Anaxagore de Clazomène

Anaxagore de Clazomènes

Anaxagore (500428 av. J.-C.), dit de Clazomènes en Ionie (près d'Izmir, en Turquie), était un philosophe présocratique. On suppose qu'il a donné des cours à Athènes (où il arrive en -478) pendant près d'une trentaine d'années, pendant lesquelles Socrate l'aurait peut-être connu. Il fut le premier philosophe à s’établir à Athènes, où il eut Périclès et Euripide comme élèves (il éleva Périclès).

Disciple d'Anaximène, il était surnommé l'« Intellect » car il soutenait que l'intelligence était la cause de l'univers. À l'inverse de nombre de penseurs grecs, il méprise la sphère politique et clame que seul le Cosmos importe. Selon lui, les astres qui s'y trouvent n'étaient non pas des Dieux comme le peuple le pensait alors, mais des masses incandescentes. Il introduisit le concept du noûs (νοῦς, qui se prononce « nousse ») et qui équivaut à l'intelligence organisatrice et directrice du monde. Ce dernier serait formé de substances diverses qui n'auraient ni naissance ni fin mais qui s'agenceraient seulement par combinaisons et séparations.

Il a été le premier grec à parler du problème de la quadrature du cercle.

Ses voyages en Égypte lui permirent de perfectionner ses connaissances.

Suite à un procès pour impiété, vers -454, il fut condamné à mort par ses ennemis qui le voyaient comme un athée par suite de sa théorie cosmique : là où le regard théologique voyait des dieux dans les astres, lui ne les considérait que comme des masses incandescentes. Il considérait entre autres que la lune (formée de terre) reflétait la lumière du soleil (qui est une pierre chaude).

Il se retira alors à Lampsaque, une colonie de Milet en Asie mineure, où il mourut par la suite.

Il y a deux thèses principales à identifier :

  • L'idée du Noûs (νοῦς), énergie ordonnant le monde, organisant la matière et l'être. On peut rapprocher cette force de la faculté d'intelligence.
  • Le fait qu'être et matière ne se produisent ni ne se créent, mais se transforment. Il y a donc un refus des concepts du « non-être » et de ses productions. Il sera à l'origine de la citation : « Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau », reprise plus tard par Lavoisier[1], à travers la phrase bien connue « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ».

La philosophie d’Anaxagore est exposée dans Peri Physeos (De la nature). Toutefois, il ne subsiste de ce document que quelques fragments[2]. Selon le philosophe, toute la matière se trouve sous forme d’atomes, particules infiniment petites. L’intelligence éternelle qu’est le noûs mit un ordre dans le chaos éternel. Tous les corps, qu’ils soient en or ou en fer, sont donc composés du même matériau, bref, sont de simples agrégats d’atomes. Cette théorie mena à l’élaboration de la théorie atomique de Démocrite. Le concept du noûs fut également repris par Aristote.

Notes et références

Lien externe

  • Portail de la philosophie antique Portail de la philosophie antique
  • Portail de la philosophie Portail de la philosophie
  • Portail de la Grèce antique Portail de la Grèce antique

Ce document provient de « Anaxagore de Clazom%C3%A8nes ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Anaxagore de Clazomène de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • HERMOTIME DE CLAZOMÈNE — Personnage mystérieux, non datable et peut être légendaire, entré dans l’histoire parce que sa figure (parmi d’autres) fait le pont entre des personnages religieux «barbares» apparentés aux «chamanes» et des philosophes grecs patentés, tel… …   Encyclopédie Universelle

  • Atome — Un atome (grec ancien ἄτομος [atomos], « qui ne peut être divisé »)[1] est la plus petite partie d un corps simple pouvant se combiner chimiquement avec une autre. La théorie atomiste, qui soutient l idée d une matière composée de… …   Wikipédia en Français

  • Atomique — Atome Un atome (grec ancien ατομος [atomos], « que l on ne peut diviser »)[1] est la plus petite partie d un corps simple pouvant se combiner chimiquement avec une autre. Il est généralement constitué d un noyau composé de protons… …   Wikipédia en Français

  • Diatomique — Atome Un atome (grec ancien ατομος [atomos], « que l on ne peut diviser »)[1] est la plus petite partie d un corps simple pouvant se combiner chimiquement avec une autre. Il est généralement constitué d un noyau composé de protons… …   Wikipédia en Français

  • Subatomique — Atome Un atome (grec ancien ατομος [atomos], « que l on ne peut diviser »)[1] est la plus petite partie d un corps simple pouvant se combiner chimiquement avec une autre. Il est généralement constitué d un noyau composé de protons… …   Wikipédia en Français

  • Anaxagoras — Anaxagorean /an ak sag euh ree euhn/, adj. /an ak sag euhr euhs/, n. 500? 428 B.C., Greek philosopher. * * * born с 500, Clazomenae, Anatolia died с 428 BC, Lampsacus Greek philosopher. Though only a few fragments of his writings have survived,… …   Universalium

  • Hermotime — de Clazomènes Hermotime de Clazomènes, penseur et chaman grec, du VIIe s. av. J. C. Mais il est peut être légendaire. Ne pas confondre avec l Hermotime, stoïcien, dont parle Lucien en 166 dans son Hermotime, ou comment choisir sa… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”