Andilly (Val d'Oise)

Andilly (Val-d'Oise)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Andilly.
Andilly
Pays
drapeau de la France
     France
Région Île-de-France
Département Val-d'Oise
Arrondissement Sarcelles
Canton Soisy-sous-Montmorency
Code Insee 95014
Code postal 95580
Maire
Mandat en cours
Daniel Fargeot
2008-2014
Intercommunalité Communauté d'agglomération de la Vallée de Montmorency
Coordonnées
géographiques
49° 00′ 00″ Nord
       2° 18′ 00″ Est
/ 49.0000, 2.3000
49° 00′ 00″ N 2° 18′ 00″ E / 49.0000, 2.3000
Altitudes moyenne : 120
minimale : 63
maximale : 180
Superficie 2,73 km² (273 ha)
Population sans
doubles comptes
2 013 hab.
(1999)
Densité 751 hab./km²
Carte de localisation de Andilly

Andilly est une commune française, située dans le département du Val-d'Oise et la région Île-de-France. Ses habitants sont appelés les Andillois(es).

Sommaire

Géographie

L'entrée d'Andilly sur la D 144.

La commune a gardé un aspect villageois, malgré la proximité de Paris, à moins de 20 kilomètres au sud. Situé à flanc de coteau dominant la vallée de Montmorency et la capitale, le village est couronné par la forêt de Montmorency. Elle est limitrophe de Montmorency, Soisy-sous-Montmorency, Eaubonne, Margency et Montlignon.

Hydrographie

Le territoire communal est traversé par un petit cours d'eau : le ruisseau d'Andilly.
D'une longueur de 3,2 kilomètres, il naît au centre de la commune à hauteur du village et se jette dans le ru d'Enghien, affluent du lac d'Enghien puis de la Seine, après avoir traversé le sud de la commune et le territoire de Soisy-sous-Montmorency, en souterrain pour l'essentiel. Il alimente une petite pièce d'eau à la limite d'Andilly et Soisy[1].

La commune est alimentée en eau par la station de traitement de Méry-sur-Oise, gérée par la société Veolia Environnement. L'eau potable à Montmorency est de très bonne qualité bactériologique, contenant peu de nitrates, étant peu fluorée et devenue relativement peu calcaire depuis la mise en place de la nanofiltration en 1999 à l'usine de distribution[2]. L'eau distribuée est d'origine superficielle, provenant de la filtration des eaux de l'Oise[3],[4].

Réseau de communication

Les voies les plus importantes qui traversent la commune sont trois routes départementales.

La route départementale 144 relie Montmorency à Saint-Leu-la-Forêt. Elle traverse la partie méridionale de la commune et se poursuit vers l'ouest à travers Margency et le nord de la vallée de Montmorency.

La route départementale 109 relie Argenteuil à Soisy puis devient la D 109 prolongée jusqu'au nord d'Andilly sur le plateau des Champeaux où elle rejoint la D 124e, antenne de la route départementale 124 reliant Montmorency à Domont. La D 109p traverse la commune dans toute sa longueur du sud au nord, à partir de la limite avec Soisy-sous-Montmorency.

Ces différentes infrastructures terrestres ont un impact assez limité en termes de pollution sonore selon la réglementation[5]. Les principales voies routières sont classées de catégorie 4, de niveau modéré, seule une section de la D 124 au nord, en zone non bâtie, est classée de catégorie 3, de nuisance moyenne. Le centre du village est hors classement, voyant transiter moins de cinq-mille véhicules par jour, seuil minimal de classification[6].

La commune n'a jamais été traversée par aucune ligne de chemin de fer, en revanche, elle se situe dans l'axe des pistes de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, situé à une quinzaine de kilomètres à l'est, dont les avions en survol provoquent d'importantes nuisances acoustiques comme dans la quasi-totalité des communes du sud du Val-d'Oise.

Climat

Andilly comme toute l'Île-de-France est soumis à un climat océanique dégradé. Il se différencie du climat de Paris intra-muros par un écart de température de quelques degrés, particulièrement notable au lever du jour, et qui a tendance à s'accentuer au fil des années. Cet écart, de 2° en moyenne mais qui peut atteindre 8° par une nuit claire et un vent faible, s'explique par la densité urbaine qui augmente la température au cœur de l'agglomération. La température moyenne annuelle est de 11 °C, le mois le plus le froid est janvier avec +°C ; les mois les plus chauds sont juillet et août avec +19 °C (moyenne journalière)[7].

