Ancien site de Planoise

Chronologie de Planoise

Sundial (PSF).svg
Article principal : Planoise.
Secteurs d'Ile-de-France et de Cassin depuis la colline de Planoise (en 2009)

Planoise est une ZUP créée à la fin des années 1960 pour répondre à la croissance démographique de Besançon. Avant ce vaste quartier, il existait des monuments et des habitations. Peu à peu, cette bourgade s'est transformée en une véritable petite ville.

Sommaire

Ancien Planoise

Chronologie

On désigne par "ancien Planoise" l'époque antérieure à la construction de la ZUP de Planoise. Cette époque commence à partir de la première mention du nom Planoise, en 1435, et s'achève 1950, à la construction de la ZUP.

De la préhistoire à l'époque romaine

Château Saint-Laurent (entrée)
Restes d'une maison, dans le secteur des Époisses

Antiquité et Moyen-age

À la fin du XIIIème siècle les terres de Planoise sont comprises de justesse dans les limites de la commune de Besançon, d'après la charte de Jean de Chalon, comte de Bourgogne, qui fixa les limites de Besançon.

À partir du XVème siècle le clergé acquiert les terre de Planoise ainsi qu'une partie de la colline.

À partir de 1435, le nom de Planoise apparaît (désignant un bois de platane). De cette époque, certains renseignements : Planoise était une vaste forêt (comparable à la Forêt de Chailluz). Très peu d'habitations existaient, les seuls riverains étaient des agriculteurs (environ une dizaine), qui cultivaient essentiellement des fruits et des légumes.

Du XVIème siècle au XIXème siècle

  • A partir du XVIème siècle, la forêt de Planoise disparaît peu à peu au profit de la culture de pomme de terre. De nombreuses fermes sont construites, principalement autour de la Rue de Dole appelée à cette époque "route royale de Moulin à Bale".

Du XIXème siècle à 1945

  • Dès le milieu des années 1800, la petite bourgade connaît un essor sans précédent : constructions de fermes, d'un château, d'une voie reliant le site à Besançon (voir liste des monuments). Planoise reste cependant un village assez modeste, qui compte à peine plus de 100 habitants, éparpillés sur un site de plus de 3 km². Au début du XIXème siècle, la culture de blé et d'orge prend le pas sur la culture de pomme de terre.
  • Planoise est assez loin des combats des guerres mondiales, aucune activité historique particulière durant cette période n'est enregistrée (à l'instar de Besançon). Seules quelques fermes seront détruites par des manœuvres militaires, et un soldat américain sera tué.

De 1945 à 1549

De 1945 à 1949, le site de Planoise vit ces dernières années en tant que terre agricole...

  • Après la seconde guerre mondiale, tout est à reconstruire dans la grande ville voisine de Besançon, à Planoise, seules quelques fermes sont détruites ; c'est à ce moment-là que la croissance démographique explose, obligeant la municipalité à prendre une décision : la construction de plusieurs ZUP dans l'agglomération.
  • 1955, une date décisive : le projet de la ZUP de Planoise est avancée, ce projet obligerait les agriculteurs à laisser leurs terres. Mécontents, certains manifestent leur colère en faisant des grèves ou en bloquant la voie reliant Planoise à Besançon. La population totale du secteur est d'environ 1 000 habitants.
  • 1960 : Décision est prise, la nouvelle ZUP de Planoise est en cours d'aménagement et de construction, on procède aux premières expropriations. La ville rachète le site de Planoise pour un total de 7 160 886 Francs (1 091 670 Euros).
  • 1962 : Toutes les anciennes fermes sont détruites ou intégrées aux nouveaux bâtiments.
  • 2000 : Destruction de la Ferme Roy, la dernière qui était encore debout. Cette époque marque la destruction définitive de l'ancien Planoise

ZUP de Planoise

Années 50: Des fermes aux HLM, ici des bâtiments d'Île-de-France

Chronologie

On désigne par "âge d'or de Planoise" la construction de la ZUP de Planoise. Cette époque, propre au quartier, débute à partir des années 1950 (fondations de l'actuel Planoise) et s'achève au milieu des années 1980 (difficultés des ZUP).

