant in the Wind, 1978)
  • Rumeurs de pluie (Gerugte van reën, Rumours of Rain, 1978)
  • Une saison blanche et sèche (‘n Droë wit Seisoen, A Dry White Season, 1979)
  • Un turbulent silence
  • Une chaine de voix (Houd-den-beck, A Chain of Voices, 1982)
  • Sur un banc du Luxembourg : essais sur l’écrivain dans un pays en état de siège (Mapmakers : Writing in a State of Siege, 1983)
  • Le Mur de la peste (Die muur van die pes, 1983, The Wall of the Plague, 1984)
  • États d’urgence : notes pour une histoire d’amour (States of Emergency, 1988)
  • Un acte de terreur (An Act of Terror, 1991)
  • Adamastor (The First Life of Adamastor, 1993)
  • Tout au contraire (On the Contrary, 1994)
  • Les Imaginations du sable (Sandkastele, 1995, Imaginings of Sand, 1996)
  • Retour au Luxembourg. Littérature et politique en Afrique du Sud (1982-1998) (Reinventing a Continent, 1998), essais, préface de Nelson Mandela
  • Le Vallon du Diable (Devil’s Valley, 2000)
  • Les Droits du désir (The Rights of Desire, 2000)
  • L'Insecte missionnaire, 2006
  • L'amour et l'oubli, 2006
  • La porte bleue, 2007
  • Dans le miroir suivi de Appassionata , 2009

Traductions

André Brink a traduit en afrikaans les auteurs suivants : Saint-Exupéry, Shakespeare, Cervantes, Lewis Carroll, Georges Simenon, Albert Camus, Marguerite Duras et d'autres.

Adaptation cinématographique

Citations

  • Longtemps engagé dans la lutte anti-apartheid, André Brink est déçu par la politique menée depuis l'arrivée au pouvoir de la majorité noire : « Si je regarde certains politiciens, ils sont aussi arrogants que nos anciens responsables sous l'apartheid. Cette combinaison d'arrogance et d'idiotie est vraiment difficile à avaler, parce que c'est contre cet état d'esprit que nous nous étions tous mobilisés. La lutte contre l'apartheid, c'était la lutte contre un pouvoir aussi arrogant qu'oppressif. Personne ne se rend compte aujourd'hui que le pays n'a plus de temps à perdre. La fin de l'apartheid n'a rien changé à la vie quotidienne des Sud-Africains les plus pauvres. Quand je pense à tout cela, mes regrets ne me chagrinent plus. Ils me rendent furieux. » [1]
  • Dans un article au vitriol publié dans le journal Libération du 24 juillet 2008, suite à l'assassinat de son neveu à son domicile, il s'en prend de nouveau aux gouvernants politiques d'Afrique du Sud et aux dirigeants de l'ANC, qu'il considère comme globalement incompétent, paranoiaque et corrompu à quelques exceptions près, et tout en étant pessimiste pour l'avenir du pays, réaffirme son droit et sa volonté de continuer à vivre en Afrique du Sud : « je partage avec d’autres, noirs, bruns, blancs, cet endroit de la terre où ma mère et mon père sont enterrés, et mes grands-parents, et leurs ancêtres, depuis des générations et des générations. Cela signifie que nous nous sommes assimilés par près de quatre siècles de vie sur ce continent, et qu’en retour nous avons assimilé ces siècles dans nos os et notre sang : les rythmes de sécheresse et d’inondation, les famines et l’abondance, les cruautés inhumaines et les meurtres et les privations, les rires et l’amour, la pitié et la générosité. Tout ceci a eu un prix, et nous l’avons payé parfois de mauvaise grâce ou même avec ressentiment, souvent avec joie et bonne volonté » [2] .

Notes et références

  1. Dans une chronologie du journal Le Monde, début 2007, intitulée « L'Afrique du Sud ou le rêve trahi ».
  2. Ténèbres à midi, article d'André Brink traduit de l'anglais par Jean-Charles Burou, paru dans la journal français Libération le 24 juillet 2008

Liens externes

  • Portail de la littérature Portail de la littérature
  • Portail de l’Afrique du Sud Portail de l’Afrique du Sud
Ce document provient de « Andr%C3%A9 Brink ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Andre Brink de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • André Brink — Saltar a navegación, búsqueda André Brink André Brink en Lyons, Francia, Junio de 2007 Nombre André …   Wikipedia Español

  • André Brink — à Lyon, France juin, 2007 Activités professeur, écrivain Naissance …   Wikipédia en Français

  • André Brink — (2007) André Philippus Brink (* 29. Mai 1935 in Vrede, Oranje Freistaat) ist einer der bedeutendsten zeitgenössischen Schriftsteller Südafrikas. Brink ist einer der wenigen afrikaanssprachigen Autoren, die international Beachtung finden. Nachdem… …   Deutsch Wikipedia

  • Andre Brink — André Brink. André Philippus Brink (* 29. Mai 1935 in Vrede, Vrystaat) ist einer der bedeutendsten zeitgenössischen Schriftsteller Südafrikas. Er ist einer der wenigen afrikaanssprachigen Autoren, die international Beachtung finden (siehe auch… …   Deutsch Wikipedia

  • André Brink — André Philippus Brink (born 29 May 1935 in Vrede) is a South African novelist. He writes in Afrikaans and English and is a Professor of English at the University of Cape Town.In the 1960s, he and Breyten Breytenbach were key figures in the… …   Wikipedia

  • André Philippus Brink — André Brink. André Philippus Brink (* 29. Mai 1935 in Vrede, Vrystaat) ist einer der bedeutendsten zeitgenössischen Schriftsteller Südafrikas. Er ist einer der wenigen afrikaanssprachigen Autoren, die international Beachtung finden (siehe auch… …   Deutsch Wikipedia

  • Brink (Familienname) — Brink ist ein deutscher und niederländischer Familienname. Durch Auswanderer kam er auch in die USA, wo er seit mindestens 1850 zu den 50.000 häufigsten Namen gehört, nach Südafrika und in andere Länder. Der Name ist aus der Siedlungsbezeichnung… …   Deutsch Wikipedia

  • Brink — may refer to:* Brink! , film * People: ** Bernhard Egidius Konrad ten Brink (1841 1892), German scholar ** André Brink (born 1935), South African author ** Julius Brink (born 1982), German volleyball player ** Jos Brink (1942 2007), Dutch… …   Wikipedia

  • Brink — (André Philippus) (né en 1935) romancier sud africain d expression afrikaans, hostile à l apartheid: Die Ambassadeur (1963), le Rebelle (1970), Une saison blanche et sèche (1980), état d urgence (1988) …   Encyclopédie Universelle

  • Brink — Brịnk 〈m. 1; nddt.〉 hügeliges Stück Grasland [<nddt. brink „Grashügel“, engl. brink „Rand, Ufer“; zu idg. *bhreng , Erweiterung von *bhren „hervorstehen, Kante“] * * * Brịnk,   1) [afrikaans brənk], André Philippus, südafrikanischer… …   Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”