Mois Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures maximales moyennes (°C) 6 7 11 14 18 21 24 24 21 15 9 7 14,8
Températures minimales moyennes (°C) 1 1 3 6 9 12 14 14 11 8 4 2 7,1
Températures moyennes (°C) 4 4 7 10 14 17 19 19 16 12 7 5 11,2
Source : Climatologie mensuelle - Aéroport de Roissy, France[8]

Histoire

Le nom d'Andilly provient peut-être de l'anthroponyme gallo-romain Andillius et du suffixe gallo-romain -acum qui signifie "domaine de".

Le nom du village apparaît pour la première fois dans l'histoire dans un acte mentionnant le seigneur du lieu, Baudoin d'Andiliacum. Le fief fut acquis au XVIe siècle par Antoine Arnauld, avocat général au Parlement de Paris et docteur en théologie à la Sorbonne. Son fils Robert Arnauld d'Andilly fut un des fondateurs du jansénisme, persécuté par Louis XIV. Le village accueillit sous la Restauration Mme de Duras, l'auteur d'« Ourika » et amie de Chateaubriand qu'elle hébergea.

Le village, éloigné des grandes voies de commmunications et de toute gare est resté agricole jusque dans les années 1960, période à laquelle il connut comme les villages voisins une urbanisation essentiellement pavillonnaire. Une zone d'activité, dite des "Cures", a été créée au sud de la commune, en limite de Soisy-sous-Montmorency.

Héraldique

Blason ville fr Andilly (Val-d'Oise).svg
Andilly
  • Les armes d'Andilly se blasonnent ainsi : d'azur au chevron d'or, accompagné en chef de deux palmes adossées du même et en pointe d'une montagne de six coupeaux aussi d'or.

Démographie

Évolution démographique
(Source : Cassini[9] et INSEE[10])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
351 342 345 320 364 389 396 390 403
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
412 447 477 507 685 663 647 654 633
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
828 934 707 653 824 1 017 848 863 1 141
1962 1968 1975 1982 1990 1999 - - -
1 277 1 519 1 652 1 589 2 116 2 013 - - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Administration

Andilly fait partie de la juridiction d’instance de Montmorency, et de grande instance ainsi que de commerce de Pontoise[11]'[12].

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
mars 2001 2008 Henry Flavigny
mars 2008 2014 Daniel Fargeot [13]
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Sécurité

Le taux de criminalité de la circonscription de police de Montmorency (incluant Soisy-sous-Montmorency, Andilly et Margency[14]) est de 52,24 actes pour 1000 habitants (crimes et délits, chiffres 2005), ce qui en fait le plus faible du département du Val-d'Oise, très largement inférieur aux moyennes nationale (83/1000) et départementale (88,15/1000). Le taux de résolution des affaires par les services de police est de 28,18%, très légèrement inférieur quant à lui à la moyenne départementale. À titre de comparaison, le taux de délinquance dans les circonscriptions de police voisines atteint 66,26/1000 à Ermont, 81,11/1000 à Deuil-la-Barre, 107,37/1000 à Sarcelles et 137,75/1000 à Enghien-les-Bains, ce dernier étant le plus élevé du Val-d'Oise[15].

Économie

Une zone d'activités se situe au sud de la commune, à la limite de Soisy-sous-Montmorency et Eaubonne.

Transports

Aucune gare ne dessert la commune. Des lignes de bus des TVO (réseau « Valmy ») permettent de relier la commune aux gares les plus proches : 10 vers les gares du Champ de courses d'Enghien et d'Ermont-Eaubonne, 11 vers les gares d'Enghien-les-Bains et d'Épinay-sur-Seine, auxquelles il faut ajouter la ligne 16 qui relie les hôpitaux d'Eaubonne et de Montmorency.

Monuments et lieux de visite

L'église saint-Médard
Le colombier

L'église saint-Médard (ci-contre), fut bâtie à partir de 1719 à l'emplacement d'un édifice antérieur du XVIe siècle. Elle abrite une Vierge à l'Enfant du XVIIe siècle. La cloche en bronze date de 1783.