De 1950 à 2005

  • 1953: Plan courant. Début de la construction des grands ensembles.
  • 1958: Charte des ZUP.
  • 1960 Le 18 novembre, décision de la ville de Besançon de construire la ZUP de Planoise.
  • 1962: Le 8 juin, le Ministère de la construction autorise la construction d'une zone d'habitations à Planoise.
  • 1963: Le 18 janvier, un arrêté préfectoral déclare d'utilité publique l'acquisition des terrains nécessaires à la création de la ZUP de Planoise, soit à l'amiable soit par la voie d'expropriation. Aménagement de la zone industrielle (Z.I.).
  • 1965: Le 24 janvier, "premier sillon" au bulldozer.
  • 1967: Création des ZAC et création de l'ANPE- Le 27 octobre, les deux premiers appartements de Planoise sont terminés
  • 1968: Ouverture du pont de la Grette, livraison des 132 premiers logements, premiers réseau de transports en commun passant à Planoise (bus)
  • 1970: Loi sur la création des villes nouvelles.
  • 1973: Circulaire Guichard mettant fin à la construction des grands ensembles.
  • 1976: Création du site de la Malcombe.
  • 1977: Création du comité interministériel "Habitat et vie sociale" la réhabilitation des zones d'habitat défavorisé est à l'ordre du jour.
  • 1978: Le 26 mai, la ville de Besançon décide de la création de la ZAC de Planoise
  • 1983: Lois de décentralisation. Ouverture de l'Hopital Jean Minjoz
  • 1985: Les contours de la place Cassin se précisent. Naissance du journal de quartier "la passerelle"
  • 1988: Institution du RMI. Ouverture de Micropolis
  • 1990: Création du ministère de la ville
  • 1993: Création de la coordination Planoise
  • 1998: Loi relative à la lutte contre les exclusions. Inauguration de la piscine-patinoire Lafayette
  • 2004: Plan Borloo relatif à l'emploi, l'insertion des jeunes et le logement

De 2006 à Aujourd'hui

  • 2006 : Début de construction des Hauts-de-Chazal. (projet avancer en 2002)
  • 2008 à Aujourd'hui : Rénovation et réhabilitation des anciens blocs. (prévu jusqu'à 2012)
  • 2009 : Rénovation et construction de nouveaux axes de communications routiers.

Projets

Principales constructions

Constructions de l'ancien site de Planoise

  • Au milieu du XIXème siècle, percement d'une voie reliant le site à Besançon.
  • La ferme des Epoisses est attestée sous Henri IV (XVIème siècle): elle appartenait au docteur Chavelet (descendants : Grillier), connue aussi sous le nom des exploitants, Chambelland.
  • La Ferme de Prabey a cédé la place à Mammouth, puis Géant, en 1971.
  • La Ferme de Chateau Salade occupait l'emplacement de l'actuel Hopital Jean Minjoz.
  • La Ferme Roy (Maraicher), à Micropolis, a été incluse dans le parc des expositions en 1970, a servi de lieu de culte avant 1972 pour les catholiques, de logement au concierge, jusqu’à sa destruction récente pour le hall d’exposition. C’était le dernier bâtiment ancien encore debout.
  • La ferme Siméon (ou "Grange Ranfin") dans l’enceinte collège Diderot, préservée jusqu'à la construction du nouveau bâtiment en 1978, ses marronniers lui ont survécu, mais déjà éprouvés par le terrassement ils ont été abattus pendant les vacances d’hiver 2001.
  • La ferme Marcel Humbert, entre l'actuel boulevard Russell et le Lycée Tristan Bernard, des habitations de jardiniers autour des Vallières.
  • La ferme de la Bousserotte ou ferme Bailly. Ses propriétaires sont les derniers à avoir habité Planoise, jusqu’au début 1997 où la petite bâtisse (dont le terrain était réduit à un seul enclos de moutons) du faire place au Parc urbain.
  • En 1939, peu avant la guerre, une école fut construite à Chateaufarine.

Le château Saint Laurent

C'est le sieur Bon Monnier, seigneur de Noironte qui demande le permis de construire à Cornandouille (Entre Cassin et Chateaufarine). Il lui est accordé en 1613. Un joli corps de logis qui comporte dès l'origine une chapelle de Style baroque, des communs bien organisés dont une superbe "maison de vigne" destinée à l'élaboration du vin, forment un ensemble agréable complété par une ferme. Tout est prévu: chambre à grain, cave à vin, forge, grange, étable, bergerie, porcherie, poulailler, bûcher, chambre à lessive... La ferme était sise sur le territoire de la commune d'Avanne.

Le lavoir

Le lavoir de Planoise, datant de 1812

Le lavoir de Planoise, situé dans la rue des cerisiers, proche de la forêt de Planoise, au bord de la colline Saint-Laurent où pâturaient il y a encore quelques années des chevaux. Ils servaient aux agriculteurs qui jadis, peuplaient le site de Planoise. Créé en 1812, nettoyé en 1996, blanchi en 1999, ce lavoir n'est pas classé comme monument historique, bien qu'il soit le dernier édifice antérieur à 1950 subsistant à Planoise.

Commerces

Anciennement, quelques commerces était installés dans diverses maisons.

  • Chez Sosthène, un restaurant installé en 1960 dans une maison construite en 1840. Auparavant éxistait un café dans cette meme maison.
  • Un commerce de primeurs, démoli en 1971 pour accueillir le bâtiment du don du souffle.

Principales constructions de la ZUP

Désignation Date de construction Promoteurs
L.E.P. (Lycée d'enseignement professionnel) Tristan Bernard 1967 -
Collège Diderot 1968 -
Rue des Flandres Dunkerque - Rue de Champagne - Rue de Reims 1968 SAIEMB
Rue de Franche-Comté 1968 SAIEMB et OMHLM
Place Jean moulin - Avenue de Bourgogne - Rue de Dijon 1968 SAIEMB et OMHLM
Centre commercial des Epoisses - Maternelle Picardie - Centre social 1969 -
Groupe scolaire IDF 1970 -
Rue de Brabant - Rue des Malines - Rue de Bruxelles - Avenue d'Ile-de-France 1970 SCI et ODHLM
Rue de Cologne - Rue de Fribourg 1970 CRL
Collège Voltaire - École Champagne 1971 -
Parc des expositions (Micropolis) - Centre paroissial 1971 -
Rue de Fribourg - Rue de Cologne 1971 OMHLM
Rue de Picardie - Rue d'Artois 1972 SCI
Rue de Brabant - Rue de Savoie - Avenue d'Ile-de-France 1972 ODHLM et CRL
Rue de Savoie - Rue du Piémont 1973 OMHLM et ODHLM
Maternelles Cologne et Saint-Exupéry 1973 -
Centre commercial Ile-de-France 1975 -
Central téléphonique 1975 -
Halte Garderie Bourgogne 1976 -
Rue de Bourgogne - Rue du Languedoc 1976 CRL
Maternelle Artois 1977 ODHLM
Rue de Cologne - Avenue d'Ile-de-France - Rue des Causses - Rue du Piémont 1977 OMHLM

Émeutes, affaires judiciaires et faits divers

Voiture en feu dans le secteur d'Île-de-France, en 2009
Lien externe détaillé (à partir du 20 avril 2009) sur Planoise-délinquant.skyblog.com

En 2008, plus de 50% des habitants avril de Planoise jugeaient ne pas se sentir en sécurité dans leurs quartier. En moyenne, environ 18 voitures étaient incendiées chaques semaines dans le quartier, entre un et trois braquages était comis chaques semaines et une quarantaine d'agressions en moyenne tout les sept jours.

  • Durant les émeutes de 2005, Salah Gaham, gardien du bâtiment "Forum" décède dans des circonstances dramatiques pendent l'incendie d'une résidence étudiante. Il tenta de porter secours aux étudiants, et se fit piéger par les flammes. Un square porte son nom, près du lieu du drame.
  • Le 30 janvier 2008, deux jeunes filles agresses une de leurs camarade avec un pistolet électrique, et avec des cigarettes. Elle reprochait à cette dernière d'entretenir une liaison avec le petit amis d'une d'entre elle. Après l'avoir électrocutée, brûlée avec des cigarettes et mutilée, les deux jeunes filles ont finalement déshabillé et abandonné leurs victime dans la rue[1].
  • Le 18 janvier 2008, un chauffeur de bus et braqué et agressé au terminus de Planoise. Deux jeunes cagoulé demande la caisse du bus au chauffeur, ce dernier refusant, il pris un coup de crosse et laissa finalement l'argent aux agresseurs. Suite à cet événement, plusieurs jours de grèves on été décrété dans la société Ginko[2].
  • 20 juin 2009, un homme est agressé par cinq individus apres avoir refusé d'acheter de la drogue. Après avoir été transporté d'urgence à l'hôpital, il fut plongé dans le coma. Le maire qualifiât les faits d'acte particulièrement lâche et odieux"
  • Le 17 septembre 2009 après un appel concernant une agression au couteau une patrouille de policiers arrivent dans le quartier de Planoise. Les policiers, ne voyant rien d'inhabituel décident de procédé à des contrôles. Suite à un de ces contrôles, un mineur devient insolant avec un policier, qui peu après, lui aurais pris fortement le bras. Le jeune le frappas alors violemment au visage, puis peu à peu une cinquantaine de personnes prennent part aux violence contre les policiers, qui terminas en un véritable pugilat. Des renforts arrivant sur place se sont fait eux aussi faits menacés, et frappés pour la plupart[3] [4].