Le colombier (7 rue Charles-de-Gaulle) est le seul vestige du château de la famille Arnauld. Il comporte une colonne centrale en pierre; la paroi intérieure est divisée en niches à pigeons (ou boulins) en argile.( Monument historique inscrit)

Le fort de Montlignon (1874-1879) situé sur le territoire de la commune était destiné, avec les forts de Domont et de Montmorency, à assurer la défense nord de Paris, renforcée par la batterie de Blémur à Domont, en forêt de Montmorency. Eugène Villetel, entrepreneur à Montmorency, obtint le marché de la construction du fort. D'un coût de 2.439.546 Francs, il pouvait abriter une garnison théorique 794 hommes. Il est occupé aujourd'hui par un stand de tir de la Police Nationale.

Le château de Belmont (4 rue Aristide Briand) a été édifié à la fin du XVIe siècle et largement remanié depuis. Résidence de la duchesse de Duras, elle le cède en 1824 à Talleyrand qui y installe sa nièce et maîtresse, Dorothée de Dino. Il est ensuite occupé par le père d'Edmond Rostand à la fin du XIXe siècle. Devenu hôtel de luxe, il a récemment été transformé en appartements de standing.

Le château du gaz (rue Aristide Briand), appelé ainsi car devenu maison de retraite des employés de Gaz de France, fut bâti par le financier Rodocanachi dans la seconde moitié du XIXe siècle. « La terrasse » (route de la croix blanche), terrain communal planté de châtaigniers centenaires offre un très beau panorama sur Paris et la banlieue Nord.

Le plateau d'Andilly, d'une surface de 93 hectares et constitué d'anciennes carrières et briquetteries, a été progressivement acquis par l'agence régionale des espaces verts d'Île-de-France afin d'empêcher son lotissement et maintenir son rôle d'espace naturel.

Personnalités

Robert Arnauld d'Andilly a obtenu la seigneurie à son mariage en 1613. Il la revendit mais en porta le nom toute sa vie.
Talleyrand, Chateaubriand et Stendhal ont séjourné à Andilly.

Sport

Un futur centre nautique sera réalisé en limite d'Andilly et de Soisy-sous-Montmorency. Il comprendra trois bassins (un bassin de compétition de 25 m à 8 couloirs, un bassin de perfectionnement et un d'initiation et un « espace forme »). Les travaux seront lancés en 2007. Le coût du bâtiment est évalué à 11,5 millions d'euros, et sera notamment financé dans le cadre d'un contrat de territoire passé avec l'État, le Département et la Région.

La mise en service de l'équipement est escomptée fin 2009[16].

Voir aussi

Liens internes

Bibliographie

Commons-logo.svg

  • Jean-Marie Vijoux, A la découverte d'Andilly , Corlet éditions, ISBN 2-913328-07-5, 2000, 120 pages.

Liens externes

Notes, sources et références

  • Portail du Val-d'Oise Portail du Val-d'Oise
Ce document provient de « Andilly (Val-d%27Oise) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Andilly (Val d'Oise) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Andilly (Val-d'Oise) — Pour les articles homonymes, voir Andilly. 49° 00′ 00″ N 2° 18′ 00″ E …   Wikipédia en Français

  • Andilly, Val-d'Oise — French commune nomcommune=Andilly caption=Château de belmont latitude=49.0058 longitude=2.3003 région=Île de France département=Val d Oise arrondissement=Sarcelles canton=Soisy sous Montmorency intercomm=Vallée de Montmorency maire=Henry Flavigny …   Wikipedia

  • Val-d'Oise — Val d’Oise Administration Pays France …   Wikipédia en Français

  • Montmorency (Val-d'Oise) — Pour les articles homonymes, voir Montmorency. La ville de Montmorency sur sa colline vue du lac d’Enghien …   Wikipédia en Français

  • Montmorency (Val d'Oise) — Pour les articles homonymes, voir Montmorency. La ville de Montmorency sur sa colline vue du l …   Wikipédia en Français

  • Montmorency (val-d'oise) — Pour les articles homonymes, voir Montmorency. La ville de Montmorency sur sa colline vue du l …   Wikipédia en Français

  • Montmorency (Val-d'Oise) — Montmorency …   Deutsch Wikipedia

  • Montmorency (Val-d’Oise) — Montmorency …   Deutsch Wikipedia

  • Montmagny (Val-d'Oise) — Pour les articles homonymes, voir Montmagny. 48° 58′ 00″ N 2° 21′ 00″ E …   Wikipédia en Français

  • Montmagny (Val d'Oise) — Pour les articles homonymes, voir Montmagny. Montmagny Pays …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”