Autres

Bâtiments administratifs

  • Une ferme a servi de centre de soins pour les Allemands, puis pour les Américains, pendant la seconde guerre mondiale.
  • Une autre ferme a servi d'établissement pour sourds et muets.

Médias

Il y avait jadis un journal à Planoise, appelé "ZIP,ZAC,ZUP" remplacé aujourd'hui par la passerelle.

Évenements

Les "gros titres" du quartier

Quelques journaux relatèrent l'événement de la construction de Planoise, parfois en gros titres.

  • Journal le comtois (24 juillet 1963) "les ouvriers creusent à Planoise"
  • L'est républicain (28 janvier 1965) "Jour J pour la cité de l'avenir"

Voir aussi

Sources et références

  • Toutes les références de la rubrique « Émeutes, affaires judiciaires et faits divers » (sauf celles mentionées individuellement) viennent du site: www.besac.com
  • Planoise : une véritable petite ville au sein de Besançon par A. Gagnieux. (livre)
  • Cadastres
  • B.V.V. (Besançon votre ville) édition spéciale sur P.R.U. (Plan de rénovation urbaine) de Planoise.
  • Planoise vous connaissez ? par René Bevalot (1995)


Ce document provient de « Chronologie de Planoise ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ancien site de Planoise de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lavoir de Planoise — Chronologie de Planoise Article principal : Planoise. Secteurs d Ile de France et de Cassin depuis la colline de Planoise (en 2009) Planoise est une ZUP créée à la fin des années 1960 pour répondre à la croissance dé …   Wikipédia en Français

  • Geographie de planoise — Planoise 47° 13′ 17″ N 5° 58′ 05″ E / 47.2214, 5.9681 …   Wikipédia en Français

  • Chronologie de Planoise — Article principal : Planoise. Articles connexes : Chronologie de Besançon et Histoire de Besançon. Planoise est une ZUP créée à la fin des années 1960 pour répondre à la croissance démographique de Besançon. Avant ce vaste quartier, il… …   Wikipédia en Français

  • Planoise — De haut en bas et de gauche à droite : Planoise depuis Rosemont, la tour de Planoise, les Époisses, la statue de la diversité et vue du quartier depuis la colline de Planoise …   Wikipédia en Français

  • Cassin (Planoise) — Planoise 47° 13′ 17″ N 5° 58′ 05″ E / 47.2214, 5.9681 …   Wikipédia en Français

  • Grand Planoise — Planoise 47° 13′ 17″ N 5° 58′ 05″ E / 47.2214, 5.9681 …   Wikipédia en Français

  • Grand planoise — Planoise 47° 13′ 17″ N 5° 58′ 05″ E / 47.2214, 5.9681 …   Wikipédia en Français

  • Ile-de-France (Besançon) — Planoise 47° 13′ 17″ N 5° 58′ 05″ E / 47.2214, 5.9681 …   Wikipédia en Français

  • Ile-de-France (IDF) — Planoise 47° 13′ 17″ N 5° 58′ 05″ E / 47.2214, 5.9681 …   Wikipédia en Français

  • Patrimoine religieux de Besançon — Cet article répertorie les bâtiments construits en tant que lieux de culte, n y figurent donc pas les appartements HLM ou autres faisant office de lieu de prière ou de siège d association religieuse. Pour consulter un article plus général sur la… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”